Jean Germain


Jean Germain
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Jean Germain (linguiste).
Jean Germain
Germain jean.jpg
Jean Germain lors de l'inauguration de la permanence de Jean-Patrick Gille en 2007.

Mandats
Maire de Tours
Actuellement en fonction
Depuis le 11 juin 1995
Majorité PS-EELV-PCF-MRC-Démocrates-Ouvert
Prédécesseur Jean Royer
Président de la Communauté d'agglomération de Tours
Actuellement en fonction
Depuis le 10 janvier 2000
Prédécesseur Aucun
Sénateur d'Indre-et-Loire
Actuellement en fonction
Depuis le 26 septembre 2011
Majorité SOC-COM-RDSE
Premier vice-président du Conseil régional du Centre
15 mars 199826 septembre 2011
Président Michel Sapin, Alain Rafesthain et François Bonneau
Majorité PS-EELV-PCF-MRC
Biographie
Date de naissance 11 septembre 1947 (1947-09-11) (64 ans)
Lieu de naissance Tours, Drapeau de France France
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste (PS)
Diplômé de Université François Rabelais
Profession Inspection générale de l'Éducation nationale

Blason tours 37.svg
Liste des maires de Tours
Liste des sénateurs d'Indre-et-Loire

Jean Germain, né le 11 septembre 1947 à Tours (Indre-et-Loire), est un homme politique français.

Sommaire

Biographie

Le juriste

Juriste de formation (études à Tours), maître de conférences en droit public (il a notamment enseigné le droit constitutionnel et les finances publiques).

Vice-Président d'abord, puis Président de 1988 à 1993, de l'Université François-Rabelais de Tours, Jean Germain a, en cette qualité, ouvert de nombreux chantiers : accompagnement de la démocratisation de l'accès à l'enseignement supérieur, professionnalisation d'un certain nombre de filières de formation, ouverture européenne des cursus par la multiplication des programmes Erasmus et Comenius.

Un important programme immobilier a permis d'accueillir des étudiants de plus en plus nombreux (près de 30 000) et d'ancrer l'université dans la ville à l'exemple de l'implantation de la composante «Droit, Economie et Gestion » sur le quartier des 2 Lions, alors en construction, au sud de la ville. Cet effort sans précédent a été rendu possible par une politique alors originale de contractualisation avec l'État et les collectivités territoriales.

La création d'une antenne de l'université de Tours à Blois et d'une filière de formation dédiée à « l'ingénierie des milieux aquatiques et des corridors fluviaux » à Chinon participent de cette logique d'ouverture de l'université à d'autres publics et de professionnalisation de ses filières de formation.

La mise en place de réseaux, celui, d'une part, qui rassemblait quelques unes des universités du grand ouest de la France et celui, d'autre part, qui unissait une bonne dizaine d'universités européennes entre elles, autour de centres d'intérêts partagés, s'inscrit également dans cette logique d'ouverture de l'université de Tours au monde qui l'environne et à la demande de mobilité formulée  par un nombre alors croissant d'étudiants.

La création d'un passeport culturel étudiant témoigne également du souci de faire des étudiants des acteurs à part entière de leur ville d'accueil et de ses principales structures culturelles.

Dans le cadre des ses activités professionnelles et dans le prolongement des responsabilités universitaires qu’il a exercées, Jean Germain s’est vu confier par Pierre Moscovici, alors Ministre des affaires européennes, et Jack Lang, Ministre de l’éducation, une mission sur les voies et moyens permettant d’amplifier la mobilité des étudiants, des enseignants et des formateurs dans l’espace européen. Cette mission a trouvé sa traduction dans un rapport sur « l’Europe des connaissances et du savoir » lequel a préfiguré l’adoption de la résolution du Conseil européen du 14 décembre 2000 portant plan d’action pour la mobilité, l’ensemble étant annexé au traité européen de Nice.

Jusqu'en septembre 2010, date à laquelle il a fait valoir ses droits à la retraite, Jean Germain est inspecteur général de l'Éducation nationale (IGEN), poste auquel il avait été nommé par François Mitterrand.

L'homme politique

Engagements et parcours politiques

Membre du Parti socialiste[1], Jean Germain est délégué national du PS auprès de François Hollande, chargé de l'Éducation et des Universités[2].

D'après la liste du 11 novembre 2003, il est membre du comité d'orientation scientifique de l'association À gauche, en Europe, fondée par Michel Rocard et Dominique Strauss-Kahn.

Il a apporté son soutien à Ségolène Royal le 17 août 2006[3].

Il a également été le directeur de cabinet d’André Laignel, de 1988 à 1991, alors que ce dernier était secrétaire d’État à la formation professionnelle.

Il a soutenu François Hollande dans le cadre des primaires socialistes organisées en octobre 2011.

Mandats électifs

Maire de Tours depuis 1995, Jean Germain est également président de la communauté d'agglomération Tour(s) plus depuis le 10 janvier 2000.

Il a été premier vice-président de la région Centre de 1998 à 2011. Il a exercé à ce titre l'intérim de la présidence de la région à deux reprises, après les démissions de Michel Sapin en 2000 et en 2007.

Il est élu sénateur lors des élections sénatoriales de 2011[4].

Actions municipales

Jean Germain arrive à la mairie de Tours en 1995 et succède ainsi à Jean Royer.

Au cours des ses mandats de maire et président d'agglomération de Tours, Jean Germain a, entre autres, densifié la ville de Tours comme par exemple dans les quartiers des Deux-Lions et de Rochepinard en restructurant le parc des expositions de Tours. Il a lancé le vaste chantier du tramway de Tours qui induit d'importants chantiers connexes : comme les restructurations d'espaces (tels que les places Pilorget, de la Tranchée, Choiseul, Anatole France, de la Gare) et la construction de nouveaux grands bâtiments place Anatole France et dans le secteur Gare de Tours.

Liens externes

Notes et références

  1. Fédération d'Indre-et-Loire
  2. Liste des délégués nationaux sur le site du Parti socialiste
  3. Nouvel Observateur, le 17 août 2006
  4. « Élections sénatoriales : les biographies des élus », dans Le Monde, 25 septembre 2011 [texte intégral (page consultée le 26 septembre 2011)] 
Précédé par Jean Germain Suivi par
Michel Sapin
Président (intérim) du Conseil régional du Centre
2000
2007

Alain Rafesthain
François Bonneau



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Germain de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean Germain (UCL) — Jean Germain (linguiste) Jean Germain. Jean Germain né à Sovet en 1947 est un romaniste belge, spécialisé dans la langue wallonne. Actuellement professeur à l université catholique de Louvain, il y dirige la Bibliothèque générale et de sciences… …   Wikipédia en Français

  • Jean-germain drouais — (25 novembre 1763 15 juillet 1788), peintre français de l école de Jacques Louis David, né d une famille de peintres à Paris, mort à vingt cinq ans. Il était le fils de François Hubert Drouais, portraitiste connu. Il a reçu le Prix de Rome en… …   Wikipédia en Français

  • Jean Germain (linguiste) — Jean Germain. Jean Germain né à Sovet en 1947 est un romaniste belge, spécialisé dans la langue wallonne. Actuellement professeur à l université catholique de Louvain, il y dirige la Bibliothèque générale et de sciences humaines. Il est l auteur… …   Wikipédia en Français

  • Jean Germain Drouais — (November 25, 1763 July 15, 1788), French historical painter, was born at Paris. His father, Francois Hubert Drouais, and his grandfather, Hubert Drouais, were well known portrait painters; and it was from his father that he received his first… …   Wikipedia

  • Jean-Germain Drouais — Marius à Minturnes, Paris, musée du Louvre. Jean Germain Drouais (25 novembre 1763 15 juillet 1788), peintre français de l école de Jacques Louis David, né d une famille de peintres à Paris, mort à vingt cinq ans. Il était le fils de François… …   Wikipédia en Français

  • Auguste-Jean Germain de Montforton — Pour les autres membres de la famille, voir : Louis Auguste Germain de Montforton. Pour les articles homonymes, voir Germain (homonymie). Auguste Jean Germain de Montforton …   Wikipédia en Français

  • Drouais, Jean-Germain — ▪ French painter born Nov. 25, 1763, Paris, Fr. died Feb. 13, 1788, Rome, Papal States [Italy]       historical painter who was one of the leading early Neoclassicists in France.       Drouais s father, François Hubert Drouais (1727–75), and his… …   Universalium

  • Germain Nouveau — Nom de naissance Germain Marie Bernard Nouveau Autres noms Entre autres : P. Néouvielle Jean de Noves G. N. Humilis Activités Poète Naissance 31  …   Wikipédia en Français

  • Jean-Claude Gaudin — Jean Claude Gaudin, en 2008. Mandats Président du groupe UMP au Sénat …   Wikipédia en Français

  • Jean-Jacques Filleul — Parlementaire français Date de naissance 22 juin 1943 (1943 06 22) (68 ans) Mandat Député 1995 2002 Sénateur (depuis 2011) Circonscription Deuxième circonscription d Indre et Loir …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.