Jean-Vincent D'Abbadie De Saint-Castin


Jean-Vincent D'Abbadie De Saint-Castin

Jean-Vincent d'Abbadie de Saint-Castin

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abbadie et Castin.

Jean-Vincent d'Abbadie de Saint-Castin était le 3e baron de Saint-Castin et fut aussi chef amérindien. Il est né en 1652 à Escout, dans le canton d'Oloron, au Béarn, en France et est décédé en 1707 - à Pau dans le Béarn en France, il était le fils de Jean-Jacques d'Abbadie de Saint-Castin et d'Isabeau de Béarn-Bonasse, descendante des comtes de Foix.

Jean-Vincent d'Abbadie de Saint-Castin a été enseigne et porte-étendard dans le régiment de Carignan-Salières en 1665. Il quitte la France le 6 mai 1665 pour suivre le marquis Henri de Chastelard de Salières ainsi que huit compagnies du régiment de Carignan pour la Nouvelle-France afin de venir combattre les Iroquois. Après la signature d'un traité de paix avec les Iroquois, la mission du régiment prend fin et Jean-Vincent retourne en France.

Il revient s'installer quelques années plus tard, mais cette fois en Acadie et plus particulièrement au fort de Pentagouet, situé en plein cœur du système de défense des colonies françaises en Amérique. L'habitation qu'il construisit en amont de la rivière Bagaduce (affluent du fleuve Penobscot), devint le cœur du premier village franco-abénaquis en Amérique, c'est-à-dire le premier village métis. En 1670, peu de temps après son arrivée à Pentagouet, il épouse l'indienne, Pidianske (Pidiwammiskwa ou Marie-Mathilde), de son nom de baptême), l'une des filles du chef (sachem), Madockawando, de la tribu abénaquise des Pentagouets (Penobscots). Il aura deux enfants de cette première épouse: Claire et Marie-Thérèse. Après 1677, il s'unit à Misoukdkosié ou Nicoskwé (nommée dame Melchilde), autre fille de Madockawando dont il aura 8 enfants : Cécile, Brigitte, Anastasie, Bernard, Bernard-Anselme, Jean-Pierre, Joseph-Marie et Barenos (peut-être François-Xavier). En 1698, lors de la mort de Madockawando, il devint grand sachem des Pentagouets. Jean-Vincent a mené en terre d'Acadie, de nombreuses luttes contre les Anglais.

Il retournera vers 1700 en France pour régler la succession en faveur de son fils Bernard-Anselme, qui devint officiellement le 4e baron de Saint-Castin.

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes

(fr) Biographie au Dictionnaire biographique du Canada en ligne

  • Portail de la Nouvelle-France Portail de la Nouvelle-France
  • Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715) Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715)
Ce document provient de « Jean-Vincent d%27Abbadie de Saint-Castin ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Vincent D'Abbadie De Saint-Castin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-Vincent d'Abbadie de Saint-Castin — (* 1652 in Saint Castin, Provinz Béarn; † 1707 in Pau) war ein französischer Offizier und Sagamore der Penobscot, einem Stamm der Östlichen Abenaki. Inhaltsverzeichnis 1 Frühe Jahre 2 In Akadien 3 …   Deutsch Wikipedia

  • Jean-Vincent d’Abbadie de Saint-Castin — (* 1652 in Saint Castin, Provinz Béarn; † 1707 in Pau) war ein französischer Offizier und Sagamore der Penobscot, einem Stamm der Östlichen Abenaki. Inhaltsverzeichnis 1 Frühe Jahre 2 In Akadien …   Deutsch Wikipedia

  • Jean-vincent d'abbadie de saint-castin — Pour les articles homonymes, voir Abbadie et Castin. Jean Vincent d Abbadie de Saint Castin était le 3e baron de Saint Castin et fut aussi chef amérindien. Il est né en 1652 à Escout, dans le canton d Oloron, au Béarn, en France et est décédé en… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Vincent d'Abbadie de Saint-Castin — (b. 1652, Béarn, France d. 1707, Pau, France) was a French military officer serving in Canada, and an Abenaki chief. Jean Vincent was the youngest of three sons in this noble family. Little is known of his early years other than he lost his… …   Wikipedia

  • Jean-Vincent d'Abbadie de Saint-Castin — Pour les articles homonymes, voir Abbadie et Castin. Jean Vincent d Abbadie de Saint Castin (°1652 †1707) était le troisième baron de Saint Castin et fut aussi chef amérindien. Sommaire 1 Biographie 2 …   Wikipédia en Français

  • Bernard-Anselme d'Abbadie de Saint-Castin — (b. 1689, Pentagouet d. 1720, Béarn) was a French born military officer serving in Acadia. He was the son of Jean Vincent d Abbadie de Saint Castin; his brother was Joseph d Abbadie de Saint Castin. External links *… …   Wikipedia

  • Joseph d'Abbadie de Saint-Castin — (circa 1720 1746) was a French military officer serving in Acadia. he was also an Abenaki chief. Fact|date=November 2007His father was Jean Vincent d Abbadie de Saint Castin, and his brother was Bernard Anselme d Abbadie de Saint Castin. External …   Wikipedia

  • Saint-Castin — Pour les articles homonymes, voir Castin (homonymie). 43° 22′ 42″ N 0° 18′ 16″ W …   Wikipédia en Français

  • Baron de Saint-Castin — Jean Vincent d Abbadie de Saint Castin (* 1652 in Saint Castin, Provinz Béarn; † 1707 in Pau) war ein französischer Offizier und Sagamore der Penobscot, einem Stamm der Östlichen Abenaki. Inhaltsverzeichnis 1 Frühe Jahre 2 In Akadien 3 …   Deutsch Wikipedia

  • Bernard-Anselme de Saint-Castin — Pour les articles homonymes, voir Castin (homonymie). Bernard Anselme est le quatrième baron de Saint Castin. Il est le fils métis de Jean Vincent d Abbadie de Saint Castin et de Misoukdkosié (Marie Melchilde, de la tribu Penobscot (confédération …   Wikipédia en Français