Ivan Mazeppa


Ivan Mazeppa

Ivan Mazepa

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mazeppa.
Ivan Mazepa

Ivan Stepanovitch Mazepa (Ukrainien : Іван Степанович Мазепа, Russe : Иван Степанович Мазепа, francisé en Jean Mazeppa par certaines sources[1]) né vers 1639 et mort le 28 août 1709, fut hetman des cosaques.

Sommaire

Biographie

Né dans une famille noble mais pauvre du palatinat de Podolie, Ivan Stepanovich Mazepa devient page du roi de Pologne, Jean II Casimir Vasa. Il profite de sa vie à la cour pour acquérir les connaissances qui plus tard feront sa réussite.

Mazepa et les loups

Selon une tradition[1],[2] reprise par Voltaire dans son "Histoire de Charles XII", c'est au cours de son séjour en Volhynie (entre 1659 et 1663[réf. nécessaire]) qu'il noue une liaison avec l'épouse d'un gentilhomme polonais nommé Falbowski, son employeur selon le dictionnaire Bouillet[2] : ce dernier l'ayant surpris en flagrant délit d'adultère, Mazepa est attaché entièrement nu, le corps enduit de goudron, sur le dos d'un cheval sauvage qui l'emporte au fin fond des steppes ukrainiennes. Là-bas, recueilli par des paysans, il se remet de ce périple grâce à leurs bons soins. Il s'établit parmi eux, découvrant la vie guerrière de ce peuple en proie aux invasions, rapines, raids et brigandages les plus divers[3]. Cette vie mouvementée est l'occasion rêvée pour lui de démontrer ses qualités. Il est d'abord secrétaire puis adjudant de l'hetman Samoilowitz.

Celui-ci est déposé le 20 juin 1687 suite à son impéritie qui coûte la vie à une bonne partie de l'armée cosaque[1]. Mazepa est élu à sa place[2].

Parmi ses réussites, on distingue particulièrement l'expédition d'Azov. Son habileté lui permet d'acquérir la confiance de Pierre I qui lui décerne le cordon de Saint André ainsi que le titre de conseiller privé pour vingt ans de services loyaux et efficaces.

Il est même fait prince de l'Ukraine, mais ses ambitions ne sont pas satisfaites. Il médite longtemps et manœuvre habilement pendant des années pour préparer sa trahison visant à acquérir l'indépendance. En particulier, il se fait remarquablement passer pour un vieillard au bord de la mort, perpétuellement entouré de médecins, et fait construire des églises ici et là. Il essaie de s'allier avec Charles XII et ses Suédois lors des guerres qui opposent ces derniers au Tsar. Il convainc les cosaques Zaporogues de la volonté de Pierre le Grand de détruire la Cosaquerie ukrainienne.

Ses plans sont dénoncés au Tsar par le général cosaque Vassi Kotschoubey et le colonel de Poltava. Incrédule, le Tsar les renvoie à Mazepa qui les fait décapiter le 14 juillet 1708. Se sachant découvert, il essaie de se préparer à la guerre. Sa capitale Batourine est détruite par les armées du Tsar. Il est tout juste capable de rassembler une poignée d'hommes pour s'enfuir et rejoindre Charles XII[1], son armée étant dispersée au sein du territoire de l'Empire Russe.

Eau-forte illustrant la bataille de Poltava, second tournant de la vie d'Ivan Mazepa, dans une pièce éponyme de Dupetit-Méré et Cantiran de Boirie. Légende originale : « Dites à Pierre que je ne traiterai avec lui qu'à Moscou. Acte I Scene X. »

Ce dernier avançait sur l'Ukraine confiant dans son allié qui avait promis de la mettre tout entière à son service. Ils se rejoignent à Poltava où l'armée suédoise est défaite (voir Bataille de Poltava). Après la déroute, Mazepa se réfugie en Valachie, puis à Tighina[2], où il meurt en 1709.

Mazepa a inspiré des poèmes qui portent son nom à Byron et à Hugo (dans Orientales[4]). Il est également mis en scène par Pouchkine dans Poltava. En 1851, Liszt publie ses Douze Etudes Trancendentales, dont la quatrième est intitulée Mazepa, en référence directe au poème de Hugo.

Orthographe du nom

Les sources de cet article, utilisant l'alphabet français, écrivent Mazeppa. C'est tout au moins le cas d'Hugo[4], Bouillet[2],[5] et Michaud[1]. Pourtant, le mot ukrainien n'a qu'un p. Peut-être ce choix de graphie est-il justifié pour des raisons phonétiques en français. Dans ce cas, l'orthographe de Byron proviendrait de sa propre source : Voltaire[6].


Notes et références

  1. a , b , c , d  et e Biographie universelle ancienne et moderne (1843) par Louis-Gabriel Michaud (voir gallica).
  2. a , b , c , d  et e Dictionnaire universel d'histoire et de géographie par M.-N. Bouillet (1878)
  3. voir l'histoire des Cosaques
  4. a  et b Par exemple page 179 dans Œuvres complètes de Victor Hugo. Poésie II. ; recueil publié en 1882 par J. Hetzel et A. Quantin.
  5. Poème Mazeppa de Lord Byron publié en 1819
  6. Histoire de Charles XII par Voltaire, parut en 1748
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Bibliographie

  • Iaroslav Lebedynsky, Les Cosaques - Une société guerrière entre libertés et pouvoirs, Ukraine (1490-1790), éd. Errance, 2004.
  • Iaroslav Lebedynsky, Histoire des Cosaques, éd Terre Noire, 1995.
  • Elie Borschak et René Martel, Vie de Mazeppa, Paris, Calmann-Levy, « Nouvelle Collection Historique », 1931.

Filmographie

La vie de Ivan Mazepa a inspiré de nombreux films et adaptations. On retiendra notamment Mazeppa, film muet , et Une Prière pour l'hetman Mazepa / Молитва за гетьмана Мазепу, fiction réalisée en 2001 par Youriï Illienko.


  • Portail de l’Ukraine Portail de l’Ukraine
Ce document provient de « Ivan Mazepa ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ivan Mazeppa de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mazeppa (Tchaïkovski) — Mazeppa (opéra) Mazeppa Мазепа Bogomir Korsov en Mazeppa au Théâtre Bolchoï de Moscou en 1884 Genre …   Wikipédia en Français

  • Mazeppa (opera) — Mazeppa (opéra) Mazeppa Мазепа Bogomir Korsov en Mazeppa au Théâtre Bolchoï de Moscou en 1884 Genre …   Wikipédia en Français

  • Mazeppa (opéra) — Pour les articles homonymes, voir Mazeppa. Mazeppa Мазепа Bogomir Korsov en Maz …   Wikipédia en Français

  • Mazeppa — may refer to: Contents 1 Places 2 People 3 Artistic works 4 …   Wikipedia

  • Mazeppa Township, Grant County, South Dakota — Mazeppa Township located in Grant County, State of South Dakota, United States. The population is 79 people in the 2000 census. 47% of the inhabitants of the village of Mazeppa German origin, and 11% of the Irish, the rest of the Norwegian and… …   Wikipedia

  • Mazeppa, Pennsylvania — Mazeppa is a city located in Union County, Pennsylvania. The city was named in honor of Hetman Ivan Mazepa.[1][unreliable source?] History It was founded by Samuel Bowyer and his wife Sarah, presumably about 1886. Original title Boyertaun. Name… …   Wikipedia

  • Mazeppa (Lord Byron) — Mazeppa Auteur George Gordon Byron Genre Poème narratif Pays d origine  Royaume Uni Lieu de parution …   Wikipédia en Français

  • Mazeppa — puede hacer referencia a: Iván Mazepa, noble cosaco; Mazeppa, un estudio para piano de Franz Liszt; Mazeppa, un poema sinfónico de Franz Liszt, incluido en su ciclo de Poemas sinfónicos; Mazeppa, un poema de Victor Hugo; Mazeppa, una ópera de… …   Wikipedia Español

  • Mazeppa (Symphonic Poem) — Mazeppa, S. 100, is a symphonic poem composed by Franz Liszt in 1851. It is the sixth in the cycle of thirteen symphonic poems written during his time in Weimar.[1] It tells the story of Ivan Mazepa, who seduced a noble Polish lady, and was tied… …   Wikipedia

  • Mazeppa (poème symphonique) — Mazeppa aux loups, Horace Vernet, 1826, Musée Calvet d Avignon. Mazeppa est un poème symphonique de Franz Liszt daté de 1851. Génèse de l œuvre Liszt composa ce poème symphonique en utilisant …   Wikipédia en Français