Jean Malalas


Jean Malalas

Jean Malalas (en grec ancien Ἰωάννης Μαλάλας / Iôánnês Malálas), né vers 490 ap. J.-C. et mort vers 578 ap. J.-C., est l'auteur de la plus ancienne chronique byzantine conservée : la Chronographia (Χρονογραφία). Il a exercé une très grande influence sur les chroniques byzantines mais aussi slaves et orientales, ainsi que sur la tradition annalistique occidentale.

Les seuls renseignements biographiques que l'on ait de lui doivent se déduire de son nom et de son œuvre : il est probablement d'ascendance syrienne (Malalas signifie « rhéteur » en syriaque), originaire d'Antioche, et a dû y travailler dans l'administration avant de venir à Constantinople, probablement dans les années 530 ou peu après 540.

La cité d'Antioche tient en effet une place importante dans son œuvre, une histoire mondiale en 18 livres, qui va de l'époque biblique jusqu'au règne de Justinien Ier : le seul manuscrit grec conservé s'arrête en 565, mais la traduction slave du Xe - XIe siècle est plus complète. Le récit fut peut-être étendu jusqu'en 574 ultérieurement : le dernier livre qui décrit le règne de Justinien montre moins d'intérêt pour la capitale et contient moins d'allusions à des sympathies monophysites que le début ; il paraît donc comme greffé sur le livre, soit par l'auteur lui-même à une date ultérieure, soit par quelqu'un d'autre. L'identification de Jean Malalas au patriarche de Constantinople Jean III le Scholastique (565577) est désormais rejetée[réf. nécessaire].

Écrite dans une langue populaire, peut-être en vue d'un public lui-même populaire, cette chronique n'a valeur de source historique que pour le VIe siècle. La partie consacrée au règne de Justinien paraît refléter la propagande impériale de l'époque. Pour les parties plus anciennes, l'auteur prend soin de citer ses sources, bien que beaucoup paraissent de seconde main. Son influence fut considérable, car l'ouvrage fut traduit notamment en slavon ecclésiastique et en géorgien.

Éditions

  • Ioannes Malales, Chronographia, Corpus Fontium Historiae Byzantinæ, Series Berolinensis, H. Thurn (ed.), Berlin, 2000 (rééd.).
  • Clavis Patrum Graecorum 7511

Bibliographie

  • Oxford Dictionary of Byzantium, s. v. Malalas, John, vol. II, 1274.
  • E. Jeffreys, B. Croke, R. Scott, Studies in John Malalas, Sydney, 1990.
  • La Chronique de Jean Malalas (VIe s. è. chr.). Actes du colloque d'Aix-en-Provence (21-23 mars 2003), (Monographies, Travaux et Mémoires), Paris, 2004, sous la direction de J. Beaucamp, avec la collaboration de S. Agusta-Boularot, A.-M. Bernardi, B. Cabouret et E. Caire.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Malalas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Malalas — Jean Malalas (en grec ancien Ἰωάννης Μαλάλας / Iôánnês Malálas), né vers 490 ap. J. C. et mort vers 578 ap. J. C. est l auteur de la plus ancienne chronique byzantine conservée : la Chronographia (Χρονογραφία). Il a exercé une très grande… …   Wikipédia en Français

  • Jean de Nikiou — est un évêque et moine égyptien qui vivait à la fin du VIIe siècle, auteur d une chronique universelle écrite à l origine, pour l essentiel, en grec. La principale source sur cet auteur est l Histoire des patriarches de l Église d Alexandrie …   Wikipédia en Français

  • Jean d'Antioche (chroniqueur) — Sous le nom de Jean d Antioche nous sont parvenus des fragments d une chronique universelle en langue grecque datant du règne de l empereur Héraclius (610 641). Intitulée Ίστορία χρονική, elle racontait l histoire du monde depuis Adam jusqu à l… …   Wikipédia en Français

  • Johannes Malalas — (Malalas = syrisch für Rhetor; * um 490 in Antiochia am Orontes, Syrien; † nach 570 in Konstantinopel) war ein oströmischer Historiker der ausgehenden Spätantike. Seine früher oft vermutete Identität mit Johannes III. Scholastikos, Patriarch von… …   Deutsch Wikipedia

  • ИОАНН МАЛАЛА — [Иоанн Антиохийский, Ритор; греч. ᾿Ιωάννης Μαλάλας, Μαλέλας, ῾Ρήτωρ; от сир. malála ритор] (80 е гг. V в., Антиохия (?) после 578 (?), К поль (?)), визант. греч. хронист, автор (или один из авторов) хронографии. В сироязычных источниках… …   Православная энциклопедия

  • Chronique universelle — On appelle chronique un récit historique dans [lequel] les faits sont simplement enregistrés dans l ordre de leur succession et dont l auteur est au moins pour partie contemporain , mais il ne s astreint pas à distinguer les faits année par année …   Wikipédia en Français

  • Scriptor incertus de Leone Armenio — (en latin : « l auteur à l identité incertaine ayant écrit sur [l empereur] Léon l Arménien ») est un historien byzantin qui n est pas identifié avec certitude, auteur d un récit des règnes de Michel Ier Rhangabé et de Léon V l… …   Wikipédia en Français

  • Licinius Macer — Caius Licinius Macer est un historien romain, né vers 105 av. J. C., mort en 66 av. J. C. Sommaire 1 Biographie 2 Son œuvre 3 Sources 3.1 Sources anciennes …   Wikipédia en Français

  • Gondebaud — Gondebaud, né avant 455, mort en 516, est roi des Burgondes à partir des années 470, d abord avec ses frères, Godégisile, Gondemar et Chilpéric, puis seul à partir de 500. Il s est efforcé d unir les Burgondes et les Gallo Romains et a réussi à… …   Wikipédia en Français

  • Évagre le Scolastique — Pour les articles homonymes, voir Evagre. Évagre le Scolastique, Έυάγριος en grec, Evagrius en latin, est un historien de langue grecque, né vers 536 à Épiphanie (Syrie) et mort peu après 594. Il est, avec Eusèbe de Césarée, Sozomène, Théodoret… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.