Illyrien


Illyrien
La terre des Illyriens avant la conquête romaine

Les Illyriens sont un peuple protohistorique des Balkans, d'origine indo-européenne[1]. Leur langue, l'illyrien, ne nous est connue qu'à travers des traces laissée dans l'onomastique de la région et sporadiquement dans les textes d'autres langues.

Sommaire

Les dérives de la linguistique

La langue illyrienne a été l'objet d'une des plus grande dérives que la linguistique historique ait connues depuis ses débuts jusqu'à la première moitié du XXe siècle, et qui a conduit ses adhérents à échafauder des théories particulières ne reposant que sur des conjectures.

Les Romains appelaient Illyricum l'ensemble des Balkans occidentaux, ce qui a conduit certains linguistes du début du XXe siècle comme Julius Pokorny à supposer une unité linguistique de cette région, alors que rien de linguistiquement concret ne permettait d'en arriver à une telle conclusion. Pour donner plus de consistance à cette théorie, le vénète, le messapien et d'autres langues paléo-balkaniques furent ajoutés à un vaste ensemble de langues thraco-illyriennes.

Toute cette théorie s'effondra quand le philologue et linguiste allemand Hans Krahe (1898-1965) analysa systématiquement les restes de la langue illyrienne, en tentant d'en dégager un substrat indo-européen homogène[2]. Il en découvrit bien un, mais celui-ci s'étendait bien au-delà de l'Illyrie et des Balkans, pour couvrir une grande partie de l'Europe centrale et occidentale. Se refusant à étendre le peuplement illyrien à toute cette zone, il qualifia ce substrat de Alteuropäisch (vieil-européen). La théorie illyrienne avait ainsi vécu.

L'illyrien aujourd'hui

Aujourd'hui, on appelle illyrien une langue qui a été parlée dans l'ouest des Balkans et le sud de l'Italie. C'était une langue indo-européenne qui a peut-être appartenu à un groupe de langues thraco-illyriennes. Les sources de l'illyrien sont de quatre ordres :

  1. Les inscriptions, gloses et mots qu'on retrouve dans les textes classiques, grecs et latins ;
  2. Les anthroponymes qu'on retrouve notamment sur les stèles funéraires ;
  3. Les toponymes de la région ;
  4. Les emprunts à l'illyrien dans d'autres langues[3].

Voici quelques exemples de mots illyriens qui nous sont connus : sabaia « bière » cité par Ammien Marcellin dans son Histoire de Rome (livre XXVI, chapitre VII, paragraphe 2), rhinos « brouillard », Teutana, nom ou titre d'une reine (basé sur l'indo-européen *teuta- « peuple »)[4].

Dans le groupe thraco-illyrien, certains auteurs conjecturent une parenté plus rapprochée entre l'illyrien, le messapien et l'albanais[5].

Langue illyrienne et langue albanaise

Article détaillé : Langues thraco-illyriennes.

L'illyrien appartient, avec un certain degré de certitude, au même groupe de langues indo-européennes que l'albanais, mais il n'est pas établi qu'il en soit l'ancêtre direct.

Le rapprochement entre l'albanais et l'illyrien a été fait dès 1709 par Leibniz, qui appelle l'albanais « la langue des anciens Illyriens ». Plus tard, le linguiste Gustav Meyer (1850-1900) déclara « Appeler les Albanais les nouveaux Illyriens est aussi juste que d'appeler les Grecs actuels "Grecs modernes". » La langue albanaise constituait pour lui l'étape la plus récente de l'un des dialectes illyriens. Les indo-européanistes modernes, par contre, ne souscrivent guère à l'hypothèse d'une filiation immédiate[6].

La plupart des linguistes albanais persistent à soutenir que l'albanais descend directement de l'illyrien[7]. La parenté directe entre les deux langues est également admise dans des ouvrages historiques[8]. On avance même parfois l'hypothèse que la frontière linguistique entre les dialectes guègue et tosque trouverait son origine dans la limite entre les domaines des dialectes épirote et « illyrien proprement dit » de l'illyrien[9]. À l'appui de ces théories, on mentionne que quelques anthroponymes albanais actuels sembleraient également avoir leur correspondant illyrien : c'est ainsi qu'à l'albanais Dash (« bélier ») correspondrait l'illyrien Dassius, Dassus, de même l'albanais Bardhi (« blanc ») correspondrait à Bardus, Bardullis, Bardyllis.[réf. nécessaire] Quelques ethnonymes de tribus illyriennes sembleraient aussi avoir leur correspondant albanais : c'est ainsi que le nom des Dalmates correspondrait à l'albanais Delmë (« brebis ») ; de même le nom des Dardaniens correspondrait à l'albanais Dardhë (« poire, poirier »)[10]. Mais l'argument principal en faveur de cette thèse est géographique : les zones où est parlé l'albanais correspondent à une extrémité du domaine « illyrien »[11].

Cependant, trois faits contredisent cette théorie[12]. Premièrement, les lieux albanais ayant conservé leur appellation antique ont subi une évolution phonétique propre à la phonétique historique du slave commun différente de celle de la phonétique historique de l'albanais ; ce qui conduit à envisager une occupation slave avant l'arrivée des Albanais. Deuxièmement, l'albanais a emprunté tout son vocabulaire maritime à l'italien et au grec (il n'existe pas de références pour soutenir cette thèse) ; ce qui pourrait indiquer que les ancêtres des Albanais vivaient à l'intérieur des terres. Troisièmement, les emprunts les plus anciens de l'albanais aux langues romanes proviennent du daco-roman et non de l'illyro-roman qui était la langue romane anciennement parlée en Illyrie suite à la disparition de l'illyrien[13] ; ce qui laisse supposer une implantation albanaise antérieure assez orientale, tout au moins à la période où les Albanais sont entrés en contact avec des populations parlant une langue romane. Cela conduit à conclure que les langues albanaise et illyrienne, bien qu'étant parentes, ne sont pas issues directement l'une de l'autre. De plus, l'appartenance de l'albanais au groupe satem alors que l'illyrien appartient au groupe centum constitue un obstacle supplémentaire à cette hypothèse[14].

Notes

  1. (en) Calvert Watkins, « The Indo-European linguistic family: genetic and typological perspectives », dans Anna Giacalone Ramat & Paolo Ramat (dir.), The Indo-European languages, Routledge, London, 1998
  2. (de) Hans Krahe, Die Sprache der Illyrier I-III, Wiesbaden, Harrassowitz, 1955-1964 
  3. Hans Krahe, op. cit.
  4. Iaroslav Lebedynsky, Les Indo-Européens, Faits, débats, solutions, éditions Errance, Paris, 2006 (ISBN 2-87772-321-6), p. 25.
  5. (en) Eric P. Hamp, « The position of Albanian », dans Henrik Birnbaum & Jaan Puhvel (dir.), Ancient Indo-European dialects: proceedings, University of California Press, Berkeley, 1966 [lire en ligne]
  6. Voir Eric Hamp, op. cit. ; Bernard Sergent, Les Indo-Européens, Paris, Payot, 1995 , p. 95. Bernard Sergent cite Vladimir Georgiev, Heinz Kronasser, Eric Hamp, Frederik Kortlandt et Mircea Rădulescu. Voir aussi Iaroslav Lebedynsky, op. cit., p. 24-25.
  7. Bernard Sergent, op. cit., p.94.
  8. Par exemple, Serge Métais écrit : « [...] il ne fait guère de doute qu'il y a continuité entre la langue [que les tribus illyriennes] parlaient et l'albanais moderne. » (Serge Métais, Histoire des Albanais : des Illyriens à l'indépendance du Kosovo, Fayard, 2006 , p. 98).
  9. Serge Métais, op. cit., pp. 97-97.
  10. Serge Métais, op. cit., pp. 100-101.
  11. Iaroslav Lebedynsky, op. cit., p. 24.
  12. Eric P. Hamp, op. cit. ; Bernard Sergent, op. cit., p.94.
  13. Suite à l'occupation romaine, l'illyro-roman a remplacé l'illyrien à la manière du gallo-roman remplaçant le celtique en Gaule.
  14. John Wilkes (1992). The Peoples of Europe: The Illyrians. Oxford: Blackwell Publishers, pp. 73-85.

Liens internes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Illyrien de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Illyrien — (altgriechisch Ἰλλυρίς Illyris, lateinisch Illyricum) ist eine Bezeichnung für die Region im Westen der Balkanhalbinsel. Inhaltsverzeichnis 1 Antike 1.1 Illyris, Reich der Illyrer …   Deutsch Wikipedia

  • illyrien — ● illyrien nom masculin Langue indo européenne parlée à l époque préromaine le long de la côte adriatique et dans le sud est de l Italie, peut être lointain ancêtre de l albanais. ● illyrien, illyrienne adjectif et nom D Illyrie. ⇒ILLYRIEN, IENNE …   Encyclopédie Universelle

  • Illyrien [1] — Illyrien (Illyrĭa, Illyrĭcum, Illyris), 1) (a. Geogr.), bei den Griechen das ganze in Nordwest von Hellas gelegene Gebirgsland; bei den Römern früher alle Länder zwischen Helvetien, Italien u. der Donau, später das Küstenland am Adriatischen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Illyrien [2] — Illyrien (Gesch.). Die Illyrier waren ein zahlreicher, weitverbreiteter, roher, nach Einigen mit den Thraciern verwandter Volksstamm u. wurde vor Alters von einzelnen Häuptlingen beherrscht. Ihre Zerrissenheit ließ sie trotz ihrer großen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Illyrĭen — (griech. Illyris), seit dem 4. vorchristl. Jahrh. ein Reich der Autariaten und Ardiäer nördlich von Epirus; dann seit 168 v. Chr., unter dem Namen Illyricum, administrative Benennung des römischen Küstenlandes am Adriatischen Meer von Istria an… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Illyrien — Illyrĭen, ursprünglich das östl. Küstenland am Adriat. Meere, benannt nach dem indogerman. Volk der Illyrĭer, die 229 v. Chr. mit den Römern in Kampf gerieten und 35 v. Chr. völlig besiegt wurden; ihr Land wurde unter dem Namen Illyrĭcum röm.… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Illyrien — Illyrien, Königreich, Bestandtheil des Kaiserthums Oesterreich, zwischen Tyrol, Salzburg, Steyermark, Kroatien, der Militärgränze, dem adriat. Meere und dem lombard. venetian. Königreich gelegen, 4911/2 österr. QM. groß mit 1292000 meist slav. E …   Herders Conversations-Lexikon

  • Illyrien — Il|ly|ri|en; s: (in der Antike) Gebiet des heutigen Dalmatiens u. Albaniens. * * * Illyri|en,   im Altertum das von Illyrern bewohnte Gebiet, die gebirgige Landschaft im Osten des Adriatischen Meeres nördlich von Epirus. Der im südlichen Illyrien …   Universal-Lexikon

  • Illyrien — Il|ly|ri|en (das heutige Dalmatien und Albanien) …   Die deutsche Rechtschreibung

  • Illyrien (Geographie) — Illyrien (Geographie), östreich. Provinz an der Ostküste des adriatischen Meeres, grenzt an Macedonien, Montenegro, Dalmatien, Croatien etc. Zweige des Hämus, der Krainer und Kärnthner Alpen erstrecken sich weit in das Land und bilden die… …   Damen Conversations Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.