Jean Broc


Jean Broc

Jean Broc est un peintre français, né le 16 décembre 1771 à Montignac, en Dordogne, mort en 1850 en Pologne[1] ou en Ukraine à Łopatyn (pl:Łopatyn).
Il fut élève de David, dans l'atelier duquel il fit partie du groupe des Barbus.
Il est l'auteur de la Mort de Hyacinthe, conservé au musée de Poitiers[2]. Le musée du Louvre expose depuis fin janvier 2007 l'École d'Apelle qui vient d'être restauré,voir photographie avant restauration. Lire l'article de la Tribune de l'Art.

Sommaire

Bibliographie

  • Sylvain Laveissière, Le tableau du mois, n° 139, À la mémoire de Robert Rosenblum ( 1927-2006), feuillet édité gracieusement par le musée du Louvre à l'occasion de la présentation du 7 février 2007 au 5 mars 2007 comme tableau du mois de L'École d'Appelle.
  • Brigitte et Gilles Delluc, Jean Broc et Pierre Bouillon, deux peintres périgourdins du temps de David, Bulletin de la Société historique et archéologique du Périgord, 2007, 134, p. 445-466, ill.
La Mort de Desaix

Envois aux Salons

  • 1800, L'École d'Apelle, musée du Louvre, don en 1872, de Mme Dwernicka, fille de l'artiste.
  • 1801,
    • Le Naufrage de Virginie.
    • La Mort de Hyacinthe.
  • 1806, La Mort du général Desaix, Versailles.
  • 1810, Renaud et Armide.
  • 1814,
  • 1817, Portrait d'un garde national à cheval.
  • 1819,
    • La Magicienne consultée, Musée de Bayeux.
    • La Mort de Virginie.

1833, Les Envoyés de Dieu, église d'Yvré-l'Évêque, (vraisemblablement le tableau intitulé Les Archanges sur le site de la commune).

Œuvres

Commentaire d'Auguste Jal du tableau Les Anges exposé au Salon de 1833

Selon une coutume habituelle des salonniers, Jal fait parler des visiteurs imaginaires commentant les œuvres exposées, nous avons ici un ultra Romain, un homme aux lunettes, un petit vieillard, une marquise. Après avoir discuté d’un tableau de Guichard[3], ce groupe se dirige vers Les Anges de Jean Broc :

« Le petit Vieillard. – Ce n’est pas mal dessiné assurément ; mais si M. Guichard, que je crois un jeune homme, avait pu apprendre à dessiner chez M. David avec nous, il serait autrement élégant et correct. Tenez, si vous voulez voir le sentiment de notre école élevé à sa dernière puissance, voyez les Anges de Broc.

Le groupe fait quelque pas à gauche.
La Marquise. – Nous demandions tout à l’heure ce que signifiait la scène de M. Guichard ; c’est bien de ceci qu’on peut demander ce que cela veut dire.
Le Vieillard. – C’est Dieu, sous la figure de trois archanges : Gabriel, qui représente la prophétie ; Raphaël, qui représente la bienfaisance, et Michel la force. L’idée est très ingénieuse, comme vous voyez.
L’Homme aux lunettes. – Un peu trop subtile, pour être bien comprise.
L’Ultra-Romain. – La pensée ne me fait rien. Je vois en ces trois anges trois figures. Qu’ils marchent sur le terrain du paradis terrestre ou sur le tapis vert de Versailles, peu m’importe, ils sont sans pureté de forme, sans précision de silhouette, sans grandeur ; voila tout ce qui me frappe. Allez voir notre divin Raphaël !
Le Vieillard.- Monsieur est de l’école de Ingres, sans doute.
L’Ultra-Romain.- Mais, je m’en flatte.
Le Vieillard.- Oh ! alors il n’y a pas d’espoir de vous faire revenir.
L’Ultra-Romain.- Non, pas à propos de cette grande galette, toujours.
Le Vieillard- Un des plus beaux morceaux de l’école de David !
L’Ultra-Romain.- Tant pis pour elle.
Le Vieillard.- L’ouvrage d’un homme consciencieux qui le fait depuis dix ans peut-être.
(plus loin...)
Le petit Vieillard. – Mais, monsieur, savez-vous bien que Broc, dont vous traitez si cavalièrement une œuvre remarquable, a eu beaucoup de renommée ?
L’Ultra-romain. – J’irai chanter sous sa fenêtre : « Vous étiez ce que vous n’êtes plus ; vous n’étiez pas ce que vous êtes. »

— Jal, Les Causeries du Louvre, pages 199

Note

  1. Sa fille Aline avait épousé le général Józef Dwernicki.
  2. Il y a deux musées à Poitiers qui expose les collections municipales de peinture: Le musée Sainte-Croix et le musée Rupert de Chièvres, la Mort de Hyacinthe est exposée au musée Rupert de Chièvres.
  3. Sans doute Joseph Guichard ?

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Broc de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean Broc — La muerte de Jacinto, por Jean Broc. Jean Broc (Montignac, 16 de diciembre de 1771 Polonia, 1850) fue un pintor neoclásico francés. Su obra más famosa es el óleo La muerte de Jacinto (hoy en los …   Wikipedia Español

  • Jean Broc — [ The Death of Hyacinthos , by Jean Broc ] Jean Broc (1771 ndash;1850) was a French Neo Classical painter. His most famous work, The Death of Hyacinthos , was completed in 1801 and is an oil on canvas. This subject matter is often associated with …   Wikipedia

  • Jean-pierre granger — Pour les articles homonymes, voir Granger. Cet article fait partie de la série Peinture …   Wikipédia en Français

  • Jean-Pierre Granger — Pour les articles homonymes, voir Granger. Jean Pierre Granger est un peintre néo classique français né à Paris le 11 mars 1779, décédé le 1er décembre 1840 à Paris . Son prénom est Jean Pierre d après un procès verbal de l Académie des… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Claude Barbarant — (1940 2010), professeur de collège, est le dernier secrétaire général du Syndicat national des instituteurs (SNI PEGC/FEN[1] de 1983 à 1992 et le premier secrétaire général, dans sa configuration étendue à tous les enseignants de l école… …   Wikipédia en Français

  • Jean De La Varende — La Varende, dans ses jardins de Bonneville, à Chamblac Nom de naissance Mallard de La Varende Activité(s) …   Wikipédia en Français

  • Jean de La Varende — Nom de naissance Mallard de La Varende Activités Romancier Nouvelliste Critique littéraire artiste peintre Maquettiste naval Naissance 24 mai 1887 Chamblac Décès 8 juin 1959 …   Wikipédia en Français

  • Jean de la Varende — La Varende, dans ses jardins de Bonneville, à Chamblac Nom de naissance Mallard de La Varende Activité(s) …   Wikipédia en Français

  • Jean de la varende — La Varende, dans ses jardins de Bonneville, à Chamblac Nom de naissance Mallard de La Varende Activité(s) …   Wikipédia en Français

  • Jean-Jacques Duval D'Eprémesnil — Jean Jacques Duval d’Eprémesnil Naissance 5 décembre 1745 Pondichéry Décès …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.