IKB Deutsche Industriebank


IKB Deutsche Industriebank
IKB Deutsche Industriebank AG
Création 1924
Personnages clés Gunther Brauning (2007)
Siège social Düsseldorf, Allemagne
Actionnaires Lone Star (90,8%)
Activité prêt aux petites et moyennes entreprises
Effectif 1 700
Site web www.ikb.de
Capitalisation 580,80 M le 14 février 2007

IKB Deutsche Industriebank est une entreprise allemande qui fait partie du MDAX. C'est l'une des principales banques allemandes de prêt aux petites et moyennes entreprises. En 2010, elle connait de grandes difficultés[réf. nécessaire].

Sommaire

Activités

IKB est spécialisée dans le crédit à long terme pour les entreprises. Pour accorder des prêts, IKB Deutsche Industriebank a recours à un système de rating global basé sur l'analyse qualitative des facteurs suivants: management, valeur ajoutée nette et environnement de l'entreprise, c'est-à-dire les chances et risques émanant de l'environnement de la branche de l'entreprise. Les experts déterminent dans quelle mesure les risques de la branche se répercutent sur le rating d'entreprise en tenant compte de facteurs qualitatifs particuliers à l'entreprise, ce qui peut conduire à une compensation ou à un renforcement des risques de la branche[1].

Historique

  • La Bank für deutsche Industrieobligationen (Bafio), ancêtre de l'IKB est née en 1924 à Berlin, après la crise inflationiste qui a secoué l'Allemagne en 1922. Son objectif est de soutenir l'économie allemande en procurant aux industries allemandes des prêts à long terme.
  • La crise économique des années trente touche durement l'Allemagne, les industries comme les grandes exploitations agricoles de l'Est du pays. En 1931, les lois sur l'aide à l'Allemagne de l'Est et sur l'assistance aux industries modifient les objectifs de la Bafio. La banque a désormais comme objectif d'aider les agriculteurs de l'Est et d'octroyer des prêts aux petites et moyennes entreprises, comblant un vide dans le système bancaire allemand. En 1939, la Bafio devient la Deutsche Industriebank.
  • À partir de 1933, le Nazis tournent l'économie allemande vers la guerre. L'activité de la banque se tourne vers le financement de ces industries principalement pendant la Seconde Guerre mondiale.
  • La défaite de 1945 entraine une réorganisation des structures bancaires allemandes. En mars 1949, en remplacement de la Deutsche Industriebank, l'Industriekreditbank AG est créée à Düsseldorf. Elle doit servir de relais à la KfW Entwicklungsbank, une banque d'État, pour financer la reconstruction allemande en octroyant des prêts à long terme aux PMI. Dans les années 1950, la banque finance le développement des industries minières, sidérurgiques...
  • En 1974, l'Industriekreditbank AG fusionne avec la Deutsche Industriebank pour former l'IKB Deutsche Industriebank. Pendant la fusion, le précédent directoire est remplacé par la Fondation pour la recherche dans l'industrie manufacturière, aujourd'hui appelée Fondation pour la recherche industrielle. La Fondation utilise les dividendes qu'elle reçoit d'IKB pour financer les projets de recherche en direction des PMI. Pour faire face à la concurrence et répondre aux nouveaux besoins de financement, IKB développe plusieurs filiales et le financement des opérations internationales.
  • Entre 1989 et 1999, la banque participe à la restructuration des industries des nouveaux Länder et aides les entreprises allemandes à se développer dans les États frontaliers de l'Est. En même temps, elle poursuit son internationalisation rn ouvrant des succursales à Hong Kong, Paris et Londres. Ces orientations continuent encore aujourd'hui.
  • En juillet 2007, suite à la crise des subprimes, IKB est en difficulté.
  • En 2008, IKB est cédé à 90% à Lone Star, un fonds de pension américain pour un prix très bas.

Crise des subprimes

À cause de ses investissements massifs sur le marché des crédits immobiliers américains à risque, les subprimes, IKB a frôlé plusieurs fois la faillite en 2007. La banque a en effet placé par l'intermédiaire le fonds d'investissement Rhineland, plus de 17 milliards d'euros sur ce marché à risque[2]. Comme beaucoup d'autres établissements financiers, elle s'est fait piégée par la titrisation des crédits à risque. Les subprimes, investissements à haut risque mais très rémunérateurs ont en effet été insérés dans des produits financiers complexes où ils ont été mélangés à d'autres prêts plus sûrs pour être revendus à des banques et des investisseurs du monde entier[3]. IKB a plus que d'autres acheté ces titres qui ont perdu une grande partie de leur valeur quand le marché immobilier américain s'est retourné.

L'intervention de l'État et d'un consortium de banques pour un montant de plus de 6 milliards d'euros[4] a permis de la sauver[5]. Un nouveau plan de sauvetage a été lancé en février 2008 pour renflouer l'établissement qui présentait encore un trou financier de 950 millions d'euros. Par l'intermédiaire de la banque publique KFW, principal actionnaire, l'État a renfloué la banque[6] avant que la KFW ne cède IKB à un fonds de pension américain, Lone Star, pour un prix dérisoire[7].

Voir aussi

Références

  1. Johannes Sausen, Evaluation d'entreprise : Quels facteurs comptent ?, ZKG international, 2004, vol. 57, no1, pp. 48-54
  2. Cécile de Corbière, L'affaire IKB ébranle la finance allemande, Le Figaro, 1' octobre 2007
  3. Claire Gatinois et Anne Michel, Subprimes : l'emballement d'une crise du crédit, Le Monde, 5 février 2007
  4. 3,5 milliards d'euros pour Le Figaro du 1'octobre 2007
  5. L'usine nouvelle précise que les 6 milliards ont été assumés essentiellement par le principal actionnaire, la banque publique KfW [1]
  6. Marie de Vergès, Le gouvernement allemand se porte à nouveau au secours d'IKB, Le Monde, 14 février 2008
  7. Marie de Vergès, KfW, "la banque la plus stupide d'Allemagne", verse 317 millions d'euros à Lehman Brothers, Le Monde, 20 septembre 2008

Liens internes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article IKB Deutsche Industriebank de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • IKB Deutsche Industriebank — AG Rechtsform Aktiengesellschaft ISIN DE0008063306 Gründung …   Deutsch Wikipedia

  • IKB Deutsche Industriebank AG — IKB Deutsche Industriebank AG,   Spezialkreditinstitut, dessen Finanzierungs und Beratungsangebote ausschließlich auf die gewerbliche Wirtschaft zugeschnitten sind, v. a. mittelständische Unternehmen werden langfristige Investitionskredite sowie… …   Universal-Lexikon

  • IKB Deutsche Industriebank — Infobox Company company name = IKB Deutsche Industriebank AG company company type = Public (FWB|IKBG) company slogan = foundation = 1974 location = Düsseldorf, Germany key people = Günther Bräunig (CEO and chairman of the management board),… …   Wikipedia

  • Deutsche Industriebank AG (IKB) — Spezialkreditinstitut (Kreditinstitut mit Sonderaufgaben) zur Förderung der gewerblichen Wirtschaft durch mittel und langfristige Unternehmensfinanzierung; hervorgegangen aus der 1924 gegründeten Deutschen Industriebank AG und der 1949… …   Lexikon der Economics

  • Industriekreditbank AG - Deutsche Industriebank — Industriekreditbank AG Deutsche Industriebank,   seit 1991 IKB Deutsche Industriebank AG …   Universal-Lexikon

  • IKB International —   IKB International S.A. in Liquidation Staat Luxemburg Sitz Luxemburg Rechtsform Société Anonyme en liquidation Gründung 1979 Website …   Deutsch Wikipedia

  • Deutsche Bank —   Deutsche Bank AG Staat Deutschland Sitz Frankfurt am Main Rechtsform …   Deutsch Wikipedia

  • IKB — is an acronym that can refer to* Isambard Kingdom Brunel, a 19th century British engineer, * International Klein Blue, a deep blue hue first mixed and patented by the French artist Yves Klein. * IκB [I kappa B] * IKB Deutsche Industriebank …   Wikipedia

  • IKB — steht für: IKB Deutsche Industriebank International Klein Blue, siehe Yves Klein Wilkes County Airport in NC, USA, nach dem IATA Code Innsbrucker Kommunalbetriebe AG, die Innsbruck und einen Teil des österreichischen Bundeslandes Tirol mit… …   Deutsch Wikipedia

  • IKB — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.   Sigles d’une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres   Sigles de quatre lettres …   Wikipédia en Français