Jacques Le Brun


Jacques Le Brun
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Brun.

Jacques Le Brun (né à Paris en 1931) est un historien français, spécialiste de l' histoire religieuse moderne et la littérature chrétienne du XVIIe siècle.

Ses premiers travaux portent sur Bossuet. Il est actuellement Directeur d'études honoraire à l'École pratique des hautes études, section des Sciences religieuses, chaire d'Histoire du catholicisme moderne[1]. Parallèlement à ses recherches, il est également éditeur scientifique des œuvres et correspondances de Fénelon.

Publications

  • Bossuet, Paris - Bruges, Desclée de Brouwer, 1970.
  • Les Opuscules spirituels de Bossuet. Recherches sur la tradition nancéienne, Nancy, Berger-Levrault, 1970.
  • La spiritualité de Bossuet, Paris, C. Klincksieck, 1972 ; rééd. remaniée et augmentée, 2002 sous le titre La spiritualité de Bossuet prédicateur.
  • Le Pur Amour de Platon à Lacan, Paris, Éditions du Seuil, 2002.
  • La Jouissance et le Trouble. Recherches sur la littérature chrétienne de l'âge classique, Genève, Droz, 2004.
  • Le Pouvoir d'abdiquer. Essai sur la déchéance volontaire, Gallimard, 2009.

Au sujet du travail de Jacques Le Brun

  • La revue Le Genre humain consacre un numéro au travail de Jacques Le Brun, sous le titre L'impensable qui fait penser : Histoire, théologie, psychanalyse, sous la direction de Pierre-Antoine Fabre, Annie Tardits et François Trémolières, n° 48, Seuil.

Notes et références

  1. Voir sa notice biographique sur le site des Éditions du Cerf.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jacques Le Brun de Wikipédia en français (auteurs)