Ilithye


Ilithye

Ilithyie

Naissance d'Athéna, qui surgit du crâne de Zeus devant Ilithyie, amphore à figures noires, troisième quart du VIe siècle av. J.-C., musée du Louvre (F 32)

Dans la mythologie grecque, Ilithyie (en grec ancien Εἰλείθυια / Eileíthuia) est la déesse de l'Enfantement. Elle correspond à Lucine dans la mythologie romaine.

Sommaire

Mythe

Homère connaît tantôt une Ilithyie, qui préside aux accouchements[1], tantôt deux sœurs, les Ilithyies. Loin de faciliter les accouchements, elles semblent en provoquer les douleurs :

« Comme une femme en plein travail souffre du trait cruel
Que lui décochent tout à tour les sombres Ilithyies,
Ces deux filles d’Héra qui font le travail si amer[2]… »

Elle est avant tout μογοστόκος / mogostókos, la déesse des douleurs de l'enfantement[3].

Hésiode en fait la fille de Zeus et d'Héra[4], elle-même la déesse de la Naissance et qui reçoit donc parfois ce titre. Un hymne d’Olen de Lycie la présente cependant comme une Hyperboréenne, mère d’Éros[5]. Pindare la rapproche des Moires[6].

Aucun mythe ne la concerne en particulier, mais elle apparaît dans divers récits de naissances, souvent associée à Artémis ou à Héra. Dans la légende d'Héraclès, les Ilithyies sont retenues par Héra, qui veut empêcher Alcmène d'accoucher du héros avant que la femme de Sthénélos n'ait donné naissance à Eurysthée[7]. Héra retient également Ilithyie prisonnière pour éviter qu'elle n'aide la délivrance de Léto, sur le point d’accoucher d'Apollon et Artémis[8]. Léto souffre les douleurs de l'enfantement pendant les douleurs de l'enfantement avant qu'Iris, messagère des dieux, ne parvienne à faire venir Ilithyie. Aussitôt qu'elle est arrivée, les dieux viennent au monde ; Ilithyie salue la naissance d'un grand cri, tout comme la Moire Lachésis[9]. Elle assiste également la délivrance d'Évadné, mère de Iamos[10].

Culte

Accouchement, figurine en terre cuite de Chypre, début du Ve siècle av. J.-C., musée du Louvre

Ilithyie est sans doute une Déesse-Mère minoenne[3]. Son sanctuaire dans une caverne crétoise à Amnisos, mentionné par Homère[11] et dont le nom apparaît sur les tablettes rédigées en linéaire B de Cnossos, a été fouillé et montre la continuité d'un culte, du néolithique à l'époque classique.

Ilithyie est particulièrement vénérée en Crète, en Laconie et à Délos.

Représentations artistiques

Ilithyie est souvent présente lors de la naissance d'Athéna. Elle est par exemple nommée sur une amphore tyrrhénienne du Peintre de Prométhée (570-565 av. J.-C.), où elle se tient derrière Zeus[12]. Elle apparaît également dans le cortège des dieux aux noces de Thétis et Pélée sur le dinos Erskine[13].

De nombreuses figurines en terre cuite montrent une femme accroupie en train d'accoucher, soutenue par une sage-femme. Il est possible qu'il s'agisse de représentations d'Ilithyie[3].

Étymologie

Le nom d'Ilithyie remonte au moins au mycénien Ereutija, mentionné sur une tablette de Cnossos à côté du mot aminiso (Aminisos) à propose d'une offrande de miel[14]. Le mycénien a donné la forme ancienne Ἐλεύθυια puis, par dissimilation, Εἰλείθυια[14].

Deux étymologies différentes ont été envisagées. La première part du thème ἐλευθ- (de ἐλεύσομαι, « venir, aller ») : Ilithyie serait « celle qui vient » ou « celle qui fait venir » ; la seconde estime qu'il s'agit d'un terme pré-hellénique[14].

Notes

  1. Homère, Iliade [détail des éditions] [lire en ligne] (XVI, 187-188 ; XIX, 103-104.
  2. Extrait de la traduction de Frédéric Mugler pour Actes Sud, 1997. Iliade (XI, 269-272 ; voir aussi XIX, 117-119).
  3. a , b  et c Willetts, p. 221.
  4. Hésiode, Théogonie [détail des éditions] [lire en ligne] (922).
  5. Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne] (IX, 27, 2).
  6. Pindare, Odes [détail des éditions] [lire en ligne] (Néméennes, X, VII, 4).
  7. Iliade (XIX, 114-119).
  8. Hymnes homériques [détail des éditions] [lire en ligne] (à Apollon delphien 97-116).
  9. Pindare, Péans (XII, 16-17).
  10. Pindare, Olympiques (VI, 41-42).
  11. Homère, Odyssée [détail des éditions] [lire en ligne] (XIX, 188).
  12. Louvre E852.
  13. British Museum 1971.11-1.1 ; Gantz, p. 83.
  14. a , b  et c Pierre Chantraine, Dictionnaire étymologique de la langue grecque, Klincksieck, Paris, 1999 (édition mise à jour) (ISBN 2-252-03277-4) à l'article Εἰλείθυια.

Bibliographie

Commons-logo.svg

  • (en) Walter Burkert (trad. John Raffan), Greek Religion [« Griechische Religion des archaischen und klassichen Epoche »], Blackwell, Oxford, 1985 (éd. orig. 1977) (ISBN 978-0-631-15624-6) , p. 170-171.
  • (en) Timothy Gantz, Early Greek Myth, Johns Hopkins University Press, 1993 [détail de l’édition], p. 81-83.
  • (en) R. F. Willetts, « Cretan Eileithyia », The Classical Quarterly, nouvelle série, vol. 8, no 3/4 (novembre 1958), p. 221-223.


  • Portail de la mythologie grecque Portail de la mythologie grecque
Ce document provient de « Ilithyie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ilithye de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liaisons de Zeus — Zeus Pour les articles homonymes, voir Zeus (homonymie). L une des premières représentations de Zeus trônant, coupe laconienne du Peint …   Wikipédia en Français

  • Zeus — Pour les articles homonymes, voir Zeus (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Musée archéologique de Paros — Αρχαιολογικό Μουσείο Πάρου Statue archaïque de Gorgone. Milieu ou dernier quart du VIe siècle av. J.‑C. Marbre de Paros …   Wikipédia en Français

  • Amours De Jupiter Dans L'art — Les nombreuses amours de Jupiter constituent un thème récurrent dans l art, tant antique que moderne. Cet article tentera d évoquer les différents types de représentations qui y sont liés. Les noms utilisés sont les noms romains, étant donné que… …   Wikipédia en Français

  • Amours de Jupiter dans l'art — Les nombreuses amours de Jupiter constituent un thème récurrent dans l art, tant antique que moderne. Cet article tentera d évoquer les différents types de représentations qui y sont liés. Les noms utilisés sont les noms romains, étant donné que… …   Wikipédia en Français

  • Amours de jupiter dans l'art — Les nombreuses amours de Jupiter constituent un thème récurrent dans l art, tant antique que moderne. Cet article tentera d évoquer les différents types de représentations qui y sont liés. Les noms utilisés sont les noms romains, étant donné que… …   Wikipédia en Français

  • Divinités Étrusques — Mythologie étrusque Sarcophage étrusque. La Mythologie étrusque est abordée par Tite Live qui nous a laissé le témoignage de la profonde religiosité du peuple étrusque : « L Étrurie […] tenait plus que toute autre nation à l observation …   Wikipédia en Français

  • Hera — Héra Pour les articles homonymes, voir Héra (homonymie). Héra, médaillon d un kylix à fond blanc du Peintre de Sabouroff, v. …   Wikipédia en Français

  • Héra — Pour les articles homonymes, voir Héra (homonymie). Héra, médaillon d un kylix à fond blanc du Peintre de Sabouroff, v. 470 av. J. C …   Wikipédia en Français

  • Mythologie etrusque — Mythologie étrusque Sarcophage étrusque. La Mythologie étrusque est abordée par Tite Live qui nous a laissé le témoignage de la profonde religiosité du peuple étrusque : « L Étrurie […] tenait plus que toute autre nation à l observation …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.