Jean Kuntzmann


Jean Kuntzmann

Jean Kuntzmann (1912 – 19 décembre 1992 à Grenoble) est un mathématicien français. Il fut professeur à la faculté des sciences de Grenoble où il dirigea le service de mathématiques appliquées. Il a également créé le premier laboratoire de calcul à Grenoble en 1951, qui, après une longue histoire, a donné lieu à l'IMAG, au CICG, au GETA, et par là à l'informatique universitaire grenobloise.

Sommaire

Biographie

Jean Kuntzman reçut le premier prix de mathématiques au concours général en 1929. Après l'École Normale Supérieure, il fut reçu premier à l'agrégation de mathématiques en 1934. Il prépara alors une thèse d'état en algèbre, et, lors d'un stage en Allemagne, il y découvrit la recherche « par projets » plutôt que « par discipline ». Mobilisé en 1939, il soutint néanmoins sa thèse (dirigée par Georges Valiron) en 1940, fut fait prisonnier et resta en captivité jusqu'en 1945.

Nommé maître de conférences à l'université de Grenoble en 1942, il rejoignit son poste en 1945, et devint professeur à la Faculté des Sciences. Il y dirigea le service de Mathématiques Appliquées. En 1951, il créa le premier laboratoire de calcul à Grenoble. En 1957, avec Louis Bolliet il apprit la programmation à Villeurbanne chez Delle. Après une longue histoire, son laboratoire de calcul engendra l'IMAG, le CICG, le GETA, et par là l'informatique universitaire grenobloise. Il est aussi à l'origine de la création de l'Ensimag.

Il s'était donné pour but de promouvoir à l'université le concept de mathématiques de l'ingénieur, avec dans un premier temps l'analyse numérique, et par la suite les mathématiques de l'informatique.

Ouvrages

  • Méthodes numériques ; Interpolations, Dérivées, 1959, Dunod
  • Mathématiques de la Physique et de la Technique, 1961, Hermann
  • Algèbre de Boole[1], 1965 et 1969, Dunod
  • Où vont les mathématiques ?, 1967, Hermann
  • Séries, 1967, Hermann
  • Systèmes différentiels, 1967, Hermann
  • Variable Complexe, 1967, Hermann
  • Algèbres de Boole et machines logiques, avec P. Naslin, 1968, Dunod, 361 p.
  • Méthodes numériques, 1969, Hermann
  • Théorie des Réseaux-Graphes, 1972, Dunod,[2]
  • Apport de l'Informatique à l'Enseignement des Mathématiques, 1974, Cedic
  • Evaluation et critiques des enseignements mathématiques, 1976, Cedic

Notes et références

  1. appliqué aux circuits logiques
  2. une théorie des graphes bi-partis, où apparaît une théorie des relations généralisée, à valeur dans un dioïde

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Kuntzmann de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • KUNTZMANN — FRANCE (see also List of Individuals) 1.6.1912 Pont à Mousson/F 19.12.1992 Grenoble/F Jean Kuntzmann created at Institut Polytechnique of Grenoble the first computational center in 1951, the start of hydraulic computations in Europe. In 1956 the… …   Hydraulicians in Europe 1800-2000

  • Jean Duhaime — (né en 1948) est un théologien, un bibliste, un sociologue et un professeur québécois. De 2005 à 2009, il a été doyen de la Faculté de théologie et de sciences des religions de l Université de Montréal, où il enseigne depuis 1976. Il a fait des… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Marie Husser — Fichier:J M Husser2.jpg Jean Marie Husser Jean Marie Husser est historien des religions suisse, enseignant à l Université Marc Bloch de Strasbourg. Sommaire 1 Parcours 2 Spécialisation et domaine de recherche …   Wikipédia en Français

  • Histoire de Grenoble — L’histoire de Grenoble recouvre une période de plus de 2 000 ans. À l époque Gallo romaine, le bourg gaulois porte le nom de Cularo puis de Gratianopolis et voit son importance accrue lorsque les Comtes d’Albon la choisissent au début du… …   Wikipédia en Français

  • Grenoble — Pour les articles homonymes, voir Grenoble (homonymie). 45° 11′ 16″ N 5° 43′ 37″ E …   Wikipédia en Français

  • IMAG — Institut d informatique et mathématiques appliquées de Grenoble L IMAG (Informatique et Mathématiques Appliquées de Grenoble) était jusqu au 1er janvier 2007 une fédération d unités de recherche du CNRS, de l INPG et de l Université Joseph… …   Wikipédia en Français

  • Institut D'informatique Et Mathématiques Appliquées De Grenoble — L IMAG (Informatique et Mathématiques Appliquées de Grenoble) était jusqu au 1er janvier 2007 une fédération d unités de recherche du CNRS, de l INPG et de l Université Joseph Fourier, implantées sur plusieurs sites de l agglomération… …   Wikipédia en Français

  • Institut d'informatique et mathematiques appliquees de Grenoble — Institut d informatique et mathématiques appliquées de Grenoble L IMAG (Informatique et Mathématiques Appliquées de Grenoble) était jusqu au 1er janvier 2007 une fédération d unités de recherche du CNRS, de l INPG et de l Université Joseph… …   Wikipédia en Français

  • Institut d'informatique et mathématiques appliquées de Grenoble — L IMAG (Informatique et Mathématiques Appliquées de Grenoble) était jusqu au 1er janvier 2007 une fédération d unités de recherche du CNRS, de l INPG et de l Université Joseph Fourier, implantées sur plusieurs sites de l agglomération… …   Wikipédia en Français

  • Institut d'informatique et mathématiques appliquées de grenoble — L IMAG (Informatique et Mathématiques Appliquées de Grenoble) était jusqu au 1er janvier 2007 une fédération d unités de recherche du CNRS, de l INPG et de l Université Joseph Fourier, implantées sur plusieurs sites de l agglomération… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.