Jacques Lanzmann


Jacques Lanzmann
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lanzmann.
Jacques Lanzmann
Naissance 4 mai 1927
Bois-Colombes, Drapeau de France France
Décès 21 juin 2006 (à 79 ans)
Paris, Drapeau de France France
Activité principale Parolier, Écrivain
Genre musical Chanson française
Années d'activité De 1960 à 2005

Entourage Jacques Dutronc

Jacques Lanzmann, né le 4 mai 1927 à Bois-Colombes et décédé le 21 juin 2006 à Paris, est un auteur, scénariste et parolier français.

Sommaire

Biographie

Jacques Lanzmann était fils d'immigrés juifs d'Europe de l'Est, décorateurs et antiquaires.

Pendant l'Occupation, son père le confia à des propriétaires comme valet de ferme, en Auvergne. En 1943, il entra avec son frère Claude Lanzmann dans la Résistance. Arrêté à Aix-en-Provence, il fut tout près d'être fusillé mais s'évada. Il tirera de ces années des romans tels Qui Vive ! (1965) ou Le Jacquiot (1986).

Il fut aussi producteur et scénariste, notamment des films de Philippe Labro.

Marié à Françoise Detay, sinologue et admiratrice de Mao Tsé Toung, il fut membre du Parti communiste, jusqu'à son exclusion en 1957.

Il fut également engagé aux côtés du FLN, collaborant alors à France Observateur.

Il est décédé le 21 juin 2006 à Paris, ville à laquelle il avait rendu hommage dans la chanson Il est cinq heures, Paris s'éveille. Ses obsèques, organisées à l'avance par lui-même, se sont déroulées le 26 juin à Paris, au crématorium du cimetière du Père-Lachaise. Ses cendres se trouvent dans le petit cimetière de Fatouville-Grestain dans l'Eure.

Il fut très attaché à la région Auvergne, et en particulier au Mont-Mouchet (Haute-Loire).

Il se maria 4 fois et eut en tout 7 enfants. Il était le frère de Claude Lanzmann, auteur du film Shoah. Sa fille, Chine Lanzmann, a été animatrice et productrice de l'émission Cyber-Culture, diffusée sur Canal+ au milieu des années 1990.

La littérature

Après avoir pratiqué de nombreux métiers, comme soudeur, peintre en bâtiment, artiste peintre (1948-1955) ou mineur au Chili (1952-1953), il entre en littérature en 1954 avec La glace est rompue. C'est Simone de Beauvoir qui le remarque la première.
À partir de cette année-là, sa carrière littéraire est marquée par son activité de critique aux Lettres françaises, par la création avec Jean-Claude Lattès d’Éditions spéciales et la création et la direction littéraire de la société Jacques Lanzmann et Seghers éditeurs. Il fut même journaliste à L'Express de 1960 à 1962 et participa à la création du magazine Lui.

A la fin de sa vie, bien que s'affirmant libre penseur et athée, il pose la question de l'histoire juive avec le diptyque La tribu perdue, comportant deux ouvrages : N'oublie jamais qui nous sommes (1999) et Imagine la terre promise (2000), mettant en scène les Manassés, des Juifs légendaires, qui ont traversé trois mille ans d'Histoire en gardant intacts leur foi en Dieu et leur espoir en Israël.
Son avant-dernier roman : Rue des Rosiers (2002), entraîne le lecteur dans une histoire chargée d’événements tragiques et riche en révélations sur les perceptions de la Shoah.

Le monde musical

Il est auteur de plus de 150 chansons, dont de nombreux titres pour Jacques Dutronc et quelques-uns pour France Gall, Régine, Jean Guidoni, Zizi Jeanmaire, Enrico Macias, Mireille Darc, Dani, Sacha Distel, Pascal Danel, Pascal Obispo, Bernard Menez.

En 1965, Jacques Lanzmann rencontre Jacques Dutronc. De leur amitié, va naître une fructueuse collaboration de près de dix ans, Jacques Dutronc adaptant ses musiques aux textes pleins de verve de Lanzmann. Quelques immenses succès naissent de leur duo insolent, comme Il est cinq heures Paris s'éveille en 1967, co-signé par l'épouse de Jacques Lanzmann : Anne Segalen, qui travailla souvent avec eux. Au début des années 1970, il écrit des textes plus poétiques, tel le petit jardin, en 1972. En 1982, il signe deux chansons pour l'album Guerre et pets. En 2000, Lanzmann et Dutronc se retrouvent une dernière fois pour l'album Madame l'existence.

Il a adapté en français l'opéra rock Hair. Ce travail, refusé par Serge Gainsbourg, a été une de ses principales sources de revenus[1].

En 1970, il écrit quelques chansons de l'album " Vie" de Johnny Hallyday.

En 2006, il participe à l'album d'Elodie Frégé, gagnante de la Star Academy 2003.

La marche

Fidèle à sa devise : « Si tu veux te trouver, commence par te perdre », Jacques Lanzmann était un grand passionné de la marche et des voyages, auxquels il consacra plusieurs livres.

Dans les années 1980, lassé par les fastes des salons d'écrivains parisiens, il reprend la route. Il se passionne pour la marche, parcourt plaines et sommets.

En 1983, il réalise une errance de 700 km en 24 jours à travers le désert du Neguev, sur les traces de Moïse. Depuis la Jordanie, il rejoint Jérusalem en taxi, puis marche vers le sud vers Massada, Eilat, traverse la péninsule du Sinaï pour rejoindre le Djebel Moussa (mont Moïse, ou mont Sinaï), le Mont Sainte-Catherine et le Djebel Umm Shaumar, points culminants du Sinaï. Son reportage parait en exclusivité en mars 1984 dans le numéro 61 du magazine Géo.

En 1985, il est le premier Occidental à réaliser la liaison Lhassa (Tibet)-Katmandou et, deux ans plus tard, il réussit la traversée du désert de Taklamakan, en Chine. À l'occasion de la sortie en 1997 du Fils de l'Himalaya, encore et toujours inspiré par les hauteurs du Tibet, Jacques Lanzmann est surnommé par Michel Tournier « le plus grand marcheur des lettres contemporaines[2] ».

Grâce à cette passion, Il fut à partir de 1997 chroniqueur sur la chaîne de télévision Voyage.

Romans et récits

  • La glace est rompue (1954), Laffont
  • Le rat d'Amérique (1956)
  • Cuir de Russie (1957)
  • Les Passagers du Sidi-Brahim (1958)
  • Un tyran sur le sable (1959)
  • Viva Castro (1959)
  • Qui vive ! (1965)
  • Les Vangauguin (1968)
  • Mémoire d'un amnésique (1971)
  • Les Nouveaux Territoires (1973)
  • Le Têtard (1976)
  • Les Transsibériennes (1978)
  • Tous les chemins mènent à soi (1979)
  • Rue des Mamours (1981)
  • La Baleine blanche (1982), Laffont
  • Le Lama bleu (1984), Lattès
  • Le Septième Ciel (1985)
  • Fou de la marche (1985)
  • Unanimus (Avec Laurent Kissel)(1985, Lieu Commun)
  • À l'altitude des dieux (1986)
  • Le Jacquiot (1986)
  • Café crime (1987)
  • L'Âge d'amour (1987)
  • Marches et rêves (1988)
  • Aventure au Tibet (1989), (Les éditions de Radio Monte-Carlo)
  • Les Guérillans (1989)
  • Hôtel Sahara (1990), Lattès
  • Le Voleur de hasards (1992), Lattès
  • Le Dieu des papillons (1994)
  • La horde d'Or (1994) Plon
  • Celui qui croyait au ciel, celui qui n'y croyait pas (avec Jean Guitton)(1994,Lattès)
  • Nous, une histoire d'amour (avec Florence Lanzmann)(1994,Robert Laffont)
  • Le raja (1995)
  • Le Guide universel du flirt sans frontières (1996)
  • Le Fils de l'Himalaya (1997)
  • La Mémoire des dieux (1998)
  • Le chant du voyage (1998, Plon)
  • N'oublie jamais qui nous sommes (1999), Plon
  • Imagine la terre promise (2000), Plon
  • Le Pavillon des affreux (2001), Le Rocher
  • Rue des Rosiers (2002), Le Rocher
  • On a retrouvé David (2003, Le Rocher)
  • La Vie commence à Marrakech (avec Florence Lanzmann)(2004), Le Rocher
  • L'Empire du silence (2005,Le Rocher)
  • Une vie de famille, janvier (2006), Plon
  • Une histoire d'hommes (2006 Réédition, Lattès)

Reportages

Pour le magazine Géo :

  • Le Pérou : Voyage au pays de l'âge parfait (n° 53)
  • La Sibérie : le grand train du petit far east (n° 59)
  • Le Neguev : J'ai marché avec Moïse (n° 61)

Carrière

Notes et références

  1. Magazine Lire, septembre 1997.
  2. Le Figaro, 22 juin 2006.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jacques Lanzmann de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jacques Lanzmann — (b. May 4 1927, Bois Colombes d. June 21 2006, Paris) was a French writer, scriptwriter and lyric writer.BiographyJacques Lanzmann has had various occupations through his life. At the age of twelve he was a farm worker, from 1948 to 1955 he was… …   Wikipedia

  • Jacques Lanzmann — (* 4. Mai 1927 in Bois Colombes; † 21. Juni 2006 in Paris) war ein französischer Schriftsteller und Journalist. Er ist vor allem als Texter von mehr als 150 Liedern, insbesondere für Jacques Dutronc und Régine bekannt geworden. Er arbeitete auch… …   Deutsch Wikipedia

  • Jacques Dutronc — Dutronc singing in Lorient, France in January 2010 Background information Origin Paris, France Genres F …   Wikipedia

  • Jacques Dutronc — (2010) Chartplatzierungen Erklärung der Daten Alben …   Deutsch Wikipedia

  • Lanzmann — is a surname that may refer to: * Claude Lanzmann, Paris based filmmaker * Jacques Lanzmann, French writer, scriptwriter and lyric writeree also* Landsman …   Wikipedia

  • Jacques — Jacques, die französische Form des männlichen Vornamens Jakob. Bekannte Namensträger sind: Inhaltsverzeichnis A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Deutsch Wikipedia

  • Jacques Dutronc (1968) — Jacques Dutronc Album par Jacques Dutronc Sortie 1968 Genre(s) Variété française Label Disques Vogue Albums de …   Wikipédia en Français

  • Jacques dutronc (1968) — Jacques Dutronc Album par Jacques Dutronc Sortie 1968 Genre(s) Variété française Label Disques Vogue Albums de …   Wikipédia en Français

  • Jacques Dutronc (1966) — Jacques Dutronc Album par Jacques Dutronc Sortie 1966 Durée 32:43 Genre(s) Variété française Label Disques Vogue …   Wikipédia en Français

  • Jacques dutronc (1966) — Jacques Dutronc Album par Jacques Dutronc Sortie 1966 Durée 32:43 Genre(s) Variété française Label Disques Vogue …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.