Jean-Claude-Republicain Arnoux


Jean-Claude-Republicain Arnoux

Jean-Claude-Républicain Arnoux

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arnoux.
Jean-Claude-Républicain Arnoux
Naissance 16 décembre 1792
Le Cateau-Cambrésis
Décès 1866 (à 74 ans)
Nationalité Française
Diplôme(s) Ingénieur
Profession(s) Ingénieur
Autres activités Entrepreneur, inventeur
Formation École polytechnique

Jean-Claude-Républicain Arnoux (1792-1866), est un ingénieur polytechnicien français, connu comme l'inventeur du système ferroviaire dit Arnoux. Entrepreneur, il fonde et dirige la Compagnie de Paris à Orsay qui construit et met en service, avec son système, la ligne de Paris à Orsay, origine de la ligne de Sceaux, le 6 juin 1846.

Sommaire

Biographie

Jean-Claude-Républicain Arnoux est né au Cateau-Cambrésis (Nord) le 16 décembre 1792, il est le fils d'un maître de poste. Il entre en 1811 à l'École polytechnique et devient lieutenant d'artillerie sous le Premier Empire puis démissionne le 16 juillet 1815.

Il devient administrateur des Messageries Générales, directeur des Ateliers des Messageries Laffite 1856, constructeur de la ligne de Versailles et du Chemin de fer de Paris à Strasbourg de 1845 à 1852, après avoir été enseignant scientifique à l'École Centrale. En 1838 il édite des notes concernant son système de wagons pour les grandes courbures. Le 9 mars 1841 dépot d'un projet de loi, qui n'est pas voté, pour le chemin de fer de Paris à Meaux.

Il est connu comme l'inventeur du système ferroviaire dit Arnoux, qui fut mis en place sur la première ligne de Sceaux le 6 juin 1846. Ce système de trains à essieux articulés, dont les mouvements sont guidés par des renvois de chaînes et de timonerie, permettant de conserver une grande vitesse dans des courbes de petit rayon, lui valu le Grand Prix de Mécanique de l'Institut[1] en 1839. Par ordonnance du 6 septembre 1844 il obtient la concession de l'exploitation de la ligne de Sceaux pour cinquante ans. Les travaux vont démarrer au milieu de l'année 1845 sous sa direction et assisté de ses deux gendres. Lalanne s'occupe du tracé, de l'exécution des terrassements et des ouvrages d'art. C'est lui qui s'occupera plus tard du prolongement de la ligne jusqu'à Robinson en 1893 et en direction à partir de la station de Bourg la Reine de Palaiseau et Orsay. Alexis Dulong[2] s'occupe du matériel, de la voie et des stations. Cette solution n'était pas sans inconvénients et une vingtaine d'années plus tard on passa à la solution classique de la voie plus rectiligne permettant l'utilisation du matériel roulant classique alors en fonctionnement. La première ligne démarre de la Barrière d'Enfer (Denfert-Rochereau) jusqu'à Sceaux. Dans l'annuaire de l'arrondissement de Sceaux de 1868 nous relevons que le Chemin de Fer s'éloigne de Paris toutes les heures de 6 h à 10 h et se dirigeait sur Paris de 6 h 47 à 10 h 47. Le prix en 1e classe, 75 centimes ; en 2e, 55 centimes et en 3e classe 45 centimes. Les Parisiens partaient à la campagne pour les Bals de Sceaux et des Guinguettes de Robinson.

Arnoux utilisa le transbordement et le transport des diligences par chemin de fer sur le Paris - Orléans à partir du 10 juin 1843, ce qui n'empécha pas la disparition des sociétés de diligences. Cette opération avait déjà été employée précédemment sur la 1e ligne de chemin de fer française et d'Europe continentale (ouverte le 30 juin 1827) entre Saint-Etienne et Andrézieux le 1er mars 1832.

Jean-Claude-Républicain Arnoux décède en 1866.

Hommage

À Bourg-la-Reine une rue située sur l'ancien tracé de la 1e ligne de Sceaux porte le nom d'Arnoux.

Sources

Notes et références

  1. Académie des sciences, Comptes rendus 1841 (Google livres : contient l'attribution du prix (page en lien) et une longue étude des avantages et inconvénients du Système Arnoux
  2. Fils du Physicien Pierre Louis Dulong. Il est cité sur la fiche monument historique de : la Gare Denfert-Rochereau, appelée anciennement Gare de Sceaux ou Embarcadère d'Enfert Histoire : Témoin unique du premier âge des chemins de fer en région parisienne. Construit entre 1845 et 1846 sous la direction de l'ingénieur Dulong.

Bibliographie

  • Académie des sciences (France), Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des sciences, tome 11, juillet décembre 1840, Gauthier-Villars, Paris, 1841 (Google livres)
  • Jacques-Eugène Armengaud (Ainé), Publication industrielle des machines, outils et appareils les plus perfectionnés et les plus récents employés dans les différentes branches de l'industrie française et étrangère : Notices sur les machines locomotives envoyées a l'exposition universelle, M. Armengaud : A. Morel, Paris, 1858. (Google Livres)
  • André Joly, Images de Bourg-la-Reine, monographie, SAEP, Ingersheim, 1975
  • James Lequeux, François Arago, un savant généreux: physique et astronomie au XIXe siècle, EDP Sciences Editions, 2008, (Google Livres), ISBN 2868839991
  • Revue générale des Chemins de Fer, 1895

Annexes

Articles connexes

Lien externe

  • Portail du XIXe siècle Portail du XIXe siècle
  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
Ce document provient de « Jean-Claude-R%C3%A9publicain Arnoux ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Claude-Republicain Arnoux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-claude-républicain arnoux — Pour les articles homonymes, voir Arnoux. Jean Claude Républicain Arnoux Naissance 16 décembre 1792 Le Cateau Cambrésis Décès 1866 (à 74 ans) …   Wikipédia en Français

  • Jean-Claude-Républicain Arnoux — Pour les articles homonymes, voir Arnoux. Jean Claude Républicain Arnoux Naissance 16 décembre 1792 Le Cateau Cambrésis Décès 1866 (à 74 ans) Natio …   Wikipédia en Français

  • Arnoux — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour les articles homophones, voir Arnoul, Arnould et Arnoult. Arnoux est un nom propre qui peut correspondre à un ancien prénom français masculin,… …   Wikipédia en Français

  • Systeme Arnoux — Système Arnoux Pour les articles homonymes, voir Arnoux. Schéma du système Arnoux Le système Arnoux est un dispositif ferroviaire inventé par Jean Claude Républicain Arnoux en 1838. Suscit …   Wikipédia en Français

  • Système Arnoux — Pour les articles homonymes, voir Arnoux. Schéma du système Arnoux Le système Arnoux est un dispositif ferroviaire inventé par Jean Claude Républicain Arnoux en …   Wikipédia en Français

  • Anjubault — Exposition Universelle, Chemins de fer, revue des machines locomotives admises à l exposition universelle de 1855 : « France (L Orge). Locomotive mixte système Arnoux ou articultée, à quatre cylindres et à quatre roues motrices… …   Wikipédia en Français

  • Corpet-Louvet — En tête de lettre Ets L. Corpet 1876 « Corpet Louvet » est le nom d une société connue en particulier pour sa production de locomotives à vapeur. Les amateurs de l histoire des chemins de fer, notamment du réseau secondaire à voie… …   Wikipédia en Français

  • Ligne de Sceaux — Ligne de Paris à Limours via Sceaux …   Wikipédia en Français

  • Ligne De Sceaux — Luxembourg, ancien terminus de la ligne de Sceaux, aujourd hui sur le RER B …   Wikipédia en Français

  • Ligne de sceaux — Luxembourg, ancien terminus de la ligne de Sceaux, aujourd hui sur le RER B …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.