Jean Stengers


Jean Stengers

Jean Stengers, né en 1922 et décédé le 15 août 2002 à Ixelles, est un historien belge, professeur à l'Université libre de Bruxelles.

Étudiant précoce et brillant, entré à l'ULB en 1939, à l'âge de 17 ans, Jean Stengers publie son premier article scientifique deux ans plus tard dans la Revue Belge de Philologie et d'Histoire. En 1948, il présente sa thèse de doctorat sous la direction du professeur Bonenfant sur les fondements historiques du sentiment national belge.

« Dès cette époque, évoque l'historienne Ginette Kurgan, se manifeste l'éclectisme étonnant de ses intérêts, doublé d'une rigueur d'approche stimulée par sa formation de médiéviste. » À partir de 1949, Jean Stengers enseigne le cours d'histoire coloniale, en qualité de suppléant du professeur Franz Van Kalken auquel il succèdera en 1951 pour l'ensemble de ses enseignements d'histoire contemporaine.

Promu professeur ordinaire, en 1954, à l'âge de trente-deux ans, Jean Stengers participe à la fondation de l'Institut d'histoire du christianisme et succède en 1967 à Guillaume Jacquemyns à la direction du séminaire d'histoire contemporaine. S'il est impossible de passer en revue ses nombreux travaux, on peut néanmoins affirmer que la réputation scientifique de Jean Stengers s'est construite au départ de l'histoire coloniale belge. Son Congo, Mythes et réalités publié en 1989 fit date.

D'autres ouvrages fondamentaux ont marqué sa production comme L'action du roi en Belgique depuis 1831, Pouvoir et influence : essai de typologie des modes d'action du roi ou encore Vertiges de l'historien un ouvrage sur le hasard et sa place dans la recherche historique et le déroulement de certains événements, reflet des préocuppations de méthode de Jean Stengers.

Il est le père de l'historienne des sciences et épistémologue Isabelle Stengers.

Sommaire

Œuvre

(liste non exhaustive)

Ouvrages en tant qu'auteur ou co-auteur

  • Belgique et Congo ; l'élaboration de la Charte coloniale, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1963.
  • avec Eliane Gubin, Histoire du sentiment national en Belgique des origines à 1918, Bruxelles, Racine, 2000-2002, 2 vol. (t. 1. : Les racines de la Belgique : jusqu'à la révolution de 1830 ; t.2 : Le grand siècle de la nationalité belge).
  • Congo, Mythes et réalités, Paris-Louvain-la-Neuve, Duculot, 1989 (réédité et augmenté en 2005 aux éditions Racine).
  • J. Stengers, Vertige de l'historien, les histoires au risque du hasard, Bruxelles, 1998.
  • L'action du Roi en Belgique depuis 1831. Pouvoir et influence, Bruxelles, Éditions Duculot, 1994 (réimpr. 2008, Éditions Racine), 432 p. (ISBN 978-2873865672) 
  • Histoire d'une grande peur, la masturbation, éd. Synthelabo; aussi chez Pocket (Agora 217), 2000.

Articles

  • « Essai d'une méthode d'évaluation des sommes d'argent exprimées en monnaies anciennes », dans Revue belge de philologie et d'histoire, t. 20, n° 3-4, 1941, p. 575-588.
  • La Revue belge de philologie et d'histoire a consacré un de ses numéros de 2004 à la réédition d'articles de Jean Stengers Lire en ligne sur Persée

Bibliographie

  • G. Kurgan-Van Hentenryk, « Jean Stengers, l'homme et son œuvre », Revue belge de philologie et d'histoire, 82-1-2, 2004, p. 15-26 Lire en ligne sur Persée
  • J.-M. Duvosquel, A. Dierkens, G. Vanthemsche, « Bibliographie thématique de Jean Stengers », Revue belge de philologie et d'histoire, 82-1-2, 2004, p. 27-48 Lire en ligne sur Persée

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Stengers de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean Stengers — (1922 mdash; 2002) was a Belgian historian. A precocious and brilliant student, Stengers entered the Free University of Brussels (now split into the Université Libre de Bruxelles and the Vrije Universiteit Brussel) in 1939, at the age of 17. He… …   Wikipedia

  • Stengers — Isabelle Stengers (* 1949) ist eine belgische Philosophin. Leben und Wirken Stengers studierte zunächst an der Université Libre de Bruxelles Chemie. Gemeinsam mit Ilya Prigogine verfasste sie das Buch Dialog mit der Natur, wo der Versuch… …   Deutsch Wikipedia

  • Jean Pirmez — Pour les articles homonymes, voir Pirmez. Jean Pirmez (né à Châtelineau le 13 octobre 1795 et mort à Châtelineau le 11 septembre 1864) fut un homme politique belge à tendance libérale modéré. Sommaire 1 Biographie 2 Carrièr …   Wikipédia en Français

  • Jean-luc marion — Pour les articles homonymes, voir Marion. Jean Luc Marion France Théologie et philosophie contemporaine Naissance : 3 juillet  …   Wikipédia en Français

  • Jean Rey (politicien) — Jean Rey (homme politique) Pour les articles homonymes, voir Jean Rey. Jean Rey (15 juillet 1902 à Liège 19 mai 1983 à Liège) est un avocat, homme politique belge et militant wallon qui fut président de la Commission européenne de 1967 à 1970.… …   Wikipédia en Français

  • Jean rey (homme politique) — Pour les articles homonymes, voir Jean Rey. Jean Rey (15 juillet 1902 à Liège 19 mai 1983 à Liège) est un avocat, homme politique belge et militant wallon qui fut président de la Commission européenne de 1967 à 1970. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Jean-Francois Marquet — Jean François Marquet Jean François Marquet (né en 1938) est un philosophe français. Ancien élève de l École normale supérieure de Saint Cloud, il est professeur émérite à l Université Paris IV Sorbonne, lauréat du Grand Prix de Philosophie de l… …   Wikipédia en Français

  • Jean-martin charcot — Jean Martin Charcot, né à Paris le 29 novembre 1825 et mort à Montsauche les Settons le 16 août 1893, est un clinicien et neurologue français …   Wikipédia en Français

  • Jean Martin Charcot — Jean Martin Charcot, né à Paris le 29 novembre 1825 et mort à Montsauche les Settons le 16 août 1893, est un clinicien et neurologue français …   Wikipédia en Français

  • Jean-Luc Marion — Pour les articles homonymes, voir Marion. Jean Luc Marion France Théologie et philosophie contemporaine …   Wikipédia en Français