Jan Van Eyck


Jan Van Eyck

Jan van Eyck

Jan van Eyck
L’Homme au turban rouge,autoportrait probable
L’Homme au turban rouge,
autoportrait probable
Naissance Maaseik
vers 1390
Décès 9 juillet1441
Bruges
Nationalité flamande
Activité(s) Peintre
Les Époux Arnolfini
la Madone au chanoine van der Paele

Jan van Eyck, (né à Maaseik vers 1390 et mort à Bruges le 9 juillet 1441) est un peintre flamand, célèbre pour ses portraits d’un réalisme minutieux. Ses tableaux les plus connus sont le portrait des époux Arnolfini et le retable de l'Agneau mystique, œuvre clé de la peinture occidentale.

Sommaire

Biographie

La date de naissance exacte de Jan van Eyck reste inconnue. Le peintre s’est sûrement formé dans des ateliers de miniaturistes.

Le plus ancien tableau qu’on lui connaisse se situerait entre 1417 et 1422. Il s’agit du volet gauche d’un diptyque représentant la crucifixion et conservé au Metropolitan Museum of Art de New York.

Dans les années 1422-1424, il est employé à La Haye, à la cour de Jean de Bavière, comte de Hollande. À la mort de celui-ci, en janvier 1425, il rejoint en Flandre son frère, Hubert van Eyck, également peintre. Il entre alors au service du duc de Bourgogne, Philippe le Bon, comme peintre et « valet de chambre », avec un salaire annuel fixe.

À l’automne 1428, il est envoyé au Portugal par son protecteur, pour lui dire « la vérité de corps et de caractère » de la princesse Isabelle, la fille du roi Jean Ier. Il est chargé de peindre le portrait de la princesse. L’œuvre a disparu, mais nous connaissons l’existence d’un dessin grâce à une ancienne photo qui nous montre un portrait d’un genre tout à fait nouveau dont la pose préfigure la Joconde de Léonard de Vinci. Fixé à Bruges, il y achète une maison en 1432. Il se marie, un fils naît en 1434.

La paternité des œuvres de « Van Eyck » antérieures à 1426 (mort d’Hubert) est discutée et l’attribution à Hubert ou à Jan est délicate. Le retable de l'Agneau mystique (1432, à la cathédrale Saint-Bavon, Gand), a ainsi été commencé par son frère et achevé par lui en mai 1432, sans que l’on sache exactement quelle est la part de chacun des deux frères. L’œuvre de Jan van Eyck, en dehors de ce chef d’œuvre exceptionnel, est composée surtout de représentations de la vierge Marie et de portraits. Van Eyck a ainsi été considéré comme le fondateur du portrait occidental. Ses modèles sont presque toujours représentés en buste ; le visage, vu de trois quarts, est tourné vers la gauche, et les yeux fixent souvent le spectateur, ce qui constituait à l’époque une innovation radicale.

Le Portrait des époux Arnolfini (1434, à la National Gallery de Londres) représente en pied, dans un intérieur flamand, un riche marchand établi à Bruges, Giovanni Arnolfini, et son épouse, au moment de leurs noces. Le miroir convexe au centre du tableau reflète deux personnages, peut-être les deux témoins, dont l’un serait Van Eyck lui-même. On peut alors voir dans cette œuvre un véritable certificat de mariage, d’ailleurs signé par van Eyck lui-même.

L’apport technique de Van Eyck à la peinture occidentale est capital. Il a porté la technique de la peinture à l'huile (sans pour autant la créer) et le réalisme des détails (notamment le rendu des matières) à un sommet jamais atteint avant lui.

On retrouve son effigie dans Les effigies des peintres célèbres des Pays-Bas de Dominique Lampson.

Principales œuvres

Commons-logo.svg

  • Le Jugement dernier (1420-1425), New York, Metropolitan Museum of Art.
  • La Crucifixion (1425-1430), New York, Metropolitan Museum of Art.
  • Vierge dans une église (v. 1425), Berlin, Gemäldegalerie.
  • Portrait d’un orfèvre (Homme avec un anneau) (v. 1430), Bucarest, Musée National.
  • La Vierge du chancelier Rolin (v. 1430 ou 1435-1436), Paris, Musée du Louvre.
  • Portrait de Baudoin de Lannoy (postérieur à 1430), Berlin, Gemäldegalerie.
  • Portrait du cardinal Niccolò Albergati (1431-1432), Vienne, Kunsthistorisches Museum.
  • L’Adoration de l’agneau mystique (v. 1432), Gand, Cathédrale Saint Bavon.
  • Thymotheos (1432), Londres, National Gallery.
  • L’Homme au turban rouge (1433), Londres, National Gallery.
  • Vierge à l’Enfant lisant (1433), Melbourne, National Gallery of Victoria.
  • Les époux Arnolfini (1434), Londres, National Gallery.
  • Madone au chanoine van der Paele (1434 ou 1436), Bruges, Musée communal Groeninge.
  • L'Annonciation (1435), Washington, National Gallery of Art.
  • Portrait de Giovanni Arnolfini (v. 1435, Berlin,, Gemäldegalerie.
  • Portrait de Jean de Leeuw (1436), Vienne, Kunsthistorisches Museum.
  • La Vierge au Chanoine (1436), Musée Groeninge, Bruges.
  • Sainte Barbe (1437), Anvers, Musée royal.
  • Vierge à la fontaine (1439), Anvers, Musée royal.
  • Portrait de Marguerite van Eyck (épouse de l’artiste) (1439), Bruges, Musée communal Groeninge.
  • Portrait du Christ (1440), Bruges, Musée communal Groeninge.
  • Madone de Nicolas van der Maelbecke (inachevé, 1440-1441), Grande-Bretagne, collection privée.

Bibliographie

  • Paul Durrieu, Les débuts des Van Eyck, Gazette des Beaux-arts, 1er semestre 1903, pp.5-18, 107-120.
  • L. Baldass, Jan van Eyck, Londres, 1952
  • R. Brignetti & G. Faggin, Tout l’œuvre peint des frères Van Eyck, Paris, 1969
  • A. Châtelet, Van Eyck, Milan, 1979
  • A. Châtelet, Jean van Eyck enlumineur, Presses universitaires de Strasbourg, 1993
  • E. Dhanens, Hubert et Jan van Eyck, Albin Michel, Paris, 1980
  • G. Faggin, Tout l’œuvre peint des frères Van Eyck, Flammarion, Paris, 1988
  • M. J. Friedländer, De Van Eyck à Breughel, G. Monfort, Paris, 1985
  • C. Harbison, Jan Van Eyck, Reaktion Books, Londres, 1991
  • L. Seidel, Jan Van Eyck’s Arnolfini Portrait, Cambridge Univ. Press, 1993
  • C. De Tolnay, Le Retable de l’Agneau..
  • G. Sinoué, L'Enfant de Bruges, Gallimard, 1999
  • J_D Baltassa, Le Valet de peinture. Laffont, 2004

Liens externes

  • Portail de la peinture Portail de la peinture
  • Portail de la Renaissance Portail de la Renaissance
  • Portail de la Flandre Portail de la Flandre
Ce document provient de « Jan van Eyck ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jan Van Eyck de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jan van Eyck — Retrato de hombre con turbante (en realidad un capirón), posiblemente un autorretrato, pint …   Wikipedia Español

  • Jan van Eyck — or Johannes de Eyck (IPA2|jɑn vɑn ɛik) (before c. 1395 ndash; before July 9, 1441) was an Early Netherlandish painter active in Bruges and considered one of the best Northern European painters of the 15th century.There is a common misconception,… …   Wikipedia

  • Jan van Eyck — L Homme au turban, 1433 Autoportrait présumé de Jan van Eyck Naissance …   Wikipédia en Français

  • Jan van eyck — L’Homme au turban rouge, autoportrait probable Naissance Maaseik vers 1390 Décès 9 juillet …   Wikipédia en Français

  • Jan van Eyck — (Maaseik, c. 1390 Brujas, 1441). Pintor flamenco que trabajó en Brujas junto con Robert Campin en Tournai. Fue fundador del Ars nova, estilo pictórico del gótico tardío en el siglo XV, que anuncia el Renacimiento Nórdico de Europa. En tal sentido …   Enciclopedia Universal

  • Jan van Eyck — Mann mit rotem Turban (wahrscheinlich ein Selbstporträt), National Gallery London …   Deutsch Wikipedia

  • Jan van Eyck — noun Flemish painter who was a founder of the Flemish school of painting and who pioneered modern techniques of oil painting (1390 1441) • Syn: ↑Eyck, ↑van Eyck • Instance Hypernyms: ↑old master …   Useful english dictionary

  • Jan van Eyck — (c1390 1441) Flemish Renaissance painter who served in the royal court of Philip of Burgundy …   English contemporary dictionary

  • Jan van Eyck (1390-1441) — Jan van Eyck Jan van Eyck L’Homme au turban rouge, autoportrait probable Naissance Maaseik vers 1390 Décès 9 juillet …   Wikipédia en Français

  • Jan Van Eyck Academie — infobox University name = established = 1948 director = Koen Brams researchers = 48 city = Maastricht country = NL website = [http://www.janvaneyck.nl/ Jan van Eyck] The Jan van Eyck Academie is a post academic institute for research and… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.