Jayavarman II

Jayavarman II

Le roi khmer Jayavarman II (kh: ព្រះបាទជ័យវរ្ម័នទី២, Prohbat Jayavarman ti pi) est généralement considéré comme le fondateur du royaume d'Angkor.

On ne sait que peu de choses de son règne, aucune inscription datant de cette période n'ayant encore été retrouvée. Ce qu'on a pu reconstituer des réalisations du premier roi de l'empire khmer de la période Angkorienne se fonde sur l'inscription du Sdok Kok Thom, aujourd'hui situé en Thaïlande, près de la frontière avec le Cambodge, qui porte la date de 1053.

Cette stèle, capitale dans l'épigraphie Cambodgienne, énonce la chronologie des anciens souverains du Cambodge, depuis l'accession au trône de Jayavarman II en 802 de notre ère, jusqu'à Udayādityavarman II régnant en 1053. On y lit notamment que Jayavarman II a passé quelque temps, volontairement ou non, à la cour des rois Sailendra à Java, avant de revenir au Cambodge et se faire proclamer roi en 802.

C'est Jayavarman II qui introduisit le culte du dieu-roi (devaraja) dans le brahmanisme. Désormais, le roi est la représentation de Shiva, le dieu supérieur de la trinité brahmaniste : Brahma, Shiva, Vishnu. Le souverain doit être adoré comme une divinité, avec des rites formels dont l'observance, en ce qui concerne le temple de Sdok Kok Thom, a été confiée à une famille de brahmanes qui les maintiendra pendant des siècles. Cette introduction est attestée par une unique source d'information, la stèle de Sdok Kok Thom, postérieure de 250 ans au règne de Jayavarman II, et n'est confirmée par aucun autre document. Shiva et le roi-dieu partagent le même symbole religieux, le lingam phallique.

Il est généralement admis aujourd'hui que c'est Jayavarman II qui fonda la première cité dite Angkorienne de Hariharalaya, actuellement Roluos (temples de Bakong et de Lolei), comme capitale de l'empire khmer, après d'autres capitales antérieures. En 800, il déplace sa capitale sur le Mahendraparvata (Phnom Kulen) où il fait célébrer en 802 le rituel magique pour libérer le Cambodge de la tutelle de Java, comme décrit sur la stèle de Sdok Kok Thom[1].

Jayavarman II retourne ensuite à Hariharalaya, où il règne au moins jusqu'en 830.

On attribue également à Jayavarman II notamment l'introduction de :

  • Traditions chorégraphiques javanaises, en particulier de ballets royaux destinés à montrer la puissance royale. Offrir sa plus belle fille au roi était un signe de vassalité communément admis.
  • L'apothéose de dignitaires et de héros, morts ou même vivants, et leur assimilation au dieu de leur choix.
Précédé par Roi du Cambodge Suivi par
aucun
Royal Standard of the King of Cambodia.svg
Jayavarman II
802-850?
Jayavarman III

Notes

  1. Le "Mont Central" évoqué dans l'inscription de cette stèle avait été identifié à tort comme étant le temple du Bayon, qui avait donc été classé comme shivaïte et parmi les plus anciens, selon Étienne Aymonier (1906) et Étienne Lunet de Lajonquiere (1911). Ce n'est que dans les années 1920-1930, avec les études de Louis Finot et Victor Gouloubew de l'École Française d'Extrême-Orient, que le temple de Phnom Bakheng a été identifié avec le Mont Central de l'inscription.
    Le roi constructeur du Phnom Bakheng a ensuite été identifié comme étant Yasovarman Ier, (roi de 889 à 910) et [Qui ?] fait explicitement référence à Jayavarman II comme fondateur de la première cité d'Angkor. (Le Bayon a pour sa part été reconnu comme affecté au culte bouddhiste et construit ou remanié par Jayavarman VII à la fin du XIIe siècle.)

Bibliographie

  • George Cœdès, Les États hindouisés d'Indochine et d'Indonésie Paris (1964)
  • Bruno Dagens, Les Khmers, Société d'édition Les Belles Lettres, 2003, ISBN 2-251-41020-1

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jayavarman II de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • JAYAVARMAN II — (770? 850), roi khmer (821 850) L’un des plus grands rois du Cambodge ancien. Aucune inscription marquant l’une de ses fondations propres n’a été retrouvée jusqu’à ce jour, mais les documents ultérieurs parlent de Jayavarman II en tant que… …   Encyclopédie Universelle

  • Jayavarman — ist der Name verschiedener Herrscher des Khmer Reiches: Jayavarman I. (657 681) Jayavarman II. (802–850) Jayavarman III. (854–877) Jayavarman IV. (928–941) Jayavarman V. (968–1001) Jayavarman VI. (1080–um 1113) Jayavarman VII. (1181–um 1220)… …   Deutsch Wikipedia

  • Jayavarman I. — Jayavarman I. (Khmer: ព្រះបាទជ័យវរ្ម័នទី១; † 681) war zwischen etwa 657 und 681 König in Kambodscha und wird von manchen Forschern als der erste König des Khmer Reiches von Angkor angesehen, das sich zu seiner Zeit aus dem Reich Chenla (Kamboja)… …   Deutsch Wikipedia

  • Jayavarman IV. — Jayavarman IV. († 941) war zwischen 928 und 941 König des Khmer Reiches von Angkor. Er wird oft als Usurpator beschrieben, der eine zu Angkor parallel angelegte Hauptstadt Lingapura (heute Koh Ker) errichten ließ. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft… …   Deutsch Wikipedia

  • Jayavarman IX — Parameçvara Jayavarman IX fut souverain de l Empire khmer de 1327 à 1336. Jayavarman IX était comme son père un Shivaïste convaincu. Selon la Chronique Royale Cambodgienne, il fut assassiné en 1336 par le chef des jardins royaux Neay Trasac Paem… …   Wikipédia en Français

  • Jayavarman VI — (nom posthume : Paramakaivalyapada) fut roi de l Empire khmer de 1080 à 1107. Avant même la mort de Harshavarman III un dignitaire de la cour appartenant à la haute noblesse de Mahîdharapura, fils aîné d Hiranyavarman et de Hiranyalaksmi, se …   Wikipédia en Français

  • Jayavarman II — fue el fundador del Imperio jemer. Elevó el culto devaraja a religión oficial y reunificó el antiuo reino de Chenla, que expandió hasta formar el Imperio jemer. Jayavarman II llegó desde Java (no está claro desde dónde llegó, pues Java también… …   Wikipedia Español

  • Jayavarman V. — Jayavarman V. (* 958 in Angkor, Kambodscha; † 1001) war zwischen 968 und 1001 König des Khmer Reiches von Angkor. Inhaltsverzeichnis 1 Frühe Jahre 2 Führende Eliten 3 Mahayana Buddhismus …   Deutsch Wikipedia

  • Jayavarman VI. — Jayavarman VI. (* im 11. Jahrhundert; † 1107) war seit etwa 1080 bis zu seinem Tod König des Khmer Reiches von Angkor. Unter seinen Vorgängern Udayadityavarman II. und Harshavarman III. gab es bisweilen innere Streitigkeiten und Kämpfe. Auch trug …   Deutsch Wikipedia

  • Jayavarman I — is considered by some to be the first king of the Khmer empire, as it evolved out of the Kamboja kingdom (also called Chenla in Chinese). He ruled from approximately 657 to 681. Over the course of his reign, and that of his predecessor… …   Wikipedia

  • Jayavarman V — (mort en 1000) souverain de l Empire Khmer de 968 à 1000. Son règne est surtout connu pour l influence qu exerça Yajnavaraha, son maitre spirituel, prêtre, médecin, astronome et musicien à la cour de Rajendravarman II et petit fils d Harshavarman …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»