In partibus


In partibus

In partibus infidelium

In partibus infidelium, c'est-à-dire « dans les contrées des infidèles » en latin - souvent abrégé en in partibus ou i. p. i. - est un titre honorifique désignant un ancien siège épiscopal de l'Église, désormais disparu, souvent situé en Afrique du Nord, au Proche-Orient ou en Grèce.

Sommaire

Principales caractéristiques

Bien que sans fidèles, l'évêque in partibus est consacré, le titre lui étant donné pour justifier son élévation au rang d'évêque. Il peut alors être appelé à des fonctions administratives au sein de la curie romaine ou de la diplomatie vaticane, ou bien en tant qu'évêque auxiliaire ou comme titulaire d'une prélature personnelle. Les évêques diocésains peuvent également être appelés à exercer ce type de fonctions, et être alors affectés à un siège in partibus.

Plus rarement, la mutation à un siège in partibus joue le rôle de limogeage d'un évêque ; c'est le cas par exemple pour Jacques Gaillot.

Il existe aussi des archidiocèses in partibus, qui confèrent donc le titre d'archevêque à leurs titulaires.

On préfère aujourd'hui parler d'« évêque titulaire » plutôt que d'« évêque in partibus ».

Exemple historique

Un exemple intéressant de diocèse in partibus ayant eu une certaine durée est celui de Bethléem. En 1168, le croisé Guillaume IV, comte de Nevers avait promis à l'évêque de Bethléem que si cette ville devait tomber aux mains des musulmans, il l'accueillerait, lui ou ses successeurs, dans la petite ville de Clamecy, sur ses terres de Bourgogne. Après la prise de Bethléem par Saladin en 1187, la volonté du défunt comte fut honorée et l'évêque de Bethléem élut domicile dans l'hôpital de Panthénor, à Clamecy en 1223. Clamecy demeura le siège permanent de l'évêché in partibus infidelium de Bethléem pendant près de 600 ans, jusqu'à la Révolution française en 1789.[1]

Liste d'archevêchés et d'évêchés in partibus

Références

  1. L. de Sivry, Dictionnaire de géographie ecclésiastique, page 375, édition de 1852. Archives ecclésiastiques des lettres adressées par les évêques in partibus de Bethléem aux évêques d'Auxerre

Sources

  • Portail du christianisme Portail du christianisme
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
Ce document provient de « In partibus infidelium ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article In partibus de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • partibus — (in) (in par ti bus ) Évêque in partibus infidelium, ou, simplement, in partibus, celui qui a un titre d évêché dans un pays occupé par les infidèles.    Dans le langage général et plaisant, sans fonction. Un professeur in partibus.    En un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PARTIBUS Doctor (in) — in PARTIBUS Doctor legitur in Epitaphio, quod Clar. Naudaeus edidit: Hîc iacet Iudocus, Qui fuit Romae coquus, Magister in Artibus, Et doctor in Partibus, Et de gratia speciali, Hortus in hospitali. Et exstat in Bibliotheca Sangermanensi Galliae… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • PARTIBUS — (IN) (On sous entend Infidelium. ) Phrase latine qu on emploie en parlant De celui qui a un titre d évêché dans un pays occupé par les infidèles. Un évêque in partibus …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PARTIBUS (IN) — adj. Qui participe à quelque chose …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • In Partibus Infidelium — In partibus infidelium, c est à dire « dans les contrées des infidèles » en latin souvent abrégé en in partibus ou i. p. i. est un titre honorifique désignant un ancien siège épiscopal de l Église, désormais disparu, souvent situé en… …   Wikipédia en Français

  • in partibus — ● in partibus locution adjectivale (latin in partibus infidelium, dans les pays des infidèles) S est dit d un ancien siège épiscopal, généralement situé en pays devenu musulman, attribué fictivement à un évêque sans diocèse ; se dit de l évêque… …   Encyclopédie Universelle

  • De partibus animalium — (gr. peri zôôn moriôn, Über die Teile der Tiere) ist eine im 4. Jahrhundert v. Chr. entstandene naturwissenschaftliche Schrift des Aristoteles, die sich im Rahmen seiner Zoologie mit den Teilen der Tiere und ihren Funktionen beschäftigt. Unter… …   Deutsch Wikipedia

  • De Partibus Animalium — (gr. peri zôôn moriôn, Über die Teile der Tiere) ist eine im 4. Jahrhundert v. Chr. entstandene naturwissenschaftliche Schrift des Aristoteles, die sich im Rahmen seiner Zoologie mit den Teilen der Tiere und ihren Funktionen beschäftigt. Unter… …   Deutsch Wikipedia

  • In partibus infidelium — (often shortened to in partibus , or abbreviated as i.p.i.), is a Latin phrase meaning in the lands of unbelievers, words once added to the name of the see conferred on non residential or titular Roman Catholic bishops, for example: John Doe,… …   Wikipedia

  • in partibus — Voy. partibus. partibus (in) (in par ti bus ) Évêque in partibus infidelium, ou, simplement, in partibus, celui qui a un titre d évêché dans un pays occupé par les infidèles.    Dans le langage général et plaisant, sans fonction. Un professeur in …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.