Insularisation ecologique


Insularisation ecologique

Insularisation écologique

Dans le domaine de l’écologie du paysage ou de la biogéographie, la notion d’insularisation écopaysagère (ou écologiques ou biologique) décrit l’isolement physique ou génétique d’une population ou d’un groupe de populations sur un territoire.

La théorie postule que plus une île et isolée du continent et plus elle est petite, moins vite les espèces pourront la coloniser et moins elles auront de chance d'y survivre

Les théorie biogéographiques et de l’écologie du paysage postulent que plus une "île écologique" est petite et isolée, moins les espèces qui y sont isolées ont de chances de survie à long terme.

En situation limite, on parle parfois métaphoriquement de « presqu’île écologique ».

Sommaire

Phénomène naturel ou anthropique

Quand il est naturel, ce phénomène est souvent très lent (sur des siècles, millénaires ou millions d'années) et il peut alors contribuer à la spéciation (apparition de nouvelles espèces) dans le cas par exemple de populations animales ou végétales isolés sur des îles formées suite à la montée des océans ou de phénomènes liés à la dérive des continents.

Il est anthropique dans le cas de populations vivant sur des territoires entourés d’éléments paysagers qui leur sont devenus hostiles (Cf. par exemple ; déboisement, pesticides, changement d'occupation du sol, route, autoroute, canal, drainage, etc).
C’est un facteur de dérive génétique, d’affaiblissement et de disparition de populations voire d’espèce si l’espèce était endémique à ce territoire.

Prise en compte dans l’aménagement du territoire

Les études d’impacts commencent à prendre le phénomène d’insularisation en compte, et à proposer des mesures conservatoires ou compensatoires pour le limiter, avec par exemple le maintien, la restauration et la protection de corridors biologiques ou la création d’écoducs.

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Dossier « Les corridors biologiques ». Pourquoi et comment les prendre en compte, Guide à l’attention des personnes chargées de l’aménagement du territoire, 2007, Frapna/Programme InterregIIIA France/Suisse.
  • (fr) Françoise Burel et Jacques Baudry, Écologie du paysage. Concepts, méthodes et applications, Paris, TEC & DOC, 1999, 362 p.
  • (en) Forman, R.T.T. and M. Godron. 1986. Landscape Ecology. John Wiley and Sons, Inc., New York, NY, USA.
  • (en) Forman, R.T.T. 1995. Land Mosaics: The Ecology of Landscapes and Regions. Cambridge University Press, Cambridge, UK.
  • (en) Naveh, Z. and A. Lieberman. 1984. Landscape ecology: theory and application. Springer-Verlag, New York, NY, USA.
  • Portail de l’écologie Portail de l’écologie
Ce document provient de « Insularisation %C3%A9cologique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Insularisation ecologique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Insularisation Écologique — Dans le domaine de l’écologie du paysage ou de la biogéographie, la notion d’insularisation écopaysagère (ou écologiques ou biologique) décrit l’isolement physique ou génétique d’une population ou d’un groupe de populations sur un territoire. La… …   Wikipédia en Français

  • Insularisation écologique — Dans le domaine de l’écologie du paysage ou de la biogéographie, la notion d’insularisation écopaysagère (ou écologique ou biologique) décrit l’isolement physique ou génétique d’une population ou d’un groupe de populations sur un territoire. La… …   Wikipédia en Français

  • Insularité écologique — Insularisation écologique Dans le domaine de l’écologie du paysage ou de la biogéographie, la notion d’insularisation écopaysagère (ou écologiques ou biologique) décrit l’isolement physique ou génétique d’une population ou d’un groupe de… …   Wikipédia en Français

  • Isolat écologique — Insularisation écologique Dans le domaine de l’écologie du paysage ou de la biogéographie, la notion d’insularisation écopaysagère (ou écologiques ou biologique) décrit l’isolement physique ou génétique d’une population ou d’un groupe de… …   Wikipédia en Français

  • Corridor écologique — Corridor biologique L’expression « corridor biologique » (ou Biocorridor) désigne un ou des milieux reliant fonctionnellement entre eux différents habitats vitaux pour une espèce ou un groupe d’espèce (habitats, sites de reproduction,… …   Wikipédia en Français

  • Remaillage écologique — Corridor biologique L’expression « corridor biologique » (ou Biocorridor) désigne un ou des milieux reliant fonctionnellement entre eux différents habitats vitaux pour une espèce ou un groupe d’espèce (habitats, sites de reproduction,… …   Wikipédia en Français

  • Défragmentation écologique — Fragmentation écopaysagère Les routes sont les facteurs les plus visibles de fragmentation écologique. Même sans trafic, de nombreuses espèces, d invertébrés notamment, refusent de les traverser …   Wikipédia en Français

  • Fragmentation écologique — Fragmentation écopaysagère Les routes sont les facteurs les plus visibles de fragmentation écologique. Même sans trafic, de nombreuses espèces, d invertébrés notamment, refusent de les traverser …   Wikipédia en Français

  • Connectivite ecologique — Connectivité écologique La connectivité écologique est une notion relative et théorique, récente du point de vue de son acception scientifique, et relevant des théories de l écologie du paysage (proche de la notion d intégrité écologique… …   Wikipédia en Français

  • Connectivité Écologique — La connectivité écologique est une notion relative et théorique, récente du point de vue de son acception scientifique, et relevant des théories de l écologie du paysage (proche de la notion d intégrité écologique fonctionnelle). Les théories de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.