Interroi


Interroi
Rmn-military-header.svg

Monarchie romaine
753509 av. J.-C.
République romaine
50927 av. J.-C.
Empire romain
27 av. J.-C.476
Empire byzantin
3951453

Magistratures ordinaires
Consul
Proconsul
Préteur
Propréteur
Censeur
Tribun
Édile
Questeur
Magistratures extraordinaires
Dictateur
Maître de cavalerie
Tribun consulaire
Interroi
Décemvir
Triumvir
Titres et honneurs
Empereur romain
Auguste
César
Préfet du prétoire
Tétrarque
Dux
Magister militum
Princeps senatus
Pontifex maximus
Préfet de Rome
Imperator
Légat
Licteur
Institutions et lois
Constitution romaine
Sénat romain
Assemblées
Magistrats
Cursus honorum
Auctoritas
Droit romain
Mos majorum
Citoyenneté
Imperium
Potestas
Série Rome antique

L’interroi est un magistrat nommé à titre exceptionnel dans la Rome antique, en cas de vacances du pouvoir, c'est-à-dire après la disparition du roi (selon la tradition légendaire rapportée par Tite-Live) ou des magistrats détenteurs de l’imperium (consul ou tribun militaire à pouvoir consulaire). Le Sénat romain désignait alors l’un des siens qui prenait le titre d’interrex (roi intérimaire ou interroi). Celui-ci recevait l’imperium, pouvoir suprême qui lui donnait droit d’établir les augures, et s’ils étaient favorables de réunir le peuple pour procéder selon les rites à l’élection d’un roi (sous la monarchie) ou des magistrats (sous la République).

Sous la République romaine, si au bout de cinq jours les élections n’avaient pas eu lieu, l’interroi désignait son successeur, lui transmettait son imperium et démissionnait. Les interrois se succédaient ainsi, jusqu’à ce que des magistrats soient élus et leur succèdent.

Durant les débuts de la République romaine au Ve siècle av. J.-C., il fallut nommer plusieurs fois des interrois, lorsque les magistrats suprêmes avaient terminé leur mandat ou étaient mort sans que des élections aient désigné leur successeurs, retard généralement dû à une crise politique :

  • en 462 av. J.-C., après le décès des deux consuls emportés par une épidémie, l’interroi Publius Valerius Publicola organise les élections[1]
  • en 449 av. J.-C., après la destitution des decemvirs au pouvoir
  • en 421 av. J.-C., une longue série d’interrois fut nommée, par suite du blocage politique entre sénateurs et tribuns de la plèbe sur les questions d’accepter les candidatures plébéiennes aux postes de questeurs, et d’élire des consuls plutôt que des tribuns militaires à pouvoir consulaire. Cette crise fut dénouée par l’interroi Lucius Papirius Mugillanus, qui fit accepter un compromis, et organisa l’élection des tribuns militaires à pouvoir consulaire[2]
  • en 356 av. J.-C., les patriciens conservateurs refusèrent que le premier dictateur plébéien Caius Marcius Rutilus organise les élections, prétextant que seul un patricien avait le pouvoir d'augure nécessaire au rite électoral, et imposèrent qu'elles se déroulent sous l'imperium d'un interroi patricien[3]
  • en 326 av. J.-C., le dictateur Claudius Marcellus n’a pas organisé de comices centuriates pour l’élection des consuls. Il faut recourir aux interrois, L. Aemilius Mamercinus Privernas, quatorzième interroi de cette série, procède aux élections[4].

Le dernier interroi, Marcus Aemilius Lepidus, fut désigné lors de la crise de début 52 av. J.-C., alors que les élections consulaires n’avaient pas pu être effectuées, en raison des troubles créés par les bandes armées de Clodius Pulcher.

Notes

  1. Tite-Live, Histoire romaine, livre III, 8 ; Denys d'Halicarnasse, Antiquités romaines, livre IX, 69
  2. Tite-Live, Histoire romaine, livre IV, 43
  3. Tite-Live, Histoire romaine, livre VII, 17
  4. Tite-Live, Histoire romaine, livre VIII, 23

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Interroi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • interroi — ● interroi nom masculin (de roi, d après le latin interrex) À Rome, titre porté par un sénateur en cas de disparition simultanée des deux consuls. (Pendant cinq jours, il pouvait réunir les comices pour procéder à l élection des nouveaux… …   Encyclopédie Universelle

  • INTERROI — n. m. Celui qui exerce la fonction de roi pendant un interrègne. Il s’est dit aussi, dans l’Ancienne Rome, d’un Magistrat qui exerçait le pouvoir dans l’intervalle de deux consulats …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • interroi — (in tèr roi) s. m. 1°   Terme d histoire romaine. Magistrat à qui le pouvoir était confié entre la mort d un roi et l élection du successeur ou dans l intervalle des consulats. 2°   Titre que prenait l archevêque primat pendant la vacance du… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • erroi — interroi …   Dictionnaire des rimes

  • Interregnum — Interroi Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 …   Wikipédia en Français

  • Interrex — Interroi Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 …   Wikipédia en Français

  • Interrois — Interroi Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 …   Wikipédia en Français

  • Imperium — Pour les articles homonymes, voir Imperium (homonymie). Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C …   Wikipédia en Français

  • Impérium — Imperium Pour les articles homonymes, voir Imperium (homonymie). Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine …   Wikipédia en Français

  • Institutions De La République Romaine — Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.