Jean ii (pape)


Jean ii (pape)

Jean II (pape)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean II.

Jean II (Mercurius), né à Rome vers 470, pape du 2 janvier 533 au 8 mai 535. Portant un nom païen, il inaugura l'usage pour les papes de prendre un nouveau nom à leur avènement.

On ne connaît pas la date de la naissance de ce pape. Il était romain et fils d'un certain Projectus ; s'il n'était pas né dans la deuxième région (Coelimontium), il fut au moins prêtre de la basilique Saint-Clément sur les flancs du mont Coelius. Il semble qu'il fut le premier à changer son nom après son élévation à la papauté (2 janvier 533). La basilique Saint-Clément conserve plusieurs témoignages de « Johannes, de son nom Mercurius ». On peut lire « Presbyter Mercurius » sur un fragment de ciboire ancien, et plusieurs des plaques de marbre qui entourent la schola cantorum portent sur elles son monogramme dans le style du sixième siècle.

À cette époque la simonie était quelque chose de banal parmi les membres du clergé et les laïcs pour l'élection des papes et des évêques. Après la mort du prédécesseur de Jean II eut lieu une vacance de plus de deux mois, et cette période vit un commerce éhonté des objets sacrés. Même des vases sacrés furent mis en vente. La question fut portée devant le Sénat, et devant la Cour arienne du roi ostrogoth à Ravenne. Le résultat en fut le dernier décret (Senatus Consultum) connu du Sénat de Rome et qui, passé sous Boniface II, était dirigée contre la simonie dans les élections papales ; il fut été confirmé par le roi goth Athalaric qui ordonna de le graver sur du marbre, et de le placer dans l'atrium de Saint-Pierre (533). Par un ajout au décret d'Athalaric lui-même décida que, si la contestation d'une élection était portée devant les fonctionnaires goths de Ravenne par le clergé romain et le peuple, il faudrait payer trois mille sous au tribunal, somme qui devait être donnée aux pauvres. Jean lui-même, cependant, resta toujours en bons termes avec Athalaric, qui rapporta à son tribunal toutes les actions intentées contre le clergé romain.

Justinien lui aussi montra sa bonne volonté envers le siège de Rome, en la personne de Jean. Il lui envoya sa profession de foi et de nombreux cadeaux précieux. Quelque temps avant que Jean devînt pape, l'Orient avait été agité par la formule: «Un de la Trinité a été crucifié », qui avait été présentée comme un moyen de conciliation avec les diverses sectes hérétiques. Condamnée par le pape Hormisdas, la formule avait été abandonnée, mais elle avait repris vigueur par la suite et, sous une forme modifiée, avait été défendue par Justinien, et combattue par les Acémètes ou moines non-dormants. Ceux-ci furent cependant condamnés par le pape qui informa l'empereur de ce qu'il avait fait (24 mars 534).

Les crimes de Contumeliosus, évêque de Riez, en Provence, amenèrent Jean II à ordonner aux évêques de Gaule de l'enfermer dans un monastère. Jusqu'à la nomination d'un nouvel évêque, il ordonna au clergé de Riez d'obéir à l'évêque d'Arles. Deux cent dix-sept évêques réunis en concile à Carthage (535) soumirent à Jean II la question de savoir si les évêques qui avaient versé dans l'arianisme devraient, après repentance, retrouver leur rang ou n'être admis à la communion que comme simples laïcs. La réponse à leur question leur fut donnée par Agapet Ier, quand Jean II mourut le 8 mai 535. Il fut enterré à Saint-Pierre de Rome.

Source


Précédé par Jean II Suivi par
Boniface II
Emblem of the Papacy SE.svg
Liste des papes
Agapet Ier
  • Portail du christianisme Portail du christianisme
Ce document provient de « Jean II (pape) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean ii (pape) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean viii (pape) — Jean VIII Pape de l’Église catholique romaine [[|100p …   Wikipédia en Français

  • Jean iii (pape) — Pour les articles homonymes, voir Jean III. Jean III Jean III était un Romain nommé Catelinus ; il mourut le 13 juillet 574. Il appartenait à une famille distinguée, étant le fils d un certain Anastase qui portait l …   Wikipédia en Français

  • Jean iv (pape) — Pour les articles homonymes, voir Jean IV. Jean IV le Dalmate, né à Salone, aujourd hui Solin en Croatie, vers 580, pape du 24 décembre 640 au 12 octobre 642 élu, après que le siège fut resté vacant quatre mois. Sommaire 1 Biographie …   Wikipédia en Français

  • Jean VIII (pape) — Jean VIII Pape de l’Église catholique Naissance v. 820, à Rome Élection au pontificat 14 décembre 872 Fin du pontificat …   Wikipédia en Français

  • Jean ier (pape) — Saint Jean Ier, né en Toscane, à Populonia, ou à Sienne, ou encore dans le chateau de Serena (une petite forteresse bâtie par Serena, femme de Stilicon, et détruite dans le Moyen Âge et aujourd’hui totalement disparue), près du village de… …   Wikipédia en Français

  • JEAN XXIII (pape) — JEAN XXIII, ANGELO RONCALLI (1881 1963) pape (1958 1963) Angelo Roncalli naît le 25 novembre 1881 à Sotto il Monte, près de Bergame, en Italie, dans une famille de petits cultivateurs. Ordonné prêtre en 1904, il devient secrétaire de l’évêque de… …   Encyclopédie Universelle

  • Jean vi (pape) — Jean VI Pape de l’Église catholique romaine [[|100px|Armoirie …   Wikipédia en Français

  • Jean v (pape) — Jean V, probablement né à Antioche, pape de 685 à 686. Précédé par Jean V Suivi par Benoît II …   Wikipédia en Français

  • Jean VII (pape) — Jean VII Pape de l’Église catholique Élection au pontificat 705 Fin du pontificat 707 Prédécesseur …   Wikipédia en Français

  • Jean VI (pape) — Jean VI Pape de l’Église catholique Élection au pontificat 701 Fin du pontificat 705 Prédécesseur Serge Ier Successeur …   Wikipédia en Français