Iles Vestmann


Iles Vestmann

Îles Vestmann

Îles Vestmann
Vestmannaeyjar (is)
Carte topographique des îles Vestmann.
Carte topographique des îles Vestmann.
Géographie
Pays Islande Islande
Localisation Océan Atlantique Nord
Coordonnées 63° 24′ 58″ N 20° 16′ 40″ W / 63.416115, -20.27767263° 24′ 58″ N 20° 16′ 40″ W / 63.416115, -20.277672
Superficie 16,3 km2
Nombre d'îles 18
Îles principales Heimaey, Surtsey
Point culminant Heimaklettur (283 m sur Heimaey)
Géologie Îles volcaniques
Administration
Statut Municipalité

Islande Islande
Région Suðurland
Circonscription Suðurkjördæmi
Démographie
Population 4 045 hab. (2008)
Densité 248,16 hab./km2
Plus grande ville Heimaey
Autres informations
Découverte Moyen Âge
Fuseau horaire UTC+0
Site officiel vestmannaeyjar.is
Iceland location map.svg
Îles Vestmann
Archipels d'Islande

Les îles Vestmann, en islandais Vestmannaeyjar, sont un archipel d'Islande situé dans l'océan Atlantique, au sud du pays[1]. Toutes les îles sont inhabitées hormis la plus grande, Heimaey, peuplée de 4 045 habitants[2] qui vivent principalement de la pêche[1],[3]. L'île de Surtsey, la plus au sud de l'archipel et point le plus méridional de l'Islande, est née en 1963 d'une éruption volcanique[1],[3].

Sommaire

Géographie

Localisation

Les îles Vestmann sont situées en Europe, dans le Sud de l'Islande, séparées de l'île principale de ce pays par un bras de mer nommé Áll et faisant partie de l'océan Atlantique Nord[4]. L'archipel est distant d'une dizaine de kilomètres des côtes Sud de l'île principale de l'Islande et s'étire sur une vingtaine de kilomètres selon un axe sud-ouest-nord-est[5],[4].

Topographie

Vue des îles Vestmann depuis le Sud de l'Islande.

Les îles Vestmann sont composées de 18 îles et îlots[6], auxquels il faut rajouter une trentaine de récifs et rochers. Les îles sont, du nord au sud[6] :

Nom Superficie (km2) Population (hab. en 2008)
Elliðaey 0,45 0
Faxasker 0
Heimaey 13,4[1] 4 045[1]
Bjarnarey 0,32 0
Stóri Örn 0
Grasleysa 0
Hrauney 0
Hani 0
Hæna 0
Stóristakkur 0
Álsey 0,25 0
Brandur 0,1 0
Suðurey 0,2 0
Hellisey 0,1 0
Geldungur 0,02 0
Súlnasker 0,03 0
Geirfuglasker 0,02 0
Surtsey 1,9 0
Îles Vestmann 16,3 4 045

Le relief des îles est accidenté, leur littoral se présentant fréquemment sous la forme de falaises et l'intérieur des terres étant généralement vallonné voire escarpé. Le point culminant de l'archipel est le Heimaklettur qui s'élève à 283 mètres d'altitude sur l'île de Heimaey[7],[8]. Autour de Heimaey et entre cette dernière île et Surtsey s'égrènent de nombreux îlots, récifs et rochers. Les côtes sont rocheuses et très découpées, formant alors de nombreux caps, péninsules et criques.

Bien qu'étant arrosées par des précipitations relativement abondantes, les îles ne comportent aucun cours d'eau, aucun lac ni aucun glacier[7],[8].

Climat

Les falaises d'Ystiklettur dans le brouillard à Heimaey en été.

Le climat des îles Vestmann est polaire mais radoucis par des influences océaniques grâce au passage de la dérive nord atlantique sur la côte Sud de l'Islande. Ainsi, la température moyenne minimale est atteinte en janvier avec 1,5°C, la maximale l'est en juillet avec 10,5°C tandis que les moyennes mensuelles des précipitations qui sont les plus faibles en juin avec 83 millimètres culminent à 171 millimètres en octobre. La température moyenne annuelle est ainsi de 5,5°C et la moyenne annuelle des précipitations est de 1420 millimètres.

Située dans une zone de contact entre le courant marin froid du Groenland oriental venant du nord et le courant marin chaud de la dérive nord atlantique venant du sud-ouest, tous deux accompagnés de leurs masses d'air associées, le brouillard est fréquent sur les côtes islandaises y compris dans les îles Vestmann[9].

Géologie

Formation

Les îles Vestmann, de même que le reste de l'Islande, sont toutes d'origine volcanique[10]. L'activité volcanique dans ce secteur de 700 à 900 km2 aurait commencé il y a 100 000 à 200 000 ans[10]. Mais sur les 80 bouches éruptives connues, seules 17 ou 18 sont actuellement émergées[10]. L'émersion de ces cratères qui ont formé les différentes îles est quant à elle beaucoup plus récente puisqu'elle aurait débuté il y a 10 000 à 20 000 ans[10],[3]. Telle Surtsey, chaque île s'est formé au cours d'une seule éruption volcanique, seule Heimaey dérogerai à cette règle[10]. Ces volcans dont la plupart ont connu une éruption depuis les dix milles dernières années sont alimentés par une chambre magmatique qui se trouve à une trentaine de kilomètres de profondeur[10].

Liée à l'activité volcanique et au mouvement des failles normales de la dorsale médio-Atlantique, l'activité sismique dans les îles Vestmann est courante bien que le risque de tremblement de terre majeur soit faible, la majorité d'entre eux étant de faible intensité[4],[11].

Heimaey

Plus grande île des îles Vestmann, Heimaey est la seule île de cet archipel a s'être formée au cours de différentes éruptions volcaniques[10]. L'une d'entre elle donna naissance à l'Helgafell il y a 5 000 ans dans le cratère né d'une précédente éruption[10]. La projection de scories de lave aa a constitué le cône actuel par lequel s'est échappé des coulées de lave qui ont connecté entre elles des petites îles qui forment de nos jours différentes parties d'Heimaey[10].

La dernière éruption survenue sur Heimaey est celle de l'Eldfell qui se situe dans l'Est de l'île[3],[10]. Sa première et seule éruption s'est déroulée du 23 janvier au 28 juin 1973[3],[12],[10]. Au cours de ces cinq mois, plusieurs coulées de lave et projections de scories ont agrandi l'île de 2,3 km2 et menacé de boucher l'entrée de la baie qui sert de port naturel[3]. Malgré la destruction de presque 400 maisons[3] et en raison de l'évacuation de la totalité de la population de l'île dès les premières heures de l'éruption, seule une victime fut à déplorer. Depuis son unique éruption, l'ascension de Eldfell constitue une randonnée très appréciée des visiteurs de l'archipel[3].

Surtsey

Surtsey est la plus jeune île d'Islande et une des plus récente au monde car s'étant formée du 14 novembre 1964 au 5 juin 1967[13]. Émergeant au milieu d'explosions et de projections de téphras, l'île se construit et s'agrandit rapidement tant que l'éruption est en cours mais lorsqu'elle s'arrête, l'érosion marine l'attaque et emporte en une quarantaine d'années l'équivalent de la moitié de sa superficie ce qui a pour effet de modifier sa forme et de lui faire perdre de la hauteur[13],[14]. Terre vierge de toute vie à sa sortie des eaux, Surtsey est rapidement colonisée par la vie qui arrive portée par les vents, à la nage ou en volant[15].

Faune

Falaise dans l'archipel.

La faune de l'archipel est principalement représentée par les oiseaux de mer. Une trentaine d'espèces nichent dans les falaises de l'archipel dont des macareux moines qui constituent la plus importante colonie au monde avec dix millions d'individus[8],[16].

Flore

Histoire

Vue de la Stafkirkjan, la plus vieille église des îles Vestmann.

Découverte

Les îles Vestmann ont probablement été découvertes en même temps que le reste de l'Islande soit au Moyen Âge, au moins avant l'An mil[17].

L'archipel tire son nom d'un fait divers survenu vers 840[17]. En effet, l'archipel et plus précisément l'île de Heimaey servi de refuge à des esclaves irlandais qui fuyaient l'île principale de l'Islande après avoir commis le meurtre de leur maître, Hjörleifur Hróðmarsson, un fermier scandinave établi à Hjörleifshöfða sur la côte sud de l'Islande[17],[18]. Ingólfur Arnarson, le frère de ce dernier, poursuivi ces esclaves jusque dans l'archipel où ils les tua[17],[18]. Avant la découverte de l'Islande, l'Irlande était la terre la plus à l'ouest du monde connu d'où le surnom d'« Hommes de l'Ouest » attribué aux Irlandais[17],[18]. C'est ainsi que l'archipel fut nommé en référence à cet évènement[17],[18].

Colonisation

Il existe des incertitudes sur la première implantation humaine dans l'archipel des îles Vestmann mais la première personne à avoir habité sur Heimaey est Herjólfur Bárðarson qui construit sa maison à l'endroit qui porte son nom, Herjólfsdalur, en français la « vallée d'Herjólfur »[17],[18]. Dans le Landnámabók, l'ouvrage décrivant la colonisation de l'Islande, Herjólfur Bárðarson se serait établi à Heimaey aux alentours de l'an 900 mais les fouilles des ruines de sa maison retrouvées en 1971 indiquent que l'endroit a été habité depuis l'an 800[18].

Les premiers habitants de l'archipel vivaient probablement en majorité des ressources de la mer et notamment de la pêche mais aussi de la récolte d'algues géantes qu'ils pratiquèrent pendant des centaines d'années[18]. Les poissons attrapés avec des filets et des lignes étaient ensuite salés pour leur conservation[18]. L'exploitation de l'avifaune très courante dans les nombreuses falaises de l'archipel était aussi pratiquée[18]. Les macareux moines étaient chassés les mois d'été, à l'automne pour les poussins des goélands et des fous de Bassan tandis que les œufs de guillemots et des goélands étaient ramassés au printemps[18]. Les terres étaient également mises en valeur avec la pâture de moutons et de vaches laitières et la culture de pommes de terre et de légumes[18]. Cet abondance de nourriture variée permettait aux îliens de vivre en autosuffisance alimentaire[18].

Raid turc

Vue du village d'Heimaey à la fin du XIXe siècle.

En juillet 1627, les îles Vestmann subissent les conséquences d'un raid de pirates turcs[19]. Débarquant de trois navires, des pirates turcs pillent le village, brulent les maisons, les fermes et les églises et 242 des 500 habitants sont tués ou emmenés en esclavage[19]. Nombre d'entre eux meurent sur le chemin du retour qui les conduit aux marchés aux esclaves de l'actuelle Algérie[19]. Peu d'entre eux purent retourner en Islande comme ce fut le cas pour Guðríður Símonardóttir, l'esclave la plus célèbre d'Heimaey[19]. Relâchée, elle revint en Islande où elle se maria au poète Hallgrímur Pétursson qui vécu comme prêtre à Suðurnes et Hvalfjörður[19].

Les autres habitants d'Heimaey ont réussi à fuir et se cacher dans les grottes et les falaises de l'île durant l'attaque[19]. C'est ainsi que plusieurs endroits de l'île sont nommés d'après cet évènement comme la « Baie des pirates » ou bien la « Grotte des cent hommes », en islandais Hundraðmannahellir[19],[8]. Dans cette grotte, une centaine de personnes avaient trouvé refuge mais ils furent confondus par un chien qui se tenait à l'entrée de la cachette, menant les Turcs jusqu'à eux[19],[8].

Époque moderne

Chasseur de macareux moines remontant d'une falaise.

Avec la mécanisation de la pêche qui vit l'apparition des bateaux à moteur permettant de plus grandes prises et l'installation de pêcheries modernes permettant le traitement de plus de poissons avec leur congélation, la population de l'archipel augmenta très rapidement[18]. De 500 habitants en 1900, la population augmenta jusqu'à 3 200 en 1925 pour atteindre 5 100 habitants en 1971[18]. Cette industrie vit l'abandon progressif des autres activités économiques traditionnelles de l'archipel mais permit aux îles Vestmann de devenir le premier centre de pêche de l'Islande et d'exporter ses poissons vers toute l'Europe[18]. La chasse des oiseaux de mer et la collecte des œufs est désormais réservée au folklore, seuls quelques habitants élèvent encore des moutons qu'ils emmènent paître sur les petites îles de l'archipel en été, cultivent la terre plus par passion que par métier et des chevaux sont élevés pour être montés[18],[20].

Le 23 janvier 1973, une éruption volcanique a lieu sur Heimaey[21]. Une faille s'ouvre à la limite de la ville, obligeant la population à évacuer l'île hormis 500 personnes qui tentaient de limiter les dégâts et de faire tourner tant bien que mal les pêcheries[21]. En cinq mois que dure l'éruption, un nouveau volcan est né, l'Eldfell, un tiers des maisons sont détruites et Heimaey s'est agrandit de 2,3 km2[21],[3]. À la fin de l'éruption, la majorité des habitants revinrent sur l'île, s'attelèrent à la reconstruction des maisons et des infrastructures détruites et relancèrent l'économie de la pêche.

Dix ans auparavant, une autre éruption volcanique qui allait durer trois ans et demi donna naissance à l'île de Surtsey[22]. Cette île est depuis la plus récente d'Islande et constitue le point le plus méridional du pays[22].

Administration

Îles Vestmann
Blason de Îles Vestmann
Situation de Îles Vestmann
Vestmannaeyjar061.JPG
Données générales
Toponyme officiel Vestmannaeyjabær
Pays Islande Islande
Région Suðurland
Circonscription Suðurkjördæmi
Comté
Ville indépendante Îles Vestmann
Code municipal
8000
Code postal 900, 902
Latitude
Longitude
63° 24′ 58″ Nord
       20° 16′ 40″ Ouest
/ 63.416115, -20.277672
Superficie 17 km²
Population 4090 hab. (2008)
Densité 240,59 hab./km²
Altitude 63.416115 m|}}
Site web www.vestmannaeyjar.is
Politique (2006-2010)
Maire Elliði Vignisson
Partis au pouvoir Parti de l'indépendance


Les îles Vestmann constituent une municipalité de l'Islande faisant partie de la région de Suðurland, de la circonscription de Suðurkjördæmi et érigée en Ville indépendante.

Démographie

Seule l'île d'Heimaey, la plus grande de l'archipel, est habitée, peuplée de 4 045 habitants[1],[3],[2].

Transport

L'aérogare et la tour de contrôle de l'aérodrome de Heimaey.

Les îles Vestmann sont reliés deux fois par jour par ferry transitant entre Heimaey et Thorlakshöfn sur l'île principale de l'Islande[23]. En deux heures et 45 minutes, jusqu'à cinq cent passagers et cinquante voitures peuvent faire la traversée[3],[24],[23].

Le seul aérodrome de l'archipel qui se trouve dans le centre de l'île de Heimaey[25] est relié quotidiennement en 25 minutes à l'aéroport de Reykjavík[24],[3],[26]. La compagnie aérienne des îles Vestmann, Flugfélag Vestmannaeyja, propose des vols en partance de Bakki (six minutes), Selfoss (vingt minutes), Skógar (quinze minutes), Hella (quatorze minutes) et Reykjavík[24],,[3],[26]. La liaison entre Bakki et les îles Vestmann est empruntée par 29 000 passagers chaque année[26].

En 2004, un rapport commandé par l'administration des routes publiques est remis[27]. Il présente une étude concernant la liaison routière entre l'île de Heimaey et l'île principale de l'Islande via un tunnel routier sous-marin[4]. Ce tunnel serait creusé dans la roche composant le fond du Áll, le détroit séparant les îles Vestmann de l'île principale de l'Islande, et présente deux variantes, une de 18 kilomètres de longueur, l'autre de 26 kilomètres[4]. Chacune de ces variantes permettrai de rejoindre le Hringvegur et ainsi de gagner le reste de l'Islande[4].

Économie

Pêche

Bateaux de pêche dans le port d'Heimaey.

La pêche constitue une des principales activités économiques des habitants de l'archipel[28],[16]. Ceci est expliqué par le fait que les îles sont proches des zones de pêche et que le port d'Heimaey est le seul sur la côte Sud de l'Islande ce qui a favorisé l'installation de deux des trois pêcheries les plus importante du pays[28],[29], faisant de l'archipel le principal centre de pêche du pays[16].

Chaque année, environ 200 000 tonnes de poisson sont débarqués par 600 bateaux[30],[29]. Le port est prévu pour que des navires de 150 mètres de longueur comme le ferry en provenance de l'île principale de l'Islande puissent y effectuer un retournement[29].

Tourisme

L'archipel des îles Vestman constitue un des principaux lieux touristiques de l'Islande[3],[16]. Les visiteurs peuvent y découvrir la faune, la flore, la géologie et les paysages des différentes îles aux cours de randonnées pédestres et d'excursions marine, découvrir l'histoire de l'archipel dans les différents musées, etc[3],[7],[16]. Cette fréquentation touristique fait que Heimaey s'est équipé en infrastructures touristiques comme des hôtels, des restaurants, des cafés, des équipements sportifs comme un golf ou une piscine[3],[7], un camping, un centre d'information, un centre de conférences, des services comme une banque, un hôpital, un bureau de poste, etc[31],[16].

Informatique

L'Islande est un des pays au monde où sa population utilise le plus Internet[32]. Ceci est expliqué par le haut niveau de vie de la population mais aussi par une infrastructure de télécommunication performante[33]. Ainsi, le câble sous-marin CANTAT-3 reliant l'Amérique du Nord à l'Europe passe dans les îles Vestmann[28] ce qui permet la connexion des réseaux nationaux à Internet dans l'archipel[33],[34].

Culture

Plaque destinée aux touristes dans les rues de Heimaey : « Est-ce votre première visite ? »

La vie culturelle est bien implantée dans les îles Vestmann avec de la musique et des chants traditionnelles, du théâtre traditionnel et de rue, des sculptures de lave en plein air, des expositions, un patrimoine avec une des plus anciennes maisons de l'archipel ainsi qu'une « fête nationale »[35]. Cette festivité prend remonte à 1874, date du rassemblement de la population islandaise à Þingvellir pour y célébrer leur nouvelle constitution[35]. Se trouvant dans l'incapacité de s'y rendre, les habitants des îles Vestmann fêtèrent chez eux, à Herjólfsdalur dans l'Ouest de Heimaey[31], leur « fête nationale » qui est aujourd'hui la plus importante festivité d'Islande[35].

D'autres fêtes sont célébrées tout au long de l'année en prenant appuis sur des évènements de la nature comme le jour de l'été, Pysjutíminnqui qui célèbre la sortie du nid des poussins de macareux moines, Goslokahátíð marquant le jour de la fin de l'éruption de l'Eldfell, le treizième qui clôture les festivités de Noël ou encore le jour des marins[36]

Éducation

Malgré le faible nombre d'habitants dans l'archipel, il existe trois crèches, deux écoles primaires et un lycée à Heimaey[37],[38]. Les étudiants désirant poursuivre la plupart des études supérieures doivent se rendre sur l'île principale de l'Islande ou suivre des cours par correspondance mais il existe une université à Heimaey[38]. Cette dernière, l'Université d'Islande aux îles Vestmann, est un centre de recherche et dispense des cours exclusivement sur des sujets en relation avec la vie économique de l'archipel[38].

En raison des ressources halieutiques et de la faune marine des îles Vestmann, ces îles abritent l'Institution de la recherche de la mer dépendant du Ministère de la mer[38]. Elle a pour mission de mener à bien de la recherche fondamentale et d'établir des rapports sur les ressources marines en vue de leur exploitation[38].

Sport

Le sport dans l'archipel est surtout représenté par le football et le handball mais aussi le basketball et le hockey sur glace et moins pratiqués le moto-cross, la pêche sportive et le golf[39]. Autrefois, le sport des îles Vestmann était l'athlétisme et certains des athlètes remportaient des records nationaux ou européens[39].

Un des sports traditionnels de l'archipel, nommé sprangið consiste à descendre le long d'une corde les falaises situées en face du port de Heimaey[39].

Annexes

Liens externes

Commons-logo.svg

Références

  1. a , b , c , d , e  et f (en) Site officiel des îles Vestmann - Page d'accueil
  2. a  et b (en) Statistics Iceland - Estimation de la population des îles Vestmann au 1er octobre 2008
  3. a , b , c , d , e , f , g , h , i , j , k , l , m , n , o  et p (fr) Brochure d'information sur les îles Vestmann - page 4
  4. a , b , c , d , e  et f (en) Independent Review of a Tunnel Connection to Vestmannaeyjar - page 7
  5. (en) (fr) Candidature au patrimoine mondial de Surtsey - page 9
  6. a  et b (fr) Brochure d'information sur les îles Vestmann - page 24
  7. a , b , c  et d (fr) Brochure d'information sur les îles Vestmann - page 5
  8. a , b , c , d  et e (en) Site sur le tourisme des îles Vestmann - Saviez-vous...
  9. (en) Iceland travel guide - Travel guide and routes in Iceland, touristic attractions, climate
  10. a , b , c , d , e , f , g , h , i , j  et k (en) Site sur le tourisme des îles Vestmann - Géologie
  11. (en) Independent Review of a Tunnel Connection to Vestmannaeyjar - page 12
  12. (en) Global Volcanism Program - Histoire éruptive des îles Vestmann
  13. a  et b M. Krafft, F.D. de Larouzière, Guide des volcans d'Europe et des Canaries, Éditions Delachaux et Niestlé, (ISBN 2-603-01155-3), 1999, p.183
  14. (en) Surtsey Topography, NASA. Consulté le 30 mars 2008
  15. (fr) Patrimoine mondial de l'Unesco - Surtsey
  16. a , b , c , d , e  et f (fr) Grimsey et Heimaey Îles aux oiseaux, article paru dans la revue Explorer, décembre 2006 janvier 2007 - page 3
  17. a , b , c , d , e , f  et g (en) Site officiel des îles Vestmann - Présentation d'Heimaey
  18. a , b , c , d , e , f , g , h , i , j , k , l , m , n , o  et p (en) Site sur le tourisme des îles Vestmann - Généralités
  19. a , b , c , d , e , f , g  et h (en) Site sur le tourisme des îles Vestmann - Les raids turcs
  20. (en) Site sur le tourisme des îles Vestmann - Agriculture
  21. a , b  et c (en) Site sur le tourisme des îles Vestmann - L'éruption de l'Eldfell
  22. a  et b (en) Site sur le tourisme des îles Vestmann - L'éruption de Surtsey
  23. a  et b (en) (is) Herjólfur - Horaires
  24. a , b  et c (en) Site sur le tourisme des îles Vestmann - Transport
  25. (is) (en) Caractéristiques de l'aérodrome de Heimaey
  26. a , b  et c (fr) Brochure d'information sur les îles Vestmann - page 17
  27. (en) Independent Review of a Tunnel Connection to Vestmannaeyjar
  28. a , b  et c (fr) Brochure d'information sur les îles Vestmann - page 10
  29. a , b  et c (en) Site sur le tourisme des îles Vestmann - Le port
  30. (fr) Brochure d'information sur les îles Vestmann - page 15
  31. a  et b (fr) Brochure d'information sur les îles Vestmann - page 21
  32. (fr) Article de Gabriel Dupuy, Reykjavik,à l'heure d'Internet : une métropole mondiale en miniature ?, publié dans la revue Mappemonde, n°70, 2003 - page 32
  33. a  et b (fr) Article de Gabriel Dupuy, Reykjavik,à l'heure d'Internet : une métropole mondiale en miniature ?, publié dans la revue Mappemonde, n°70, 2003 - page 33
  34. (fr) Article de Gabriel Dupuy, Reykjavik,à l'heure d'Internet : une métropole mondiale en miniature ?, publié dans la revue Mappemonde, n°70, 2003 - page 34
  35. a , b  et c (fr) Brochure d'information sur les îles Vestmann - page 7
  36. (fr) Brochure d'information sur les îles Vestmann - page 19
  37. (fr) Brochure d'information sur les îles Vestmann - page 8
  38. a , b , c , d  et e (fr) Brochure d'information sur les îles Vestmann - page 11
  39. a , b  et c (fr) Brochure d'information sur les îles Vestmann - page 9
  • Portail de l’Islande Portail de l’Islande
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail des sciences de la Terre et de l’Univers Portail des sciences de la Terre et de l’Univers

Ce document provient de « %C3%8Eles Vestmann ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Iles Vestmann de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Îles Vestmann — Vestmannaeyjar (is) Carte topographique des îles Vestmann. Gé …   Wikipédia en Français

  • Vestmann — Îles Vestmann Îles Vestmann Vestmannaeyjar (is) Carte topographique des îles Vestmann …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Îles D'Islande — Les îles d Islande sont toutes nées du volcanisme issu de la conjonction des effets d un point chaud et d une dorsale océanique. Groupées autour de l île principale de l Islande, quelques petites îles dont la taille n est pas significative se… …   Wikipédia en Français

  • Liste des iles d'Islande — Liste des îles d Islande Les îles d Islande sont toutes nées du volcanisme issu de la conjonction des effets d un point chaud et d une dorsale océanique. Groupées autour de l île principale de l Islande, quelques petites îles dont la taille n est …   Wikipédia en Français

  • Liste des îles d'islande — Les îles d Islande sont toutes nées du volcanisme issu de la conjonction des effets d un point chaud et d une dorsale océanique. Groupées autour de l île principale de l Islande, quelques petites îles dont la taille n est pas significative se… …   Wikipédia en Français

  • Liste des îles d'Islande — Les îles d Islande sont toutes nées du volcanisme issu de la conjonction des effets d un point chaud et d une dorsale océanique. Groupées autour de l île principale de l Islande, quelques petites îles dont la taille n est pas significative se… …   Wikipédia en Français

  • ÍBV Vestmannæyjar — ÍB Vestmannaeyja Pour les articles homonymes, voir IBV. ÍB Vestmannaeyja …   Wikipédia en Français

  • Vestmannaeyjabaer — Îles Vestmann Îles Vestmann Vestmannaeyjar (is) Carte topographique des îles Vestmann …   Wikipédia en Français

  • Vestmannaeyjabær — Îles Vestmann Îles Vestmann Vestmannaeyjar (is) Carte topographique des îles Vestmann …   Wikipédia en Français

  • Vestmannaeyjar — Îles Vestmann Îles Vestmann Vestmannaeyjar (is) Carte topographique des îles Vestmann …   Wikipédia en Français