Jean-Jacques Breard


Jean-Jacques Breard

Jean-Jacques Bréard

Jean-Jacques Bréard, dit Bréard-Duplessis, né à Québec (Nouvelle-France) le 11 octobre 1751 et mort à Paris le 2 janvier 1840, député de la Charente-Inférieure à la Convention nationale.

Il était le fils d'un contrôleur de la marine, qui avait pris part à la désastreuse administration du dernier intendant de la colonie. Jean-Jacques Bréard quitta le Canada avec son père et arriva en France vers 1758.

Fervent adepte de la révolution, devenu maire de Marennes, il fut élu à l'Assemblée législative, puis à la Convention nationale. Il vota la mort du roi Louis XVI, qu'il motiva ainsi : « Je demande, sans craindre les reproches de mes commettants, sans craindre le jugement de la postérité qui ne peut blâmer celui qui fait son devoir, je demande la peine de mort contre Louis ».

Secrétaire de l'assemblée, il la présida du 7 au 21 février 1793 et fut élu au premier Comité de Salut Public, le 6 avril 1793 où il s'occupa de la marine. Il en démissionna le 5 juin 1793.

Détestant la noblesse, il appuya le 15 avril 1794, le décret de Saint-Just qui ordonnait l'expulsion des nobles.

Il s'attaqua à Maximilien de Robespierre le 9 thermidor (27 juillet 1794), puis se consacra à organiser des fêtes funèbres en l'honneur des victimes de la Terreur.

Président du conseil des Anciens, Substitut à la poste aux lettres, sous le Directoire, il devint contrôleur des droits réunis sous l'Empire.

À la restauration, il dut s'exiler en Belgique et ne revint en France qu'après 1830.

  • Portail de la Nouvelle-France Portail de la Nouvelle-France
  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Jean-Jacques Br%C3%A9ard ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Jacques Breard de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-jacques bréard — Jean Jacques Bréard, dit Bréard Duplessis, né à Québec (Nouvelle France) le 11 octobre 1751 et mort à Paris le 2 janvier 1840, député de la Charente Inférieure à la Convention nationale. Il était le fils d un contrôleur de la marine, qui avait… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Jacques Bréard — Pour les articles homonymes, voir Bréard. Jean Jacques Bréard, dit Bréard Duplessis, né à Québec (Nouvelle France) le 11 octobre 1751 et mort à Paris le 2 janvier 1840, député de la Charente Inférieure à la Convention nationale. Il était le fils… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Paul Rabaut Saint-Étienne — (* 1743 in Nîmes; † 5. Dezember 1793) war ein Politiker in der Französischen Revolution. Er war der Sohn Paul Rabauts und nahm den zusätzlichen Nachnamen Saint Étienne von einem kleinen Gut bei Nîmes an. Wie sein Vater wurde er Pastor und… …   Deutsch Wikipedia

  • Bréard — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronymie Jean Jacques Bréard (1751 1840), né à Québéc, député français, membre de la Convention nationale et du Comité de Salut Public, Lucie Bréard,… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Paul Rabaut de Saint-Étienne — Pour les articles homonymes, voir Saint Étienne (homonymie). Jean Paul Rabaut Saint Étienne …   Wikipédia en Français

  • Georges-Jacques Danton — Pour les articles homonymes, voir Danton et Georges Danton (homonymie). Georges Jacques Danton …   Wikipédia en Français

  • Comité de Salvación Pública — El Comité de Salvación Pública fue un organismo francés creado con carácter extraordinario por la Convención Nacional el 6 de abril de 1793, durante la Revolución francesa. Estaba compuesto inicialmente por nueve miembros de la Convención (doce… …   Wikipedia Español

  • Gouvernement de la Convention — Ministres de la Convention Gouvernements de la France Précédent : Ministres de Louis XVI 10 mai 1774 10 août 1792 …   Wikipédia en Français

  • Ministres de la Convention — Régime Première république Chef de l État Convention nationale Début 10 août 1792 Fin 1er novembre 1795 Durée …   Wikipédia en Français

  • Liste der Präsidenten der französischen Nationalversammlung — Die verfassunggebende Nationalversammlung ging 1789 aus den Generalständen (États généraux) hervor. Der Präsident wechselte in kurzen Abständen nach dem Rotationsprinzip. Das galt auch für die nachfolgende Gesetzgebende Versammlung (1791–1792)… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.