Institut Royal des Relations Internationales


Institut Royal des Relations Internationales

EGMONT - Institut royal des relations internationales

50° 50′ 22″ N 4° 21′ 37″ E / 50.839413, 4.360300

Egmont logo.JPG
EGMONT

Domaine d'activité : relations internationales
Création : 1947
Personnes-clés : Étienne Davignon, Président
Siège : Belgique
Publications : Studia Diplomatica (trimestriel) et Egmont Papers
Site Web : egmontinstitute.be

Think tank

EGMONT - Institut Royal des Relations Internationales (EGMONT) est un think tank indépendant belge en matière de politique internationale, un centre de recherche, et un forum de débats et de conférences indépendant et pluraliste, ayant pour but de "de fournir une contribution utile au processus de décision politique". Il a été fondé en 1947. C'est une fondation d’utilité publique. Son siège se trouve au 69 rue de Namur à 1000 Bruxelles.

Sommaire

Histoire

EGMONT [anciennement — jusqu'en 2006 — Institut royal des relations internationales (IRRI)] a été créé en 1947 sur le modèle du Council on Foreign Relations de New York ou de Chatham House à Londres. Il fut fondé par d'importantes personnalités belges parmi lesquelles on peut citer Henri Rolin, sénateur et avocat, Charles de Visscher, membre de la Cour internationale de Justice, Paul Van Zeeland, ancien Premier ministre, ou Fernand Dehousse, membre de la délégation belge à la Conférence de San Francisco (fondation des Nations unies).

Liste des Présidents

Structure

Le président d'EGMONT est actuellement le vicomte Étienne Davignon (ancien vice-président de la Commission européenne) et le vice-président est Dirk Achten, président du Comité de direction du Service Public Fédéral (SPF), c'est à dire "Ministère des", Affaires étrangères. Le Directeur général est l'ambassadeur Raf Van Hellemont. L'institut est dirigé par un Conseil d'administration, composé du président, du vice-président et d'administrateurs (dont Willy Claes, Willy De Clercq, Jean-Maurice Dehousse, Philippe Maystadt, Annemie Neyts, Antoinette Spaak ou Leo Tindemans). Le mandat est de trois ans renouvelable.

Mission

L'institut se propose

  • d'être un lieu d'échanges d'informations et de point de vue au sujet des questions internationales avec une préférence pour la politique étrangère belge, notamment, en organisant des conférences et des colloques et en publiant des études ;
  • d'étudier plus particulièrement l'intégration européenne et celle de l'Afrique centrale via des Centres interuniversitaires;
  • d'assurer l'interface entre les milieux concernés par les relations internationales et la société civile surtout en ce qui concerne la signification de l'avenir de l'Union européenne.

Conférences et Colloques

L'institut remplit son rôle de forum d'échange d'idées en organisant des conférences, débats et séminaires tant en Belgique qu'à l'étranger. Ces activités s'adressent soit à un public large, soit à des experts invités pour la circonstance. Ils sont de différents types:

  • tribune offerte à des chefs d'État et de gouvernement ou à de hauts responsables politiques,
  • colloques et séminaires sur de grands thèmes (Union européenne, terrorisme, Afrique centrale, etc.),
  • conférences et débats organisés en Belgique et à l'étranger, en collaboration avec les autorités belges ou d'autres entités (Conférences belgo-britannique et belgo-néerlandaise, séminaires sur les relations bilatérales entre la Belgique et des pays tiers, ...),
  • conférences visant un public universitaire ou de jeunes européens d'origines culturelles et professionnelles diverses).

Les notes de conférences et des études sont disponibles sur le site Internet de l'institut.

Recherche

En 1955, il avait déjà été créé, au sein de l'IRRI, un Centre interuniversitaire de recherche de droit international, d'économie et de politique internationales sous forme d'a.s.b.l. (association sans but lucratif). Celui-ci a été dissout depuis et a fait place à différentes équipes de recherche divisées en trois grand pôles: Affaires européennes, sécurité et gouvernance mondiale, et Afrique centrale.

Affaires européennes

Le Programme Affaires européennes de l'Institut EGMONT a débuté en 1995 sous la direction de Franklin Dehousse qui est, depuis, devenu Juge à la Cour de justice des Communautés européennes. L'Institut réalise des études, soit de sa propre initiative, soit à la demande du SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement et parfois d'autres ministères. Les sujets abordés, extrêmement variés, concernent aussi bien des questions institutionnelles que les différentes politiques de l'Union (agriculture, transports et énergie, par exemple). Depuis 1995, il a ainsi été associé aux négociations du Traité d'Amsterdam, de l'Agenda 2000, du Traité de Nice et aux travaux de la Convention sur l'avenir de l'Europe. Il a collaboré à de nombreux aspects de la présidence belge de l'Union européenne en 2001, ainsi qu'à celle de 2010.

Sécurité et gouvernance mondiale

Sous la direction du professeur Sven Biscop, ce programme contribue à la réflexion sur un nouveau concept de sécurité pour le monde multipolaire du XXIe siècle. La sécurité ne se limite plus au seul domaine militaire. Une approche globale est exigée, en intégrant la sécurité physique, la prospérité économique, la liberté politique et le bien-être social.

Concrètement, les recherches sont axées sur trois domaines:

  • la sécurité européenne où l'objectif est d'identifier les implications concrètes de la mise en œuvre d'une stratégie de sécurité européenne globale dans ses différentes composantes — développement des capacités militaires, civiles et diplomatiques de l'Union européenne, relations transatlantiques, coopération entre l'Union européenne et les Nations unies, l'OTAN et l’OSCE et les relations euro-méditerranéennes;
  • la gouvernance mondiale qui a pour objet de contribuer à l'élaboration d'un agenda multilatéral cohérent pour la gestion commune des problèmes planétaires. La mondialisation ayant rendu les relations internationales extrêmement complexes, ce phénomène a provoqué, à tort, un sentiment d'impuissance. Ce projet vise à définir la façon dont l'Union européenne, en collaboration avec des partenaires stratégiques, organisations régionales et institutions multilatérales, peut contribuer à la gouvernance mondiale;
  • le Projet Moyen-Orient se concentre sur les implications concrètes de la division Sunnites/Chiites dans le monde musulman.

Afrique centrale

Dernier né des programmes de recherche de l'Institut, ce Programme Afrique centrale renoue avec une expertise qui avait fait la réputation de l'Institut jusque dans les années 80. Il est dirigé par le professeur Koen Vlassenroot de l'Université de Gand. Il se focalise particulièrement sur les domaines politique, économique, social et de sécurité en Afrique Centrale (principalement le Burundi, la République démocratique du Congo et le Rwanda). Les autres sujets de recherche incluent les développements majeurs sur le continent Africain (Union Africaine, intégration régionale, analyse des conflits, reconstruction d'après-conflit ou le diamant) et le rôle et la position de l'Union européenne en Afrique subsaharienne.

Par le biais de ses propres projets de recherche, ses contacts et ses activités avec des institutions nationales et internationales (centres de recherche, ONG, pouvoirs publics), le programme vise aussi à contribuer au renom de l'expertise belge à l'étranger, ainsi qu'au renforcement de la recherche dans les pays d'Afrique centrale.

Le programme espère contribuer au large débat politique dans cette région.

Formation

Générale

L'institut organise, à la demande, des programmes spécifiques pour des diplomates, soit en poste en Europe, soit de passage à Bruxelles, ou pour des fonctionnaires étrangers. Ces programmes permettent d'acquérir une vision globale des organisations internationales telles que l'Union européenne ou l'OTAN et de la Belgique fédérale.

Programme Jeunesse et Europe

Depuis 2002 et à l’initiative du Ministre belge des Affaires étrangères, l'Institut organise un programme de sensibilisation à la construction européenne à l’adresse des élèves de dernière année du secondaire (17-19 ans) provenant de l’ensemble de la Belgique. Ce programme pédagogique entièrement gratuit est destiné aux étudiants et professeurs de l’enseignement secondaire tous réseaux confondus et aussi bien général que professionnel, technique ou artistique. Les sessions d'une demi-journée organisées au Palais d'Egmont ou au Parlement européen se déroulent en deux parties et comportent :

  • un cours de familiarisation sur l’Union européenne, donné par un membre du Mouvement Européen Belgique à l’aide d’un support audiovisuel. Cette première partie se concentre sur l’histoire de la construction européenne ainsi que sur les structures et les mécanismes décisionnels de l’Union européenne;
  • un débat animé par un député européen ou par un haut responsable belge versé dans les questions européennes.

Ce sont ainsi quelques 40.000 élèves en 5 ans qui ont suivi le cours et participé au débat. Chaque année scolaire, EGMONT accueille 10000 élèves et ambitionne ainsi de pouvoir toucher pas loin de 10 % de la population scolaire dans cette tranche d'âge en Belgique.

Cycle des Hautes études de sécurité et défense

Ce cycle est organisé en collaboration avec l'Institut royal supérieur de défense et offre une formation multidisciplinaire basée sur un point de vue holistique de la sécurité. Il s'adresse à un public varié (fonctionnaires, académiques, membres d'ONG, policiers, militaires, ...).

Publication

EGMONT publie depuis 1948 la revue trimestrielle Studia Diplomatica (anciennement Chronique de politique étrangère). Il publie aussi les Egmont Papers afin d'apporter une réflexion dans le domaine de la politique internationale d’un point de vue belge et européen avec comme sujet de prédilection l'Union européenne et la gouvernance mondiale.

Liens externes

Voir aussi

Métro de Bruxelles
Descendre à la station de métro : Porte de Namur.
  • Portail de Bruxelles Portail de Bruxelles
  • Portail de la Belgique Portail de la Belgique

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Institut Royal des Relations Internationales de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.