Interpretation du role


Interpretation du role

Interprétation du rôle

L'interprétation du rôle est le fait, dans un jeu de rôle, de parler et faire des mimiques comme si l'on était soi-même le personnage (voir la notion de mimesis). On utilise fréquemment l'anglicisme roleplay. Le concept se rapproche de celui de jeu d'acteur dans les arts dramatiques, on utilise d'ailleurs aussi l'expression jeu théâtral.

On associe fréquemment l'interprétation du rôle à l'identification au personnage. L'identification facilite l'interprétation, et l'interprétation permet aux autres joueurs de mieux rentrer dans l'imaginaire du jeu, toutefois, on pourrait envisager une « interprétation poussée tout en restant distant ». Mais la première étape de l'interprétation consiste à passer de phrases du type « mon personnage fait… » à « je fais… », et à formuler directement les phrases prononcées par le personnage plutôt que de dire « mon personnage dit que… ».

Sommaire

Dans les jeux de rôle

L'interprétation est un élément prépondérant des jeux de rôle, c'est même ce qui leur donne leur nom. Chaque joueur s'efforce de rentrer dans la psychologie de son personnage et de voir l'univers du jeu de son point de vue, de l'intérieur, de façon à l'y faire agir de manière cohérente. Les joueurs assis autour d'une table raisonnent, décident et parlent donc comme le feraient leurs personnages dans le contexte du jeu.

L'interprétation est vue par beaucoup de rôlistes comme la partie « noble » du jeu de rôle, son but, les jets de dés et le système de jeu n'étant que des outils annexes. On l'oppose souvent à des pratiques comme le grosbillisme, qui sont des utilisations « stratégiques » des règles : on exploite alors les règles avec un objectif compétitif ou pour le moins tourné vers la performance maximale du personnage dans le cadre défini par les règles elles-mêmes, plutôt que de rendre dans le cadre des règles l'image la plus fidèle possible de ce qui est imaginé dans le jeu (jeu rationnel).

Pour dissuader ces tendances, le meneur de jeu peut être amené à récompenser les joueurs interprétant correctement leur personnage (par le biais d'expérience ou d'objets utiles), arrivant même à rendre intéressants des rôles plutôt ingrats (personnages affligés d'un handicap ou autre).

L'interprétation est également d'une grande importance dans les jeux de rôles grandeur nature, où les joueurs sont costumés et incarnent physiquement leur personnage, en paroles et en actes.

Avec la montée des jeux vidéo multijoueurs interactifs, certains utilisent les termes français « jeu de rôle » et « interprétation du rôle » pour désigner ce qui se passe autour d'une table, et le terme anglais « roleplay » (RP) pour désigner le pendant numérique — l'interprétation du rôle étant cependant limitée aux possibilités du système (absence de mimiques du visage, limitation des gestes et mouvements, de tonalité de la voix si les échanges se font par écrit).

On voit ainsi naître des Role Player permanents et en temps réel, tel qu'Isamov (http://isamov.blogspot.com), robot androgyne dont les textes ne contiennent aucune notion de genre (il ne dit jamais « je suis fatigué(e) » mais, j'ai un coup de fatigue, voir la notion de politiquement correct). Ces personnages sont en RP permanent, c'est-à-dire en interprétation de leur rôle dès lors qu'ils sont connectés.

La dimension cathartique du jeu de rôle est mise en avant dans certains systèmes de RP comme par exemple le forum kidimaruchronicles, où le joueur incarne un samouraï.

Dans les autres jeux

Le concept d'interprétation ne se limite pas aux jeux de rôle, et il est possible de faire du roleplay sur n'importe quel jeu de société ayant un contexte : un univers bien défini, et des joueurs incarnant des personnages de cet univers. Les jeux fondés sur la discussion ou la collaboration entre les joueurs, comme Les Loups-garous de Thiercelieux ou Les Chevaliers de la Table Ronde ou encore Diplomatie se prêtent particulièrement bien à cette pratique, mais même des jeux classiques comme le Monopoly permettent une certaine dose d'interprétation.

L'interprétation est également possible dans certains jeux multijoueurs sur ordinateur, en particulier les jeux par forums, et plus récemment certains jeux en ligne massivement multijoueurs. Ceci se voit principalement dans les jeux en lignes intégrant un système d'alliance ou de guilde, et qui impliquent donc une utilisation de la diplomatie qui incite au rolePlay.

Discours en personnage et hors personnage

L'interprétation implique généralement au moins le fait de parler comme le ferait le personnage qu'on incarne. Les participants à un jeu faisant intervenir l'interprétation peuvent donc tenir trois types de discours :

  • le discours diégétique, ou discours « en personnage » (in character, IC, ou in game, IG), qui correspond aux paroles du personnage, adressées aux autre personnages de l'univers de jeu, que ceux-ci soient incarnés par des joueurs ou par le meneur de jeu (dans le cas des jeux de rôle) ;
  • le discours extradiégétique, dit discours « hors personnage » (out of character, OOC), ou encore « hors roleplay » (HRP), parfois « hors-jeu » (HJ), qui correspond aux paroles du joueur en tant qu'être humain réel : il sert à décrire les actions de son personnage (sorte de didascalie), à parler des règles et du système de jeu (tout ce qui concerne des pions, des jets de dés, …), et tout simplement à bavarder avec les autres joueurs et les personnes extérieures au jeu ; il inclut en particulier le discours narratif : description d'un lieu, d'une action…

Certains joueurs réfléchissent à voix haute, ce qui introduit une notion similaire à la voix intérieure au cinéma.

L'ambiguïté de cette distinction est parfois l'occasion d'un « jeu dans le jeu » dans une partie de jeu de rôle sur table : les joueurs discutent de vive voix en estimant qu'il s'agit de discours extradiégétique, mais les joueurs échangeant des informations et des opinions, le meneur de jeu estime qu'il s'agit d'un discours diégétique, c'est-à-dire que les personnages ont prononcé ces paroles à voix haute, ce qui peut leur jouer des tours. Les joueurs font ainsi attention à ce qu'ils disent en tant que joueurs, ce qui peut s'approcher des jeux où l'on doit surveiller ses dires (type ni oui ni non).

Dans un jeu de rôle ou un autre jeu de société, il n'y a généralement aucune ambigüité entre les discours en personnage et hors personnage. Cependant, dans certains jeux sur ordinateur et en particulier les jeux par forums, il est utile (voire obligatoire) de préciser explicitement quand on écrit hors personnage dans un endroit en principe réservé au roleplay souvent par l'utilisation de pseudo-balises bbcode telles que [hrp] blabla [/hrp] .

Certains rôlistes danois, bilingues en raison de l'enseignement précoce de l'anglais dans leur système scolaire, réservent l'anglais au discours diégétique et le danois au discours extradiégétique afin de supprimer toute ambigüité mais aussi de favoriser l'ambiance en séparant très clairement les deux modes de jeu.

Séparation Syntaxique

Comme vu dans la partie précédente, il est nécessaire à la bonne lecture du texte de séparer les 3 types de discours. Aussi, chaque auteur prendra bien soin de définir une convention d'écriture (et au besoin l'harmoniser avec les joueurs présents sur le site) et s'y tenir.

Le discours narratif ne se distingue par aucun signe de ponctuation, c'est la trame de fond de l'histoire. Les dialogues sont en général entre guillemets, tandis que la distinction des pensées se fait souvent entre parenthèses ou entre étoiles. Les textes lus sont le plus souvent en italique ou, sur les forums ayant cette fonctionnalité le texte est alors cité.

Exemple

L'homme aux cheveux noirs entra dans la pièce.
Il ramassa le papier sur la table et le lut :

Je suis déjà parti,
vous ne me retrouverez jamais !

L'homme sortit vivement de la pièce sombre en pensant : *tu nous as bien eus, mais ce n'est pas encore terminé...*

Puis il sortit de la maison en courant et cria à ses amis :
- «  Il est déjà parti, rattrapons-le ! »
Et ensemble ils s'élancèrent vers la sortie nord de la ville.

Voir aussi

  • Portail des jeux Portail des jeux
Ce document provient de « Interpr%C3%A9tation du r%C3%B4le ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Interpretation du role de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Interprétation Du Rôle — L interprétation du rôle est le fait, dans un jeu de rôle, de parler et faire des mimiques comme si l on était soi même le personnage (voir la notion de mimesis). On utilise fréquemment l anglicisme roleplay. Le concept se rapproche de celui de… …   Wikipédia en Français

  • Interprétation du rôle — L interprétation du rôle est le fait, dans un jeu de rôle, de parler et faire des mimiques comme si l on était soi même le personnage (voir la notion de mimesis). On utilise fréquemment l anglicisme roleplay. Le concept se rapproche de celui de… …   Wikipédia en Français

  • Prix Gemeaux : Meilleure interpretation, premier role feminin: serie dramatique ou de comedie — Prix Gémeaux : Meilleure interprétation, premier rôle féminin: série dramatique ou de comédie Prix Gémeau pour la meilleure interprétation, premier rôle féminin: série dramatique ou de comédie Lauréats 1988 Sylvie Bourque Lance et Compte II… …   Wikipédia en Français

  • Prix Gemeaux : Meilleure interpretation, premier role feminin : comedie — Prix Gémeaux : Meilleure interprétation, premier rôle féminin : comédie Article principal : prix Gémeaux. Prix Gémeaux : Meilleure interprétation, premier rôle féminin : comédie. Lauréats 2004 Louison Danis, Les Bougon 2005 Anne… …   Wikipédia en Français

  • Prix Gemeaux : Meilleure interpretation, premier role masculin : comedie — Prix Gémeaux : Meilleure interprétation, premier rôle masculin : comédie Article principal : prix Gémeaux. Prix Gémeaux : Meilleure interprétation, premier rôle masculin : comédie Lauréats 2004 Rémy Girard, Les Bougon 2007 Stéphane …   Wikipédia en Français

  • Prix Gemeaux : Meilleure interpretation, premier role masculin : serie dramatique ou de comedie — Prix Gémeaux : Meilleure interprétation, premier rôle masculin : série dramatique ou de comédie Prix Gémeau pour la meilleure interprétation, premier rôle masculin : série dramatique ou de comédie Lauréats 1988 Gérard Poirier Le Parc des… …   Wikipédia en Français

  • Prix Gemeaux : Meilleure interpretation feminine role de soutien : dramatique — Prix Gémeaux : Meilleure interprétation féminine rôle de soutien : dramatique Prix Gémeau pour la meilleure interprétation féminine rôle de soutien : dramatique Lauréats 1988 Dorothée Berryman Des Dames de cœur (Radio Canada) 1988 Monique… …   Wikipédia en Français

  • Prix Gemeaux : Meilleure interpretation masculine role de soutien : dramatique — Prix Gémeaux : Meilleure interprétation masculine rôle de soutien : dramatique Prix Gémeau pour la meilleure interprétation masculine rôle de soutien : dramatique Lauréats 1987 Ghyslain Tremblay Le parc des braves (Radio Canada) 1988 Marc… …   Wikipédia en Français

  • Prix Gemeaux : Meilleure interpretation premier role : comedie de situation, special ou serie humoristique — Prix Gémeaux : Meilleure interprétation premier rôle : comédie de situation, spécial ou série humoristique Article principal : prix Gémeaux. Prix Gémeaux : Meilleure interprétation premier rôle : comédie de situation, spécial ou… …   Wikipédia en Français

  • Prix Gemeaux : Meilleure interpretation premier role : jeunesse — Prix Gémeaux : Meilleure interprétation premier rôle : jeunesse Article principal : prix Gémeaux. Prix Gémeaux : Meilleure interprétation premier rôle : jeunesse. Lauréats 2001 Micheline Bernard, Radio Enfer 2002 Guy Jodoin, Dans… …   Wikipédia en Français