Jean Cau


Jean Cau
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Cau (aviron).

Jean Cau, né à Bram dans l'Aude le 8 juillet 1925 et décédé à Paris le 18 juin 1993, est un écrivain et journaliste français. Il repose au cimetière La Conte de Carcassonne[1]. Il fut le secrétaire de Jean-Paul Sartre, il recevra en 1961 le prix Goncourt pour son roman La Pitié de Dieu, et fut diabolisé par la gauche[2], qui ne lui a pas pardonné ses dénonciations de « la Grande Prostituée », c'est-à-dire la gauche[3].

Sommaire

Biographie

Né le 8 juillet 1925 d'un père ouvrier cheminot, et d'une mère femme de ménage, à Bram, dans le département de l’Aude, Jean Cau fait d'abord ses études au lycée de Carcassonne où il obtient le baccalauréat. Il monte à Paris pour préparer l’École normale supérieure à Louis-le-Grand, puis passe une licence de philosophie[4].

Pensant qu'il faut devenir le secrétaire d'un grand écrivain pour devenir soi-même écrivain, il écrit à plusieurs écrivains (Julien Benda, Albert Camus, etc.), seul Jean-Paul Sartre, submergé de lettres par son succès, lui répond et il en devient le secrétaire[5]. Il deviendra aussi journaliste et grand reporter à l'Express, au Nouvel Observateur, au Figaro et à Paris-Match. Venu de l'extrême gauche, il s'est rapproché du Groupement de recherche et d'études pour la civilisation européenne (GRECE, appelé aussi « Nouvelle Droite ») et a écrit des textes polémiques fustigeant le gauchisme, la décadence de l'Europe ou exaltant le combat et les traditions européennes. Il fut également parolier, notamment pour Régine.

À partir des années 1970, les romans de Jean Cau, ainsi que plusieurs de ses essais et divers articles confiés à la revue Éléments, sont teintés d'un paganisme solaire, comme l'illustre ce « prière d'insérer » de l'auteur en couverture du roman Le Grand soleil :

« J'ai voulu rêver, en somme, d'un village où reviendraient, par la grâce d'un enfant, les anciens dieux, décapités, mutilés, émasculés, mais toujours rayonnants et prêts à revivre, au soleil, et à régner innocemment... d'un village de marbre dont le dieu s'appelait Apollon et dont le prince revenu est un enfant. J'ai rêvé un conte païen se déroulant au soleil invaincu[6]. »

Jacques Marlaud a consacré tout un chapitre à Jean Cau dans son étude sur le paganisme littéraire et philosophique contemporain. Il écrit :

« Jean Cau païen, ayant fait voler en éclats les oripeaux de la pensée chrétienne, revient avidement aux sources de l'âme européenne : la forêt germanique du Nord, qui hanta l'imagination de Dürer et Wagner, tout comme les garrigues ensoleillées du Sud où ont fleuri naguère les temples de marbre blanc[7]. »

Dans la préface écrite par Jean Cau à l'étude de J. Marlaud, l'écrivain approuve vivement la démarche de ce dernier consistant à retracer un paganisme du style et de la pensée chez les auteurs contemporains :

« Aussi bien, lorsque Jacques Marlaud soupçonne justement de quelque aristocratique solitude et de paganisme littéraire des Paul Morand, Déon, Céline, Nimier, Marcel Aymé, Chardonne, etc. (et Giono, et Valéry...), « rebelles du style », il met dans une juste cible. [...] Grâce à lui, je sais pourquoi nous sommes encore quelques-uns, en cette fin de siècle, à danser sans remords la pyrrhique"[8]. »

Tauromachie

Jean Cau était un passionné de tauromachie. Il écrivit plusieurs articles et ouvrages sur le sujet, montrant son attachement à ce qu'il estimait être (à tort) des rites ancestraux, païens, de jeu avec l'animal sauvage. Il séjourna en Espagne pour préparer plusieurs romans - dont Les oreilles et la queue.

Œuvres

Filmographie

Scénariste

Théâtre

Adaptation


Auteur

Notes et références

  1. Jean-Pierre Blanchard, Jean CAU, « le cathare », N°6, Montségurle, novembre 2001
  2. Pol Vandromme, Jean Cau, la fougue du désespoir, Valeurs Actuelles, le 7 mai 2009.
  3. Jacques Vanden Bemden, Entretiens-souvenirs avec Jean Cau.
  4. Alain de Benoist, Jean Cau, Article paru en 2008 dans Le Spectacle du monde.
  5. Claude Lanzmann interviewé par François Busnel, Le Grand Entretien, France Inter, mardi 8 mar
  6. Jean Cau, Le Grand soleil, Juliard, 1981
  7. Jacques Marlaud, Le Renouveau païen dans la pensée française, Livre-Club du Labyrinthe, 1981
  8. Jean Cau, Préface, Le Renouveau païen dans la pensée française', op. cit.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Cau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean Cau — (Bram, Aude, 8 de julio de 1925 París, 18 de junio de 1993) fue un escritor y periodista francés. Contenido 1 Biografía 2 Tauromaquia 3 Obras …   Wikipedia Español

  • Jean Cau — (July 8 1925 June 18 1993) was a French writer and journalist.Born in Bram, he was secretary to Jean Paul Sartre, after which he was a journalist and reporter for l Express, Figaro, and Paris Match. In 1961, he was awarded the Prix Goncourt for… …   Wikipedia

  • Jean cau (aviron) — Jean Cau, (né le 22 mars 1874), était un rameur français. Il a notamment été champion olympique en quatre avec barreur en 1900 aux cotés de Émile Delchambre, Henri Bouckaert, Henri Hazebrouck et Charlot. Il fut membre du cercle de l Aviron de… …   Wikipédia en Français

  • Jean Cau (rower) — Jean Cau (born March 22, 1874 died ?) was a French rower who competed in the 1900 Summer Olympics.He was part of the French boat Cercle de l Aviron Roubaix , which won the gold medal in the coxed fours.External links* [http://www.databaseolympics …   Wikipedia

  • Jean Cau (aviron) —  Pour l’article homonyme, voir Jean Cau.  Jean Cau Illustration manquante : importez la …   Wikipédia en Français

  • Jean-louis barrault — Pour les articles homonymes, voir Barrault. Théâtre Par catégories …   Wikipédia en Français

  • Jean-Claude Amyl — est un acteur et metteur en scène français. Sommaire 1 Biographie 2 Comédien 3 Metteur en scène 4 Directeur de théâtre …   Wikipédia en Français

  • Jean Daniel Bensaïd — Jean Daniel Jean Daniel (né Jean Daniel Bensaïd) est un écrivain et un journaliste français, éditorialiste dans l hebdomadaire Nouvel Observateur qu il a fondé en 1964. Il est né le 21 juillet 1920 à Blida (Algérie). Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Claude Bercq — est un acteur et cascadeur français né Claude Jules René Bercq le 7 avril 1929 à Valleroy (Meurthe et Moselle), et, mort le 12 décembre 2008 à Saint Louis (Haut Rhin). Il commença sa carrière sous la direction de Jean Pierre… …   Wikipédia en Français

  • Jean Saudray — est un acteur français né en 1928 et décédé en 2002. Filmographie Cinéma 1959 : Merci Natercia ! de Pierre Kast 1961 : Les Amants de Téruel de Raymond Rouleau Le cycliste 1962 : Les Bonnes Causes de Christian Jaque Le garagiste… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.