Jacqueline Francois


Jacqueline Francois

Jacqueline François

Jacqueline François
Nom Jacqueline Guillemautot
Naissance 30 janvier 1922
Neuilly-sur-Seine, France France
Décès 7 mars 2009 (à 87 ans)
Genre(s) Chanson française
Années actives 1945 - 1992
Label(s) Sofradi, Polydor, Philips,Triumph (au Canada), Vega, Arion,Vox et Columbia aux USA

Jacqueline François est une chanteuse de variétés française, née le 30 janvier 1922 et décédée le 7 mars 2009.


"La rencontre de Jacqueline François et du microphone est une date dans l'histoire du disque, ils étaient fait l'un pour l'autre comme deux amants qui se cherchaient et de cette rencontre, de ces amants, naissent les plus jolies phrases qui aient jamais caressé une chanson." Charles Trenet

C'est une des grandes interprètes de la chanson française, tant au disque qu'à la scène, une personnalité forte, passionnée. Si l'on peut appliquer le mot "star" à la chanson, Jacqueline François est une star de ce métier. Et sa carrière l'a prouvée. Le monde entier, de la France à l'Amérique du Nord et du Sud, en passant par la Russie et le Japon..., a eu la chance d'applaudir "Mademoiselle de Paris". Cette chanson, un de ses premiers succès, a été et reste sa signature musicale. Grande musicienne, Jacqueline François l'à enregistrée plusieurs fois avec, selon la mode, des arrangements différents.

Car Jacqueline François est une chanteuse éternelle, intemporelle. Ce n'est pas une chanteuse à message, mais cette artiste éminemment reconnue peut transmettre quelque chose de plus fort dans ces chansons. Elle est, avant tout, la voix du cœur et de l'amour. Elle a chanté la tendresse et la sensualité comme peu d'artistes, et les amoureux ont toujours occupé chez elle la première place dans son répertoire.

Jacqueline François adore le jazz (à preuve ses enregistrements avec Claude Bolling, Michel Legrand ou Ivan Julien et la reprise en français de standards américains comme Shiny Stockings, Lullaby Of Birland, The Lady Is A Tramp, Too Close For Comfort...), et elle a toujours apporté un choix extrême dans la qualité de ses accompagnateurs et des enregistrements des œuvres qu'elle interprète. Toujours d'une élégance sobre et parfaite, n'est elle pas "Mademoiselle de Paris" dans le monde entier? Jacqueline François est une instinctive. Elle possède une connaissance parfaite de la science de la voix.[1]

Sommaire

Biographie

Jacqueline François, de son vrai nom Jacqueline Guillemautot, est née le 30 janvier 1922 à Neuilly-sur-Seine. Issue d'une famille bourgeoise et conservatrice, elle reçoit une éducation stricte et comme il faut, ce qui inclut des cours de piano. Étant l'aînée de 5 enfants, elle devra montrer l'exemple. La guerre survient lorsqu'elle n'est qu'une jeune fille, mais déjà le spectacle l'intéresse. Elle écoute beaucoup de disques, Léo Marjane et Jean Sablon sont ses idoles. Pendant les années sombres de l'Occupation, elle trouve le moyen de faire de la figuration au cinéma, ce que son père voit d'un mauvais œil. Mais elle le sent : son destin va dans cette direction. Si elle chante bien, c'est strictement dans le cadre familial. Ce n'est que juste après la Libération qu'elle décide de se lancer dans la chanson. Le climat de l'époque s'y prête ; il y a beaucoup de travail pour les artistes, les Parisiens ont envie de se distraire après toutes les privations de la guerre. Si bien que Jacqueline, qui a choisi "François" comme nom de scène, ne connaîtra guère le chômage. Les maisons de disques mettront pourtant du temps avant de s'intéresser à elle.

"Ça n'était pas original"

En 1945 elle se présente à une audition pour passer à la radio. Elle est retenue, et pour son premier passage est accompagnée par une grande formation. Cela ne lui pose pas de problème : elle bénéficie de "l'oreille absolue" et s'en sort plutôt bien. Dans l'orchestre, un guitariste, Louis Gasté, qui la remarque car elle a un phrasé remarquable. Il a sa propre maison d'édition et lui propose d'enregistrer deux titres : "Gentleman" et "Ca n'était pas original", qui connaissent un gentil succès. Jacqueline François donne alors dans le genre réaliste, comme c'était la mode à l'époque. Elle enregistre en 1947 deux 78 tours chez Sofradi, aujourd'hui introuvables, et selon elle c'est tant mieux car ils seraient plutôt mauvais. Ils n'ont en tout cas débouché sur rien.

"Printemps", "C'est le printemps"

Lors d'une tournée, elle fait la connaissance du chanteur Henri Decker, qui allait devenir son mari et le père de son unique enfant, François ; il lui fredonne sans cesse une mélodie, "Printemps", que Jacqueline trouve plutôt jolie ; Henri Decker, lui présente l'auteur, Paul Durand.

Paul Durand avait eu le bonheur de composer "Seule ce soir" pour Léo Marjane durant la guerre ; il a un grand orchestre. Il est convaincu après la première audition, trouve un deuxième titre, "C'est le printemps" (reprise d'une chanson de Richard Rodgers et Oscar Hammerstein- "It Might As Well Be Spring"), convainc Jacques Canetti, et fait enregistrer ces deux chansons par la jeune femme chez Polydor. Après écoute du test, elle éclate en sanglots : elle n'est pas convaincue, elle est fichue ! Elle voulait être une chanteuse réaliste, pas sentimentale ! Elle ne va pas pleurer longtemps : les ventes du disque décollent très vite et il remporte le "Grand prix du disque 1948" ! Paul Durand avait vu juste : elle sera "crooneuse", chanteuse de charme. Ça démarre pour elle et elle le sait. Très professionnelle (Jacques Canetti la considère comme la chanteuse "la plus organisée"), plutôt accorte, mais aussi très intuitive (elle n'a suivi aucun cours de chant et ne répète pratiquement pas ses chansons, les interprétant au "feeling"), elle ne néglige rien, elle est ponctuelle, et ne rechigne pas à la tâche. Comme Gasté l'avait pressenti, son phrasé est remarquable, sa voix est naturellement posée et très agréable. Le public l'adopte d'emblée et ses disques connaissent pratiquement tous le même succès. Elle sera une locomotive pour Polydor, et deviendra une véritable machine à chanter, tant la liste des titres enregistrés est impressionnante ! En 2002, elle s'amusait en repensant à une audition où le directeur artistique lui avait dit "Mademoiselle, vous chantez très bien, mais votre voix n'est pas faite pour le disque". On peut difficilement se tromper davantage !

On notera des chansons du même répertoire que celui d'Edith Piaf : d'une part celle-ci n'en a pas le monopole, et les disques de Jacqueline François se vendaient comme des petits pains -les éditeurs ont donc tout intérêt à placer leurs titres auprès de cette artiste-, d'autre part, on n'avait pas inventé à l'époque la ségrégation des genres ! La jeune femme donne alors une autre couleur à ces titres, plus convenable, plus retenue peut-être, mais pourquoi pas ?

"Mademoiselle de Paris"

La jeune chanteuse bénéficie du soutien de sa maison de disques : on mise sur elle. Par ailleurs, ses tenues de scène très soignées et le grand orchestre de Paul Durand sont du meilleur effet sur le public, qui peut également la découvrir au cinéma dans quelques films, ou dans des films promotionnels où elle chante. En 1948, Henri Contet et Paul Durand lui écrivent une chanson à partir du contre-chant de "bal de nuit". Ce sera "Mademoiselle de Paris". Le succès est mondial, et Jacqueline François sera toute sa vie associée à ce titre. Elle est "Mademoiselle de Paris" de par le monde. Jacqueline François est une créatrice, elle a du flair. Elle peut aussi rattraper des titres qui par d'autres ne décollent pas. Ainsi elle est appelée pour enregistrer à son tour "Trois fois merci" de Pierre Dorsey et Michel Elmer, créé par Renée Lebas. Le succès est énorme. Idem pour "Tu n'peux pas t'figurer" de Paul Misraki (à l'origine créé par Suzy Delair) ou plus tard "Les lavandières du Portugal", dont elle fera un "tube" et pour lequel un nouveau Grand Prix du Disque lui sera décerné en 1955. Jacqueline n'a aucune explication à ce phénomène. Pourquoi ces titres décollent-ils avec sa voix plutôt que celle d'une autre chanteuse ? Modeste, elle attribue ce don à une côte d'amour auprès du public. Si elle est sagement cantonnée à la chanson divertissante, avec un répertoire essentiellement sentimental parfaitement mis en relief par sa voix au velours exceptionnel, sans s'aventurer vers la rive gauche, par son interprétation elle a largement popularisé les "feuilles mortes", avec Yves Montand, y compris dans la langue de Shakespeare.

Consécration aux USA

Jacques Canetti était à la recherche d'une voix anglo-saxonne, que Jacqueline François lui a fournie. Il était donc logique qu'en 1950 elle fasse son premier voyage aux États-Unis. "Mademoiselle de Paris", "La Seine" et "les feuilles mortes" ont été remarquées là-bas. Elle prend le bateau (l'avion la terrifie) et part chanter ces trois titres en direct sur ABC, accompagnée par Percy Faith ! Ce sera le premier de ses nombreux voyages aux USA. Trois disques 33 tours 25 cm VOX seront pressés là-bas dès 1950. Elle est également très populaire au Brésil, où ses disques l'ont précédée. Très vite la jeune femme a eu une carrière de dimension internationale. Elle prend alors conscience du pouvoir du microsillon et elle demeure, à ce jour encore, une des artistes françaises dont les disques se sont le plus exportés, surtout vers le Japon, les Amériques et l'URSS. Elle est déjà allée au Brésil faire une tournée et a pris conscience là-bas qu'il y a un monde entre le "vieux monde" et le "nouveau monde", justement. Et elle a tendance à préférer le nouveau. Est-ce sa faute ? Là-bas tout est si bien organisé : pas de sono défaillante, des hôtels équipés de salles de spectacles magnifiques, ses disques distribués au mieux. Ce pays l'influença musicalement et c'est sans doute pour en faire partager les rythmes au public qu'elle enregistre "Printemps à Rio" de Charles Trenet. Sans parler des USA, où on l'a déjà remarquée et où le label Columbia édite plusieurs de ses albums, dont un en anglais ("The Sweet Language Of Love" en 1957). Bien sûr, on montre ses préférences du doigt en France, où l'on ne manque pas de l'épingler pour un oui, ou pour un non (Pourquoi ne chante-t-elle pas plus chez nous ? Jacqueline François se contente de chanter, Jacqueline François a mauvais caractère...), alors qu'à l'étranger on loue son professionnalisme. Qu'était-elle supposée faire, sinon suivre son instinct, qui ne l'a guère trompée tout au long de sa carrière ? Pas de bluff chez elle, pas de prise de tête : la chanson n'est pas tout ce qu'on raconte, c'est avant tout une question de travail, et d'aptitude à ce travail. Il faut avoir une santé (et une voix) de fer pour tenir le coup, et, il faut bien le dire, on ne sait pas toujours à l'avance si telle ou telle chanson sera un succès. Rappelez-vous "C'est le printemps", "Trois fois merci", "Tu n'peux pas t'figurer"...

1953: la première chanteuse à avoir vendu un million de disques

Jacqueline François choisit ses chansons sur des coups de cœur, parfois aussi on les lui impose, ce qui donne lieu à des éclats de voix (vite oubliés !) entre elle et Canetti. Mais toujours primera ce souci du travail bien fait, de la joliesse qui embellit toutes les chansons que Jacqueline chante. Avec le recul -plus de 50 ans déjà-, et la qualité des restaurations, on peut réécouter avec grand plaisir les interprétations de Jacqueline François. Et l'on constatera qu'on a un peu vite oublié que toutes les intonations sont justes chez cette femme qui chante sans jamais forcer le trait. Certes, elle est restée dans un répertoire de charme, mais écoutez sa version de la "complainte des infidèles", ou des titres vampés par Piaf, tel "Padam Padam". Elle les chante très bien. Elle a su varier les styles et les genres, et des titres comme "Perdue" de son ami Aznavour, ne sont pas des plus faciles à imposer au public. N'oublions pas non plus la grande qualité artistique des arrangeurs comme Jo Boyer.

En 1953, elle n'allait pas tarder à atteindre un record historique : vendre un million de disques ! Pour fêter cela, Paul Durand lui offre la salle Pleyel, accompagnée par 62 musiciens !

Il faut connaitre la femme charmante qu'elle est, pour pouvoir appréhender Jacqueline François. Pas de caprice, pas de gaminerie chez cette chanteuse qui est indissociable de la femme. Toute sa vie a été tournée vers ce métier à qui elle a beaucoup donné. Qui n'a pas été seul(e) derrière son micro, qui n'a pas connu la solitude du chanteur, ne peut réellement comprendre la difficulté de ce métier, le souci qu'il y a pour trouver un équilibre, mener une vie harmonieuse. Cela a-t-il été si simple pour Jacqueline ? Elle seule pourrait nous le dire. Comment mener de front une carrière, une vie de femme et une vie de mère, sans qu'une partie n'émerge au détriment d'une autre ? [2]

Répertoire

  • Ce n'était pas original 1945
  • Gentleman 1945
  • C'est le printemps (it might as well be Spring) 1947
  • La Seine 1948
  • Mademoiselle de Paris 1948
  • Bal de nuit 1948
  • Boléro 1948
  • La mer 1948
  • Ma douce vallée 1948
  • C'est merveilleux 1948
  • Panama 1948
  • Pour lui 1948
  • Printemps 1948
  • Rengaines 1948
  • Musique à personne 1948
  • Nature Boy 1948
  • Si tu partais 1948
  • Si vous m'aimiez autant 1948
  • Doucement 1948
  • L'heure est venue 1948
  • Octobre 1948
  • Est-ce ma faute ? 1949
  • Ma rue et moi 1949
  • Main dans la main 1950 avec Henri Decker
  • Trois fois merci 1950
  • Tu n'peux pas t'figurer 1950
  • L'Air de Paris 1950
  • Le manège aux souvenirs 1953
  • La Marie-Vison 1954
  • Les lavandières du Portugal 1955
  • L'âme des poètes 1955
  • On ne sait jamais 1956
  • Que sera, sera (whatever will be, will be) 1956
  • Moi, je dors près de la Seine 1958
  • Les boutons dorés 1962
  • Les comédiens 1962
  • Le chant des moissons 1962

Vous qui passez sans me voir 1964

  • L'orange 1964
  • La fille d'Ipanema (o garota de Ipanema) 1964
  • Viens à Paris 1971
  • Quand on est une femme 1974
  • Central park 1984
  • Jésus pardonne à nos pêchés
  • En avril à Paris

Notes et références

  1. Daniel Ringold, extrait du livret du CD "Solitaires" 1999.Disques Yvon Chataigner 141522
  2. Jérôme Collet, extrait des livrets "Jacqueline François chante ses grands succès vol 1 (MCF 0012) et vol 2 (MCF 0017)
  • Portail de la musique Portail de la musique
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Jacqueline Fran%C3%A7ois ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jacqueline Francois de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jacqueline François — Nom Jacqueline Guillemautot Naissance 30 janvier 1922 Neuilly sur Seine,  France Décès …   Wikipédia en Français

  • Francois — François Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Saint François et Saint François. François est un nom propre qui peut entrer dans la désignation de personnes,… …   Wikipédia en Français

  • Jacqueline — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Jacqueline est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom 2 Sainte chrétienne …   Wikipédia en Français

  • François — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Saint François et Saint François …   Wikipédia en Français

  • Jacqueline Farreyrol — Parlementaire français Date de naissance 25 février 1939 (1939 02 25) (72 ans) Mandat …   Wikipédia en Français

  • Jacqueline Gourault — Parlementaire français Date de naissance 20 novembre 1950 ( …   Wikipédia en Français

  • Jacqueline De Romilly — Pour les articles homonymes, voir Worms. Jacqueline de Romilly Nom de naissance Jacqueline David Activité(s) Helléniste, philologue Naissance 26 mars …   Wikipédia en Français

  • Jacqueline Worms de Romilly — Jacqueline de Romilly Pour les articles homonymes, voir Worms. Jacqueline de Romilly Nom de naissance Jacqueline David Activité(s) Helléniste, philologue Naissance 26 mars …   Wikipédia en Français

  • Jacqueline de romilly — Pour les articles homonymes, voir Worms. Jacqueline de Romilly Nom de naissance Jacqueline David Activité(s) Helléniste, philologue Naissance 26 mars …   Wikipédia en Français

  • Jacqueline Alquier — Mandats Sénatrice du Tarn Actuellement en fonction …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.