Jacques Dufilho


Jacques Dufilho

Jacques Dufilho

Naissance 19 février 1914
Bègles (Gironde), France
Nationalité Drapeau : France Française
Décès 28 août 2005 (à 91 ans)
Ponsampère (Gers), France
Profession Acteur

Jacques Dufilho est un acteur français, né le 19 février 1914 à Bègles (Gironde) et mort le 28 août 2005 à Ponsampère (Gers).

Sommaire

Biographie

Originaire du sud-ouest de la France, Jacques Dufilho fait des études d'agriculture (il se qualifiera d'ailleurs lui-même de « comédien-paysan » et parlera souvent de son amour des chevaux). Il quitte son pays natal pour monter à Paris afin d'y vivre sa passion pour la peinture et la sculpture. Mais grâce à son mentor, le grand homme de théâtre Charles Dullin, il fait ses débuts au café-théâtre dans les années 1930.

Dufilho participe à la Seconde Guerre mondiale au sein du 29e groupe de reconnaissance de division d'infanterie (GRDI), groupement issu du 2e régiment de hussards. Il recevra pour cela, en 1998, la légion d'honneur au sein de ce régiment[1].

L'homme de théâtre

Grand homme de théâtre, Jacques Dufilho obtiendra un Molière du meilleur acteur en 1988 pour son rôle dans Je ne suis pas Rappaport de Herb Garner.

Son interprétation de L'Avare en 1962 reste un moment époustouflant de théâtre ; il joue également dans Colombe de Jean Anouilh, est l'interprète de Marcel Aymé, à chaque fois sous la direction d'André Barsacq, et dans des œuvres de Jacques Audiberti.

Il obtient un vif succès dans Le Gardien d'Harold Pinter en 1969, ainsi que dans L'Escalier, mis en scène par Georges Wilson, avec lequel il montera également Les Aiguilleurs et Léopold le bien aimé.

L'acteur de cinéma

Sa carrière cinématographique, souvent dans des seconds rôles, en France et en Italie, est énorme (plus de 160 films). Il a joué dans des films parfois médiocres mais son talent fait qu'il y est, lui, toujours excellent, voire mémorable.

Dufilho est remarqué à l'écran en 1948, avec un rôle dans La Ferme des sept péchés de Jean Devaivre.

Il jouera en particulier dans des films de Jean Delannoy, André Hunebelle, Yves Robert, Louis Malle, Michel Audiard, Claude Chabrol, Jean Becker, Claude Sautet...

En 1978, il obtient le César du meilleur acteur dans un second rôle pour sa prestation dans Le Crabe-tambour de Pierre Schoendoerffer, récompense qui lui est à nouveau décernée 2 ans plus tard avec Un mauvais fils de Claude Sautet en 1980. Il est nommé pour un nouveau César du second rôle pour sa participation à C'est quoi la vie ? en 1999, film pour lequel il obtient la récompense du meilleur acteur, au festival international du film de San Sebastian (1999).

En 1988, il remporte le Sept d'or du meilleur comédien dans un téléfilm, Une femme innocente (tourné en 1986).

L'homme de convictions

Lors de la sortie du film de Jean Marbœuf, Pétain, en 1993, Dufilho dit clairement qu'il est monarchiste et affirme que l'Action française comptait beaucoup de résistants dans ses rangs pendant la guerre[2].

Il publie, en 2003, une autobiographie intitulée Les Sirènes du bateau-loup (Fayard).

Homme de convictions, passionné par les chevaux et par les automobiles Bugatti, Jacques Dufilho était un catholique traditionaliste et un monarchiste légitimiste.

Il meurt à 91 ans à Ponsampère, dans le Gers, où il s'était retiré. Ses obsèques ont lieu en l'église Sainte-Marie de Mirande, et son inhumation au cimetière de Ponsampère.

Filmographie

1939 - 1949

1950 - 1959

1960 - 1969

1970 - 1979

1980 - 1989

1990 - 2004

Télévision (liste sélective)

Théâtre

Prix et récompenses

Notes

  1. En signe d'hommage, le cinéma du dit régiment a été baptisé « cinéma Jacques-Dufilho » le 4 juin 2006.
  2. Voir sur cinememorial.com.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jacques Dufilho de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jacques Dufilho — (19 February 1914 – 28 August 2005) was a French actor. He was born at Bègles (Gironde) and he died at Ponsampère (Gers). He was also famous for his collection of Bugatti cars. Filmography More than 150 movie, including: 1943 : Premier de… …   Wikipedia

  • Jacques Dufilho — (* 19. Februar 1914 in Bègles; † 29. August 2005 in Paris) war ein französischer Schauspieler. Leben Bekannt wurde Dufilho als Kapitän in Nosferatu Phantom der Nacht von Werner Herzog aus dem Jahr 1978. Dufilho erhielt für seine zahlreichen… …   Deutsch Wikipedia

  • Dufilho — Jacques Dufilho (* 19. Februar 1914 in Bègles; † 29. August 2005 in Paris) war ein französischer Schauspieler. Leben Bekannt wurde Dufilho als Kapitän in Nosferatu Phantom der Nacht von Werner Herzog aus dem Jahre 1978. Dufilho erhielt für seine… …   Deutsch Wikipedia

  • Jacques Villeret — à la cérémonie des Césars 1999. Données clés Nom de naissance Jacky Boufroura Naissance …   Wikipédia en Français

  • Jacques Weber — en mai 2007. Données clés Naissance 23  …   Wikipédia en Français

  • Jacques — Jacques, die französische Form des männlichen Vornamens Jakob. Bekannte Namensträger sind: Inhaltsverzeichnis A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Deutsch Wikipedia

  • Jacques Sereys — est un acteur français né à Saint Maurice (Val de Marne) le 2 juin 1928. Sommaire 1 Biographie 2 Filmographie 3 Théâtre 3.1 …   Wikipédia en Français

  • Jacques Verlier — est un acteur suisse, né Jackie Roland Stämpfli à Tramelan le 19 juillet 1933 et mort le 2 juillet 1992 à Genève. Sommaire 1 Parcours 2 Vie Privée 3 …   Wikipédia en Français

  • Jacques Barratier — Jacques Baratier Pour les articles homonymes, voir Baratier (homonymie). Jacques Baratier est un réalisateur français né le 8 mars 1918 à Montpellier. Filmographie 1948 : Les Filles du soleil (court métrage) 1949 : Désordre… …   Wikipédia en Français

  • Jacques Baratier — Pour les articles homonymes, voir Baratier (homonymie). Jacques Baratier. Jacques Baratier est un réalisateur et scénariste français né le 8 mars 1918 à Montpellier, mort le 27& …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.