Jagdpanzer V


Jagdpanzer V
Jagdpanzer V
[description]
Jagdpanzer V Jagdpanther
Caractéristiques générales
Équipage 5
Longueur 9,87 m
Largeur 3,27 m
Hauteur 2,72 m
Masse au combat 46 tonnes
Blindage et armement
Blindage 120 mm
Armement principal 1 canon de 88 mm Pak 43/3 ou 43/4 L/71 (57 obus)
Armement secondaire 1 mitrailleuse MG 34 (600 cartouches)
Mobilité
Moteur Maybach HL 230 P 30 V-12
700 ch (514,8 kW)
Suspension double barre de torsion
Vitesse sur route 55 km/h
Puissance massique 15 ch/tonne
Autonomie 103 km (en tout terrain)

Le Jagdpanther (en allemand, lit. Panthère de chasse), ou Jagdpanzer V était un chasseur de chars basé sur le châssis du char Panther construit par l’Allemagne au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il est souvent considéré comme le plus réussi des chasseurs de chars allemands de la Seconde Guerre mondiale.

Sommaire

Développement

La commande d’un chasseur de chars lourd dont la conception devait être basée sur le canon PaK 43 de 88 mm et le châssis du char Panther fut passée à la fin de 1942 sous le nom d’inventaire SdKfz 173. La production commença début 1944 et c’est à ce moment qu' Adolf Hitler lui donna le nom Jagdpanther.

Pour s’adapter au canon, les flancs du Panther furent élargis de façon à fournir plus d’espace intérieur tout en conservant une silhouette basse. Tant le Panther Ausf. G que le Jagdpanther avaient un blindage latéral incliné de façon à accroître encore cet effet et d’harmoniser la production. Le Jagdpanther présentait en outre, à l'avant, une caisse très inclinée et sa casemate s'achevait aux deux tiers de la longueur ce qui lui donnait une ligne caractéristique facilement reconnaissable.

Le Jagdpanther était armé de la même version antichar du canon à long tube de 88 mm que le Tigre II et d’une mitrailleuse MG34 sur le bouclier frontal pour la défense rapprochée. Il disposait d’un bon rapport poids/puissance et d’un puissant canon principal qui lui permettait de détruire tout type de char allié. La silhouette basse du Jagdpanther signifiait qu’il était facile à camoufler. En outre, comme il était basé sur le châssis déjà éprouvé du Panther, le véhicule ne souffrit pas trop de problèmes mécaniques au cours de sa mise au point et de son développement. Il exigeait un équipage de cinq hommes, un conducteur, un opérateur radio, un chef de char, un canonnier et un chargeur.

On distingue habituellement deux versions, une avec une bande d’acier soudée autour du manteau du canon et l’autre avec une bande d’acier boulonnée. La version avec la bande d’acier boulonnée était équipée avec le canon PaK/4. Les premiers Jagdpanthers avaient un tube de canon monobloc avec deux oculaires pour le conducteur alors que les versions plus tardives n’en n’avaient plus qu’une.

Production

Jagdpanther vu du dessus.Véhicule exposé au Imperial War Museum

392 Jagdpanther furent construits en 1944 et 1945. Ils étaient attribués aux bataillons de chars lourds et servirent essentiellement sur le front de l'Est. Néanmoins, un nombre significatif d’exemplaires furent concentrés à l’Ouest pour les besoins de l’offensive de décembre 1944 en Ardenne. Les Alliés furent confrontés au Jagdpanther pour la première fois à la fin de la bataille de Normandie, bien qu'un petit nombre de Jagdpanther ait été présent à cette occasion, lorsque la 654e schwere Panzerjäger-Abteilung en déploya douze contre des unités britanniques.

Survivants

Un des Jagdpanther survivants est toujours en état de marche. Il s’agit d’une épave découverte sur un champ de tir avant une restauration de quatre années entreprise par un groupe historique britannique, l’association SdKfz.

Le blindage frontal présente des impacts d'obus(Ce Jagdpanther est exposé au Panzermuseum Münster)

Il existe en outre neuf autres survivants qui sont exposés dans différents musées comme l’Imperial War Museum à Londres, le Deutsches Panzer Museum à Münster, en Basse-Saxe, au Musée des Blindés à Saumur, en France et au United States Ordnance Museum à Aberdeen au Maryland.

Liens externes

Références


Bibliographie


Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jagdpanzer V de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jagdpanzer 38(t) — Hetzer im Worthington Tank Museum (Ontario, Kanada) Allgemeine Eigenschaften …   Deutsch Wikipedia

  • Jagdpanzer IV — Jagdpanzer IV/48 mit 7,5 cm PaK 39 Allgemeine Eigenschaften …   Deutsch Wikipedia

  • Jagdpanzer IV — Jagdpanzer IV/48 Caractéristiques générales Équipage 4 Longueur 6,85 m Largeur 3,17 m Hauteur 1,85 m …   Wikipédia en Français

  • Jagdpanzer — Kanone 90 mm (Prototyp) Ein Jagdpanzer ist ein spezieller Panzer zur Panzerabwehr. Jagdpanzer sind meist Panzer mit turmlosem, niedrigem Aufbau. In Deutschland wurden im Zweiten Weltkrieg die – ursprünglich zur Infanterieunterstützung… …   Deutsch Wikipedia

  • Jagdpanzer V — Jagdpanther Allgemeine Eigenschaften …   Deutsch Wikipedia

  • Jagdpanzer — IV/48. Jagdpanzer (en alemán, tanque cazador), o JgPz es un nombre para los cazacarros alemanes. El término se refiere generalmente a los diseños basados en los chasis de tanques existentes con una superestructura blindada, montando un cañón… …   Wikipedia Español

  • Jagdpanzer — (JgPz), German: Hunting tank , is a name for German tank destroyers. It typically refers to anti tank variants of existing tank chassis with a well armoured fixed superstructure, mounting an anti tank gun with limited traverse in the front. The… …   Wikipedia

  • Jagdpanzer 38(t) — Un JPz 38(t) au musée des forces militaires d’Austin (Texas) Caractéristiques générales Équipage 4 Longueur 6,38 m Largeur 2,63 m …   Wikipédia en Français

  • Jagdpanzer VI — Caractéristiques générales Équipage 6 Longueur hors tout 7,8 m Largeur 3,63 m Hauteur …   Wikipédia en Français

  • Jagdpanzer E-25 — Der Jagdpanzer E 25 (Jaguar) war ein deutsches Projekt für einen Panzerjäger aus dem Zweiten Weltkrieg. Er gehörte zur E Serie, mit der im Deutschen Reich ab etwa 1942 versucht wurde, die alten Jagdpanzertypen und die mittelschweren Panzer des… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.