Jan Potocki


Jan Potocki

Jean Potocki

Jan Potocki
Jean Potocki
Jean Potocki

Activité(s) écrivain
Naissance 3 mars 1761
Décès 2 décembre 1815
Mouvement(s) protoromantisme
Œuvres principales
Manuscrit trouvé à Saragosse

Jan Nepomucen Potocki, Jean Potocki en français, né à Pików (Pologne) le 3 mars 1761 et mort à Uładówka (Ukraine actuelle) le 2 décembre 1815, est un savant et écrivain polonais de langue française.

Sommaire

Aperçu biographique

Ce grand seigneur polonais issu de la noble famille Potocki, fils de Stanisław Potocki et de Anna Teresa Ossolińska, fut instruit à Genève et à Lausanne. Il a servi à deux reprises dans l’armée polonaise en tant que capitaine d’ingénieurs et sur une galère en tant que chevalier novice de l’Ordre de Malte. Probablement franc-maçon, il éprouvait un vif intérêt pour l’occultisme.

Se piquant de politique dans son pays (il fut élu député à la Diète et fut ministre de l’Éducation), la richesse de Potocki lui permit de beaucoup voyager : en France où palpite la révolution, en Italie, en Sicile, à Malte, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Angleterre, en Russie, en Turquie, en Espagne, en Sibérie, dans les déserts d’Égypte, en Tunisie et au Maroc où il se mêla aux intrigues politiques, fréquenta les sociétés secrètes et contribua à la naissance de l’ethnologie et même en Mongolie… Potocki fut, en fait, l’un des premiers écrivains de récit de voyage de l’ère moderne, avec les comptes rendus expressifs de plusieurs de ses voyages, au cours desquels il entreprit également des études historiques, linguistiques et ethnographiques extensives.

En 1790, Potocki acquit une grande célébrité pour avoir été la première personne à monter dans une montgolfière en Pologne lorsqu’il s’éleva au-dessus de Varsovie avec l’aéronaute Jean-Pierre Blanchard. Potocki a également établi la première presse libre à Varsovie en 1788 et, quatre ans plus tard, le premier salon de lecture gratuit de la ville.

En plus des nombreux récits de voyage et des travaux historiques qu’il a laissés[1], il est également l’auteur de pièces de théâtre et du Manuscrit trouvé à Saragosse, chef-d’œuvre de la littérature fantastique. Ce dernier ouvrage, écrit en français, n’a été que tardivement édité en France car les manuscrits et premières publications ont été éparpillés. L’édition préfacée par Roger Caillois qui a fait découvrir l’œuvre en France est incomplète, et seule l’édition de José Corti, traduite par René Radrizzani nous offre une version complète mais qui reste cependant insatisfaisante car elle utilise des retraductions de l’allemand ou du polonais. En 2006, chez Peeters, est enfin parue une version sérieuse et complète du roman, laissant voir ses versions successives.

Malade, affaibli et probablement dépressif, Potocki se suicida. Selon la légende rapportée par Roger Caillois dans sa préface du Manuscrit, Potocki a mis fin à ses jours à l’aide d’une petite balle d’argent, façonnée à partir du couvercle de sa théière (ou, selon les versions, fondue à partir d’une anse de sucrier offert par sa mère) et polie par ses soins. Il l’aurait fait bénir par le chapelain du domaine avant de se la tirer dans la tête.

Le Manuscrit trouvé à Saragosse

Article détaillé : Manuscrit trouvé à Saragosse.

Roman somme, le chef-d’œuvre de Potocki, tardivement découvert en France, a déjà fait couler beaucoup d’encre. Considéré par Roger Caillois et les surréalistes comme un des précurseurs de l’esthétique fantastique, il a longtemps été présenté aux lecteurs sous cet angle. Tzvetan Todorov, dans son Introduction à la littérature fantastique le désigne même comme le roman modèle de ce qu’il nomme le fantastique-étrange.

Mais les travaux plus récents et, surtout, la version complète du roman montrent que celui-ci va beaucoup plus loin. En effet, il n’emprunte pas seulement à la littérature gothique et fantastique mais explore aussi les voies du roman d’apprentissage, du roman libertin, du roman à tiroirs, philosophique, picaresque, et la liste est longue. Pour les chercheurs actuels, comme Dominique Triaire ou François Rosset, le Manuscrit trouvé à Saragosse est, plus qu’un livre fantastique, un roman sur le discours et sur le roman lui-même.

Adaptation cinématographique de l'œuvre

Le Manuscrit trouvé à Saragosse a été porté à l’écran par le réalisateur polonais Wojciech Has en 1964.

Bibliographie

  • Manuscrit trouvé à Saragosse (versions de 1804 et de 1810), Louvain, Peeters, 2006 (édition en poche chez Garnier-Flammarion en 2008, 2 tomes)
  • Voyages en Turquie et en Égypte, en Hollande, au Maroc, Paris, Fayard, 1980
  • Voyage dans les steppes d’Astrakhan et du Caucase, Paris, Fayard, 1980
  • Écrits politiques, Éd. Dominique Triaire, Paris, H. Champion, 1987
  • Parades, Éd. Dominique Triaire, Arles, Actes Sud, 1989
  • Au Caucase et en Chine : 1797-1806, Paris, Phébus, 1991
  • Le Voyage de Hafez : récit oriental [1792], Saint-Denis, Novetlé, 1995
  • Voyage dans l’empire de Maroc, Clichy, Éd. du Jasmin, 1999
  • Voyage en Turquie et en Égypte, Clichy, Éd. du Jasmin, 1999

Études

Textes sur Jean Potocki
  • E. Krakowski, Le Comte Jean Potocki : un témoin de l’Europe des Lumières, Paris, Gallimard, 1963
  • Jean Potocki, Europe, 2001, n° 863
  • A. Kroh, Jean Potocki : voyage lointain. Paris, L’Harmattan, 2004
  • F. Rosset, D. Jean Potocki. Paris, Fayard, 2004
Articles de Yves Citton sur ses œuvres
  • « Potocki and the Spectre of the Postmodern », Comparative Criticism, n° 24, Automne 2002, Cambridge University Press, p. 141-165.
  • « La mondialisation entre revenants et revenus : finances et liquidités chez Potocki », in Martial Poirson (éd), Art et argent en France au temps des Premiers Modernes (XVIIe ‑ XVIIIe siècles), SVEC, 2004 :10, p. 159-172.
  • « L’imprimerie des Lumières : filiations de philosophes dans le Manuscrit trouvé à Saragosse de Jean Potocki », in Pierre Hartmann et Florence Lotterie (éd.), Le Philosophe romanesque. L’image du philosophe dans le roman des Lumières, Presses universitaires de Strasbourg, 2007, p. 301-335.
  • « Éditer un roman qui n’existe pas (mais qui réinvente les Lumières deux siècles après sa rédaction) », Revue Internationale des Livres et des Idées, n° 1, septembre-octobre 2007, p. 4-6
  • « Un déterminisme spirituel ? Conditionnements machiniques dans le Manuscrit trouvé à Saragosse de Jean Potocki », à paraître dans un ouvrage collectif intitulé À l’ombre des Lumières, Actes du colloque des 26-27 novembre 2007 organisé par Martin Wåhlberg et Trude Kolderup (Université de Trondheim, Norvège).

Notes et références

  1. Ethnographe avant l’heure, Potocki s’intéressait beaucoup aux peuplades qui vivaient à l’est de l’Europe et dans les steppes russes, essayant de noter leurs modes de vie et de comparer ces observations avec les connaissances tirées d’auteurs classiques comme Hérodote, pour comprendre comment ces peuples avaient évolué. Il a été l’un des premiers à étudier les précurseurs des peuplades slaves d’un point de vue linguistique et historique.


Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail du XVIIIe siècle Portail du XVIIIe siècle
  • Portail des Lumières Portail des Lumières
Ce document provient de « Jean Potocki ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jan Potocki de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jan Potocki — Retrato de Jan Potocki, por Alexander G. Warneck. Jan Nepomucen Potocki de Pilawa (Pików, 8 de marzo de 1761 Uladowka, 2 de diciembre de 1815) fue un noble, científico, historiador y novelista polaco, capitán de zapadores del Ejército Polaco,… …   Wikipedia Español

  • Jan Potocki — Porträt von Jan Graf Potocki Jan Nepomucen Graf Potocki (* 8. März 1761 in Pików im damals polnischen Podolien; † 2. Dezember 1815 im ukrainischen Uładówka) war ein polnischer Forschungsreisender, Historiker und Romancier. Heute ist er v. a. als… …   Deutsch Wikipedia

  • Jan Potocki — Count Jan Nepomucen Potocki (March 8, 1761 December, 1815) was a Polish nobleman, Polish Army captain of engineers, ethnologist, Egyptologist, linguist, traveler, adventurer and author whose life and exploits made him a legendary figure in his… …   Wikipedia

  • Jan Potocki — Jan Nepomucen Potocki (1761 1815): científico, historiador y novelista polaco, célebre por su novela El manuscrito encontrado en Zaragoza …   Enciclopedia Universal

  • Potocki — is the surname of a Polish szlachta (nobility) family. HistoryThe Potocki family is a great artistocratic family originated from Potok in the Kraków Voivodeship; their family name derives from that place name. The first known Potocki was Żyrosław …   Wikipedia

  • Potocki — ist der Familienname folgender Personen: Adam Potocki (1822–1872), konservativer Politiker, Abgeordneter des galizischen Landtages Aleksander Potocki (1776–1845), Landadliger und Politiker, Gründer von Natolin Alfred Potocki (1786–1862),… …   Deutsch Wikipedia

  • POTOCKI (J.) — POTOCKI JAN (1761 1815) Historien et archéologue polonais, considéré comme le fondateur de l’ethnologie slave. Grand voyageur, Jan Potocki parcourt l’Europe (à Paris, il fréquente les salons), l’Afrique et l’Asie afin d’y mener, par l’observation …   Encyclopédie Universelle

  • Jan Graf Potocki — Porträt von Jan Graf Potocki Jan Nepomucen Graf Potocki (* 8. März 1761 in Pików im damals polnischen Podolien; † 2. Dezember 1815 im ukrainischen Uładówka) war ein polnischer Forschungsreisender, Historiker und Romancier. Heute ist er v. a. als… …   Deutsch Wikipedia

  • Jan Matejko — Jan Matejko, Self portrait, 1892 Birth name Jan Mateyko Born …   Wikipedia

  • Jan Jakub Zamoyski — Jan Jakub Graf Zamoyski (July 22, 1716 February 10, 1790) was a Polish nobleman (szlachcic).Jan became the 9th Ordynat ( IX ordynat ) of Zamość estate in or until 1780. He was voivode of Podole Voivodeship ( wojewoda podolski ) in 1770 and… …   Wikipedia