Iban Mayo


Iban Mayo
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mayo.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Iban Mayoz.
Mayo Díez est un nom espagnol ; le premier nom de famille est Mayo et le second (d'usage facultatif) est Díez.
Iban Mayo Díez Icône cycliste
Iban Mayo en el Giro de Italia 2007.JPG
Iban Mayo durant le Tour d'Italie 2007.
Informations
Nom Mayo Díez
Prénom Iban
Surnom El Gallo
Date de naissance 19 août 1977 (1977-08-19) (34 ans)
Pays Drapeau d'Espagne Espagne
Équipe pro
2000-2006
2007
Euskaltel-Euskadi
Saunier Duval-Prodir
Principales victoires
1 étape du Tour de France
1 étape du Tour d'Italie
Dauphiné libéré (2004)
Tour du Pays basque (2003)

Iban Mayo Díez, né le 19 août 1977 à Igorre, est un coureur cycliste espagnol. Sa carrière professionnelle débute en 2000 dans l'équipe Euskaltel-Euskadi.

Sommaire

Biographie

Les débuts professionnels et la révélation au printemps 2001

Iban Mayo débute sa carrière professionnelle en 2000 dans l'équipe Euskaltel-Euskadi. Il se révèle au printemps 2001 grâce à trois succès importants obtenus en trois semaines. En mai, il participe au Grand Prix du Midi libre. Cinquième au classement général après le contre-la-montre (3e étape)[1], il monte au deuxième rang à la veille de l'arrivée grâce à sa troisième place à Mende. Il a alors 1 secondes de retard sur le Suisse Sven Montgomery. Celui-ci s'effondre le lendemain et termine dernier de l'étape, avec plus d'une demi-heure de retard. Iban Mayo, deuxième derrière Benoît Salmon, remporte l'épreuve. Deux semaines après cette première victoire professionnelle, il s'impose sur la Classique des Alpes. Il s'échappe avec Oscar Sevilla au 55e kilomètre, puis lâche ce dernier et franchit seul la ligne d'arrivée, avec plus d'une minute d'avance sur Lance Armstrong et Pavel Tonkov[2]. Le lendemain, il prend le départ du Critérium du Dauphiné libéré. En retrait dans la lutte pour le classement général, il remporte l'étape-reine à Briançon, devant Pavel Tonkov et Christophe Moreau, en compagnie desquels il s'est échappé dans l'ascension du col du Galibier[3]. À 23 ans, cet excellent mois fait de Mayo un grand espoir pour les courses par étapes. Il est sollicité par plusieurs équipes mais signe dès juillet un nouveau contrat de deux ans avec Euskaltel[4]. En septembre, il participe à son premier Tour d'Espagne. Il y prend la onzième place finale, avec pour meilleurs résultats une treizième place aux lacs de Covadonga (5e étape)[5] et à Andorre (11e étape)[6], ainsi qu'une septième place à l'Alto Cruz de la Demanda (8e étape)[7].

En 2002, après un Tour de France achevé à la 88e place, à près de deux heures de Lance Armstrong, il progresse sur la Vuelta en terminant cette fois cinquième. Il se distingue notamment en montagne où il suit les meilleurs, à La Pandera (6e étape) et à l'Angliru (15e étape), deux arrivées en altitude où s'impose le vainqueur final Roberto Heras, Mayo se classant quatrième. Il réalise également de bonnes performances en contre-la-montre, finissant sixième de l'étape chronométrée de Cordoue (10e étape) et huitième du contre-la-montre final arrivant au Stade Santiago Bernabéu.

2003-2006 : les principaux succès

Il confirme son potentiel en remportant la 8e étape du Tour de France 2003 à l'Alpe d'Huez.

En juin 2004, il entame le Critérium du Dauphiné libéré en gagnant à nouveau le prologue. Il abandonne le maillot jaune à José Iván Gutiérrez deux jours plus tard. Lors du contre-la-montre sur les pentes du mont Ventoux (4e étape), il domine ses adversaires. Avec un temps de 55 minutes et 51 secondes, il bat de près d'une minute le record établi par Jonathan Vaughters en 1999[8]. Tyler Hamilton, deuxième de l'étape, est à 35 secondes et Lance Armstrong est cinquième à près de deux minutes. Mayo reprend le maillot jaune à Gutierrez, septième de l'étape, et le conserve jusqu'à l'arrivée à Grenoble, où il devance au classement général Hamilton et Oscar Sevilla.

Un an après la victoire à l'Alpe d'Huez, la domination de Mayo sur Armstrong dans une autre grande ascension fait de lui l'un des principaux rivaux de l'Américain pour le Tour de France. Ses espoirs de maillot jaune sont cependant rapidement réduits. Lors de la troisième étape entre Waterloo et Wasquehal, il chute avec six coureurs à l'approche d'un secteur pavé. L'US Postal creuse l'écart et Mayo rejoint l'arrivée avec près de quatre minutes de retard, dans un groupe d'une soixantaine de coureurs comprenant également Haimar Zubeldia[9],[10].

I.Mayo sous le maillot d'Euskaltel-Euskadi durant le Tour de France 2006

Mais depuis sa victoire au classement général du Tour des Asturies, Iban Mayo ne grimpe plus comme avant, il est même inexistant pendant plus d'une saison, jusqu'à ce qu'il remporte la 6e étape du Critérium du Dauphiné libéré 2006 à La Toussuire-Les Sybelles. Iban Mayo peut donc prétendre à une éventuelle victoire sur le Tour de France 2006. Malheureusement, il abandonne dans la onzième étape. Déjà défaillant la veille dans la première grande étape de montagne, la deuxième lui est fatale et il quitte le Tour de France 2006 sans même avoir franchi les Pyrénées !

2007 : dopage

C'est en 2007 qu'Iban Mayo quitte Euskaltel-Euskadi, son équipe de toujours, pour rejoindre Saunier Duval-Prodir.

Il est contrôlé positif à la testostérone sur le Giro 2007 où il remporte une étape. Déjà sujet à des variations de testostérone par le passé, Iban Mayo possède déjà un dossier auprès de la commission médicale de l'UCI et l'examen complémentaire par IRMS permet d'exclure toute administration de testostérone.

Le 30 juillet 2007, il est à nouveau annoncé positif à l'EPO, lors d'un contrôle effectué durant le deuxième jour de repos de la grande boucle soit le 24 juillet 2007. Suspendu par son équipe pendant plusieurs mois, il est blanchi suite à la contre-expertise le 22 octobre[11]. Mais le 19 décembre 2007, une nouvelle expertise de l'échantillon B menée à la demande de l'UCI et faite par le Laboratoire national de dépistage du dopage (LNDD) de Châtenay Malabry a confirmé le contrôle positif à l'EPO effectué le 24 juillet. En août 2008, il est finalement condamné par le Tribunal arbitral du sport à deux ans de suspension[12] Sa carrière se termine dans la foulée. Désormais, il organise sa propre cyclosportive chaque année au mois de mai.

Palmarès

Résultats sur les grands tours

Tour de France

  • 2002 : 88e du classement général.
  • 2003 : 6e du classement général et vainqueur d'une étape.
  • 2004 : abandon lors de la 15e étape.
  • 2005 : 60e du classement général
  • 2006 : abandon lors de la 15e étape.
  • 2007 : déclassé pour dopage

Tour d'Espagne

  • 2001 : 11e du classement général.
  • 2002 : 5e du classement général.
  • 2005 : abandon (5e étape)
  • 2006 : 35e du classement général.

Tour d'Italie

  • 2007 : 38e du classement général et vainqueur d'une étape.

Notes et références

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) « Teteriuk TT's to the lead », Cyclingnews.com, 24 mai 2007
  2. (en) « Iban Mayo in form », Cyclingnews.com, 9 juin 2001
  3. (en) « Moreau retains the lead », Cyclingnews.com, 16 juin 2001
  4. (en) « Iban Mayo signs for two more years with Euskaltel », Cyclingnews.com, 26 juillet 2001
  5. (en) « The new generation takes over », Cyclingnews.com, 12 septembre 2001
  6. (en) « El Chabacano takes his second win! », Cyclingnews.com, 19 septembre 2001
  7. (en) « More leadership changes as El Chaba takes the stage », Cyclingnews.com, 15 septembre 2001
  8. (en) « Mayo motors to record breaking Ventoux performance » Cyclingnews.com, 10 juin 2004
  9. (en) « Mayo's Wasquehal Waterloo », Cyclingnews.com, 6 juillet 2004
  10. (en) « Lance rival Mayo suffers big setback », Associated Press/ESPN, 8 juillet 2004
  11. « Une contre-expertise blanchit le cycliste espagnol Iban Mayo », Le Monde, 22 octobre 2007.
  12. [1], Jugement du TAS.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Iban Mayo de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Iban Mayo — beim Giro d’Italia 2007. Personendaten Vollständiger Name Iban Mayo Diez Geburtsdatum …   Deutsch Wikipedia

  • Iban Mayo — Iban Mayo, ciclista profesional nacido en Igorre (Vizcaya) el 19 de agosto de 1977. Pasó a profesional en el conjunto Euskaltel Euskadi en el 2000 y ya en 2001, aunque se quedó fuera del equipo que corrió el Tour, realizó una muy buena temporada… …   Enciclopedia Universal

  • Iban Mayo — Para futbolista chileno, véase Iván Mayo. Iban Mayo Información personal Nombre completo Iban Mayo Díez Apodo …   Wikipedia Español

  • Iban Mayo — Infobox Cyclist ridername = Iban Mayo image caption = Mayo at the 2007 Giro d Italia fullname = Iban Mayo Diez nickname = El Gallo (The Rooster) dateofbirth = birth date and age|1977|8|19 country = ESP height = height|m=1.76 weight =… …   Wikipedia

  • Iban Mayo Diez — Iban Mayo Diez …   Wikipédia en Français

  • Iban Mayo Diez — Iban Mayo Iban Mayo beim Giro d’Italia 2007. Personendaten Vollständiger Name Iban Mayo Diez Geburtsdatum …   Deutsch Wikipedia

  • Iban Mayoz — Etxebarria …   Wikipédia en Français

  • Mayo — may refer to: Contents 1 Places 2 People 3 Fictional characters 4 Other Places Ireland County …   Wikipedia

  • Mayo — bezeichnet: Mayo (Volk), indianisches Volk Mayo Clinic, Klinik in Rochester, Minnesota (4960) Mayo, Asteroid des Hauptgürtels umgangssprachlich die Mayonnaise umgangssprachlich das Maillon Rapide Orte in den Vereinigten Staaten: Mayo (Florida)… …   Deutsch Wikipedia

  • Mayo (desambiguación) — Mayo puede referirse a: Mayo, el quinto mes del calendario gregoriano. Los mayos, un pueblo taracahita que vive en los estados mexicanos de Sonora y Sinaloa. Idioma mayo, la lengua de los mayos. Mayo, área designada por el censo en Carolina del… …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.