Jean Tardieu


Jean Tardieu
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tardieu.

Jean Tardieu, né le 1er novembre 1903 à Saint-Germain-de-Joux et mort le 27 janvier 1995 à Créteil, Val-de-Marne, est un écrivain et poète français.

Il est le fils de Victor Tardieu (peintre) et Caroline Luigini (harpiste).

Sommaire

Biographie

Il a travaillé aux Musées Nationaux, puis chez Hachette et, après la guerre, à la Radiodiffusion française. Il devient traducteur de Goethe et de Hölderlin, il reçoit le Grand Prix de littérature de la Société des Gens de Lettres en 1986, après le Grand Prix de poésie de l'Académie française en 1972.

Enfant insouciant et heureux, il fit ses études au lycée Condorcet[1], mais il perdit ce bel équilibre à 17 ans, lors d'une crise qu'il qualifia de « névrotique », éprouvant à partir de là une inexplicable angoisse métaphysique. Dès lors, il ne cessera d'interroger cette part d'ombre, à la fois inquiétante et fertile. « Cette nuit si terrible apparaît bénéfique si nous l'embrassons, les yeux ouverts, dans la vérité du regard. » dans Obscurité du Jour, 1974.

Difficilement classable, poète avant tout et surtout, il écrit aussi pour le théâtre et travaille à la radio pendant une vingtaine d'années (Club d'essai[2]).

Il remet en jeu les conventions des genres et tente des expériences à propos du langage poétique et de sa relation avec le langage de tous les jours. Amis de plusieurs membres de l'Oulipo, de Raymond Queneau à Jacques Bens, il en est l'invité d'honneur en 1967.

Son livre On vient chercher Monsieur Jean (Gallimard, NRF) retrace de façon vagabonde des souvenirs en relation avec sa vocation d'écrivain, dont les signes avant-coureurs se perçoivent dès l'enfance. Il est une bonne introduction à l'univers de l'auteur, à la fois par l'évocation de son environnement spatial (Paris, essentiellement) et temporel, par celui de ses rencontres significatives, et par ses réflexions très fines sur sa démarche personnelle de création.

C’est à Gerberoy que l’on pouvait le croiser dans le courant des années 1980 à 1995.

Publications

  • Œuvres, édité chez Gallimard dans la collection Quarto, retrace le parcours littéraire, biographique et bibliographique de Jean Tardieu.
  • Le ciel a eu le temps de changer, correspondance 1922-1944 de Jean Tardieu avec l'universitaire et étruscologue Jacques Heurgon, 272 pages, 2004 (ISBN 2908295741)[1].

Poésie aux éditions Gallimard :

  • Accents
  • Le Témoin invisible
  • Jours pétrifiés
  • Monsieur Monsieur
  • Une voix sans personne
  • Choix de poèmes
  • Histoires obscures
  • Formeries
  • Comme ceci comme cela
  • Margeries / poèmes inédits 1910-1985.
  • Da capo
  • La Part de l'ombre
  • L'Accent grave et l'accent aigu
  • Le Fleuve caché
  • Poèmes à voir
  • Œuvres , collection Quarto.

Prose aux éditions Gallimard :

  • Figures
  • Un mot pour un autre
  • La Première Personne du singulier
  • Pages d'écriture
  • Les Portes de toile
  • Le Professeur Froeppel
  • Les Tours de Trébizonde
  • On vient chercher Monsieur Jean, 1990
  • Le Miroir ébloui
  • Lettre de Hanoï
  • L'Amateur de théâtre.

Théâtre aux éditions Gallimard :

  • Théâtre de chambre
  • Poèmes à jouer
  • Une soirée en Provence ou Le Mot et le cri
  • La Cité sans sommeil
  • La Comédie du langage, suivi de La Triple Mort du client 1987
  • La Comédie de la comédie (ou "Oswald et Zénaïde", ou "Les Apartés" ) 1966
  • La Comédie du drame
  • La Sonate et les trois messieurs ou Comment parler musique
  • Finissez vos phrases

Éditions illustrées chez Gallimard :

  • Jours pétrifiés / avec six pointes sèches de Roger Vieillard.
  • L'Espace de la flûte / poèmes, variations sur douze dessins de Pablo Picasso.
  • Conversation Sinfonietta / essai d'orchestration typographique de Massin.

Livres illustrés pour enfants aux éditions Gallimard :

  • Il était une fois, deux fois, trois fois... ou la table de multiplication mise en vers, illustrations d'Élie Lascaux.

Chez d'autres éditeurs :

  • Le Fleuve caché (J. Schiffrin & Co.).
  • Poèmes (Le Seuil).
  • Les Dieux étouffés (Seghers).
  • Bazaine, Estève, Lapicque / en collaboration avec André Frénaud et Jean lescure (éd. Louis Carré).
  • Le Démon de l'irréalité (Ides et calendes).
  • Charles d'Orléans (PUF).
  • Le Farouche à quatre feuilles / en collaboration avec André Breton, Lise Deharme et Julien Gracq (Grasset).
  • De la peinture abstraite (Mermod).
  • Jacques Villon (Carré).
  • Hans Hartung (Hazan).
  • Hollande (Maeght).
  • C’est-à-dire (éd. G.R.).
  • Déserts plissés (Bolliger).
  • Obscurité du jour (Skira).
  • Un monde ignoré (Skira).
  • Le Parquet se soulève (Brunidor-Apeïros).
  • L'Ombre la branche (Maeght).
  • Des idées et des ombres (R.L.D.).
  • Un lot de joyeuses affiches (R.L.D.).
  • Carta Canta (chez Lydie et Robert Dutrou).
  • Causeries devant la fenêtre, entretiens avec Jean-Pierre Vallotton (PAP).
  • Conversation (poésie)

Notes et références

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Tardieu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean Tardieu — (born in Saint Germain de Joux, Ain, November 1 1903, died in Créteil, Val de Marne, January 27 1995) was a French artist, musician, poet and dramatic author. He earned a degree in literature and worked for a publishing house. He published… …   Wikipedia

  • Jean Tardieu — (* 1. November 1903 in Saint Germain de Joux, Frankreich; † 27. Januar 1995 in Créteil, Frankreich) war ein französischer Dichter, Dramatiker und Rundfunkpionier. Der französische Autor verfasste surrealistisch absurde Lyrik sowie dem absurden… …   Deutsch Wikipedia

  • Jean Tardieu — (*1 de noviembre de 1903 en Saint Germain de Joux, Francia; †27 de enero de 1995 en Créteil, Francia) fue un poeta y dramaturgo francés. Tardieu ha compuesto poesía surrealista y absurda. Obras Monsieur Monsieur (1951) Théâtre de Chambre (1955)… …   Wikipedia Español

  • TARDIEU (J.) — Jean TARDIEU 1903 1995 Qui souhaite la reconnaissance officielle et la légitimation universitaire doit bannir l’humour, qui classe dans la catégorie des amuseurs, mal venus au panthéon littéraire. C’est à bon droit que Tardieu s’irrite, dans On… …   Encyclopédie Universelle

  • Jean Bazaine — (né le 21 décembre 1904 à Paris – mort le 4 mars 2001 à Clamart) était un artiste français, figure majeure de la nouvelle École de Paris, et de la peinture d avant garde française du XXe siècle. Il était l arrière arrière petit fils de… …   Wikipédia en Français

  • Jean bazaine — Cet article fait partie de la série Peinture Liste des peintres Portail de la Peinture Jean Bazaine (né le 21 décembre 1904 à Paris – mort le 4 mars …   Wikipédia en Français

  • Tardieu — ist der Name folgender Franzosen: Ambroise Tardieu (Kartograph) (1788 1841), Kupferstecher und Kartograph Ambroise Tardieu (1818–1879), Rechtsmediziner Ambroise Tardieu (Geschichtsschreiber) (1840 1912), Geschichtsschreiber und Archäologe aus der …   Deutsch Wikipedia

  • Jean-pierre vallotton — est un écrivain suisse né à Genève le 3 mai 1955. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres 2.1 Poèmes, nouvelles, critique, livres d artistes, ouvrages pour e …   Wikipédia en Français

  • Jean Bazaine — Jean René Bazaine Glasfenster Bazaines in der Kirche Saint Séverin Jean René Bazaine (* 21. Dezember 1904 in Paris; † 4. März …   Deutsch Wikipedia

  • Jean Rene Bazaine — Jean René Bazaine Glasfenster Bazaines in der Kirche Saint Séverin Jean René Bazaine (* 21. Dezember 1904 in Paris; † 4. März …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.