Immobilier sur internet


Immobilier sur internet

L'immobilier sur Internet regroupe l'ensemble des techniques, acteurs et dépenses réalisées sur Internet en rapport avec l’immobilier.

Le marché de l'immobilier sur Internet regroupe l'ensemble des dépenses réalisées sur Internet par les différents acteurs de celui-ci.

Sommaire

Histoire

Les années 2000 voient se développer des agences low cost dont le concept est de réduire les couts à leur maximum en n'ayant souvent plus qu'un site internet et un téléphone portable.

Comme dans bien des secteurs, la course aux mots clefs et aux importants volumes de pages de référencements est utilisée par certains pour grimper vers les premières pages des principaux moteurs de recherche. Avec l'arrivée du Google Panda anglophone entre fin 2010 et début 2011, la donne est bouleversée et de nombreux portails immobiliers aux annonces redondantes et aux pages de référencement vides de contenu dégringolent : Le qualitatif prend le pas sur le quantitatif.

En France, l'immobilier sur internet prend sa source dans l'immobilier sur minitel. En effet, plusieurs des acteurs majeurs du début de l'immobilier sur internet étaient d'anciens concepteurs de sites d'annonces immobilières sur minitel. Cependant, l’implantation du minitel entraine aussi de sérieux retards par rapport aux anglo-saxons. Il faudra attendre la toute fin des année 90, voire le début des années 2000 avec le développement de l'ADSL au-delà des seules grandes villes, pour que l'immobilier sur internet prenne enfin une réelle importance dans le pays.

Volume financier

Le budget sur Internet d'un professionnel de l'immobilier est constitué par :

  • les dépenses pour réaliser et maintenir un ou plusieurs sites Internet
  • les dépenses pour assurer la promotion directe de ses sites Internet (référencement naturel et payant)
  • les dépenses sur les portails pour assurer la promotion de son activité

Le budget moyen mensuel dépensé par une agence immobilière dépendra principalement de son type d'activité (transactions, locations saisonnières, gestion, etc.), de son secteur géographique et de l'importance de ces concurrents locaux.

En France, le marché de l'immobilier sur internet a été évalué pour 2009 par une étude Xerfi[1] à 123 millions d'euros. Ce chiffre n'est en réalité que le chiffre d'affaires des portails immobiliers de professionnels à particuliers auquel il convient d'ajouter le chiffre d'affaires des sites de particuliers à particuliers et les dépenses marketing sur Internet des professionnels de l'immobilier (agences immobilières, promoteurs, etc.). Le chiffre exact serait donc plus proche des 250 millions d'euros.

Les acteurs de l'immobilier du web

Différents types de sites traitant des annonces immobilières ont vu le jour sur internet selon les acteurs que ces sites mettent en relation.

Les plus nombreux sont les sites des agences immobilières, qu'elles soient fédérées en un réseau et représentées au sein du portail du réseau ou indépendantes. D'une manière générale, on considère que les environs 30 000 agences immobilières de France disposent d'un site internet ou au moins d'une vitrine sur internet, selon les besoins et les finances de chacune. Cependant, certaines agences ont multiplié leurs sites pour les spécialiser sur un type particulier d'activité (gestion locative, transactions, etc.) ou un secteur géographique. Toutefois, sur cette masse d'agence, rares sont celles qui peuvent consacrer un budget suffisant pour espérer arriver seules en de bonnes places face aux écrasants portails multi-agences. Les portails immobiliers existent sous différentes formes et proposent différents services : certains sont payants et d'autres gratuits, certains misent sur le multilinguisme de leurs annonces, certains sont spécialisés sur les annonces de particuliers, d'autres d'agences et d'autres enfin font les deux, etc.

Mais l'immobilier sur internet ne concerne pas que les sites d'annonces immobilières puisque de nombreux services, publics ou privés, liés à l'immobilier se sont aussi développés et permettent d'accéder aux informations, mais aussi aux formulaires administratifs, etc. directement par internet.

Enfin, il y a les forums qui parlent d'immobilier et de tout ce qui gravite autour.

Les portails immobiliers

Les portails d'annonces immobilières peuvent être segmentés selon trois axes principaux :

  • les portails exclusivement d'immobilier, les portails de petites annonces généralistes
  • les portails de professionnels à particuliers, les portails de particuliers à particuliers
  • les types de produits proposés : résidentiel ancien, résidentiel neuf, produits d'investissement, prestige

En France, les principaux acteurs de ce marché sont Seloger.com, Logic-immo.com, Explorimmo.com, Annoncesjaunes.com[réf. souhaitée]. Ils offrent tous sensiblement le même service qui consiste à diffuser les biens des professionnels de l'immobilier en échange du paiement d'un abonnement mensuel. Les portails de petites annonces généralistes et gratuites ont fait une entrée remarquée depuis deux sur ce marché, ils présentent une réelle menace pour les acteurs établis. L'acteur le plus important est Leboncoin.fr, suivi par Vivastreet et Topannonces[réf. souhaitée]. Les portails des grands réseaux d'agences immobilières sont également des acteurs importants[réf. souhaitée] de ce marché, parmi les principaux il faut noter les portails des réseaux Orpi, Century_21, Laforet[réf. souhaitée]. Enfin, les principaux acteurs du marche de particuliers à particuliers sont PAP, et Entreparticuliers.com, et les sites d'annonces gratuites (leboncoin, vivastreet, marche.fr, topannonces, etc.)[réf. souhaitée] ils offrent aux particuliers la possibilité de publier leur annonce de vente ou location de biens immobiliers.

Voir aussi

Articles connexes

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Immobilier sur internet de Wikipédia en français (auteurs)