Inegalite triangulaire


Inegalite triangulaire

Inégalité triangulaire

Triangle

En mathématiques, l'inégalité triangulaire exprime en substance que le chemin direct est le plus court. Cette inégalité peut être énoncée sous la forme d'une propriété ou bien d'une condition nécessaire à la bonne définition d'une distance.

Sommaire

Enoncés

En géométrie

Dans un plan euclidien, soit un triangle ABC. Alors les longueur AB, AC et CB vérifient l'inégalité :

AB \leqslant AC + CB

Deux propriétés complètent cette inégalité :

  • |AC - CB| \leqslant AB
  • AB = AC + CB \Leftrightarrow C \in [AB]

Pour les nombres complexes

En utilisant une représentation complexe du plan euclidien, on peut noter

 x=\text{affixe de }\overrightarrow{AC}
y=\text{affixe de }\overrightarrow{CB}

On obtient cette formulation équivalente.

Pour (x, y) \in \mathbb{C}^2, on a :

  • \Big| |x| - |y| \Big| \leqslant |x+y| \leqslant |x|+|y|
  • |x+y| = |x|+|y| \Longleftrightarrow \exists (\lambda,\mu) \in \mathbb{R}_+^2-\{(0,0)\},\ \lambda x = \mu y

Généralisation aux espaces préhilbertiens

Soit (E, \langle | \rangle) un espace préhilbertien. On note \|\cdot \| la norme quadratique associée au produit scalaire. Pour (a, b)\in E^2, on vérifie alors :

  • \left| \|a\| - \|b\| \right| \leqslant \|a + b\| \leqslant \|a\| + \|b\|
  • \|a + b\| = \|a\| + \|b\| \Longleftrightarrow \exists (x,y) \in \mathbb{R}_+^2-\{(0,0)\},\ x\cdot a = y \cdot b

Point de vue axiomatique

Voir Distance (mathématiques) pour un article plus détaillé sur la notion de distance en mathématiques.

Soit E un ensemble et d : E\times E \rightarrow \mathbb{R}. On dit que d est une distance sur E si :

  • \forall (x,y)\in E^2,\ d(x,y)=d(y,x)
  • \forall (x,y)\in E^2,\ d(x,y)=0\Longleftrightarrow x=y
  • \forall (x,y,z)\in E^3,\ d(x,z)\leqslant d(x,y)+d(y,z)

La troisième propriété demandée à d pour être une distance est de vérifier l'inégalité triangulaire.

Démonstrations

Lemme

Enoncé

Pour z \in \mathbb{C} :

  • \mathrm{Re}(z) \leqslant |z|
  • \mathrm{Re}(z) = |z| \Longleftrightarrow z \in \mathbb{R}_+

Démonstration

Soient z \in \mathbb{C} et (a, b) \in \mathbb{R}^2 tels que z = a + ib.

Premièrement, \mathrm{Re}(z) \leqslant |\mathrm{Re}(z)| = \sqrt{a^2}.

Ensuite, a^2 \leqslant a^2 + b^2, car b^2 \geqslant 0 Par croissance de x\in\mathbb{R}_+ \mapsto \sqrt{x} \in \mathbb{R}, on obtient \sqrt{a^2} \leqslant \sqrt{a^2 + b^2} = |z|.

Finalement \mathrm{Re}(z) \leqslant |z|.

Il y a égalité si Re(z) = | Re(z) | , c'est-à-dire si a est positif, et si | Re(z) | 2 = | z | 2, c'est-à-dire si b = 0.

Dans le cadre des nombres complexes

Soit (x, y)\in\mathbb{C}^2.

Inégalités

|x+y|^2 = |x|^2+|y|^2 + 2\mathrm{Re}(x \bar y)

Or \mathrm{Re}(x \bar y) \leqslant |x\bar y| = |x||y|, par le lemme.

Donc |x+y|^2 \leqslant |x|^2+|y|^2 + 2|x||y| = (|x|+|y|)^2

Par croissance de x\in\mathbb{R}_+ \mapsto \sqrt{x} \in \mathbb{R}, on obtient |x+y| \leqslant |x|+|y|.


Posons x' = − x et y' = x + y.

Par ce qui précède, on a |x' + y'| \leqslant |x'| + |y'|, c'est-à-dire |y| \leqslant |-x| + |x+y|.

Donc |y| - |x| \leqslant  + |x+y|

De même, |x| - |y| \leqslant  + |x+y|


Finalement, \Big| |x| - |y| \Big| \leqslant |x+y| \leqslant |x|+|y|

Cas d'égalité

Supposons que | x + y | = | x | + | y | .

On a alors \mathrm{Re}(x \bar y) = |x\bar y|. Par le lemme, x\bar y est un réel positif. C'est-à-dire que x et y ont même argument.

Donc \exists \theta\in\mathbb{R}, x = |x|e^{i\theta}, y = |y|e^{i\theta}.


Finalement, on a bien λx = μy, avec λ = | y | et μ = | x | m.

Dans le cadre d'un plan euclidien

La démonstration la plus rapide est d'utiliser une réprésentation complexe du plan euclidien et d'appliquer le résultat précédemment démontré.

Dans le cadre des espaces préhilbertiens

La démonstration a exactement la même structure que pour les complexes.

Soit (E, \langle | \rangle) un espace préhilbertien. Soit (a, b)\in E^2.

Inégalités

On a \|a + b\|^2 = \|a\|^2 + \|b\|^2 + 2 \mathrm{Re}\langle a | b \rangle.


Par le lemme, \mathrm{Re}\langle a | b \rangle \leqslant | \langle a | b \rangle |.

Par l'inégalité de Cauchy-Schwarz, | \langle a | b \rangle | \leqslant \|a\| \|b\|.

D'où \|a + b\|^2 \leqslant \|a\|^2 + \|b\|^2 + 2\|a\| \|b\|.

Et donc \|a + b\| \leqslant \|a\| + \|b\|


Posons a' = − a et b' = b + a. On a, par ce qui précède, \|a' + b'\| \leqslant \|a'\| + \|b'\|.

C'est-à-dire, comme \|a\| = \|-a\|, on a \|b\| \leqslant \|a\| + \|b+a\|.

En faisant de même en intervertissant a et b, on obtient | \|a\| - \|b\| | \leqslant \|a + b\|.


Finalement, | \|a\| - \|b\| | \leqslant \|a + b\| \leqslant \|a\| + \|b\|

Cas d'égalité

Supposons que \|a + b\| = \|a\| + \|b\|, et que a \neq 0.

Par ce qui précède, on a donc \mathrm{Re}\langle a | b \rangle = |\langle a | b \rangle| = \|a\| \|b\|.

Donc, par le cas d'égalité de Cauchy-Schwarz, \exists \lambda\in\mathbb{C},\ b = \lambda\cdot a.

Et \langle a | b \rangle est un réel positif. Comme, \langle a | b \rangle = \bar \lambda \|a\|^2, λ est aussi un réel positif.


Finalement, \|a + b\| = \|a\| + \|b\| \Longleftrightarrow \exists (\lambda,\mu) \in \mathbb{R}_+^2,\ \lambda\cdot a = \mu \cdot b

Articles connexes

  • Portail de la géométrie Portail de la géométrie
Ce document provient de « In%C3%A9galit%C3%A9 triangulaire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Inegalite triangulaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Inégalité Triangulaire — Triangle En mathématiques, l inégalité triangulaire exprime en substance que le chemin direct est le plus court. Cette inégalité peut être énoncée sous la forme d une propriété ou bien d une condition nécessaire à la bonne définition d une… …   Wikipédia en Français

  • Inégalité triangulaire — ● Inégalité triangulaire relation AC ≤ AB + BC qui lie les mesures des côtés d un triangle ABC ; relation d (x, y) ≤ d (x, z) + d (z, y), vérifiée pour tout triplet (x, y …   Encyclopédie Universelle

  • Inégalité triangulaire — Triangle En mathématiques, l inégalité triangulaire exprime en substance que le chemin direct est le plus court. Cette inégalité peut être énoncée sous la forme d une propriété ou bien d une condition nécessaire à la bonne définition d une… …   Wikipédia en Français

  • triangulaire — [ trijɑ̃gylɛr ] adj. • 1361; lat. triangularis 1 ♦ En forme de triangle. Faces triangulaires d une pyramide. Base, section triangulaire. Voile triangulaire. « une figure presque triangulaire commencée par un large front » (Balzac). 2 ♦ Dont la… …   Encyclopédie Universelle

  • Inegalite de Ptolemee — Inégalité de Ptolémée L inégalité de Ptolémée est une inégalité portant sur les distances entre quatre points d un espace affine euclidien. Énoncé Inégalité de Ptolémée   Soient A, B C et D quatre points d un espace affine euclidien.… …   Wikipédia en Français

  • Inégalité De Ptolémée — L inégalité de Ptolémée est une inégalité portant sur les distances entre quatre points d un espace affine euclidien. Énoncé Inégalité de Ptolémée   Soient A, B C et D quatre points d un espace affine euclidien. Alors, Démonstration… …   Wikipédia en Français

  • Inégalité de ptolémée — L inégalité de Ptolémée est une inégalité portant sur les distances entre quatre points d un espace affine euclidien. Énoncé Inégalité de Ptolémée   Soient A, B C et D quatre points d un espace affine euclidien. Alors, Démonstration… …   Wikipédia en Français

  • Inegalite de Holder — Inégalité de Hölder En analyse, l’inégalité de Hölder, du nom de Otto Hölder, est une inégalité fondamentale relative aux espaces Lp : soit S un espace mesuré, soient 1 ≤ p, q ≤ ∞ avec 1/p + 1/q = 1, soit f une fonction de Lp(S) et g dans… …   Wikipédia en Français

  • Inégalité De Hölder — En analyse, l’inégalité de Hölder, du nom de Otto Hölder, est une inégalité fondamentale relative aux espaces Lp : soit S un espace mesuré, soient 1 ≤ p, q ≤ ∞ avec 1/p + 1/q = 1, soit f une fonction de Lp(S) et g dans Lq(S). Alors fg… …   Wikipédia en Français

  • Inégalité de hölder — En analyse, l’inégalité de Hölder, du nom de Otto Hölder, est une inégalité fondamentale relative aux espaces Lp : soit S un espace mesuré, soient 1 ≤ p, q ≤ ∞ avec 1/p + 1/q = 1, soit f une fonction de Lp(S) et g dans Lq(S). Alors fg… …   Wikipédia en Français