Jane Eyre


Jane Eyre
Jane Eyre
Auteur Charlotte Brontë
Genre Roman
Version originale
Titre original Jane Eyre
Éditeur original Smith Elder and Co.
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Date de parution originale 16 octobre 1847
Version française

Jane Eyre est un roman de Charlotte Brontë, publié le 16 octobre 1847 en Angleterre. Il a depuis été adapté plusieurs fois pour le cinéma. L'histoire est présentée comme l'autobiographie de l'héroïne.

Sommaire

Contexte historique

Jane Eyre est le premier roman publié de Charlotte Brontë, dont le livre précédent, The Professor, avait été refusé par sept éditeurs. Charlotte Brontë amorce la rédaction de Jane Eyre en août 1846 et l'achève un an plus tard. Le livre est accepté par la maison d’édition Smith, Elder and Co. et publié en octobre 1847 sous le pseudonyme de Currer Bell.
Le succès est immédiat au point de précipiter la parution déjà prévue des romans Les Hauts de Hurlevent et Agnès Grey des sœurs de Charlotte, Emily (alias Ellis Bell) et Anne (alias Acton Bell). En décembre 1847, Jane Eyre fait l'objet d'une seconde édition que Charlotte dédie à William Makepeace Thackeray.

La première traduction française, œuvre de Madame Eugène Lesbazeilles-Souvestre, est publiée en 1854 sous le titre Jane Eyre ou les Mémoires d’une institutrice.

Histoire et personnages

Première partie

Jane Eyre, disant son fait à « sa tante », Mrs Reed, avant que celle-ci ne l'envoie dans le dur pensionnat de Lowood (seconde édition de Jane Eyre, en 1847).

Jane, orpheline, est d'abord recueillie par sa tante, Mrs Reed, tenue par une promesse faite à son mari avant sa mort. Jane Eyre est toutefois élevée comme étant inférieure à ses cousins qui n'hésitent pas à la maltraiter, surtout son cousin John. À la suite d'une forte rébellion contre sa tante, précédée par une punition démesurée qui la fait tomber en syncope, Jane Eyre, dix ans, est envoyée en internat à Lowood. Elle s’y fait une amie sincère, Helen Burns, qui décède de la tuberculose qu’elle doit aux très mauvaises conditions de l’internat (ce passage est fortement inspiré de l'expérience de l'auteur. Les deux sœurs ainées de Charlotte Brontë, Maria et Elizabeth, sont en effet mortes en bas âge suite aux mauvaises conditions de vie prévalant dans leur école de Cowan Bridge).

Après l'épidémie, les conditions de vie de l'internat changent et celui-ci devient un établissement de qualité. Après huit années passées à Lowood - six en tant qu'étudiante et deux en tant que professeur - Jane veut changer de vie et passe une annonce dans un journal pour trouver un poste de préceptrice. Mme Fairfax lui répond afin qu'elle vienne faire l'éducation d'Adèle, la protégée de Mr. Rochester, 40 ans, riche propriétaire de Thornfield-Hall.

Deuxième partie

Au fil des mois, la jeune gouvernante apprend à connaître son « maître », et l’admiration qu’elle a pour lui se transforme bientôt en amour profond et sincère. Consciente de la différence à la fois d’âge et de fortune qui les sépare, elle ne peut réfréner ses sentiments, et cela même alors qu'elle pense qu’il va en épouser une autre – la belle et fière Miss Ingram. Cependant, il lui apprend un jour que malgré son physique différent, son âge et sa situation, c’est à elle qu’il a toujours donné la préférence et qu’il veut l’épouser. Trop heureuse pour croire à son bonheur, Jane accepte et les noces se préparent. Le jour du mariage, cependant, Jane apprend devant l’autel le terrible secret de Mr. Rochester. Marié dans sa jeunesse sous l’influence de son père et de son frère à une femme qui s’avère folle, il ne peut en épouser une autre. Sa première épouse est, en effet, toujours vivante et vit cachée dans le troisième étage de Thornfield-Hall sous la garde de Grace Poole.

Troisième partie

Anéantie, Jane part dans la nuit pour fuir la tentation de devenir la maîtresse de Rochester. Sans argent, elle erre trois jours durant dans une région inconnue avant de trouver refuge, presque mourante, dans la maison de la famille Rivers. Elle y reste un mois et se lie d’amitié avec les deux jeunes Mary et Diana, laissées sans fortune après la mort de leur père. Elle fait aussi la connaissance de leur frère, le pasteur St-John Rivers. À sa demande, il lui trouve un poste d’institutrice dans le village, ce qui lui permet de vivre de façon indépendante. Cependant, après quelques mois, il découvre sa véritable identité et lui apprend que son oncle, qu’elle n’a jamais connu, est mort en lui laissant un riche héritage. Elle apprend en même temps que les Rivers sont en fait ses cousins paternels et que leur oncle (donc le sien) les a déshérités en sa faveur après une dispute avec leur père. Elle n’est que trop heureuse de trouver enfin une famille aimante et décide de partager son héritage avec ses cousins.

Vivant dans la maison familiale avec Mary, Diana et St-John, elle se lie peu à peu avec son cousin qui exerce sur elle une forte influence. Il a la vocation de devenir missionnaire et lui propose de l’accompagner en Inde et de devenir sa femme. Ce n’est pas l’amour qui guide sa demande mais son sens du devoir religieux et l’estime qu’il a pour le courage et l’intelligence de Jane. Bien que n’éprouvant pour St-John que des sentiments fraternels, elle est sur le point d’accepter. Une nuit, elle entend une voix venant de nulle part l'appeler : elle décide soudain de retourner à Thornfield pour s’enquérir de l'état de Mr. Rochester dont elle n’a aucune nouvelle malgré plusieurs lettres qu'elle lui a envoyées.

Elle ne trouve qu'un amas de ruines et apprend que la maison a brûlé dans un incendie peu de temps après son départ. C’est la femme aliénée de Mr. Rochester qui y a mis le feu, comme elle avait déjà tenté de le faire plusieurs fois. Elle est morte en se jetant du toit. Mr. Rochester, en tentant de sauver les autres habitants de la maison, s'est blessé, a perdu la vue et une de ses mains ; il vit maintenant seul dans un manoir reculé. Jane va immédiatement le rejoindre et l’aime toujours autant malgré son aspect physique encore plus inquiétant. Comme plus rien ne s’oppose à leur union, ils se marient enfin.

Grâce à l’argent de l’héritage, Mary et Diana ont à leur tour trouvé un mari. Jane et Mr. Rochester vivent un mariage heureux et ce dernier retrouve même en partie la vue après deux ans de patience.

Personnages principaux

  • Jane Eyre: protagoniste et personnage principal du roman, auquel elle donne son titre. Orpheline dès son plus jeune âge, elle vit une une enfance malheureuse et presque sans amour. A dix-huit ans elle devient gouvernante au château de Thornfield. Tombée amoureuse de son riche propriétaire, Edward Rochester, sa forte conscience morale l'empêche de devenir sa maîtresse et elle ne revient vers lui que lorsque son épouse aliénée meurt et après être entrée en possession d'un héritage.
  • Mr Reed: oncle maternel de Jane qu'il adopte à la mort de ses parents. Avant de mourir lui-même il fait promettre à sa femme de prendre soin de Jane.
  • Mrs Sarah Reed: tante par alliance de Jane, qui après l'avoir adoptée, la maltraîte et la néglige. Elle lui conserve son inimitié jusqu'à sa mort.
  • John Reed: un cousin de Jane qui la bat sans arrêt parfois même en présence de sa mère. Devenu adulte, il se ruine et meurt, pense-t-on en se suicidant.
  • Eliza Reed: une cousine de Jane. Amère de ne pas être aussi séduisante que sa soeur, elle décide elle-même de se consacrer à la relifion. Elle se retire dans un couvent près de Lille après la mort de sa mère.
  • Georgiana Reed: une autre cousine de Jane, sœur d'Eliza. Hautaine et insolente elle est aussi belle et gâtée. Sa sœur fait échouer son mariage à un Lord fortuné. Au cours du roman, elle se réconcilie avec Jane et finit par épouser un homme riche
  • Bessie Lee: une nurse de Gateshead au langage rude, qui parfois témoigne de la bonté à Jane en lui racontant des histoires et en lui chantant des chansons. Plus tard, elle épouse Robert Leaven.
  • Robert Leaven: le cocher de Gateshead, qui apporte à Jane la nouvelle de la mort de John Reed, laquelle à causé une attaque à Mrs Reed.
  • Mr Lloyd: un apothicaire compatissant qui conseille d'envoyer Jane à l'école. Plus tard, il écrit àMiss Temple pour confirmer les déclarations de cette dernière concernant son enfance, ce qui la disculpe de l'accusation de mensonge proférée par Mrs. Reed.
  • Mr Brocklehurst: un clergyman directeur et trésorier de l'école de Lowood qui maltraite les élèves. Il est fréquemment comparé à une « colonne noire ». Religieux traditionnaliste, il prône pour ceux dont il a la charge une vie stoïque et ascétique, mais s'en dispense lui-même avec hypocrise, en même temps que sa famille.
  • Miss Maria Temple: la supérieure bienveillante de l'école de Lowood School, qui traite Jane et Helen (et d'autres élèves) avec respect et compassion. Elle aide Jane à se disculper de la fausse accusation de mensonge de Mr Brocklehurst.
  • Miss Scatcherd: professeur à Lowwod, aigrie et cruelle.
  • Helen Burns: condisciple et meilleure amie de Jane à l'école de Lowood.Elle refuse de haïr ceux qui la maltraitent, ayant confiance en Dieu et tendant l'autre joue. Elle meurt de la tuberculose dans les bras de Jane. Elizabeth Gaskell, dans sa biographie des soeurs Brontë, écrit qu'Helen Burns est une transcription exacte de Maria Brontë, morte de la typhoïde à onze ans[1].
  • Edward Fairfax Rochester: le propriétaire du manoir de Thornfield. Héros byronien, il a été piégé en faisant un premier marriage malheureux avant de faire la connaisance de Jane dont il tombe follement amoureux.
  • Bertha Antoinetta Mason: l'épouse folle à lier d'Edward Rochester. Sa vie est aussi racontée dans le roman de Jean Rhys La Prisonnière des Sargasses (Wide Sargasso Sea), dans lequel il est dit que son prénom original était Antoinette.
  • Adèle Varens: une petite fille française turbulente dont Jane devient la gouvernante à Thornfield. Elle est la pupille de Mr. Rochester depuis la mort de sa mère, une ancienne maîtresse de Rochester
  • Mrs Alice Fairfax: une veuve d'un certain âge, concierge du manoir de Thornfield, qui témoigne du respect à Jane.
  • Leah: une femme de chambre, jeune, jolie et aimable à Thornfield, qui montre parfois une certaine agitation.
  • Blanche Ingram: une mondaine que Mr. Rochester fait semblant de courtiser pour rendre Jane jalouse. Elle est décrite comme étant d'une grande beauté mais fait preuve d'un comportement dur et d'une avarice sordide.
  • Richard Mason: un Anglais des Antilles, dont la sœur devient la femme de Rochester. Son apparition au château de Thornfield annonce la révélation finale de Bertha Mason. C'est un personnage sans consistance et peu apprécié de Mr. Rochester.
  • Grace Poole: une servante ayant la garde de Bertha Mason. On fait croire à Jane que c'est elle qui est responsable des évènements mystérieux qui surviennent au château de Thornfield Hall. Elle a un faible pour la boisson, dont Bertha profite pour s'échapper en plusieurs occasions
  • St. John Eyre Rivers: un clergyman qui devient l'ami Jane avant d'apprendre qu'il est son cousin du côté paternel. C'est un calviniste dévôt de nature très réservée et de caractère entier.
  • Diana and Mary Rivers : les deux sœurs de St. John Rivers qui s'avèrent être les cousines de Jane.
  • Rosamond Oliver: une belle et riche jeune femme qui parraine l'école de campagne où Jane est institutrice. Elle est attirée par le révérend St. John.
  • Alice Wood: servante de Jane lorsque celle-ci est l'institutrice de l'école pour filles de Morton.
  • John Eyre: oncle paternel de Jane à laquelle il lègue son immense fortune. Il n'apparaît cependant jamais dans le roman.
  • Mr. Oliver: père de Rosamond Oliver

Œuvres dérivées

Adaptations cinématographiques

Télévision

  • Jane Eyre, série réalisée par Julian Amyes en 1983
  • Jane Eyre, série produite par Diederick Santer en 2006

Littérature

Musique

  • Jane Eyre, symphonie n° 7 de Michel Bosc
  • Au milieu des années 1990, Jane Eyre a été adapté en comédie musicale par Paul Gordon (texte et musique) et John Caird (livret). Présentée pour la première fois en 1995 à Wichita, l'œuvre a été notamment été reprise à Toronto et à New-York
  • Jane Eyre a également fait l'objet d'un opéra en deux actes (musique Michael Berkeley, libretto David Malouf) dont la première a eu lieu en 2000 à Cheltenham, Angleterre

Livre audio

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Erreur de référence : Des balises <ref> existent, mais aucune balise <references/> n’a été trouvée.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jane Eyre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jane Eyre — Portada de la 1ª edición, 1847 Autor Charlotte Brontë …   Wikipedia Español

  • Jane Eyre — Jane Eyre, Erstausgabe von 1847 Jane Eyre. Eine Autobiographie (Originaltitel: Jane Eyre. An Autobiography), erstmals erschienen im Jahr 1847, ist der erste veröffentlichte Roman der britischen Autorin Charlotte Brontë und ein Klassiker der… …   Deutsch Wikipedia

  • Jane Eyre — (1847) a book by Charlotte ↑Brontë about a young woman called Jane Eyre who becomes a ↑governess and agrees to marry her employer, Mr Rochester, not knowing that he already has a wife who is mentally ill and kept locked in the ↑attic (=a room… …   Dictionary of contemporary English

  • Jane Eyre —    Drame psychologique de Robert Stevenson, d après le roman de Charlotte Brontë, avec Orson Welles, Joan Fontaine, Margaret O Brien.   Pays: États Unis   Date de sortie: 1944   Technique: noir et blanc   Durée: 1 h 36    Résumé    Le destin… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Jane Eyre —   [dʒeɪn eə], Roman von Charlotte Brontë; englisch 1847, deutsch Titel identisch …   Universal-Lexikon

  • Jane Eyre — This article is about the novel. For the 2011 film, see Jane Eyre (2011 film). For other uses, see Jane Eyre (disambiguation). Jane Eyre   …   Wikipedia

  • Jane Eyre — /jayn air / a novel (1847) by Charlotte Brontë. * * * Jane Eyre [Jane Eyre] a novel (1847) by Charlotte Brontë. Jane Eyre is an orphan who, after a very unhappy childhood, becomes a private teacher for the daughter of Edward Rochester. Jane and… …   Useful english dictionary

  • Jane Eyre — Novela de la escritora británica Charlotte Brontë, publicada en 1847. Esta novela se popularizó enormemente alzando a la autora (junto a otros títulos) como una de las mejores novelistas románticas. Romántica, habla del amor entre Rochester y… …   Enciclopedia Universal

  • Jane Eyre — /jayn air / a novel (1847) by Charlotte Brontë. * * * …   Universalium

  • JANE EYRE —    a novel by Charlotte Brontë; published in 1847 …   The Nuttall Encyclopaedia