Jean-Baptiste Notre


Jean-Baptiste Notre

Jean-Baptiste Nôtre

Jean-Baptiste Nôtre, né le 4 septembre 1732 à Toul (paroisse Saint-Jean), mort le 20 février 1807 à Toul, compositeur français et organiste de la cathédrale de Toul.

Fils de Jacob Notter, originaire de Mels près de Sargans en Suisse, qui se maria à Toul en 1721 et s’y installa, après avoir servi comme soldat dans le régiment d’Esly ; il devint le Suisse de la cathédrale, sous le nom francisé de Jacques Nôtre.

D'abord enfant de chœur de la cathédrale, Nôtre reçut sans doute des organistes Noirel et Martelet ses premières leçons d’orgue. En 1754, les chanoines lui attribuèrent une bourse pour se former pendant six mois à Paris auprès de Guillaume-Antoine Calvière (1695-1755), l'un des organistes de la Chapelle Royale et titulaire à Notre-Dame de Paris. À son retour, ils le nommèrent organiste de la cathédrale, qui disposait d'un magnifique instrument construit par Nicolas Dupont entre 1751 et 1755.

Il fut sollicité pour expertiser les orgues de l'abbaye cistercienne Notre-Dame de Beaupré (1775), de l'abbatiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Neuwiller-lès-Saverne (1778), de l'abbaye Saint-Vincent de Metz (1779), ainsi que celles de la cathédrale de Nancy (1787, 1789).

En 1793, il fut chargé de faire l’estimation des orgues de toutes les églises de Toul devenues biens nationaux. Même si la Révolution suspendit un temps ses activités, il resta organiste de la cathédrale jusqu'à sa mort.

Il avait épousé en 1757 à Nancy Françoise Mangin, fille d’un aubergiste, qui lui donna cinq enfants. Leur fille Marguerite Nôtre (1759-1837) fut organiste de la paroisse Saint-Jacques de Lunéville.

Son Livre d'orgue

Conservé à la Bibliothèque municipale de Châlons-en-Champagne (manuscrit 941), parmi les partitions provenant de l'organiste Jean Baptiste Charbonnier (1764-1859), le Livre d'orgue de Nôtre contient huit suites ordonnées par ton :

  • Premier ton : Plein jeu. Fugue grave. Duo. Trio. Basse de trompette. Récit. Duo. Grand jeu. Grand jeu.
  • Deuxième ton : Plein jeu. Fugue grave. Duo. Trio. Cornet. Basse de trompette. Grand jeu. Récit de cromorne. Grand jeu.
  • Troisième ton : Plein jeu. Fugue grave. Duo. Trio. Récit. Cornet. Trio. Grand jeu. Grand jeu.
  • Quatrième ton : Plein jeu. Fugue grave. Duo. Trio. Récit. Cornet. Duo. Grand jeu. Grand jeu.
  • Cinquième ton : Plein jeu. Fugue grave. Duo. Récit. Clairinette. Basse de trompette. Trio. Grand jeu. Grand jeu.
  • Sixième ton : Plein jeu. Fugue grave. Duo. Clairinette. Duo. Trio. Basse de trompette. Grand jeu. Grand jeu.
  • Septième ton : Plein jeu. Fugue grave. Duo. Récit. Trompette. Trio. Basse de trompette. Grand jeu. Grand jeu.
  • Huitième ton : Plein jeu. Fugue grave. Duo. Trio. Clairinette. Cornet. Récit. Grand jeu. Grand jeu.

Tout en s'inscrivant dans la grande tradition française des livres d'orgue liturgiques, le livre de Nôtre reflète bien les évolutions du goût de la seconde moitié du XVIIIe siècle, en particulier l'influence de la musique allemande pour pianoforte. Les pièces sont d'ailleurs écrites sans pédale et peuvent être jouées au piano.

Édition moderne du Livre d'orgue

Jean-Baptiste Nôtre, Livre d’orgue…, éd. par Jean-Luc Gester, intr. par Jean-Luc Gester et Damien Vaisse, Hombourg-Haut : Institut Théodore Gouvy, 2003, 66 p.

Références bibliographiques

  • Gustave Clanché, La musique, le chœur, le bas-chœur de la cathédrale de Toul (documents historiques), Toul, 1936.
  • Olivier Douchain, « Les organistes laïques du diocèse de Toul aux XVIIe et XVIIIe siècles », Recherches sur la musique française classique, t. 20, 1981, p. 77-181, t. 21, 1983, p. 43-117 et t. 22, 1984, p. 164‑218.
  • Jean-Luc Gester et Damien Vaisse, « Jean-Baptiste Nôtre, organiste de Toul, et son Livre d’orgue », Études touloises, n° 109, 2004, p. 29-39 ; article republié avec quelques compléments dans La Tribune de l’orgue. Revue suisse romande, t. 57/1, 2005, p. 10-23.
  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique
Ce document provient de « Jean-Baptiste N%C3%B4tre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Baptiste Notre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-baptiste nôtre — Jean Baptiste Nôtre, né le 4 septembre 1732 à Toul (paroisse Saint Jean), mort le 20 février 1807 à Toul, compositeur français et organiste de la cathédrale de Toul. Fils de Jacob Notter, originaire de Mels près de Sargans en Suisse, qui se maria …   Wikipédia en Français

  • Jean-Baptiste Nôtre — Jean Baptiste Nôtre, né le 4 septembre 1732 à Toul (paroisse Saint Jean), mort le 20 février 1807 à Toul, est un organiste et compositeur français. Sommaire 1 Biographie 2 Son Livre d orgue …   Wikipédia en Français

  • Jean-Baptiste-Antoine Lassus — Jean Baptiste Antoine Lassus, architecte français, spécialiste de l architecture du Moyen Âge, né le 19 mars 1807 à Paris, et mort le 15 juillet 1857 à Vichy. Sommaire 1 Archéologie 2 Études et projets …   Wikipédia en Français

  • Jean Baptiste Lully — (ursprünglich Giovanni Battista Lulli; * 28. November 1632 in Florenz; † 22. März 1687 in Paris) war ein Komponist italienischer Herkunft, der den größten Teil seines Lebens für den Hof Ludwigs XIV. arbeitete. Er wurde 1661 französischer Bürger.… …   Deutsch Wikipedia

  • Jean-Baptiste Lully — (ursprünglich Giovanni Battista Lulli; * 28. November 1632 in Florenz; † 22. März 1687 in Paris) war ein italienischer Komponist, der den größten Teil seines Lebens für den Hof Ludwigs XIV. arbeitete. Er wurde 1661 französisc …   Deutsch Wikipedia

  • Jean-Baptiste Cinéas — Jean Baptiste Cinéas, (1895 1958), avocat, juriste, juge et romancier haïtien. Sommaire 1 Biographie 1.1 Justice 1.2 Littérature 1.2.1 …   Wikipédia en Français

  • Jean Baptiste Franque — Le musée Calvet dans l hôtel de Villeneuve Martignan …   Wikipédia en Français

  • Jean-Baptiste Henri Lacordaire — Jean Baptiste Henri Lacordaire, Father Henri Dominique Lacordaire, born on the 12 May, 1802 at Recey sur Ource (Côte d Or), died on the 21 November, 1861 at Sorèze (Tarn), a French ecclesiastic, preacher, journalist and political activist. Re… …   Wikipedia

  • Jean-baptiste giraud (journaliste) — Pour les articles homonymes, voir Jean Baptiste Giraud. Jean Baptiste Giraud, né à Paris le 8 février 1972, est un journaliste français. Jusqu en 2007, il a été président et directeur de la rédaction de hebdomadaire économique gratuit,… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Baptiste Belley — Belley par Girodet Trioson, 1798 Surnom Mars Naissa …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.