Indian Territory


Indian Territory

Territoire indien

Le Territoire indien et le Territoire de l'Oklahoma vers 1890.

Le Territoire indien (en anglais: Indian Territory ou Indian Territories) est aussi connu sous les appellations de Pays indien ou Territoires indiens et désigne les terres octroyées aux Amérindiens par le gouvernement des États-Unis au XIXe siècle. Ses limites sont définies par l'Indian Intercourse Act de 1834. Il trouve ses origines dans la Proclamation Royale de 1763 qui confine les colonies britanniques d'Amérique du Nord à l'est des Appalaches. Ce territoire fut sans cesse rogné par la colonisation blanche. À la suite du traité de Greenville, les États-Unis s'agrandissent sur les états actuels de l'Indiana, de l'Illinois et du Michigan. Le Territoire indien sert la politique de déportation des indigènes, notamment après l'adoption de l'Indian Removal Act en 1830. Les cinq tribus civilisées sont ainsi reléguées de force en Oklahoma et beaucoup meurent sur la piste des Larmes. Avec le temps, le Territoire indien se réduit au seul état actuel de l'Oklahoma ; puis, l'organisation du Territoire de l'Oklahoma le 2 mai 1890, les cantonnent à la moitié est de ce territoire. Les habitants tentent d'y fonder l'État de Sequoyah en 1905, mais se heurtent au refus du Congrès. Le Territoire indien disparaît avec la fondation de l'état de l'Oklahoma le 16 novembre 1907.

Sommaire

La vie dans le Territoire indien

Les Amérindiens s'établissent dans des villes telles que Tulsa, Ardmore, Tahlequah, Muskogee et apportent avec eux leurs esclaves noirs. Le territoire indien est surveillé et encadré par une série de forts construits par le gouvernement fédéral. Les terres sont attribuées aux tribus qui les gèrent librement. Les Cherokees relancent leur journal, alors que les Creeks rédigent une constitution originale. Tous fondent des écoles de village et développent l'enseignement secondaire. Ils réorganisent leurs églises dans lesquels les pasteurs prêchent en langue indigène[1]. Certains Indiens réussissent à entreprendre des études dans les universités américaines[2].

Drapeau de l'Oklahoma

Voir aussi

Notes

  1. Angie Debo, Histoire des Indiens des États-Unis, page 159
  2. Angie Debo, Histoire des Indiens des États-Unis, page 163

Bibliographie

  • Angie Debo, Histoire des Indiens des États-Unis, Paris, Albin Michel, 1994, (ISBN 222606903)

Liens internes

Liens externes

  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
Ce document provient de « Territoire indien ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Indian Territory de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Indian Territory — (Gebiet der freien Indianer), dasjenige Gebiet der Vereinigten Staaten, welches von dem Gouvernement derselben den verschiedenen Indianerstämmen, die 1830 aus den Staaten östlich vom Mississippi nach dem Westen zurückgedrängt wurden, zum… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Indian Territory — Historical territory (1834 90) of the S U.S., reserved for Amerindian peoples: now a part of Oklahoma …   English World dictionary

  • Indian Territory — The Indian Territory, also known as The Indian Country, The Indian territory or the Indian territories, was land set aside within the United States for the use of Native Americans. The general borders were set by the Indian Intercourse Act of… …   Wikipedia

  • INDIAN TERRITORY —    Historically, as the Westward Movement progressed after the Civil War, more and more territory of the Great Plains was opened for settlement. But the U.S. government knew that it would eventually have to find a permanent place for the… …   Westerns in Cinema

  • Indian Territory — a former territory of the U.S.: now in E Oklahoma. ab. 31,000 sq. mi. (80,000 sq. km). * * * Former territory, U.S. West, including most of modern Oklahoma. The Choctaw, Creek, Seminole, Cherokee, and Chickasaw tribes were forcibly moved to this… …   Universalium

  • Indian Territory — a former territory of the U.S.: now in E Oklahoma. ab. 31,000 sq. mi. (80,000 sq. km). * * * Indian Territory [Indian Territory] US land west of the ↑Mississippi River to which ↑Native Americans were forced to move in the 19th century. It was… …   Useful english dictionary

  • Indian Territory — Indian Ter|ri|to|ry an area of land west of the Mississippi River in the US, mainly in the state of Oklahoma, to which many Native Americans were forced to move in the middle of the 19th century. The land was later taken back from them by the US… …   Dictionary of contemporary English

  • INDIAN TERRITORY —    (186), a stretch of country in the basin of the Arkansas, Canadian, and Red Rivers, with Kansas on the N., Arkansas on the E., Oklahoma Territory on the W., and separated by the Red River from Texas on the S., set apart for the occupation of… …   The Nuttall Encyclopaedia

  • Indian territory — A former territory, now a part of the state of Oklahoma. See Indian country …   Ballentine's law dictionary

  • Indian Territory — geographical name former territory S United States in present state of Oklahoma …   New Collegiate Dictionary