Jean-Ernest Ducos, vicomte de La Hitte


Jean-Ernest Ducos, vicomte de La Hitte

Jean Ernest Ducos de Lahitte

Jean–Ernest Ducos de Lahitte
Jean–Ernest Ducos de Lahitte
Naissance 5 septembre 1789
Bessières (Haute-Garonne)
Décès 22 septembre 1878 89 ans)
Gragnague (Haute-Garonne).
Origine Français
Allégeance Drapeau de l'Empire français Empire français
Royaume de France Royaume de France
Drapeau français Empire français (Cent-Jours)
Flag of the Kingdom of France (1814-1830).svg Royaume de France
Drapeau français Royaume de France
Drapeau français République française
Drapeau de l'Empire français Empire français
Arme artillerie
Grade Général de division
Service 1807 - 1840
Conflits Guerre d'indépendance espagnole (1810-1813)
expédition de Morée (1828-29)
Campagne d'Algérie (1830-1840)
Commandement armée du Midi
Armée des Pyrénées
armée expéditionnaire d'Afrique
Faits d’armes siège de Cadix, bataille de Vitoria, Pampelune, affaire de la Bidassoa, combat du blocus de Bayonne, prise d'Alger (1830), col de Mouzaïa, à l'affaire de Médéah (1839,1840)
Distinctions Grand croix de la légion d'honneur.
Autres fonctions ministère des affaires étrangères (1849-51), député du Nord (1850), sénateur (1852-1870)
Image : Le vicomte Lahitte, réformateur de l'artillerie en France

Jean Ernest Ducos, vicomte de La Hitte, né le 5 septembre 1789, à Bessières (Haute-Garonne), décédé le 22 septembre 1878 à Gragnague (Haute-Garonne), est un général et un homme politique français, qui fut ministre des Affaires étrangères du 17 novembre 1849 au 9 janvier 1851, dans le Gouvernement Hautpoul, puis sénateur sous le Second Empire. Il favorisa par ailleurs la modernisation de l'artillerie en France par la réforme Lahitte (1858).

Sommaire

Carrière militaire

La campagne d'Espagne

Il entra à l'École polytechnique en 1807. À la sortie de l’École d’application de Metz en 1809, il fut envoyé en Espagne comme lieutenant d'artillerie et y fit les campagnes de 1810, 1811, 1812, 1813 et 1814. Les occasions de se distinguer ne manquaient pas pendant ces temps héroïques, et M. de La Hitte en profita. Il fut notamment remarqué au siège de Cadix. Ayant quitté l'armée du Midi pour appartenir à l'armée du Nord ou des Pyrénées, il y figura comme capitaine et se montra avec beaucoup de distinction à la bataille de Vitoria, aux combats livrés devant Pampelune, à l'affaire de la Bidassoa, au combat du blocus de Bayonne.

Les corps expéditionnaires de Grèce et d'Afrique

Sous la Restauration, on retrouve M. de La Hitte jouant un rôle important dans toutes les expéditions qui furent faites par le gouvernement, c'est-à-dire dans les expéditions d'Espagne, de Morée et d'Alger, et c'est lui qui en 1823 commandait l'artillerie comme lieutenant-colonel au siège de Cadix, de cette même ville qui avait vu ses débuts treize années auparavant.

Nommé colonel à la suite de la campagne d'Espagne, il fut choisi en 1828 et 1829 pour commander l'artillerie en Grèce, lors de l'expédition de Morée. C'est là qu'il conquit le grade de général de brigade, le 22 février 1829, à 39 ans. Un an après (1830), il fut appelé à commander l'artillerie de l'armée expéditionnaire d'Afrique (siège et prise d'Alger), il se signala surtout à la prise du fort de l'Empereur.

L'Afrique continua de l'occuper sous la Monarchie de Juillet. Il prit part, comme commandant d’artillerie aux campagnes décisives de 1839 et 1840. On le vit donner des preuves de son habileté au col de Mouzaïa, à l’affaire de Médéah, etc.

C'est à la suite de ces campagnes qu'il obtint le grade de général de division, le 21 juin 1840.

Carrière politique

La Révolution de février 1848 le trouva président du comité d'artillerie, dont il dirigeait les travaux avec une grande distinction. La cause de l'ordre l'a toujours compté parmi ses plus fervents défenseurs et il a donné une nouvelle preuve de son dévouement, en acceptant le portefeuille du ministère des affaires étrangères en novembre 1849 qu'il garda jusqu'au 9 janvier 1851.

Nommé représentant du Nord à l'assemblée législative, en novembre 1850, il démissionne le 7 février 1851. Il fut nommé inspecteur général du 1er arrondissement d'artillerie et de l'école polytechnique.

Le général de La Hitte adhéra au coup d'état du 2 décembre, fit partie de la commission consultative et fut appelé à siéger au sénat par décret présidentiel du 26 janvier 1852.

En 1858, il joua un rôle de premier plan dans l'adoption des obusiers à canon rayé pour l'armée française, en assurant la promotion des idées du lieutenant-colonel Treuille de Beaulieu auprès de l'État-Major[1]:

« Il serait injuste d'omettre à cette occasion le nom du général La Hitte, qui a immédiatement pris en charge la promotion des nouveaux principes, et a continué d’assurer leur exécution avec la plus grande compétence. C'est principalement à son adhésion indéfectible à ces principes, et à l'unité complète du système qui en résulte, qu'on doit attribuer le succès de la nouvelle arme »

— Lieutenant-colonel Treuille de Beaulieu, Rapport de l’Exposition universelle de 1862

Les nouveaux canons, formant ce qu'on appela désormais le Système Lahitte, entrèrent en service dès la Campagne d'Italie (1859).

Ducos de La Hitte rentra dans sa vie privée le 4 septembre 1870. Son décès fut enregistré officiellement à Bessières.

Notes et références

  1. D'après « Rifled ordnance in England and France », dans The Edinburgh Review, 1864, p. 499 [texte intégral] 

Source

« Jean Ernest Ducos de Lahitte », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition] (Wikisource)

Précédé par Jean Ernest Ducos de Lahitte Suivi par
Alphonse de Rayneval
Ministre français des affaires étrangères
1849-1851
Édouard Drouyn de Lhuys
  • Portail de la France au XIXe siècle Portail de la France au XIXe siècle
Ce document provient de « Jean Ernest Ducos de Lahitte ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Ernest Ducos, vicomte de La Hitte de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean Ernest Ducos De Lahitte — Jean–Ernest Ducos de Lahitte Naissance 5 septembre 1789 Bessières (Haute Garonne) Décès 22  …   Wikipédia en Français

  • Jean Ernest Ducos de Lahitte — Jean–Ernest Ducos de Lahitte Naissance 5 septembre 1789 Bessières (Haute Garonne) Décès 22  …   Wikipédia en Français

  • Jean ernest ducos de lahitte — Jean–Ernest Ducos de Lahitte Naissance 5 septembre 1789 Bessières (Haute Garonne) Décès 22  …   Wikipédia en Français

  • Jean Ernest Ducos de La Hitte — Pour les articles homonymes, voir Cos, Ducos, La Hitte, Lahitte et Hitte. Jean Ernest Ducos de La Hitte Jean Ernest du Cos de La Hitte …   Wikipédia en Français

  • Louis Ernest Ducos de La Hitte — Pour les articles homonymes, voir Cos, Ducos, La Hitte, Lahitte et Hitte. Louis Ernest Ducos de La Hitte Naissance 8 novembre 1828 Paris Décès 27 …   Wikipédia en Français

  • Ducos — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronymes Eliane Ducos dite Jacqueline Boyer, née le 21 avril 1941 est une chanteuse française, fille de Jacques Pills et de Lucienne Boyer ; Jean… …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Hautpoul — Gouvernements de la France Précédent : Gouvernement Odilon Barrot (2) 2 juin 1849 31 octobre 1849 …   Wikipédia en Français

  • Ministere Hautpoul — Gouvernement Hautpoul Gouvernements de la France Précédent : Gouvernement Odilon Barrot (2) 2 juin 1849 31 octobre 1849 …   Wikipédia en Français

  • Ministère Alphonse Henri d'Hautpoul — Gouvernement Hautpoul Gouvernements de la France Précédent : Gouvernement Odilon Barrot (2) 2 juin 1849 31 octobre 1849 …   Wikipédia en Français

  • Ministère Hautpoul — Gouvernement Hautpoul Gouvernements de la France Précédent : Gouvernement Odilon Barrot (2) 2 juin 1849 31 octobre 1849 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.