Imre Nagy


Imre Nagy
Imre Nagy
NagyImreUNJ.jpg

Naissance 1896
Décès 1958
Nationalité Drapeau : Hongrie Hongrois
Profession homme politique, économiste

Imre Nagy [ˈimrɛ ˈnɒɟ] (son nom se prononce phonétiquement « Nodj ») est un homme politique hongrois et économiste de l'agriculture né à Kaposvár le 7 juin 1896 et exécuté le 16 juin 1958 à Budapest.

Membre du Parti communiste hongrois, puis du Parti des travailleurs hongrois il faisait quelque peu figure de dissident, mais n'en fut pas moins deux fois chef du gouvernement de la République populaire de Hongrie. Après l'insurrection populaire hongroise en 1956 et son exécution en 1958, il est considéré comme un héros national.

Sommaire

Biographie

Il naît dans une famille paysanne et travaille comme apprenti chez un serrurier avant de servir dans l'armée austro-hongroise pendant la Première Guerre mondiale. Il est fait prisonnier en 1915 et interné près d'Irkoutsk ; à cette occasion, il devient marxiste : dès 1917, il rentre au POSDR(b) (le nom du Parti communiste russe d'alors) et lutte pendant la Guerre civile dans les rangs de l'Armée rouge. À ce titre, il aurait servi dans l'escadron qui garde Nicolas II de Russie et sa famille à Iekaterinbourg et aurait selon certaines sources soviétiques participé au peloton d'exécution[1].

Il revient en Hongrie et participe au gouvernement soviétique hongrois de Béla Kun mais, en 1927, avec le durcissement de la répression anti-communiste, il préfére se réfugier à Vienne puis, en 1930, à Moscou. Ses bonnes relations avec Boukharine lui valant des ennuis, il lui est recommandé de devenir collaborateur de la NKVD, ce qui lui permet d'échapper aux grandes purges staliniennes qui affectent aussi la communauté hongroise exilée en Union soviétique[2]. Pendant la guerre, il travaille à Radio-Kossuth qui produit des émissions en langue hongroise.

Revenu dans son pays en 1944, membre du Parti communiste hongrois reconstitué, il met en œuvre l'année suivante la réforme agraire en Hongrie comme ministre de l'agriculture de la République de Hongrie. Nagy occupe divers postes de responsabilités durant et après la période de transition qui mène à la formation de la République populaire de Hongrie; il est président de l'assemblée nationale de 1947 à 1949.

Le 13 juin 1953, dans le cadre de la déstalinisation, il remplace Mátyás Rákosi au poste de premier ministre. Il met en route une politique de réforme radicale et devient pour beaucoup de Hongrois celui qui portait l'espoir d'un avenir meilleur. Il préconise l'idée d'une « Nouvelle voie », rappelant quelque peu la NEP de Lénine et précurseur du « Socialisme à visage humain » d'Alexander Dubček. Cette politique déplaît aux caciques du Parti des travailleurs hongrois, dont son prédécesseur Rákosi demeure le secrétaire général. La tendance stalinienne s'oppose radicalement aux réformes de Nagy, qui n'a pas pris la peine de mettre en place son propre réseau de pouvoir, et apparaît comme un homme seul, s'appuyant surtout sur sa popularité personnelle[3]. Ayant perdu le soutien du Politburo de Moscou, Imre Nagy est relevé de ses fonctions le 14 avril 1955 par la direction du parti communiste hongrois et, quelques mois plus tard, est exclu du parti. La plupart de ses réformes sont annulées dans la phase de restauration qui s'ensuit.

En février 1956, le « discours secret » de Nikita Khrouchtchev mettant en cause ouvertement le stalinisme fait boule de neige dans les pays du bloc communiste : on exige maintenant une révision de la ligne du Parti en République populaire de Pologne où éclatent les émeutes de Poznan, à Budapest on remplace à la présidence du Parti, le stalinien Matyás Rákosi par Ernő Gerő. Mais cela ne suffit pas pour apaiser le mécontentement, en particulier celui des étudiants et des intellectuels[4].

L'insurrection

Article détaillé : Insurrection de Budapest.

En Hongrie, le 23 octobre 1956, les protestations étudiantes — officiellement entamées pour soutenir les ouvriers de Pologne — tournent à l'insurrection populaire. Le comité central du Parti communiste appelle une nouvelle fois Imre Nagy à la tête du gouvernement. Le 28 octobre, Nagy est nommé ministre-président. Il forme un gouvernement pluripartite et exige une démocratie parlementaire, retire ses armées du Pacte de Varsovie le 31 octobre et, le 1er novembre, proclame la neutralité de la Hongrie auprès des instances de l'ONU tout en appelant les grandes puissances à la garantir. C'est énorme et audacieux en pleine guerre froide, mais sans le soutien de Moscou, c'est peu ou rien. Si l'armée et la police hongroises se rangent à ses côtés, il reste des troupes russes stationnées en Hongrie. Imre Nagy négocie avec Moscou pour obtenir une sorte de statut spécial pour son pays. Secrètement János Kádár, l'ennemi de Nagy, s'entend avec les Soviétiques et prépare un coup d'État soutenu par les troupes russes prêtes à marcher vers l'ouest, proclamant illégal le gouvernement de Nagy.

Le 4 novembre 1956, les chars soviétiques entrent en Hongrie et noient dans le sang l'insurrection populaire. La bataille, qui dure à Budapest jusqu'au 15 novembre, coûte la vie à environ 3 000 Hongrois. Malgré ce qu'avait annoncé Radio Free Europe, l'Occident n'intervient pas[5].

Nagy organise la résistance en Hongrie occidentale et laisse ouvertes certaines routes vers l'Autriche par lesquelles, jusqu'au 21 novembre 1956 environ, 210 000 Hongrois quittent le pays. Lui-même trouve asile dans l'enceinte de l'ambassade de Yougoslavie qui est, 3 semaines durant, cernée par les chars. Assuré d'un sauf-conduit par Kádár, le nouveau chef du gouvernement, Imre Nagy quitte l'ambassade le 22 novembre 1956 mais est immédiatement arrêté par le KGB avec ses compagnons et déporté en Roumanie.

Monument d'Imre Nagy sur la place des Martyrs (Vértanúk tere), Budapest

Son procès se déroule deux ans plus tard. À la fin d'un simulacre de procès, il déclare : « Je suis sûr que le mouvement ouvrier international et le peuple hongrois me réhabiliteront. Je suis la victime d'une grave erreur de justice. Je ne demande pas à être grâcié ». Après sa condamnation pour « conduite contre-révolutionnaire », Nagy est exécuté le 16 juin 1958 dans la prison de Budapest par pendaison.

Après le « tournant » de 1989, Imre Nagy reçoit des obsèques populaires et nationales (le 16 juin 1989) et est officiellement réhabilité par le Parti un mois plus tard. Depuis longtemps, le transfert de son cercueil avait été réclamé, entre autres en 1988 par le chef des étudiants de Budapest, plus tard ministre-président, Viktor Orbán.

Filmographie

  • L'homme sans sépulture (A temetetlen halott), film hongrois de Márta Mészáros, 2005

Notes

  1. Certains historiens réfutent cette thèse en soulignant qu'elle est fondée sur des documents soviétiques apocryphes postérieurs à 1956, destinés à salir la mémoire d'Imre Nagy.
  2. Johanna Granville (Imre Nagy autrement connu sous le nom de l'espion 'Volodya')"Imre Nagy aka 'Volodya' - A Dent in the Martyr's Halo?", Cold War International History Project Bulletin, no. 5 (Woodrow Wilson Center for International Scholars, Washington, DC), Spring, 1995, pp. 28, and 34-37.
  3. Miklós Molnar, Histoire de la Hongrie, Hatier, 1996, p. 395
  4. Johanna Granville, (Le Premier Domino)The First Domino: International Decision Making During the Hungarian Crisis of 1956, Texas A & M University Press, 2004. ISBN: 1585442984.
  5. Johanna Granville, "Radio Europe Libre et la révolution hongroise" "Caught With Jam on Our Fingers”: Radio Free Europe and the Hungarian Revolution in 1956” Diplomatic History, vol. 29, no. 5 (2005): pp. 811-839.

Bibliographie

  • Johanna Granville (Imre Nagy autrement connu sous le nom de l'espion 'Volodya')"Imre Nagy aka 'Volodya' - A Dent in the Martyr's Halo?", Cold War International History Project Bulletin, no. 5 (Woodrow Wilson Center for International Scholars, Washington, DC), Spring, 1995, pp. 28, and 34-37.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Imre Nagy de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Imre Nagy — (7 de junio de 1896 16 de junio de 1958). Político húngaro, nacido de una familia campesina pobre. Militó en el Partido Social Demócrata de Hungría para adherirse más adelante a la ideología marxista. En 1944 tras la derrota de los nazis regresa… …   Wikipedia Español

  • Imre Nagy — Imre Nagy, político húngaro. Nació en Kaposvár el 7 de junio de 1896 y murió ejecutado por fuerzas rusas el 16 de junio de 1958. Encabezó la revuelta anticomunista húngara de 1956 que pretendía la democratización del país y la independencia con… …   Enciclopedia Universal

  • Imre Nagy — For the Hungarian modern pentathlete, see Imre Nagy (pentathlete). For the Canadian fencer, see Imre Nagy (fencer). Imre Nagy Chairman of the Council of Ministers of the People s Republic of Hungary …   Wikipedia

  • Imre Nagy — Denkmal in Szeged Imre Nagy [ˈimrɛ ˈnɒɟ] (* 7. Juni 1896 in Kaposvár, Ungarn; † 16. Juni 1958 in Budapest) war ein ungarischer Politiker und Agrarökonom. Innerhalb der kommunistischen Part …   Deutsch Wikipedia

  • Imre-Nagy-Plakette — Imre Nagy [ˈimrɛ ˈnɒɟ] (* 7. Juni 1896 in Kaposvár, Ungarn; † 16. Juni 1958 in Budapest) war ein ungarischer Politiker und Agrarökonom. Innerhalb der kommunistischen Partei fungierte er teilweise als Dissident, war aber zweimal Regierungschef.… …   Deutsch Wikipedia

  • Imre Nagy (pentathlete) — Imre Nagy (born February 21, 1933) is a Hungarian modern pentathlete and Olympic champion. He participated on the Hungarian team that won the gold medals at the 1960 Summer Olympics in Rome, and he also received an individual silver medal at the… …   Wikipedia

  • Imre Madách — Naissance 21 janvier 1823, Dolná Strehová, Hongrie Décès 5 octobre  …   Wikipédia en Français

  • Nagy — is the most popular Hungarian surname, meaning great . It is pronounced [nɒɟ], roughly like nawdge. It may refer, among others, to the following people: Andrea Nagy (born 1971), Hungarian basketball player Andrej Prean Nagy (born 1923), Hungarian …   Wikipedia

  • Nagy — (/nɒɟ/) ist ein ungarischer Familienname mit der Bedeutung „groß“.[1] Bekannte Namensträger Alexander Nagy (* 1974), slowakischer Wasserballspieler Ambrus Nagy (1927–1998), ungarischer Fechter András Nagy, Haiduckenführer Anikó Nagy (* 1970),… …   Deutsch Wikipedia

  • Imre — ist ein häufig vorkommender ungarischer männlicher Vorname.[1] Herkunft und Bedeutung Imre ist die ungarische Form des germanischen männlichen Vornamens Emmerich.[2][3] Bekannte Namensträger Imre Földes (1881–1948), ungarischer Maler und… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.