Jacques Rochette De La Morlière


Jacques Rochette De La Morlière

Jacques Rochette de La Morlière

Charles-Jacques-Louis-Auguste Rochette de La Morlière, dit « Le Chevalier », né le 22 avril 1719 à Grenoble et mort le 9 février 1785 à Paris, est un mondain et un littérateur français.

Intrigant sans scrupule, La Morlière chercha d’abord l’appui du parti de Voltaire en applaudissant les vers du maître, et lorsqu’il se vit suffisamment établi au café Procope, se fit entrepreneur de succès et de chutes dramatiques. Entouré d’une troupe payée, il s’installait au parterre, donnant le signal des applaudissements pour les auteurs qui lui avaient offert quelques dîners ou quelques louis, et le signal des sifflets contre ceux dont il n’avait rien reçu. Il avait imaginé pour remplacer le sifflet, que la police ne tolérait pas toujours, une sorte de bâillement prolongé qui produisait un effet aussi désastreux.

Se croyant maître du théâtre, La Morlière eut l’idée d’utiliser ses moyens d’action pour son propre compte, et composa des comédies mais, malgré tous les efforts de sa cabale, elles tombèrent, et avec elles son influence. Fréron, qu’il avait attaqué, lui porta le dernier coup. Accusé de bassesse, de lâcheté, de relations avec la police, il fut abandonné de tout le monde et termina sa vie dans une profonde misère. Il fut parmi les habitués du salon de Marie Anne Doublet

On a de La Morlière : Angola, histoire indienne (Paris, 1746, 2 vol. in-12), roman libertin rappelant ceux de Crébillon fils, et qu’Édouard Thierry appelle « le manuel de la conversation à la mode » ; les Lauriers ecclésiastiques ou Campagnes de l’abbé de T… (Paris, 1748, in-12), roman obscène ; Observations sur la tragédie du duc de Faix, de M. de Voltaire (1752, in-12) ; le Contrepoison des feuilles ou Lettres sur Fréron (1754, in-12) ; le Fatalisme ou Collection d’anecdotes pour prouver l’influence du sort sur l’histoire du cœur humain, ouvrage dédié à Mme Du Barry (1769, 2 vol. in-12) ; etc.

Ses comédies en prose le Gouverneur, trois actes (1751) ; la Créole, un acte (1754) ; l’Amant déguisé, deux actes (1758) n’ont pas été imprimées.

Source

  • Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des littératures, Paris, Hachette, 1876, p. 1178-9
  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail du théâtre Portail du théâtre
Ce document provient de « Jacques Rochette de La Morli%C3%A8re ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jacques Rochette De La Morlière de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jacques Rochette de La Morliere — Jacques Rochette de La Morlière Charles Jacques Louis Auguste Rochette de La Morlière, dit « Le Chevalier », né le 22 avril 1719 à Grenoble et mort le 9 février 1785 à Paris, est un mondain et un littérateur français …   Wikipédia en Français

  • Jacques rochette de la morlière — Charles Jacques Louis Auguste Rochette de La Morlière, dit « Le Chevalier », né le 22 avril 1719 à Grenoble et mort le 9 février 1785 à Paris, est un mondain et un littérateur français. Intrigant sans scrupule, La… …   Wikipédia en Français

  • Jacques Rochette de La Morlière — Charles Jacques Louis Auguste Rochette de La Morlière, dit « Le Chevalier », né le 22 avril 1719 à Grenoble et mort le 9 février 1785 à Paris, est un mondain et un littérateur français. Intrigant sans scrupule, La… …   Wikipédia en Français

  • Litterature et sexualite — Littérature et sexualité Sappho, la dixième Muse, fresque du quatrième style de Pompéi …   Wikipédia en Français

  • Littérature Et Sexualité — Sappho, la dixième Muse, fresque du quatrième style de Pompéi …   Wikipédia en Français

  • Littérature et sexualité — Sappho, la dixième Muse, fresque du quatrième style de Pompéi …   Wikipédia en Français

  • Littérature pornographique — Littérature et sexualité Sappho, la dixième Muse, fresque du quatrième style de Pompéi …   Wikipédia en Français

  • Littérature érotique — Littérature et sexualité Sappho, la dixième Muse, fresque du quatrième style de Pompéi …   Wikipédia en Français

  • Rameaus Neffe — (orig. Le Neveu de Rameau) ist ein philosophischer Dialog von Denis Diderot. Diderot arbeitete von 1761 bis 1774 an dem Werk. Die erste Übersetzung ins Deutsche besorgte Johann Wolfgang von Goethe. Inhalt Das Werk besteht aus einem einzigen… …   Deutsch Wikipedia