Ingénieur du Corps des Mines


Ingénieur du Corps des Mines

Ingénieur des mines (fonctionnaire français)

Les ingénieurs des mines sont des fonctionnaires français, a ne pas confondre avec les ingénieurs diplômés d'une des écoles du Groupe des écoles des mines qui reçoivent au terme de leurs études le titre d'ingénieur diplômé de leur école (exemple : ingénieur diplômé de l'École nationale supérieure des mines de Paris) et que l'on appelle parfois informellement « ingénieurs civils des mines ».


En France, les ingénieurs des mines sont des fonctionnaires constituant, selon le décret no 2009-63 du 16 janvier 2009, un corps supérieur à caractère technique et interministériel, appelé « corps des ingénieurs des mines » ou usuellement « corps des mines ». Leur influence actuelle s'étend bien au delà du périmètre des mines qui ont par ailleurs presque disparu du territoire national.

Sommaire

Historique

La création de l’Agence des mines date de 1794. Initialement voués à contrôler et favoriser la mise en valeur des mines françaises, les ingénieurs des mines ont accompagné la révolution industrielle pour étendre leur champ d’intervention à tous les secteurs en relation avec l’industrie, y compris l’innovation et la conduite de grands projets de développement.

Dans le cours du XIXe siècle, dans le cadre du développement de l'industrie en France, ils étendent leur autorité dans le domaine de la sécurité : machines à vapeur, locomotives, automobile (d'où le nom donné aux plaques minéralogiques). Suite à l'accident de la raffinerie de Feyzin (Rhône) le 4 janvier 1966, ils sont aussi chargés de la surveillance des installation classée pour la protection de l'environnement.

Missions

Selon le décret no 2009-63 du 16 janvier 2009, portant statut particulier du corps des ingénieurs des mines, les ingénieurs des mines participent à la conception, à la mise en œuvre et à l'évaluation des politiques publiques, notamment dans les domaines relatifs :

  • à l'industrie et à l'économie ;
  • aux technologies de l'information et de la communication, à leur utilisation et aux services qui leur sont associés ;
  • à l'énergie et aux matières premières ;
  • à la protection de l'environnement, à la sécurité industrielle et à la santé publique ;
  • à la recherche, à l'innovation et aux technologies nouvelles ;
  • à l'aménagement du territoire et aux transports ;
  • à la normalisation et à la métrologie.

Les ingénieurs des mines ont dans ce cadre vocation à exercer des fonctions de direction, d'encadrement et de coordination des services, de contrôle, de régulation, d'inspection, d'étude, d'expertise et de recherche ou d'enseignement, y compris dans les organismes internationaux. Ils peuvent également être amenés à assurer des missions de nature scientifique, technique, administrative, économique ou sociale, confiées par tout ministre.

Aujourd’hui, les ingénieurs des mines constituent un corps à vocation interministérielle administrativement rattaché au ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie.

Certains des ingénieurs généraux forment le Conseil général des mines au ministère de l'Industrie.

En 1988, une partie des ingénieurs du corps des instruments de mesures[1] est intégré au corps des ingénieurs des mines, le corps des instruments de mesures étant amené a disparaitre.

En février 2009, le corps des mines fusionne avec le corps interministériel des télécommunications, dépendant lui aussi du ministère de l'Économie, des Finances et de l'Emploi[2].

Recrutement et formation

Les ingénieurs des mines sont, pour une grande majorité d’entre eux, recrutés en tant qu'ingénieur-élève à la sortie de l’École polytechnique, des écoles normales supérieures (Paris, Lyon, Cachan), de École nationale supérieure des mines de Paris et de l'École nationale supérieure des télécommunications. Les promotions annuelles comptent une vingtaine d'élèves-ingénieurs. Les ingénieurs des mines sont également recrutés par la voie d'un concours externe ouvert aux docteurs, par la voie d'un concours interne à la Fonction publique et, pour 1/10 des effectifs du corps au maximum, par promotion interne des ingénieurs de l’industrie et des mines sur examen professionnel.

Dans le cadre de leur formation, les ingénieurs-élèves effectuent deux stages d'un an (un en France, un à l’étranger), suivis par une année de cours à Mines ParisTech. Cette formation est distincte de celle suivie par les élèves-ingénieurs, et possède son propre directeur des études.

La formation complémentaire a pour but de donner une connaissance théorique et pratique du fonctionnement des entreprises, ainsi qu’une bonne compréhension des responsabilités de la puissance publique dans les domaines techniques et économiques.

Actuels et anciens membres du Corps des Mines

Notes et références

Liens externes

  • Portail du travail et des métiers Portail du travail et des métiers
Ce document provient de « Ing%C3%A9nieur des mines (fonctionnaire fran%C3%A7ais) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ingénieur du Corps des Mines de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ingénieur du corps des mines — Ingénieur des mines (fonctionnaire français) Les ingénieurs des mines sont des fonctionnaires français, a ne pas confondre avec les ingénieurs diplômés d une des écoles du Groupe des écoles des mines qui reçoivent au terme de leurs études le… …   Wikipédia en Français

  • Corps des Mines — Ingénieur des mines (fonctionnaire français) Les ingénieurs des mines sont des fonctionnaires français, a ne pas confondre avec les ingénieurs diplômés d une des écoles du Groupe des écoles des mines qui reçoivent au terme de leurs études le… …   Wikipédia en Français

  • Corps des mines — Le Corps des ingénieurs des mines ou usuellement Corps des mines regroupe les ingénieurs des mines de la fonction publique française constituant un grand corps de l État à caractère technique et interministériel. L influence actuelle du corps des …   Wikipédia en Français

  • Corps des ingénieurs des mines — Ingénieur des mines (fonctionnaire français) Les ingénieurs des mines sont des fonctionnaires français, a ne pas confondre avec les ingénieurs diplômés d une des écoles du Groupe des écoles des mines qui reçoivent au terme de leurs études le… …   Wikipédia en Français

  • Ingénieur des mines (fonctionnaire français) — Les ingénieurs des mines sont des fonctionnaires français, a ne pas confondre avec les ingénieurs diplômés d une des écoles du Groupe des écoles des mines qui reçoivent au terme de leurs études le titre d ingénieur diplômé de leur école… …   Wikipédia en Français

  • Ingénieur général des mines — Ingénieur des mines (fonctionnaire français) Les ingénieurs des mines sont des fonctionnaires français, a ne pas confondre avec les ingénieurs diplômés d une des écoles du Groupe des écoles des mines qui reçoivent au terme de leurs études le… …   Wikipédia en Français

  • Corps des Télécommunications — Ingénieur des télécommunications Il est recommandé d utiliser le modèle {{Légifrance}} ou {{Citation juridique française}} pour faciliter la vérifiabilité et l actualité des informations juridiques de cet article. En France, les ingénieurs des… …   Wikipédia en Français

  • Corps des Télécoms — Ingénieur des télécommunications Il est recommandé d utiliser le modèle {{Légifrance}} ou {{Citation juridique française}} pour faciliter la vérifiabilité et l actualité des informations juridiques de cet article. En France, les ingénieurs des… …   Wikipédia en Français

  • Corps des télécommunications — Ingénieur des télécommunications Il est recommandé d utiliser le modèle {{Légifrance}} ou {{Citation juridique française}} pour faciliter la vérifiabilité et l actualité des informations juridiques de cet article. En France, les ingénieurs des… …   Wikipédia en Français

  • Ingenieur des mines — Ingénieur des mines Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Un ingénieur des mines peut être : En France, un membre du Corps des ingénieurs des mines (ses membres sont appelés Ingénieur du… …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.