Institut polytechnique des sciences avancées


Institut polytechnique des sciences avancées
Institut polytechnique des sciences avancées
Logo de l'IPSA
Devise L'air, l'espace, l'IPSA
Nom original Institut polytechnique des sciences appliquées
Informations
Fondation 1961
Fondateur Groupe d'ingénieurs aéronautiques[1]
Type École d'ingénieurs
Budget 6,7 millions d'euros[2]
Localisation
Coordonnées 48° 48′ 49″ N 2° 23′ 33″ E / 48.8137375, 2.392484948° 48′ 49″ Nord
       2° 23′ 33″ Est
/ 48.8137375, 2.3924849
  
Ville Ivry-sur-Seine et Toulouse
Pays Drapeau de France France
Région Île-de-France et Midi Pyrénées
Campus Ivry-sur-Seine et Saint-Michel
Direction
Proviseur Jean-Claude Leroy
Président Marc Sellam
Directeur Hervé Renaudeau
Chiffres clés
Personnel 140 (en 2010)[2]
Étudiants 850 (en 2010)
Niveau Bac+5
Diplômés/an 130 (en 2011)[3]
Divers
Particularités École à cycle préparatoire intégré
Affiliation Groupe IONIS, Aerospace Valley, Astech, ISSAT, ERASMUS, 3AF, concours Advance
Site web www.ipsa.fr/

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Institut polytechnique des sciences avancées

Fondé en 1961, l'Institut polytechnique des sciences avancées (IPSA) est une école d'ingénieurs[4] privée française reconnue par l'État, située à Ivry-sur-Seine et à Toulouse, et attachée au Groupe IONIS[5]. Elle propose une formation orientée vers l'aérospatiale[6] en 5 ans après le baccalauréat[7].

Sommaire

Historique

De la création à l'intégration dans le groupe IONIS

L'IPSA a été créé en 1961 à Paris par des ingénieurs aéronautiques[8]. À l'époque, le cursus était en quatre ans et la première promotion est diplômée en 1965. L'institut s'installe en 1989 dans les tours « Les Mercuriales » à Bagnolet, au sein desquelles il restera dix ans. En effet, en 1999, à la suite du rachat de l'école par le groupe Ionis, celle-ci s'installe au Kremlin-Bicêtre.

La reconnaissance progressive de l'École

En 2005, le titre délivré par l'IPSA est enregistré, après avis de la Commission nationale de la certification professionnelle, au sein du Répertoire national des certifications professionnelles [9] au niveau I. L'année 2006 voit l'institut accueillir le 6e congrès européen de la Mars Society visant à promouvoir l'exploration et la planète Mars et la conception de l'habitat martien[10]. En 2007, l'IPSA ouvre un deuxième site à Toulouse dans le quartier Saint-Michel, signe la Charte Erasmus et conclut des accords de double diplôme avec des universités étrangères. À la suite de son implantation à Toulouse, l’IPSA rejoint l’ISSAT[11] au cours de l'année 2008. L'année suivante, l'IPSA adhère à Aerospace Valley[12],[13] et déménage à Ivry-sur-Seine aux côtés de l'ESME-Sudria[14], avant d'être reconnu par l'État[15] en 2010.

En 2011, l'école est habilitée par la Commission des titres d'ingénieurs à délivrer le titre d' « ingénieur diplômé de l'IPSA » en formation initiale, sous statut d’étudiant[16], pour deux ans à partir de la rentrée 2011. La Commission prend acte de l’existence, outre le site principal à Ivry-sur-Seine, d’un second site à Toulouse dans lequel peuvent être suivis les enseignements des trois premières années du cycle de cinq ans. Les étudiants du site de Toulouse, candidats au titre d’« ingénieur diplômé », devront suivre les deux dernières années du cycle de formation à Ivry-sur-Seine. Les premiers diplômes seront délivrés à l’issue de l’année universitaire 2013/2014. Le renouvellement de l’habilitation sera examiné dans le cadre du suivi périodique de l’Île-de-France (Académies de Créteil et Versailles)[17]. La CTI a noté les points forts de l'établissement (l'implication des professeurs et des étudiants, la bonne coordination entre enseignants, la réactivité et la capacité de dialogue de la nouvelle direction, la dynamique de progrès en cours visant à l'amélioration continue, la pédagogie par projets, l'analyse objective des forces et faiblesses faite par l'établissement en vue de son habilitation et la reconnaissance de fait de la qualité des diplômés par les employeurs malgré l'absence d'un titre labellisé) et les points faibles (le corps enseignant permanent à renforcer, un adossement à la recherche insuffisant, des locaux et équipements dispersés, des procédures de recrutement critiquables car obérant la liberté de choix des candidats, des insuffisances dans la formation à certains aspects des sciences humaines, économiques et sociales, l'absence de seconde langue obligatoire et un premier emploi des diplômés devenu plus difficile en l'absence de labellisation)[18].

Historique des directeurs

Le directeur actuel est Hervé Renaudeau, qui fut directeur de l'ESTACA de 2007 à 2009[2]. Il a été nommé directeur de l'IPSA en septembre 2009[19].

Liste des directeurs[20]
Nom Années
Guy Robin 1998 à 1999
Aimé Merran 1999 à 2009
Hervé Renaudeau depuis 2009

Gouvernance

L'IPSA appartenant au groupe IONIS[21], le président du groupe, assisté d'un directeur général, est également président de l'école. Il est membre de droit des quatre directions de l'école[22] :

  • direction du développement et des relations internationales qui regroupe la communication et le recrutement d'élèves ;
  • direction des études comprenant un directeur pour chaque cycle d'études ;
  • direction des relations entreprises ;
  • direction de la recherche et de la qualité.

Enseignement et recherche

Formation

Essai de mise à feu d'un moteur fusée par la NASA

L'IPSA veut se positionner à côté des écoles d’ingénieur à fortes dominantes scientifiques théoriques dans les métiers de la recherche et du développement amont et former des cadres opérationnels ayant, outre leurs expertises techniques spécifiques, la vision la plus large possible des domaines aéronautique et spatial dans leur ensemble[23].

Les études se déroulent sur cinq ans avec en 4e année cinq options[24] : « énergétique, propulsion et moteurs innovants », « mécanique et structure des aéronefs », « systèmes de télécommunication, radar et radiocommunications », « systèmes embarqués et commandes numériques », « systèmes de commande mécatronique ». Les étudiants choisissent également une mineure parmi dix : « entrepreneuriat », « marketing d'affaires », « management associatif », « management de la recherche », « conduite d'un projet international », « développement de projet personnel », « conseil et consulting », « management des ressources humaines », « management interculturel », « management financier ».

En 5e année, quatre options sont accessibles indépendamment des options choisies en 4e année[25] : « avionique et systèmes de commandes », « conception des systèmes aéronautiques », « conception des systèmes spatiaux », « management et logistique industrielle ».

La particularité de l'école est de proposer dès la première année des enseignements liés à l'aéronautique en complément de l'enseignement des sciences fondamentales et de donner une large part à la pédagogie par projet tout au long du cursus.

Les élèves ont aussi la possibilité de suivre un cursus technique et managérial sanctionné par l’obtention d’un MBA spécialisé en « ingénierie d’affaire et négociation à l’international » de l’ISG en complément du diplôme de l’IPSA, ou bien de réaliser l'année scolaire au sein d'une université étrangère partenaire. Enfin, onze mois de stages en entreprises sont prévus dans le cursus.

À l'issue de la scolarité, les diplômés sont représentés par l'association AAEIPSA[26]. Ils se retrouvent, pour 70 % d'entre eux en poste dans l'aérospatiale, majoritairement en recherche et développement (46 %) et en région parisienne (57 %).

L'admission à l'IPSA se fait après un Bac S ou STI sur concours commun « Advance » avec l'EPITA et l'ESME-Sudria organisé dans le cadre de l'Admission Post-Bac. Au total, les trois écoles proposent environ 900 places[27]. Il est également possible d'intégrer l'école sur dossier en 2e, 3e ou 4e année pour les étudiants issus des classes préparatoires aux grandes écoles, des titulaires de DUT, BTS ou de Licence (L1, L2, L3) et en 4e année pour les titulaires d'un Master 1[28].

Échanges internationaux

Le bâtiment Menzies.Université Monash.

Des accords permettant d'obtenir une maîtrise en sciences en plus du diplôme de l'IPSA existent avec l'université de Shenyang en Chine[29], l'université de Cranfield en Angleterre[30], l'université de Moscou en Russie[25], l'université de Laval au Canada[31]et l'université nationale Cheng Kung à Taiwan[32][33].

A l'international, les étudiants peuvent également partir dans le cadre du programme Erasmus[34].

Pour finir, l'école a plusieurs accords bilatéraux[35], notamment avec les établissements: l'Université d'Arizona, l'Université de Californie à San Diego, l'Université de Californie à Davis, l'Université Monash.

Activités de recherche

Drone Boeing ScanEagle sur sa rampe de lancement

La recherche à l'IPSA a trait aux domaines de l'aéronautique et de l'espace, faisant appel notamment à l'aérodynamique, l'automatique, l'électronique, les mathématiques appliquées, la mécatronique ainsi que la mécanique du vol et propulsion.

L'association IPS'action a lancé en 2006 la compétition « UNIV'air » destinée à présenter au grand public des projets de recherche étudiants en partenariat avec l'association aéronautique et astronautique de France et d'autres écoles comme SUPAERO ou l'EPF[36].

En 2008, un projet de drone baptisé « Hélitronix » et réalisé par des étudiants et chercheurs de l'école a été sélectionné dans le cadre de la compétition « Minidrone » financé par la DGA et organisé par l'ONERA[37].

Par ailleurs, l'IPSA participe au pôle de compétitivité aéronautique « ASTech Paris Région »[38]. L'IPSA contribue au développement de ce pôle en abordant différents thèmes : la propulsion, l'énergie à bord, l'architecture véhicule, les matériaux et Conception Structurale, la formation et recherche, et la maintenance.

Également, dans le cadre de son laboratoire de modélisation et de calcul scientifique, l'IPSA a signé en 2010 un partenariat de recherche avec le CNRS et SUPELEC[39].

Pour finir, en novembre 2011, la laboratoire de mécanique des fluides appliquée à l'aérodynamique créé en 2009 s'est doté d'un nouvel instrument de calcul permettant pour la fin de l'année 2011 la mise en service d'une soufflerie numérique[40].

Personnalités liées

Voir la catégorie : Élève de l'Institut polytechnique des sciences avancées.

Pour approfondir

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article : Ouvrage utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Article connexe

Lien externe

Notes et références

  1. Historique sur IPSA, 2011. Consulté le 4 octobre 2011
  2. a, b et c Hervé Renaudeau, Directeur Général de l'IPSA sur Viadéo, 2011. Consulté le 4 octobre 2011
  3. [PDF]Décision n° 2011/09-06 relative à l’habilitation de l'Institut polytechnique des sciences avancées (IPSA) à délivrer un titre d’ingénieur diplômé sur CTI (Commission des Titres d'Ingénieur), 2011. Consulté le 19 octobre 2011
  4. Séance plénière du 13 septembre 2011 sur CTI (Commission des Titres d'Ingénieur), 2011. Consulté le 24 octobre 2011
  5. IPSA sur IONIS Education Group, 2011. Consulté le 4 octobre 2011
  6. LES MEILLEURS CURSUS POUR TRAVAILLER DANS L’AÉRONAUTIQUE sur Emploi-Pro, 21 juin 2011. Consulté le 29 octobre 2011
  7. Les écoles d'ingénieurs spécialisées en aéronautique sur Studyrama, 2009. Consulté le 4 octobre 2011
  8. IPSA : 50 ans avec l'aéronautique sur L'Express, 15 juin 2009. Consulté le 2 novembre 2011
  9. Résumé descriptif de la certification sur RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles), 2009. Consulté le 18 octobre 2011
  10. L’Architecture Martienne sur Yozone, 2011. Consulté le 1er novembre 2011
  11. Membres de l'ISSAT sur ISSAT, 2011. Consulté le 4 octobre 2011
  12. « pôle de compétitivité mondial [...] associant les régions Midi-Pyrénées & Aquitaine, constituant ainsi le premier bassin d’emplois européen dans le domaine de l’aéronautique, de l’espace et des systèmes embarqués » Présentation du pôle Aerospace Valley sur Aerospace Valley, 2011
  13. IPSA sur Aerospace Valley, 2011. Consulté le 4 octobre 2011
  14. IPSA - Ouverture d’une 3ème année à Toulouse et déménagement à Ivry sur Studyrama, 2009. Consulté le 4 octobre 2011
  15. Arrêté du 14 avril 2010 portant reconnaissance par l'État de l'Institut polytechnique des sciences avancées sur Legifrance, 09 mai 2010. Consulté le 4 octobre 2011
  16. [PDF] Ingénieur diplômé de l'Institut polytechnique des sciences avancées Formation initiale sous statut d'étudiant sur Espace de Gestion des Processus d'évaluation et d’accréditation de la CTI. Consulté le 18 octobre 2011
  17. [PDF] Séance du 13 septembre 2011 - Relevé de conclusions sur Site Internet de la Commission des Titres d'ingénieur. Consulté le 29 octobre 2011
  18. [PDF] Décision n° 2011/09-06 relative à l’habilitation de l'Institut polytechnique des sciences avancées (IPSA) à délivrer un titre d’ingénieur diplômé sur Site Internet de la Commission des Titres d'ingénieur. Consulté le 29 octobre 2011
  19. Hervé Renaudeau sur EducPros, 2009. Consulté le 10 octobre 2011
  20. Lucien Robineau (dir.), Les Français du ciel : Dictionnaire historique, Paris, Académie nationale de l’air et de l’espace, le cherche midi, coll. « Ciels du monde », 2005, (ISBN 2749104157), p. 453
  21. Ecoles d’ingénieurs: qu’est ce que c’est ? sur Planète Campus, 3 novembre 2011. Consulté le 3 novembre 2011
  22. L'équipe sur IPSA, 2011. Consulté le 10 octobre 2011
  23. [PDF] Décision n° 2011/09-06 relative à l’habilitation de l'Institut polytechnique des sciences avancées (IPSA) à délivrer un titre d’ingénieur diplômé sur CTI (Commission des Titres d'Ingénieur), 13/09/2011. Consulté le 4 octobre 2011
  24. Année d'études AERO 4 sur IPSA, 2011. Consulté le 4 octobre 2011
  25. a et b Année d'études AERO 5 sur IPSA, 2011. Consulté le 4 octobre 2011
  26. Association des Anciens Élèves de l'IPSA (AAEIPSA) sur HotFrog, 2011. Consulté le 6 octobre 2011
  27. ESME Sudria : implantation à Lille et Lyon, nouveau campus à Paris, nouveau concours Advance et intégration dans APB sur Studyrama Grandes Écoles, 20 octobre 2011. Consulté le 21 octobre 2011
  28. IPSA Ivry-sur-Seine sur L'Étudiant, 2011. Consulté le 4 octobre 2011
  29. Succès pour la première promotion d'élèves de l'IPSA en Chine sur Capcampus Formation, 18 juillet 2008. Consulté le 4 octobre 2011
  30. (en) European Partnership Programme : Institut Polytechnique des Sciences Avancées sur Cranfield University, 2011. Consulté le 4 octobre 2011
  31. Partenaires du département de génie mécanique sur Département de génie mécanique de l'Université de Laval, 2011. Consulté le 4 octobre 2011
  32. Aéronautique : 30 étudiants de l’IPSA bientôt en stage à Tainan sur Bureau de Représentation de Taipei en France, 24 février 2011. Consulté le 25 octobre 2011
  33. Taïwan sur France Diplomatie, 16 août 2011. Consulté le 25 octobre 2011
  34. [PDF] SEJOUR OU STAGE ERASMUS EN AERO 3, 4 ou 5 + DE 30 PLACES DANS 11 PAYS DE L’EUROPE sur le site de l'IPSA, 2011. Consulté le 1er novembre 2011
  35. La mobilité internationale - présentation sur le site de l'IPSA, 2011. Consulté le 1er novembre 2011
  36. [PDF] La Lettre numéro 5 sur Association aéronautique et astronautique de France, mai 2007. Consulté le 4 octobre 2011
  37. Hélitronix, le projet des étudiants de l’IPSA sélectionné sur Le Post, 22 avril 2008. Consulté le 4 octobre 2011
  38. Les membres sur ASTech Paris Région, 2011. Consulté le 4 octobre 2011
  39. IONIS Mag, n° 12, p. 15 sur Issuu, décembre 2010. Consulté le 4 octobre 2011
  40. L'IPSA se dote d'un nouvel instrument de calcul sur Site de l'IPSA, novembre 2011. Consulté le 3 novembre 2011
  41. Christian Gras devient vice-président d'Eurocopter sur Challenges, 12 avril 2010. Consulté le 4 octobre 2011
  42. Salon du Bourget : Eurocopter craint 2010 sur L'Usine nouvelle, 17 juin 2009. Consulté le 4 octobre 2011
  43. Officiel : Éric Boullier nommé directeur général de Renault sur ToileF1, 05 janvier 2010. Consulté le 4 octobre 2011
  44. Éric Boullier devient vice-président de la FOTA à la place de Stefano Domenicali sur AutoMoto365, 10 avril 2011. Consulté le 4 octobre 2011

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Institut polytechnique des sciences avancées de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires: