Joelle Ceccaldi-Raynaud


Joelle Ceccaldi-Raynaud

Joëlle Ceccaldi-Raynaud

Joëlle Ceccaldi-Raynaud
Parlementaire français
Naissance 9 février 1951
Décès
Mandat Députée
Début du mandat juillet 2002
Fin du mandat {{{fin du mandat}}}
Circonscription sixième circonscription des Hauts-de-Seine
Groupe parlementaire Union pour un mouvement populaire
Ve république

Joëlle Ceccaldi-Raynaud est une femme politique française, née le 9 février 1951 à Alger (Algérie). Elle est l'actuelle maire de Puteaux et député des Hauts-de-Seine. Elle est la fille de Charles Ceccaldi-Raynaud.

Sommaire

Biographie

Diplômée de l'École de notariat de Paris, après avoir passé une capacité en droit à l'Université Paris II. Elle est élue députée le 16 juin 2002, pour la XIIe législature (2002-2007), dans la 6e circonscription des Hauts-de-Seine Puteaux/Neuilly-sur-Seine. Elle fait partie du groupe UMP. Elle est la fille de Charles Ceccaldi-Raynaud, ancien maire de Puteaux, ancien député et sénateur, et toujours conseiller général UMP de Puteaux.

Mandats

Elle démissionne de son mandat de députée le 31 décembre 2004 à la suite du départ du gouvernement de Nicolas Sarkozy qui vient d'accéder à la présidence de l'UMP. Celui-ci souhaitant se faire réélire député, elle redevient sa suppléante. En compensation, elle obtient un siège au Conseil économique et social. Mais quelques mois plus tard, à la suite du référendum du 29 mai 2005, Nicolas Sarkozy étant rappelé au gouvernement, Joëlle Ceccaldi, députée-suppléante, redevient une nouvelle fois députée.

Elle a été désignée maire de Puteaux par le conseil municipal en avril 2004, après la démission pour raison de santé de son père Charles Ceccaldi-Raynaud. Celui-ci devient 9ème maire adjoint et conseiller général de Puteaux.

Elle est la candidate de l'UMP à la législative des 10 et 17 juin 2007 sur la 6e circonscription des Hauts-de-Seine (Puteaux-Neuilly), qu'elle remporte avec 52,69 % des voies exprimées. Son suppléant est Arnaud Teullé, candidat à la mairie de Neuilly.

Elle est par ailleurs candidate aux élections municipales de 2008 dans sa ville de Puteaux. Après un premier tour où elle recueille 48,9 % des voix, elle remporte la mairie de Puteaux au second tour avec la majorité absolue des voix par 52,98 % des suffrages exprimés.

Mandats et autres fonctions en 2008

Controverses

  • En septembre 2005, remis sur pied, Charles Ceccaldi-Raynaud demande à sa fille de démissionner pour se faire réélire maire. Cette dernière refuse considérant que son père n'a plus l'état mental et physique nécessaire pour assurer la fonction. Depuis, Charles Ceccaldi-Raynaud s'oppose à sa fille Joëlle. Cette bataille entre le père et la fille est baptisée « Guerre des Ceccaldi » par la presse (notamment Le Parisien, édition des Hauts-de-Seine)[1].
  • Une autre « guerre » est ouverte par Joëlle Ceccaldi-Raynaud contre Christophe Grébert, animateur d'un blog sur Puteaux où il réside et ancien militant du Parti socialiste. La maire de Puteaux multiplie les attaques et les procédures judiciaires contre le blogueur. Le mardi 5 septembre 2006, Joëlle Ceccaldi-Raynaud et Charles Ceccaldi-Raynaud, représentés au tribunal par l'avocat Jean-Marc Fédida, sont condamnés en première instance pour diffamation contre Christophe Grébert, après la publication d'un texte sur le site municipal de Puteaux laissant entendre que le blogueur avait des « penchants pédophiles ». Joëlle et Charles Ceccaldi-Raynaud doivent payer 2 500 euros d'amendes chacun, ainsi que 3 000 euros de dommages-intérêts solidairement. Une annonce judiciaire doit par ailleurs être publiée sur le site municipal, ainsi que dans Le Parisien. Cette condamnation a été confirmée par la Cour d'appel de Versailles en avril 2007.
  • En novembre 2008, elle a perdu un procès en diffamation devant le tribunal de grande instance de Paris contre un blog qui l'accusait de « faire la pute à Puteaux »[2].

Notes et références

  1. Le Parisien, 28 septembre 2005
  2. Marianne du 22 au 28 novembre 2008, page 15
  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail des Hauts-de-Seine Portail des Hauts-de-Seine
Ce document provient de « Jo%C3%ABlle Ceccaldi-Raynaud ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Joelle Ceccaldi-Raynaud de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Joëlle Ceccaldi-Raynaud — Nicolas Sarkozy, Joëlle et Charles Ceccaldi Raynaud en 2005. Mandats …   Wikipédia en Français

  • Joëlle Ceccaldi Raynaud — Parlementaire français Naissance 9 février 1951 …   Wikipédia en Français

  • Joëlle ceccaldi-raynaud — Parlementaire français Naissance 9 février 1951 …   Wikipédia en Français

  • Joëlle Ceccaldi-Reynaud — Joëlle Ceccaldi Raynaud Joëlle Ceccaldi Raynaud Parlementaire français Naissance 9 février 1951 …   Wikipédia en Français

  • Charles Ceccaldi-Raynaud — Nicolas Sarkozy, Joëlle et Charles Ceccaldi Raynaud en 2005. Parlementaire français Date de naissan …   Wikipédia en Français

  • Raynaud — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour les articles homophones, voir Reynaud et Reno. Patronymes André Raynaud (né en 1904), coureur cycliste français Armand Raynaud …   Wikipédia en Français

  • Puteaux — 48° 53′ 06″ N 2° 14′ 20″ E / 48.885, 2.23888888889 …   Wikipédia en Français

  • Établissement public pour l'aménagement de la région de la Défense — Logo de l EPAD depuis 2007[1],[2] …   Wikipédia en Français

  • Christophe Grébert — en mars 2011. Christophe Grébert (né en 1969 à Senlis) est un blogueur et journaliste français, connu pour s être opposé aux maires de Puteaux, Charles Ceccaldi Raynaud, puis Joëlle Ceccaldi Raynaud. En mars 2008, il se pré …   Wikipédia en Français

  • Canton De Puteaux — Administration Pays France Région Île de France Département Hauts de Seine Arrondissement Arrondissement de Nanterre Code cantonal 92 33 …   Wikipédia en Français