Jean-Marie Thiebaud


Jean-Marie Thiebaud

Jean-Marie Thiébaud

Jean-Marie Thiébaud (né à Pontarlier (Doubs) le 21 novembre 1944), est un médecin, écrivain, conférencier et généalogiste français.

Sommaire

Biographie

Jean-Marie Thiébaud est né à Pontarlier (Doubs) le 21 novembre 1944. Il a été reçu bachelier à Dakar (Sénégal), docteur en médecine à la Faculté de Besançon (Doubs) et diplômé de la Faculté de droit de Besançon avant d'exercer à Pontarlier dès 1974 puis à Besançon dès 1989, chargé de cours à la Faculté de médecine de Besançon et à l'Université ouverte de Franche-Comté, administrateur du Centre hospitalier général de Pontarlier de 1978 à 1998, fondateur et rédacteur en chef de la revue Médecins de Franche-Comté.

Il a épousé à Pontarlier (Doubs), le 11 juillet 1969, Geneviève Guilloz, ancienne élève de la Maison d'éducation de la Légion d'honneur, née à Clerval (Doubs) le 6 février 1950, institutrice puis directrice d'école, fille de Lucien Guilloz (1897-1982), lieutenant-colonel d'infanterie, commandeur de la Légion d'honneur, et d'Augustine Page. Trois fils : Jean-Noël, né à Vannes (Morbihan) le 11 mai 1976, François-Xavier, né à Besançon (Doubs) le 15 janvier 1978, Josserand, né à Pontarlier (Doubs) le 21 mai 1987.

Responsabilités socio-professionnelles

Il a exercé diverses responsabilités ordinales et syndicales au niveau local, régional et national, devenant secrétaire général de la Chambre nationale des professions libérales de 1988 à 1998, siégeant alors au sein de la commission de concertation des professions libérales auprès du Premier ministre puis du ministre du Commerce. Il a aussi été administrateur et vice-président de commission de la CNAF (Caisse nationale d'allocations familiales) en 1997-1998 et administrateur de l'UFJT (Union nationale des foyers et services pour jeunes travailleurs). En mai 2009, il a été élu délégué de la région Bourgogne-Franche-Comté de la CARMF (Caisse autonome de retraite des médecins de France).

Fonctions politiques

Sur le plan politique, bien que n'ayant jamais adhéré à aucun parti, il a été maire-adjoint de Pontarlier et président du Syndicat intercommunal du château de Joux et du fort Mahler du Larmont inférieur à La Cluse-et-Mijoux de 1983 à 1989 (il a reçu reçu au château de Joux François Mitterrand, président de la République; et l'ambassadeur d'Haïti, venus se recueillir dans la cellule du général Toussaint Louverture le 31 mars 1987), président de la commission de jumelage avec Villingen-Schwenningen (Bade-Wurtemberg, Allemagne). Il a aussi été tête d'une liste apolitique aux élections régionales de Franche-Comté en 1986 (recueillant 4,85% des voix). Par décret de Jacques Chirac, président de la République, il a été nommé membre de la section des finances du Conseil économique et social (1997-1999).

Généalogie et héraldique

Écrivain, il a été élu membre correspondant (1982) puis membre titulaire de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Besançon et de Franche-Comté en 1987, président de la Fédération française de généalogie (1993-1998) et de la Confédération internationale de généalogie et d'héraldique (1995-1998). Il a aussi été nommé membre du Conseil supérieur des Archives (1994-1998), sous la présidence de René Rémond, aux côtés de Robert Badinter, Pierre Mesmer, etc. Il a été au nombre des personnalités consultées par Guy Braibant, président de section honoraire du Conseil d'État, lors de la mission confiée à celui-ci par le Premier ministre pour une révision de la loi sur les Archives (mars-avril 1995). Le rapport de cette mission exécutée à la demande d'Édouard Balladur, Premier ministre, a été remis, le 28 mai 1996, à Alain Juppé, Premier ministre suivant.

Généalogiste et héraldiste, il est fondateur du Conseil français d'héraldique (Paris (7 octobre 1984) et de l'Académie internationale de généalogie (Turin (Italie) (22 septembre 1998). Il a écrit près de 60 ouvrages et quelque 650 articles publiés en France et à l'étranger (Russie, Suisse, Italie, Allemagne, Canada, etc.), consacrant l'essentiel de son œuvre à la généalogie, à l'étude de familles françaises, suisses, russes, baltes, japonaises, ouzbekes, à l'anthroponymie, à la toponymie, à l'héraldique, au symbolisme et à l'histoire de la médecine à travers des prosopographies, des dictionnaires thématiques, des inventaires de fonds d'archives privées et des manuels méthodologiques. Il a également consacré ses œuvres à la présence des Français en Extrême-Orient du XVIe siècle à nos jours et aux hommes célèbres ou méconnus du Premier Empire.

Il a créé les armoiries de nombreuses communes : Amancey, Dampjoux, Damprichard, Étalans, Frasne (en collaboration avec Michel Renaud), Malbuisson, Mouthe, Pierrefontaine-les-Varans, Saint-Vit, Vernierfontaine, etc.

Il a collaboré à la revue Généalogie-magazine depuis sa fondation par les éditions Christian en 1982 et donné plusieurs centaines d'émissions radiophoniques sur Radio-France Besançon, consacrées à l'origine des noms de familles. Le 24 janvier 1987, il fut au nombre des membres fondateurs des Amis des Archives du Doubs et de Franche-Comté (association devenue Amis des Archives de Franche-Comté en 2006) et en assuma la vice-présidence. Il y donne des cours de paléographie.

Il a découvert, au cours de l'hiver 1996-1997, une importante partie des Archives de la Bastille à la Bibliothèque nationale de Russie à Saint-Pétersbourg. Ces documents avaient été récupérés par Petr Petrovitch Doubrovsky (1754-1816), diplomate russe en poste à Paris lors de la prise de la Bastille et offerts à l'empereur Alexandre Ier de Russie. Il en a publié un inventaire sommaire de 67 pages paru en 1997.

En 1997, il a été envoyé en mission au Canada par le Ministère des Affaires étrangères pour étudier la numérisation des archives et leur mise sur Internet.

Grand voyageur

Grand voyageur, il a notamment vécu au Sénégal en 1963-1964, en Grande-Bretagne en 1968, à Tachkent (Ouzbékistan) en 2002-2003 et à Séoul (Corée du Sud) en 2004-2005. Il a effectué plusieurs voyages en Russie, au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en Afrique du Nord, en Gambie, en Europe centrale, en Pologne, en République tchèque, en Grèce, en Israël, en Jordanie, aux Antilles, en Asie centrale, en Chine, au Japon, au Vietnam, etc.

Responsabilités associatives

Jean-Marie Thiébaud a été "Grand Ordonnateur" du GOSAN (Grand Ordre Souverain des Aigles Noirs), pseudo-société secrète dont les activités ont été condamnées par la justice[1]. Par un jugement rendu en janvier 2000, le Conseil régional de Bourgogne de l'Ordre des Médecins, relativisant l'affaire, s'est contenté d'infliger un blâme au docteur Thiébaud en maintenant son inscription au tableau de l'Ordre et la pleine autorisation d'exercer la médecine. Le parquet n'a pas fait appel de cette décision plutôt clémente. Pour décrire le monde judiciaire et carcéral français, Jean-Marie Thiébaud a publié à Paris aux éditions L'Harmattan un volumineux ouvrage, "Prison et justice : Mode d'emploi pour les détenus et leurs familles. Petite encyclopédie à l'usage des justiciables".

Distinctions

Médaille de bronze de la Croix-Rouge française, il est membre d'honneur de la Société d'histoire et de généalogie de Moscou (Russie) (1998) et de l'Institut d'études culturelles d'Argentine (1991). Pour 33 années au service de la boxe amateur, il a reçu la médaille d'or du comité départemental du Doubs de la Fédération française de boxe le 4 avril 2008.

Bibliographie

  • Portail de la généalogie Portail de la généalogie
  • Portail de l’héraldique Portail de l’héraldique
Ce document provient de « Jean-Marie Thi%C3%A9baud ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Marie Thiebaud de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-marie thiébaud — (né à Pontarlier (Doubs) le 21 novembre 1944), est un médecin, écrivain, conférencier et généalogiste français. Sommaire 1 Biographie 2 Responsabilités socio professionnelles …   Wikipédia en Français

  • Jean-Marie Thiébaud — Pour les articles homonymes, voir Thiebaud, Thiébault, Thiébaut (homonymie). Jean Marie Thiébaud (né à Pontarlier (Doubs) le 21 novembre 1944), est un médecin, écrivain, conférencier et généalogiste français. Sommaire 1 Biogr …   Wikipédia en Français

  • Jean-Nicolas Demeunier — Jean Nicolas Démeunier Article de la série Révolution française Causes Préludes L Assemblée constituante et ses suites (1789 1791) …   Wikipédia en Français

  • Jean-nicolas démeunier — Article de la série Révolution française Causes Préludes L Assemblée constituante et ses suites (1789 1791) …   Wikipédia en Français

  • Jean Nicolas Démeunier — Article de la série Révolution française Causes Préludes L Assemblée constituante et ses suites (1789 1791) …   Wikipédia en Français

  • Jean-Francois de Laperouse — Jean François de La Pérouse Jean François de Galaup de La Pérouse Naissance 23 août 1741 Près d Albi Décès date inconnue (à ? ans) Vanikoro …   Wikipédia en Français

  • Jean-François De Lapérouse — Jean François de La Pérouse Jean François de Galaup de La Pérouse Naissance 23 août 1741 Près d Albi Décès date inconnue (à ? ans) Vanikoro …   Wikipédia en Français

  • Jean-François Galaup de La Pérouse — Jean François de La Pérouse Jean François de Galaup de La Pérouse Naissance 23 août 1741 Près d Albi Décès date inconnue (à ? ans) Vanikoro …   Wikipédia en Français

  • Jean-François Galaup de Lapérouse — Jean François de La Pérouse Jean François de Galaup de La Pérouse Naissance 23 août 1741 Près d Albi Décès date inconnue (à ? ans) Vanikoro …   Wikipédia en Français

  • Jean-François de Galaup — Jean François de La Pérouse Jean François de Galaup de La Pérouse Naissance 23 août 1741 Près d Albi Décès date inconnue (à ? ans) Vanikoro …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.