Joe Orton


Joe Orton

Joe Kingsley Orton (Leicester, 1er janvier 1933 - Islington, 9 août 1967) était un écrivain, scénariste et dramaturge anglais.

Biographie

Fils aîné d’un jardinier, Joe Orton suit des cours de secrétariat après son échec au certificat d’études. Comédien amateur, il finit par obtenir une bourse pour étudier à l’Académie royale d’art dramatique de Londres en 1951. C’est là qu’il fait la rencontre de Kenneth Halliwell, qui devient son amant et le pousse à écrire plutôt qu’à jouer. Vivant de petits boulots, tous deux mènent une vie de bohème à Londres et écrivent ensemble de nombreux romans jamais publiés. En 1962, ils sont condamnés à six mois de prison pour avoir couvert des livres de bibliothèques de commentaires et de dessins humoristiques. Suivent deux années au cours desquelles leurs travaux romanesques et dramatiques sont constamment rejetés par les éditeurs et les directeurs de théâtre.

C’est finalement en 1964 que l’humour noir et iconoclaste bien particulier d’Orton, dont l’objet principal (mais pas unique) est l’obsession et la perversion sexuelles, trouve un public : d’une part avec la production au théâtre de sa pièce Le Locataire (Entertaining Mr Sloane en version originale), une comédie sur le sexe dans les banlieues, et d’autre part, avec la diffusion par la BBC de sa pièce radiophonique The Ruffian on the Stair. Il se passionne ensuite pour l’écriture de dialogues épigrammatiques pleins de verve et de sauvagerie avec trois pièces en un acte et deux farces bien accueillies par le public : Loot (1966), qui parle d’argent, de mort et de corruption policière, et l’hilarant What the Butler Saw (1969), qui traite du sexe dans une institution psychiatrique. Il n’écrit ensuite que deux autres pièces, et sa carrière est certes lancée, mais en aucun cas assurée, lorsqu’il est battu à mort par Halliwell, jaloux de son succès. Ce dernier se donne la mort à son tour, après avoir involontairement assuré à son partenaire plus talentueux une renommée durable.

Stephen Frears a transposé avec succès au cinéma le destin tragique de Joe Orton, dans Prick Up Your Ears (1987).

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Joe Orton de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Joe Orton — Born John Kingsley Orton 1 January 1933(1933 01 01) Leicester, England Died 9 August 1967(1967 08 09) (aged 34) Islington, London, England John Kingsley ( Joe ) Orton (1 January 1933 – 9 August …   Wikipedia

  • Joe Orton — Joe Orton, cuyo nombre real era John Kingsley Orton, (Leicester, 1 de enero de 1933 Londres, 9 de agosto de 1967) fue un dramaturgo británico. En su corta pero prolífica carrera desde 1964 hasta su muerte, chocó, ultrajó y asombró a las… …   Wikipedia Español

  • Joe Orton — (* 1. Januar 1933 in Leicester; † 9. August 1967 in London) war ein britischer Dramatiker. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Werke 2.1 Stücke …   Deutsch Wikipedia

  • Joe Orton — [Joe Orton] (1933–67) an English writer of plays that are full of wild and often shocking humour, including Entertaining Mr Sloane (1964), Loot (1965) and What the Butler Saw (1967). He was murdered by his jealous lover, who then killed himself …   Useful english dictionary

  • Joe Orton — ➡ Orton * * * …   Universalium

  • Orton — can refer to more than one place/person: Contents 1 Places 2 People 3 Other 4 …   Wikipedia

  • Orton — ist der Familienname folgender Personen: Beth Orton (* 1970), englische Musikerin Bill Orton (1948–2009), US amerikanischer Politiker Bob Orton senior (1929–2006), US amerikanischer Wrestler Cowboy Bob Orton (* 1950), US amerikanischer Wrestler,… …   Deutsch Wikipedia

  • Orton, Joe — orig. John Kingsley Orton born Jan. 1, 1933, Leicester, Leicestershire, Eng. died Aug. 9, 1967, London British dramatist. Originally an unsuccessful actor, he turned to writing, finding success in 1964 when his radio play The Ruffian on the Stair …   Universalium

  • Joe — /joh/, n. 1. (sometimes l.c.) Informal. fellow; guy: the average Joe who works for a living. 2. Informal. a personification of a typical, often unprepossessing representative of an occupation, personality trait, state of being, etc., that is… …   Universalium

  • Joe — (as used in expressions) Bird, Larry (Joe) DiMaggio, Joe Hill, Joe Jackson, Joe Shoeless Joe Jackson Louis, Joe Montana, Joe Morgan, Joe Namath, Joe Orton, Joe Joe Yule, Jr …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.