Jean Maillard


Jean Maillard
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Jean Maillart.

Jean Maillard est un artiste peintre belge, né à Bruxelles le 18 janvier 1901, décédé le 20 juin 1991. Il est peintre et dessinateur de nus, de marines, de natures mortes, et surtout, de portraits.

Sommaire

Biographie

À l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles, Jean-Baptiste Maillard fut élève de Constant Montald, Émile Fabry et Jean Delville. Il fut également élève, à Gand, du sculpteur George Minne, et à Bruxelles, de E. Rombaux et de V.Rousseau.

À 11 ans, il fut nommé professeur de l’Académie des Beaux-Arts de Louvain. En 1958 sa renommée comme portraitiste devient internationale. En 1971, l’Administration des timbres de Belgique émet un timbre spécial avec son portrait de Georges Hubin, fondateur du parti ouvrier belge. Il est nommé en Belgique Chevalier de l’Ordre de Léopold II et Chevalier de la Couronne et, en France, Chevalier des Arts et des Lettres de la République française.

Désireux d’une société égalitaire, il admire et peint, en 1935, le portrait d’Émile Vandervelde et de ceux qui, du parti ouvrier belge, travaillaient pour améliorer les conditions des gens du peuple. En 1936, il dessine à Barcelone des affiches contre le bombardement des villes pendant la guerre civile espagnole. Cette même année, il expose à Paris, au Salon des Indépendants. 1947, étouffé par la tension entre francophones et flamands, il émigre au nord de l’Europe. Il peint et expose en Suède, au Danemark, en Hollande, en Allemagne, en Italie et en Angleterre.

De retour en Belgique en 1952, il se donne totalement à l’art du portrait et à l’entreprise d’immortaliser ceux qui construisaient l’Europe du XXe siècle. À Cadenabbia, il peint le chancelier Konrad Adenauer, en Allemagne, ceux du chancelier Franz von Papen et du général Falkenhausen, ex-gouverneur allemand de Belgique et du nord de la France, et en France, ceux de Maurice Garçon, François Mauriac, Roland Dorgelès et Jean Rostand. De très nombreux personnages de la culture et de la science suivirent, Albert Schweitzer, François Mauriac, André Maurois, Jean Rostand, Bertrand Russel, et d’autres, du monde politique, tels que le roi Léopold III de Belgique, en tout une centaine de portraits qui forment une galerie de visages du XXe siècle, beaucoup accompagnés de la signature du modèle à même la toile.

Œuvres acquises par des musées ou des institutions officielles

(Sélection selon archives incomplètes, les œuvres sont classées par date d'acquisition :)

  • Portrait de Jules Destrée, Stedelijk Museum Vanderkelen-Mertens, Louvain[1].
  • Crépuscule sur les dunes, acquis par le Ministère de Culture, (administration des Beaux-Arts) Bruxelles[1].
  • Train dans le soir, acquis par le Ministère de Culture, (administration des Beaux-Arts) Bruxelles[1].
  • 1936 : Portrait de Adolphe Max, mairie de Bruselas, acquis par la Maison Communale de Bruxelles.
  • 1970 : Quinze dessins de Jules Brodet, directeur de l’Institut Pasteur de Bruxelles.
  • 1978 : Portrait de Jules Destrée (huile), acquis par le Ministère d’Éducation Nationale et de la Culture française.
  • 1984 : Portrait de Jules Destrée (fusain sur papier, 1935), acquis par le Ministère de la Communauté française à Bruxelles.
  • 1989 : Portrait de George Hubin (huile, 1934), acquis par le Ministère de la Communauté française à Bruxelles.
  • 1994 : Cent trente dessins de personnages su vingtième siècle et dix lithographies (1927-1963), donnés à la Bibliothèque Royale Albert Ier (numéros d’inventaire : F 39250 a F 39293)
  • 1994 : Portrait de Léopold III (dessin) et le tableau Thibaud, Cortot y Casals au Palais des Beaux-Arts (1932), acquis par la Bibliothèque Royale Albert Ier, à Bruxelles.
  • 1995 : Portrait de Désiré de Fauw (inventorié avec le numéro F 39517) et du Portrait du Général de Gaulle (inventorié avec le numéro F 39518), donnés a la Bibliothèque Royale Albert Ier.
  • 1999 : Portrait du ministre Albert Devèze, donné au Partis Libéral, Bruxelles.

Bibliographie

  • La Dernière Heure, 18 août 1977 : « Peinture intimiste, Jean Maillard-Vic Erna », article signé Alian Viray.
  • (en) Evening News, 9 avril 1974, p. 11 : « Artist who turns this… into this ».
  • Dernière heure, 8 août 1973 : « Oui, il existe encore des reporters du visage : Jean Maillard », article signé AlainViray.
  • Le Peuple, 3 décembre 1973, p. 7. : « Jean Maillard. L’extraordinaire portraitiste de ceux qui firent l’Europe de ce temps. »
  • Knack, 7 avril 1973, p. 69 : « Jean Maillard, peintre-artiste », article signé Jan van Rompaey.
  • Luxemburger Wort, nº 11/1153 : « Jean Maillard : portraitiste de génie ».
  • 1968 : Entrevue à la RTB. L’émission : Jean Maillard, portraitiste des personnalités de notre monde.
  • Germinal, nº 668, semaine du 25 au 31 août 1962, p. 8 : « La vie passionnée du peintre Jean Maillard ».
  • Apollo. Défenseur des Arts, nº86, 1er février 1951 : « Peintres du Nu et les Nus de Jean Maillard », article signé André Dumont-Rivoire. Inclus photo de « La pudeur », exposé au Salon des artistes français, 1951, Grand Palais, Paris. / nº 84, 1er décembre 1950 : « La révélation du siècle. Maillard ».
  • Le Moniteur, 23 mai 1931, p. 27 : « En passant par toutes les couleurs. Le Peintre Jean Maillard, signé M. Pierre Vandendries ».

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Maillard de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean Maillard — Jean Baptiste Maillard (1901 1993) fue un pintor belga. Nacido en Bruselas el 18 de enero de 1901 y fallecido el 20 de junio de 1993 en La Hulpe, Jean Maillard cursó estudios en la Academia de Bellas Artes de Bruselas, donde fue alumno de… …   Wikipedia Español

  • Jean Maillard — (c. 1515 ndash; after 1570) was a French composer of the Renaissance. While little is known with certainty about his life, he may have been associated with the French royal court, since he wrote at least one motet for them. Most likely he lived… …   Wikipedia

  • Maillard Et Duclos — Pour les articles homonymes, voir Maillard et Duclos. Maillard et Duclos est une entreprise de travaux publics (BTP) créée par Jean Maillard et M. Duclos, filiale de la Lyonnaise des Eaux Dumez. Elle fut numéro un du BTP en région Rhône Alpes et… …   Wikipédia en Français

  • Maillard et duclos — Pour les articles homonymes, voir Maillard et Duclos. Maillard et Duclos est une entreprise de travaux publics (BTP) créée par Jean Maillard et M. Duclos, filiale de la Lyonnaise des Eaux Dumez. Elle fut numéro un du BTP en région Rhône Alpes et… …   Wikipédia en Français

  • Jean Maillart —  Ne doit pas être confondu avec Jean Maillard. Pour les articles homonymes, voir Maillart. Jean de Maillard[1] est un personnage clé de la rébellion de 1358 entre les Parisiens et le dauphin Charle …   Wikipédia en Français

  • Maillard et Duclos — Pour les articles homonymes, voir Maillard et Duclos. Maillard et Duclos est une entreprise de travaux publics (BTP) créée par Jean Maillard et M. Duclos, filiale de la Lyonnaise des Eaux Dumez. Elle fut numéro un du BTP en région Rhône Alpes et… …   Wikipédia en Français

  • maillard — (ma llar, ll mouillées) s. m. Coup de Jean Maillard, action par laquelle on nuit à quelqu un, on le dessert ; par allusion au bourgeois Jean Maillard, qui tua Marcel, prévôt de Paris, au moment où il allait ouvrir une des portes de cette ville.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Jean Colin Maillard — Pour les articles homonymes, voir Colin Maillard (homonymie) et Jean Colin. Jean Colin Maillard est un guerrier du pays de Liège au Xe siècle, anobli par le roi Robert en 999, a son nom aurait accolé celui de Maillard à cause du maillet… …   Wikipédia en Français

  • Jean colin-maillard — Pour les articles homonymes, voir Colin Maillard (homonymie) et Jean Colin. Jean Colin Maillard est un guerrier du pays de Liège au Xe siècle, anobli par le roi Robert en 999, a son nom aurait accolé celui de Maillard à cause du maillet… …   Wikipédia en Français

  • Jean De Maillard — Pour les articles homonymes, voir Maillard. Jean de Maillard (né le 15 août 1951 à Saint Germain en Laye) est un magistrat français. Première fonction le 15 novembre 1982, puis juge à Agen, 2e grade, 1er groupe depuis le… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.