Jean-Etienne Esquirol


Jean-Etienne Esquirol

Jean-Étienne Esquirol

Jean-Étienne Dominique Esquirol (Toulouse 4 janvier 1772[1] - Paris 12 décembre 1840) est un psychiatre français, considéré comme le père de l'hôpital psychiatrique français : il fit en effet voter la loi de 1838 obligeant chaque département à se doter d'un hôpital spécialisé.

Sommaire

Points-clés de son œuvre

  • Il approfondit la nosographie de Pinel ;
  • Il affina les différentes formes de mélancolie, a créé le terme de lypémanie et la classe des monomanies
  • Il établit la distinction entre hallucinations et illusions.
  • Il fit un parallèle entre Folie et Passions.
  • Il joua un rôle important sur le plan administratif et législatif (Loi de 1838).

Biographie

Statue d'Esquirol à l'hôpital Esquirol.

Arrivé en 1799 à Paris, il fut d'abord élève de Jean-Nicolas Corvisart à la Charité, puis dès 1801 il travailla avec Pinel à la Salpêtrière. En 1805, il écrivit : Les passions considérées comme cause, symptôme, et moyen de la maladie mentale.

Puis en 1820, succédant à Pinel il devint médecin chef de la Salpêtrière. Il créa rue de Buffon une maison de santé privée pour aliénés. Ensuite, il créa une maison de santé privée près d'Ivry. Au moment du décès de Royer-Collard, il succèda à ce dernier au poste de médecin-chef de la Maison Royale de Charenton, aujourd'hui hôpital Esquirol.

Il rédigea un rapport Sur les établissements consacrés aux aliénés en France. Son ouvrage principal porte le titre de Des maladies mentales considérées sous le rapport médical, hygiénique, et médico-légal.

Il eut notamment comme élève le Docteur Gérard Marchant.

Plan nosographique

  • Il est l'un des premiers à avoir fait la distinction entre hallucinations (perceptions sans objet externe, produites et construites par l'esprit) et illusions (erreurs de perception ; mauvaise interprétation des stimulis réels)
  • Parallèle Folie-Passions :

Pour lui les passions seraient ce qui nous pousse à agir et qui n'est pas d'ordre intellectuel : elles sont à l'origine de l'aliénation mentale. La folie serait faite des passions poussées à l'extrême Il y aurait donc une différence quantitative entre les deux. Selon lui, dans l'enfance, il n'y a pas de passions, donc pas d'aliénés.

Plan thérapeutique

  • Pour lui, les passions doivent servir au traitement des maladies.

Il faut qu'il y ait répression pour qu'il y ait guérison du malade : inspirer un sentiment de crainte, qui dompte et subjugue le malade, et provoquer une secousse morale en plaçant l'aliéné dans un état opposé et contraire à celui dans lequel il était avant de recourir à ce moyen. C'est la méthode perturbatrice. Pour Esquirol, il ne suffit donc plus de parler avec douceur et compassion, selon le traitement moral de Pinel.

Rôle important sur le plan administratif et législatif

Théoricien clair et pratique concernant les institutions psychiatriques, il est avec ses élèves à l'origine de l'adoption de la Loi du 30 juin 1838 concernant les aliénés, qui met fin aux décisions d'internement arbitraires par simple lettre de cachet ou de décisions de justice.

Influence

Il eut une certaine influence sur les pathologistes allemands, notamment Karl Christian Hille et Johann Christian August Heinroth, les premiers à traduire son œuvre dans leur langue.

Références

Titres et travaux d'Esquirol en 1805

Liens externes

  • Esquirol, Érotomanie, Dictionnaire des sciences médicales, t. XIII, C. L. F. Panckoucke, Paris, 1815, pp. 186-192.
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « Jean-%C3%89tienne Esquirol ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Etienne Esquirol de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-Étienne Esquirol — Portrait de 1838 Naissance 4 janvier 1772 Toulouse ( …   Wikipédia en Français

  • Jean-étienne esquirol — Jean Étienne Dominique Esquirol (Toulouse 4 janvier 1772[1] Paris 12 décembre 1840) est un psychiatre français, considéré comme le père de l hôpital psychiatrique français : il fit en effet voter la loi de 1838 obligeant… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Etienne Dominique Esquirol — Jean Étienne Esquirol Jean Étienne Dominique Esquirol (Toulouse 4 janvier 1772[1] Paris 12 décembre 1840) est un psychiatre français, considéré comme le père de l hôpital psychiatrique français : il fit en effet voter la… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Étienne Dominique Esquirol — (1772 1840) was a French psychiatrist.He was born in Toulouse, Occitania, France. He studied there and completed his education at Montpellier. He came to Paris in 1799 where he worked at the Salpêtrière Hospital and became a favorite student of… …   Wikipedia

  • Jean Étienne Dominique Esquirol — (Toulouse, 1772 París, 1840) fue un psiquiatra francés. Biografía Estatua de Esquirol en el Hospital Esquirol, Saint Maurice. Esquirol estudió en Toulouse y completó su educación en Montpellier. Marchó a …   Wikipedia Español

  • Jean Etienne Dominique Esquirol — Statue von Esquirol. Jean Etienne Dominique Esquirol (* 4. Januar 1772 in Toulouse; † 12. Dezember 1840) war ein französischer Psychiater. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Esquirol, Jean-Étienne-Dominique — (1772 1840)    physician    A noted physician who dealt with mental illnesses, Jean Étienne Dominique Esquirol was born in Toulouse. He was a student of philippe pinel and was doctor of medicine at La Salpêtrière, and chief inspector for the… …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Esquirol, Jean-Étienne-Dominique —    (1772–1840)    Founder of the French tradition of psychiatric nosology, Esquirol was born in Toulouse into a noble family his father was president of the chamber of commerce and began his medical studies there in 1792. In 1799, he went up to… …   Historical dictionary of Psychiatry

  • Esquirol, Jean-Étienne-Dominique — ▪ French psychiatrist born Feb. 3, 1772, Toulouse, France died Dec. 12, 1840, Paris       early French psychiatrist who was the first to combine precise clinical descriptions with the statistical analysis of mental illnesses.       A student of… …   Universalium

  • Étienne Pariset — Étienne Pariset, né le 5 août 1770 à Grand et mort en 1847, est un médecin français, connu pour être le fondateur de la Société protectrice des animaux. Médecin à l’hôpital de la Salpêtrière, il était secrétaire perpétuel de l’Académie… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.