Indicateur (police)


Indicateur (police)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Indicateur.
Un agent du Département d'État des États-Unis félicite et donne une somme d'argent à un indicateur dont l'information a permis de neutraliser un terroriste aux Philippines.

Un indicateur ou informateur est, dans le domaine de la police et du renseignement, un auxiliaire qui fournit des informations aux services, soit « bénévolement », soit en l'échange d'une certaine impunité (poursuite de son propre traffic, élimination d'un concurrent, ...), d'un gain financier, d'un assouplissement de leur régime carcéral (meilleur cantinement, rapprochement géographique avec leur famille) ou d'un service (obtention de titres de séjour).

L'anonymat ou la confidentialité sont utilisés pour protéger la source (l'informateur) des représailles de la part des personnes dénoncées ou de leurs complices.

En France, les indics peuvent être rétribués (paiment en espèces, net d'impôts, par le Ministère de l'Intérieur pour les policiers, par le Ministère du budget pour les douaniers) depuis la loi du 9 mars 2004 sur la sécurité (dite loi Perben II) : immatriculés dans des fichiers qui recensent leur savoir faire criminel et le service policier qui le gère, les affaires qu'ils ont amené; leur rayon d'action, ces fichiers sont regroupés dans le Bureau central des sources qui dépend du Service interministériel d’assistance technique (SIAT, service de la Direction centrale de la police judiciaire)[1], avant ils pouvaient recevoir jusqu'à 10 % de la valeur de la saisie (drogue, argent), cette pratique pouvant aboutir à la mise en examen de policiers pour association de malfaiteurs[2].

Sommaire

Indicateurs connus

Famille d'indicateurs

Trois familles d'informateurs sont recensées[3] :

  • informateurs occasionnels : témoins d'un fait ponctuel, bénévoles.
  • informateurs plus réguliers : garagiste (pour les voitures maquillées), armurier, brocanteur (pièce atypique), paysan, maire, patron d'hôtels ou de boîtes de nuit (clientèle louche ou qui "flambe"), bénévoles mais parfois "offres de primes"
  • informateurs professionnels : essentiellmenet des voyous, bandits, repris de justice, manipulés par le policier ou rémunérés (cash, service).

Une dernière famille beaucoup plus rare concerne des informateurs professionnels officiels de la gendarmerie nationale .

Un informateur professionnel n'est en aucun cas un voyou.

L'indic au cinéma

De très nombreux films policiers ont mis à l'écran des personnages d'indicateurs. On peut par exemple citer La Balance de Bob Swaim en 1982, ou Le Cousin d'Alain Corneau en 1997.

Argot

L'indicateur est affublé d'un grand nombre de noms dans l'argot des policiers ou des criminels : indic'[4], balance[4], bavette, bourrique, cafard, cafteur, casserole, donneur, fileur, mouche[5], mouton, raille, taupe, baveux[4],[6], tonton[4], cousin, aviseur (pour les douanes)...

Références

  1. art. 15-1
  2. Christophe Cornevin, Les indics : la face cachée de la police française , La France des balances, Flammarion, 2011, 350 p.
  3. Policiers : "l'indic est une valeur montante"
  4. a, b, c et d Peter K. Manning, Lawrence J. Redlinger, Jay Williams, « Recruter, cibler et gérer les informateurs : Lutte antidrogue et crime organisé sur le continent américain », dans Autrement, no 238, 2005, p. 155-173 (ISSN 1164-737X) 
  5. terme utilisé au XVIIe siècle
  6. Egalement utilisé pour désigner un avocat

Article connexe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Indicateur (police) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • indicateur — indicateur, trice [ ɛ̃dikatɶr, tris ] n. et adj. • 1498; lat. indicator, de indicare → indiquer 1 ♦ Personne qui dénonce un coupable, un suspect; personne qui se met à la solde de la police pour la renseigner. ⇒ délateur, dénonciateur,… …   Encyclopédie Universelle

  • POLICE — Les fonctions et les services de la police en France recouvrent des domaines très divers. Le Code de procédure pénale assigne d’abord à la police judiciaire de constater les infractions à la loi pénale, d’en rassembler les preuves et d’en… …   Encyclopédie Universelle

  • Police militaire — de Singapour, 2001 …   Wikipédia en Français

  • POLICE ET SOCIÉTÉ — C’est seulement au XVIIe siècle que le vocable «police» a reçu l’acception moderne: service public, chargé de la protection des personnes et des biens, du maintien des institutions et de la surveillance de l’opinion. La France a été le premier… …   Encyclopédie Universelle

  • Indicateur — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Indicateur », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Un indicateur est un outil d évaluation et… …   Wikipédia en Français

  • Police (institution) — Pour les articles homonymes, voir police. Véhicule de la Police nationale française. Le terme « police » désigne de manière générale l activité …   Wikipédia en Français

  • POLICE — n. f. Ordre, règlement établi dans un état, dans une ville, pour tout ce qui regarde la sûreté, la tranquillité et la commodité des citoyens, des habitants. Règlement, ordonnance de police. La police est bien faite, est mal faite dans cette ville …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Police montée — Officier de la police montée à Helsinki en Finlande La police montée est une force de police dont les membres utilisent des chevaux comme moyen de locomotion. La plus célèbre est sans doute la Gendarmerie Royale du Canada mais on retrouve des… …   Wikipédia en Français

  • Police scientifique — Empreintes digitales sur une arme blanche (reconstitution) : la recherche d empreintes est l une des méthodes courantes d identification des victimes et auteurs d infractions. La police dite « scientifique[1] …   Wikipédia en Français

  • INDICATEUR, TRICE — n. T. de Police Celui, celle qui fait connaître, qui dénonce un coupable. Il se dit plus généralement de Ce qui indique. Indicateur des chemins de fer, des rues de Paris. Adjectivement, Poteau indicateur …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.