Jean-Paul Mousseau


Jean-Paul Mousseau

Jean-Paul Mousseau, né à Montréal le 1er janvier 1927, décédé le 7 février 1991, fut un élève de Paul-Émile Borduas et un membre des Automatistes.

Sommaire

Biographie

À l'âge de 13 ans, Jean-Paul Mousseau a commencé à s'intéresser à la peinture alors qu'il était étudiant au Collège Notre-Dame de Montréal, avec le Frère Jérôme comme tuteur, de 1940 à 1945.

Peu après, il s'inscrit à l'École du Meuble de Montréal où il étudie avec Paul-Emile Borduas. Il devient membre du groupe que l'on connaît maintenant sous le nom d'Automatistes. En 1948, il appose sa signature au fameux manifeste "Refus global".

Il est membre fondateur de l' Association des artistes non-figuratifs de Montréal. Il a créé des murales pour Hydro-Québec ainsi qu'au Métro Peel de Montréal. Il épouse l'actrice québécoise Dyne Mousso en 1949 et est le père de l'actrice Katherine Mousseau.

Il prit une nouvelle direction à la fin des années 1950 et devint l’un des premiers artistes du Québec à trouver la nécessité d’intégrer l'art dans l'environnement urbain. Ses plus importantes contributions sont des peintures murales originales et d'autres collaborations avec des architectes.

Jean-Paul Mousseau effectua un travail important dans le métro de Montréal. Il tomba en désaccord avec le premier directeur artistique du métro, Robert Lapalme, qui insistait pour que l'art du métro soit figuratif, et représente l'histoire de Montréal, et soit financé par des entreprises au moyen de la publicité. Mousseau souhaitait ouvrir les portes à l'art non figuratif intégré dans l'architecture en comptant les dépenses dans le budget de construction. Lapalme ne céda jamais pour le réseau initial, excepté pour deux travaux (les cercles de Mousseau à la station Peel et les vitraux de Marcelle Ferron au Champ-de-Mars) qu'il a toujours regrettés.

Mousseau succéda à Lapalme comme directeur artistique, et son influence marqua tout le reste du réseau, comprenant des travaux étourdissants d'art non figuratif intégrés à l'architecture. La plupart des œuvres d’art étaient planifiées en accord avec les architectes mais beaucoup l’étaient par les architectes eux-mêmes.

Les œuvres de Mousseau dans le métro incluent aussi la peinture murale Opus 74 à la station Viau, deux peintures murales à Honoré-Beaugrand, et une peinture murale à Square-Victoria.

Par l'intermédiaire du designer Léonard Garneau, responsable de l'aménagement intérieur du Centre d'Art d'Orford, il y conçu des modules d'éclairage pour la salle de concert Gilles-Lefebvre . Ses travaux sont aussi visibles aux Aéroports de Montréal et dans plusieurs tours à bureaux de Montréal.

Expositions

  • 1946 Musée des beaux-arts de Montréal
  • 1947 Automatistes, Galerie du Luxembourg, Paris; Exposition avec Riopelle à Montréal
  • 1952 Automatistes, Musée des Beaux-Arts de Montréal; Bienniale de la peinture canadienne, Galerie d'art nationale, Ottawa
  • 1953 Automatistes, Place-Des-Arts, Montréal
  • 1954 "La matière Chante", Galerie Antoine, Montréal; Biennial de peinture canadienne, Galerie d'art nationale, Ottawa; Il gagne le premier prix du "Winnipeg Art Show"; "Jeunes peintres du Canada" en Belgique
  • 1955 "Espace 55", Musée des Beaux-Arts de Montréal; Galerie l'Actuelle, Montréal;
  • 1956 Galerie l'Actuelle, avec Riopelle, Borduas, Sam Francis, McEwen et autres
  • 1957 Exposition de l'Association des artistes non-figuratifs de Montréal
  • 1959 Association des artistes non-figuratifs de Montréal, Musée des Beaux-Arts de Montréal
  • 1960 "L'exposition Universelle de Brussels", 20 peintres canadiens, Galerie Denyse Delrue
  • 1963 "Festival des deux mondes", Spoletto, Italie;
  • 1964 "Sculptures lumineuses": Musée de Montréal, Salon du Printemps;
  • 1967 Rétropective "Aspects", Musée d'art contemporain, Montréal
  • 1971 "Borduas et les Automatistes" Grand Palais, Paris
  • 1980 Société des arts contemporains, Galerie d'art d'Edmonton
  • 1983 Association des artistes non-figuratifs de Montréal, Université Concordia
  • 1997 Rétrospective "Mousseau", Musée d'art contemporain de Montréal, Montréal

Institutions possédant de oeuvres de Mousseau

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Paul Mousseau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-paul mousseau — Cet article fait partie de la série Peinture Liste des peintres Portail de la Peinture Jean Paul Mousseau, né à Montréal le 1er janvier 1927 …   Wikipédia en Français

  • Jean-Paul Mousseau — (January 1, 1927 February 7, 1991) was a student of Paul Émile Borduas and a member of the Automatist school of Quebec artists. He took a new direction at the end of the 1950s as one of the first Quebec artists who saw the necessity of… …   Wikipedia

  • Jean-Paul Mousseau — Jean Paul Armand Mousseau (* 1. Januar 1927 in Montreal; † 7. Februar 1991 ebenda) war ein kanadischer Maler und Bildhauer. Mousseau studierte von 1940 bis 1945 am Collège Notre Dame, wo er Schüler von Frère Jérôme war. 1944 wurden erstmals Werke …   Deutsch Wikipedia

  • Paul-Emile Borduas — Paul Émile Borduas  Pour l’article homonyme, voir Borduas.  Cet article fait partie de la série Peinture …   Wikipédia en Français

  • Paul-émile borduas —  Pour l’article homonyme, voir Borduas.  Cet article fait partie de la série Peinture …   Wikipédia en Français

  • Mousseau — ist der Name von Jean Paul Mousseau (1927−1991), kanadischer Maler und Bildhauer Joseph Alfred Mousseau (1838−1886), von 1882 bis 1884 Premierminister der kanadischen Provinz Québec Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur …   Deutsch Wikipedia

  • Paul-Émile Borduas —  Pour l’article homonyme, voir Borduas.  Paul Émile Borduas. Paul Émile Borduas (1er novembre …   Wikipédia en Français

  • Jean-pierre alaux — Naissance 14 novembre 1925 La Ciotat Nationalité Française Activité(s) Artiste peintre, sculpteur Formation …   Wikipédia en Français

  • Paul-louis weiller — Paul Louis Weiller, né à Paris le 29 septembre 1893 et décédé à Genève le 6 décembre 1993, fils de Lazare Weiller et d Alice Javal, est un chef d’entreprise français, héritier par sa mère d une grande famille du XIXe siècle qui s est… …   Wikipédia en Français

  • Paul-Louis Weiller — Paul Louis Weiller, né à Paris le 29 septembre 1893 et mort à Genève le 6 décembre 1993, est un chef d’entreprise et un mécène français, Sommaire 1 Biographie 2 Bibliographie 3 Annexes …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.