Institut supérieur de l'art digital


Institut supérieur de l'art digital
ISART Digital
Généralités
Création 2001
Pays France
Campus Montreuil
Coordonnées 48° 51′ 12″ N 2° 22′ 19″ E / 48.853227, 2.37207348° 51′ 12″ Nord
       2° 22′ 19″ Est
/ 48.853227, 2.372073
  
Adresse 2 rue de la Roquette
75011 Paris Bastille
Site internet www.isartdigital.com/
Cadre éducatif
Type École privée d'enseignement supérieur
Directeur Xavier Rousselle
Population scolaire ≈ 500
Niveau Bac +4
Formation Enseignement des métiers du Jeu Vidéo, et du Film 3D.
Langues étudiées Français, Anglais, Japonais
Localisation

Institut supérieur de l'art digital ou ISART Digital est une école française formant aux métiers du jeu vidéo et du film 3D.

Créée en 2001, elle se situe à Paris Bastille, dans le XIe arrondissement.

L'école a fait inscrire en 2007 son diplôme de « Game designer » au niveau 2[1] du Répertoire national des certifications professionnelles, le rendant ainsi reconnu par l'État[2].

En 2010, ISART Digital a fait inscrire son diplôme de Chef de Projet 3D au niveau 2 (Bac+4), reconnu par l'État.

Sommaire

Objectifs d'ISART Digital

ISART Digital a pour objectifs de donner une formation ouverte sur le monde professionnel et sur l’international.

Ces fondamentaux sont aujourd’hui des pré-requis indispensables pour l’insertion professionnelle dans les secteurs du jeu vidéo, du cinéma d'animation 3D et du Web.

L'objectif premier de l'école est de donner la formation la plus à même de répondre aux exigences du monde professionnel en ayant acquis au sein de l'école des compétences indispensables au métier.

Une formation ouverte sur le monde professionnel

ISART Digital rend obligatoire l’expérience professionnelle durant la scolarité (en cycle supérieur) à travers le contrat de professionnalisation.

Grâce à l'alternance, les élèves apprennent sur le terrain à mettre en pratique leurs cours, acquièrent une véritable expérience professionnelle, et ont des contacts privilégiés avec les entreprises.

L'aide à l'entrepreneuriat

L’école a pour ambition d'aider les élèves à faire aboutir industriellement leurs projets et prototypes.

Tel a été le cas du prototype de jeu vidéo « La Goutte » qui après avoir obtenu le « Grand prix étudiant » aux Imagina Games Awards en 2006, fut édité et devenu « i-Fluid »[3] en 2008.

Adaptation au contexte de la mondialisation

Sensibiliser, faire découvrir aux élèves d'autres cultures, créer des liens avec leurs homologues étrangers et parfaire leur connaissances : tels sont les objectifs du programme « Japon ».

Ce programme permet aux élèves de partir étudier dans l'école partenaire japonaise NCC. Mais aussi, de participer à différents événements culturels comme le « Tokyo Game Show » et y présenter leurs travaux de fin d'études.

Formations proposées

L'offre de formation se décompose en 2 filières :

  • Film 3D, avec 2 spécialisations :
    • Cinéma d'animation 3D ;
    • Effets Spéciaux 3D ;
  • Jeu Vidéo, avec 4 spécialisations :
    • Gameplay Programer[4] ;
    • Game Designer (création des mécanismes du jeu) ;
    • Game Art (création graphique du jeu) ;
    • Web Mobile Game (Game Design et Programmation de jeux sociaux monétisables on-line) ;

Toutes les spécialisations peuvent:


Seuls , certains cycles préparatoires ne se fonts pas en alternance.

Toutes les filières ont une prépa intégrée.

Programme « Japon »

Le programme « Japon » est basé sur le partenariat franco-japonais entre ISART Digital et Niigata Computer College (NCC)[5] :

  • Cours de langue (à ISART digital) ;
  • Stage d'un mois au Japon entre chaque année du cursus ISART Digital ;
  • Travail collaboratif avec NCC (Lauréat du « Grand prix » du Tokyo Game Show en 2008) pour la réalisation de projets et la participation aux concours internationaux ;
  • Formation complémentaire au Japon, après diplôme ISART digital pour obtention du double diplôme international ISART digital - NCC.

Conditions d'admissions

ISART Digital accepte les candidatures à partir du niveau Baccalauréat.

  • Pré-inscription sur le site web de l'école
  • Test écrit de 3 ou 4 heures selon le cursus
  • Résultats des tests donnés par téléphone
  • Oral : si l'écrit est concluant, l'élève passe l'entretien oral

Les Prix de l'École

La qualité des projets des élèves d’ISART DIGITAL, en cinéma d’animation et en jeu vidéo, a été reconnue à travers l’obtention de 31 prix en 5 ans[6] :


  • 2009
    • Stase Prix Spécial 3DVIA Virtools – Prix du traitement du son - concours 3D3
    • Germinalien Prix du scénario – Concours 3D3
    • Gare aux Gourous Prix de la jouabilité – concours 3D3
    • Colorize Prix SACD


  • 2008
    • TCA Grand Prix – E-magiciens – Prix Spécial 3DVIA Virtools – concours 3D3
    • Minotaure Grand Prix – concours 3D3
    • Japan's canted Prix Spécial ARTE.TV –concours 3D3
    • Niouk Niouk Prix de la jouabilité – concours 3D3
    • Nanowar 1er Prix Whosegame by Orange Lab – Whosegame
    • 2008 Prix SACD
    • Shoot or Rust 2e Prix Whosegame by Orange Lab – Whosegame
    • 2008 Prix SACD


  • 2007
    • Blind Grand Prix – 2007 Prix spécial Arte – Concours 3D3
    • Clayature Prix de la jouabilité – Concours 3D3
    • Teddy Blaster Prix spécial Virtools – Concours 3D3
    • Z-Project Prix du scénario – Concours 3D3


  • 2006
    • Color Warz Prix de la jouabilité – concours 3D3
    • Kabuki Grand Prix – Concours 3D3 – 2006 Prix du son – 2006 Prix spécial Virtool - 2006 Prix SACD
    • Doll Prix du scénario – Concours 3D3 – 2006 Prix SACD
    • Premier prix de la compétition Interactive Fantasy – Laval Vitual 2006


  • 2004-2005
    • Délirium Prix de la jouabilité – Concours 3D3 – 2005
    • Elements Prix du graphisme – Concours 3D3 – 2005
    • Goutte Grand Prix - Imagina Games Awards – 2006 Grand Prix – Concours 3D3 – 2005 Prix Spécial Virtool – Concours 3D3 – 2005 Distinction honorifique
    • Laval Virtual - 2005
    • Monkey King Mention spéciale Prix Animation, festival des Très Courts - 2005
    • Big Chest Battle Prix du graphisme – Concours 3D3 – 2004

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Institut supérieur de l'art digital de Wikipédia en français (auteurs)