Jacques Pelletier


Jacques Pelletier
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pelletier.
Jacques Pelletier
Defaut.svg

Parlementaire français
Date de naissance 1er août 1929
Date de décès 3 septembre 2007
Mandat Sénateur
1966 - 1978
1980 - 1988
1989
1998 - 2007
Circonscription Aisne
Groupe parlementaire RDSE
Ve République

Jacques Pelletier, né le 1er août 1929 à Villers-en-Prayères (Aisne) et mort le 3 septembre 2007 au Val-de-Grâce à Paris, est un homme politique français, sénateur et président du Haut Conseil de la coopération internationale.

Le 14 août 2007 le groupe du Rassemblement démocratique et social européen du Sénat indiquait que l'ancien ministre avait été victime d'un accident vasculaire cérébral et se trouvait hospitalisé, dans un état grave et préoccupant à l'Hôpital d'instruction des armées du Val-de-Grâce.

Le 3 septembre 2007, le Président de la République salua « un homme qui, tout au long de sa carrière, n'a jamais cessé de placer l'homme au cœur de son action, n'hésitant jamais pour cela à transcender les clivages partisans » qui « ne cessa d'appliquer sa conception de la politique faite de respect de l'autre et de dialogue, à l'image du groupe parlementaire qu'il animait au Sénat et qui rassemble aussi bien des sénateurs de la majorité que de l'opposition »[1].

Sommaire

Carrière professionnelle et syndicale

Après des études à l'École supérieure d'agriculture d'Angers et au Lycée Janson-de-Sailly, il est élu président de (1955-1960) du Centre des jeunes agriculteurs de l'Aisne, et vice-président du CNJA (Centre national des jeunes agriculteurs) en 1956.

Alors qu'il a déjà débuté sa carrière politique, il est élu président du Comité d'expansion économique de l'Aisne (1961-1966) et vice-président de la Commission de développement économique régional de Picardie entre 1965 et 1973. D'autre part, il s'investit dès l'origine dans la création des premiers Centres permanents d'initiatives pour l'environnement et fonde, en mars 1977 l'Union nationale des CPIE (UNCPIE), confirmant ainsi son attachement aux enjeux de l'environnement.

Mandats électoraux

Maire de Villers-en-Prayères depuis 1953, il a été suppléant d'André Rossi, député de l'Aisne en 1958 et 1962, et fut conseiller général de (1958 - 2004). Il présida le Conseil général de l'Aisne entre 1964 et 1979 avant d'en devenir le vice-président jusqu'en 1985. Jacques Pelletier a également été vice-président de l'Assemblée des présidents des conseils généraux entre 1976 et 1979.

Il est sénateur de l'Aisne de 1966 à 1978, puis de 1980 à 1988. Il a retrouvé ce mandat le 27 septembre 1998. Il préside jusqu'à sa mort le groupe du Rassemblement démocratique et social européen (RDSE), ancien groupe de la Gauche démocratique, qu'il avait présidé entre 1982 et 1988.

Carrière politique

Jacques Pelletier a fondé ou présidé de nombreuses organisations politiques : Cofondateur de l'AGIR (Alliance de la gauche pour l'initiative et la réforme) en 1975 et du Carrefour social-démocrate en 1977, il est, en 1975, élu président de « Liberté et démocratie » (section française de l'Internationale libérale). Il fut également président de l'association des démocrates (ADD) et du Mouvement des réformateurs (1992-1993) (MDR).

Secrétaire d'État à l'Éducation dans le gouvernement Raymond Barre du 3 avril 1978 au 2 octobre 1980, il fut membre de l'équipe de campagne de Valéry Giscard d'Estaing lors des élections présidentielles de 1981, chargé des relations avec les élus.

Élu vice-Président de l'Association des maires de France en 1983, il présidera l'organisation jusqu'en 1995.

il fut ensuite ministre de la Coopération et du Développement dans le premier et le second gouvernement de Michel Rocard du 10 mai 1988 au 15 mai 1991 (ouverture d’un gouvernement de gauche vers le centre).

Il est également premier vice-président, de 2001 jusqu'à sa mort en 2007, du Parti radical.

Une autorité de premier plan

Président du Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) de 1993 à 1999, il préside par ailleurs, de 1999 jusqu'à sa mort le Haut Conseil de la coopération internationale (HCCI), qui lui a succédé[2].

Nommé Médiateur de la République le 4 mars 1992 pour un mandat de six ans, il était, de ce fait, une autorité administrative indépendante. Sa carrière politique est donc mise entre parenthèses jusqu'en 1998, où il a cédé sa place à Bernard Stasi.

Ses compétences en agriculture et en coopération internationale lui ont également valu d'être désigné président du groupe préparatoire du Sommet mondial de l'alimentation en 1997.

Notes et références

  1. Présidence de la République, « Communiqué de presse : décès de M. Jacques Pelletier » sur elysee.fr, 3 septembre 2007. Mis en ligne le 3 septembre 2007
  2. instance consultative placée auprès du Premier ministre "pour favoriser une concertation régulière entre les différents acteurs de la coopération et de la solidarité internationale et pour sensibiliser l’opinion publique aux enjeux de cette coopération" (décret n° 99-90 du 10 février 1999)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jacques Pelletier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jacques Pelletier du Mans — Pour les articles homonymes, voir Pelletier. Jacques Pelletier du Mans (Le Mans, 1517 – Paris, 1582) était un mathématicien et poète humaniste français. Sommaire 1 Biographie …   Wikipédia en Français

  • Jacques Pelletier du Mans — (1517–1582) fue un matemático y poeta francés. A la vez que mantenía el sistema original de Nicolas Chuquet, propuso nombres para los números intermedios, cuando el agrupamiento de seis cifras migró hacia el agrupamiento moderno de tres cifras.… …   Wikipedia Español

  • Jacques Pelletier du Mans — (1517–1582) fue un matemático y poeta francés. A la vez que mantenía el sistema original de Nicolas Chuquet, propuso nombres para los números intermedios, cuando el agrupamiento de seis cifras migró hacia el agrupamiento moderno de tres cifras.… …   Enciclopedia Universal

  • Jacques Pelletier (conventionnel) — Pour les articles homonymes, voir Pelletier. Jacques Pelletier, né le 14 juillet 1749 à Lignières, décédé le 7 janvier 1839 à Bourges, est un homme politique français sous la révolution, qui est député du Cher à la Convention… …   Wikipédia en Français

  • Jacques Pelletier du Mans — Infobox Person name = Jacques Peletier du Mans image size = caption = birth name = birth date = 1517 birth place = FRA Le Mans death date = 1582 death place = FRA Paris death cause = resting place = resting place coordinates = residence =… …   Wikipedia

  • Nicolas Jacques Pelletier — A replica model (scale 1:6) of a 1792 French guillotine. Nicolas Jacques Pelletier (d. April 25, 1792) was a French highwayman who was the first person to be executed by means of the guillotine.[1][2] …   Wikipedia

  • Nicolas Jacques Pelletier — († 25. April 1792) war ein französischer Straßenräuber, bei dessen Hinrichtung erstmals eine Guillotine zur Anwendung kam. Pelletier, ein justizbekannter Krimineller, war angeklagt, in der Nacht des 14. Oktober 1791 mit einem unbekannten… …   Deutsch Wikipedia

  • Jean-jacques pelletier — Pour les articles homonymes, voir Pelletier. Jean Jacques Pelletier est un écrivain de roman d espionnage, né au Québec en 1947. Il était professeur de philosophie au Cégep de Lévis Lauzon depuis plusieurs années. Il siège sur plusieurs comités… …   Wikipédia en Français

  • Nicolas Jacques Pelletier — Pour les articles homonymes, voir Pelletier. Nicolas Jacques Pelletier entra dans l histoire comme étant le premier condamné à mort français à être guillotiné. Son exécution eut lieu sur la place du Carrousel à Paris, le 25 avril 1792[1] …   Wikipédia en Français

  • Jean-Jacques Pelletier — Pour les articles homonymes, voir Pelletier. Jean Jacques Pelletier, né au Québec en 1947, est un écrivain de roman d espionnage. Ses livres sont le reflet de ses intérêts : mondialisation des mafias, histoire de l art, zen, etc. Il était… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.