Jacques Le Brigant

Jacques Le Brigant

Le Brigant

Jacques Le Brigant, né à Pontrieux en 1720 et mort en 1804, fut avocat au Parlement de Bretagne et celtisant.

Il fut l’un des premiers celtomanes, mouvement qui allait éclore de la fin du XVIIIe siècle jusqu’au milieu du XIXe siècle, avant que les études scientifiques ne remplacent ce type de travaux.

Jacques Le Brigant imagine que le breton est la langue-mère de tous les idiomes et prétend pouvoir comprendre de nombreuses langues.

Il fonda, avec Jacques Cambry, l’Académie Celtique le 30 mars 1804.

Bibliographie

  • Éléments succincts de la langue des Celtes-Gomérites ou bretons. Introduction à cette langue et, par elle, à celle de tous les peuples connus, 64 pages, publié à Strasbourg par Lorenz et Schouler, en 1779.
  • Observations fondamentales sur les langues anciennes et modernes ; ou de l'Ouvrage intitulé : la langue primitive conservée. Prospectus ; Advertissement sur les notes ; 1. Langues orientales ; 2. Observations sur les traductions ;3. Différences entre les synonymes apparens ; 4. Chinois ; 5. Sanscrit ; 6. Galibi ; 7. Langue de l'île de Tahiti  ; 8. Dictionnaires celtiques. 1787.
    Dans cet essai présenté comme « prospectus » d’un grand traité qui ne parut jamais, l'auteur livre l'essentiel des recherches qui occupèrent une partie de sa vie et qui le poussèrent à abandonner ses fonctions d'avocat au Parlement de Bretagne  : démontrer que le celte est la langue originelle, matrice de toutes les autres, et rechercher ses dérivés dans les langues anciennes, les langues orientales, en particulier le chinois et le sanscrit, le « caraïbe » ou le tahitien. Des tableaux comparatifs, un essai sur la traduction et des analyses critiques des dictionnaires celtiques en font l'un des premiers essais de linguistique comparée. Un autre membre du Parlement de Bretagne, l'économiste physiocrate Louis-Paul Abeille participa à la rédaction de cet ouvrage.

Source

  • V. Tourneur, Esquisse d’une histoire des études celtiques, 1905
  • Portail des langues Portail des langues
Ce document provient de « Le Brigant ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jacques Le Brigant de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Jacques Cambry — Jacques Cambry, né le 2 octobre 1749 à Lorient et mort le 31 décembre 1807 à Cachan, est un écrivain breton et français, fondateur de l Académie celtique. Biographie Fils d un …   Wikipédia en Français

  • Brigant — (spr. Brigang), Jacques de B., geb. 1720 zu Pontrieux in Bretagne, war Advocat u. st. im Gefängniß zu Tréguier 1804. Er schr.: Elémens de la langue des Celto Gomérites ou Bretons, Strasb. 1779; Observations sur les langues anciennes et modernes,… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Le Brigant — Jacques Le Brigant, né à Pontrieux en 1720 et mort en 1804, fut avocat au Parlement de Bretagne et celtisant. Il fut l’un des premiers celtomanes, mouvement qui allait éclore de la fin du XVIIIe siècle jusqu’au milieu du XIXe siècle,… …   Wikipédia en Français

  • Celtologie — La celtologie est une science universitaire qui traite de l histoire, de la langue et de la civilisation des peuples celtes de la protohistoire. Interdisciplinaire, la celtologie fait appel à l’archéologie, l’histoire, la philologie. Dans le… …   Wikipédia en Français

  • Nicholas Bonneville — Nicolas de Bonneville, born 13 March 1760 at Evreux in Upper Normandy, died on 9 November 1828 in Paris; he was a French bookseller, printer, journalist, and writer. He was also a political figure of some consequence at the time of the French… …   Wikipedia

  • Natalis Flaugergues — (1823 1893), après avoir réalisé une carrière militaire, publia à compte d’auteur deux ouvrages où il prétendit que Rodez se trouvait en l’exact centre du monde, et que les aveyronnais constituaient le peuple primitif dont est issue toute… …   Wikipédia en Français

  • Mouvement breton (Emsav) —  Emsav est aussi une revue politique en breton des années 1960 70[1]. Le Mouvement breton, ou Emsav (nom dérivé du verbe breton en em sevel, se (re)lever), désigne un ensemble informel d organisations politiques, de syndicats, de groupes… …   Wikipédia en Français

  • Académie Celtique — Société des antiquaires de France (Paris) La Société des antiquaires de France est une société historique et archéologique parisienne fondée en 1804 sous le nom d’Académie celtique. Elle a son siège au Musée du Louvre, au pavillon Mollien.… …   Wikipédia en Français

  • Académie celtique — Société des antiquaires de France (Paris) La Société des antiquaires de France est une société historique et archéologique parisienne fondée en 1804 sous le nom d’Académie celtique. Elle a son siège au Musée du Louvre, au pavillon Mollien.… …   Wikipédia en Français

  • Societe des antiquaires de France (Paris) — Société des antiquaires de France (Paris) La Société des antiquaires de France est une société historique et archéologique parisienne fondée en 1804 sous le nom d’Académie celtique. Elle a son siège au Musée du Louvre, au pavillon Mollien.… …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»